TDG Chapitre 170

TDG Chapitre 169
TDG Chapitre 171

Bonjour à tous, j’espère que vous avez passé un bon week-end ! Voici votre premier TDG régulier de la semaine :3

Un BTTH bonus arrivera ce soir ou demain o/

 

 

Chapitre 170 - Trésor du Manoir du Gouverneur

 

Nie Li fit circuler sa force spirituelle ; il utilisait la Technique Dao Yin pour guider lentement le poison hors du coeur de Ye Zong. Commençant donc par là, il appuya lentement sur sa poitrine tandis qu’il déplaçait le poison à un des doigts de la main gauche de son patient. Il piqua le dit doigt d’une aiguille ensuite, et vit une petite flaque de sang noir en sortir.

Ye Ziyun comme Ye Xiu étaient tout deux stupéfaits en voyant cela.

Quelle sorte de magie était-ce ? Ye Xiu en resta sans voix. Nie Li était-il vraiment capable de faire sortir le poison du corps du Seigneur Ye Zong ? Avait-il vraiment une chance de s’en sortir ? Ye Xiu ne put s’empêcher d’éprouver de la joie en y pensant. Ce garçon lui avait fait une sacrée surprise.

Nie Li continua à utiliser la Technique Dao Yin pendant plusieurs heures, retirant petit à petit le poison de l’Herbe de Langue Draconique du corps de Ye Zong.

Bien que sa culture ait atteint le rang Or, il était épuisé et à bout de souffle après avoir utilisé cette technique pendant plusieurs heures ; cependant, les effets de ses soins étaient évidents. Ye Zong ne s’était pas encore réveillé mais sa respiration et son rythme cardiaque étaient très stables.

Ye Ziyun alla précipitamment chercher un seau d’eau en voyant Nie Li épuisé ; elle y plongea une serviette qu’elle essora ensuite et essuya la sueur de son visage. Elle était énormément reconnaissante envers lui pour ce qu’il faisait : c’était lui qui avait arraché son père des portes de la mort. Sans Nie Li, elle aurait perdu son père à jamais.

Plus tôt dans la journée, elle lui avait dit des horreurs pour le blesser et pourtant, il était là à l’aider, désintéressé. Ye Ziyun leva son visage et le regarda. Ses pensées commencèrent à dériver au loin tandis qu’elle regardait son air concentré.  Elle pensait, au départ, être capable de donner Nie Li à Xiao Ning’er mais à présent, son coeur était en pleine contradiction et luttait.

Sans qu’elle sache quand, Nie Li était entré dans son monde et était devenu une personne indispensable et irremplaçable. Sans lui, son père l’aurait probablement laissée seule.

Ye Xiu, sachant Ye Zong sauf, envoya immédiatement des gens à la recherche de Ye Han. Sa tentative d’assassinat l’avait profondément enragé et il jura de le dépiauter en mille morceaux.

« Hoooo » Nie Li poussa un soupir après un long moment. Ye Zong allait s’en sortir. Il regarda autour de lui et vit Ye Ziyun à ses côtés. Elle avait, à ce moment, le menton posé dans ses mains et le fixait silencieusement. Son apparence douce et silencieuse l’émut.

Ye Ziyun, quand Nie Li se retourna, eut l’impression d’avoir été découverte et rougit.

Nie Li gloussa doucement : « Ton père est sauf, à présent. Il va bientôt se réveiller !»

« Merci Nie Li !» Ses yeux étaient humides de larmes. « Sans toi, je ne sais pas ce que j’aurais fait !»

« Tant que c’est pour toi, ce n’est pas un problème. »

Nie Li se souvint de quelque chose de sa vie passée. C’était la scène où Ye Ziyun empêchait les bêtes démons de l’attaquer. Il soupira intérieurement : ce qu’il lui devait de sa vie passée, il serait incapable de le lui rendre entièrement dans cette vie. Pour elle, il n’hésiterait pas un instant même face à la mort. Quant à leur dispute de l’après-midi, Nie Li ne s’en soucia pas.

Ye Ziyun baissa la tête, se mordit les lèvres et dit : « Nie Li, je suis désolée pour tout à l’heure. Pour toi, c’est simplement tendre la main mais pour moi, tu as sauvé mon père. Peu importe ce que tu veux que je fasse, je l’accepterai » (NdT va pas falloir le lui dire deux fois  ( ͡° ͜ʖ ͡°) )

A ces mots, le coeur de Nie Li bondit et il se souvint instantanément de ces scènes de sa vie passée (NdT celles interdites au moins de 18 ans, légalement :p). Ye Ziyun devait de plus en plus séduisante.

Le visage de la demoiselle devint légèrement rouge alors qu’elle approchait le sien de celui de Nie Li où elle déposa un baiser. Elle devint instantanément cramoisie.

Nie Li fut légèrement stupéfait un moment et ne put s’empêcher de sourire. Il prit doucement Ye Ziyun dans ses bras ; elle se pencha docilement contre son torse et entendit son coeur battre. Elle se sentit alors en totale sécurité. Le torse large de Nie Li lui donnait l’impression qu’elle pouvait dépendre de lui.

Bien qu’elle se sente coupable envers Xiao Ning’er, elle prit sa décision.

Le temps passa silencieusement… Nie Li vivait également un merveilleux moment.

La solitude de sa vie passée, qui avait pénétrer sa moelle, fut instantanément réconfortée.

L’odeur de jeune demoiselle de Ziyun rafraîchissait son esprit (NdT wuuuut). Il caressa doucement son dos, sentant sa peau douce et délicate. Il pouvait sentir son coeur battre et sa respiration devenir relativement irrégulière ; ce n’était vraiment pas un rêve ! Je suis vraiment revenu et  Ziyun est à mes côtés, si près…

Un moment plus tard, Ye Zong ouvrit les yeux et en voyant les deux amoureux, il s’assit immédiatement et frappa la tête de Nie Li.

Nie Li poussa un cri de douleur à être soudainement attaqué et dit d’un air furieux : « Eh, pourquoi me frappez-vous ?»

« Tu oses me répondre ? Je ne suis pas encore mort et tu oses malmener ma fille devant moi !» L’expression de Ye Zong s’assombrit tandis qu’il attrapa l’oreille de Nie Li.

« Eh, Ye Zong, vous manquez de discernement et êtes ingrat ! Je vous ai sauvé la vie et vous me frappez quand-même !» dit Nie Li, déprimé.

« Tu mérites d’être frappé pour avoir malmené ma fille !» renifla froidement Ye Zong.

Nie Li le regarda avec indignation : « Hey, lequel de vos yeux m’a vu la malmener ?»

« Alors dis moi, où as-tu posé ta main ?» Ye Zong renifla et attrapa un oreiller qui traînait. « Tu oses malmener ma fille, tu vas voir si je ne vais pas te battre à mort !»

Ziyun sentit sa poitrine pleine de chaleur en voyant les deux hommes se chamailler, sans savoir pourquoi. Elle couvrit sa bouche de la main et gloussa. La robe blanche qu’elle portait la rendait plus séduisante encore quand elle souriait.

Cette apparence tendre et adorable laissa Nie Li sidéré.

« Tu la regardes encore ?!» Ye Zong balança l’oreiller sur Nie Li.

Ce dernier bondit et fixa Ye Zong. « Ye Zong, vous êtes déraisonnable ! Vous ne me laissez même pas la regarder, où est la justice là-dedans ?»

« Hmpf hmpf, dans le Manoir, je suis la justice !» répondit son beau-père fièrement.

« Espèce de… Viens Ziyun, ne nous embêtons pas avec ce vieux filou ! dit Nie Li en la regardant.

Elle lui sourit paisiblement et dit : « Nie Li, mon père n’a pas encore pleinement récupéré. Je veux rester ici à veiller sur lui. »

Nie Li ne put que s’asseoir dans une chaise à proximité d’un air abattu.

En regardant ce dernier, le coin des lèvres de Ye Zong forma un petit sourire qui passa inaperçu. Sa main se serra légèrement. Il avait cru qu’il était déjà mort alors : la lueur devant ses yeux disparut lentement et il ne pouvait qu’entendre les pleurs de Ziyun. Il lutta de toutes ses forces, tentant de se reprendre. Il voulait ouvrir les yeux mais rien n’y faisait, il n’y parvenait pas. Il s’inquiétait pour Yun’er : une fois qu’il mourrait, elle se retrouverait vraiment seule. Il pria en son for intérieur pour que, même une journée seulement, il puisse regarder une fois encore sa fille. Cependant, il était impuissant et plongea lentement dans les ténèbres terrifiantes.

Il était toujours inquiet pour elle.

Puis, tout d’un coup, comme si les dieux avaient répondu à sa prière, la force revint dans son corps. Il reprit conscience petit à petit et quand il se réveilla, il essuya secrètement les larmes au coin de ses yeux. Il savait que Nie Li l’avait sauvé.

Cependant, quand il voulut crier sa joie, il vit Nie Li tenir doucement sa fille dans ses bras. Il sentit alors le poids de la famille et ne put se résoudre à briser ce genre de silence. Il frappa Nie Li juste pour exprimer la joie qu’il ressentait. (NdT Toutes les excuses sont bonnes pour frapper Nie Li :3)

Ye Zong avait fini par graduellement apprécier la compagnie de son futur gendre. Il y avait très peu de personnes qui le contredisaient comme lui. C’était le genre de choses qui le faisait se sentir proche de lui.

« Maintenant vous savez ce que sont les relations humaines. C’est une surprise que vous ayez été Gouverneur aussi longtemps, vous n’avez même pas l’oeil pour jauger les gens. Vous avez élevé un loup et manqué d’y laisser la vie. » bouda Nie Li.

« Nie Li, mon père en est déjà très attristé. » Ye Ziyun le regarda d’un air suppliant.

Ye Zong retrouva son attitude calme ; il était le Gouverneur, après tout et parfois, il lui fallait laisser ses émotions de côté. Il dit d’un air solennel : « Ye Han s’est acoquiné avec la Guilde Noire et a trahi Bourg-Triomphe. C’est intolérable sur la terre comme dans les cieux. Il doit être exécuter par tous : quiconque le voix dans le futur doit le tuer sans autre forme de procès !» Bien qu’il en éprouve de la peine, il le dit sans la moindre hésitation.

Nie Li ne put s’empêcher de soupirer. Après cet incident, Ye Han n’avait plus d’autre choix que de quitter la ville. Il ne pourrait qu’être attentif et se méfier de ce type.

« Ye Han connaît le Manoir comme sa poche. Au lieu de s’enfuir, il pourrait bien s’y planquer quelque part. Faites attention tout les deux. Yun’er, emmène Nie Li à la Salle du Trésor du Manoir et choisis-y quelque chose pour te protéger. » dit Ye Zong.

« Père, votre corps…» dit Ye Ziyun, inquiète.

« Je vais bien, le poison de l’Herbe de Langue Draconique a déjà été retiré. » répondit Ye Zong en secouant la tête.

La chambre de Ye Zong était gardée par six rangs Or Noir, aussi sa sécurité n’était pas un problème.

La Salle du Trésor du Manoir… Nie Li ne put s’empêcher d’avoir hâte de voir ça. Ce qui s’y trouvait n’était rien avec quoi le trésor de la Famille des Marques Célestes puisse rivaliser.

Après avoir réfléchi un moment, Ye Ziyun dit : « Allons-y Nie Li, je vais t’y emmener. »

Dans cette histoire, son père avait pu, grâce à lui, traverser le danger. Elle comprenait ce que voulait dire son père : Nie Li, avec ses grandes connaissances, pourrait sans doute découvrir quelque chose dans la salle du trésor du Manoir. Ces trésors ne servaient à rien pendant qu’ils y étaient entreposés.

Ye Zong fixa les silhouettes de Nie Li et Ye Ziyun qui partaient. Un long moment plus tard, il poussa un long soupir et fixa le plafond. Quoi qu’il arrive, Ye Han était quand-même quelqu’un qu’il avait élevé et sa trahison l’avait profondément blessé. Ce n’était pas le genre de douleur qu’une personne normale pouvait comprendre.

Nie Li revit un ancien souvenir en entrant dans la Salle du Trésor.

Quand il y était venu dans sa vie précédente, la salle était vide et en ruines.

Mais à présent, c’était une salle de plusieurs centaines de mètres de circonférences, remplie de toutes sortes de trésors. L’éclat de ces derniers était éblouissant. Il y avait probablement des dizaines de milliers de trésors… (NdT et dans la version anglaise, le traducteur avait dit une pièce de quelques mètres… Meh)

Ye Ziyun qui ouvrait la marche, tourna sa tête vers Nie Li et lui dit : « C’est une des dix-huit salles au trésor du Manoir. Les objets qui sont ici sont les plus précieux qui nous ont été transmis depuis les temps anciens. »

Quand l’Âge des Ténèbres arriva, d’innombrables personnes s’étaient réfugiées au Manoir et elles avaient amené, avec elles, des trésors de tout le Continent Divin. Parmi ces trésors, de nombreux objets avaient été transmis de génération en génération et finirent dans la Salle au Trésors du Manoir.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 169
TDG Chapitre 171

19 Commentaires

  1. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Erate

    L’attente est tellement difficile aaarrghgnaaaaah !! MERCI pour le chapitre !

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci mon avis c’est que nie li envoit une personne dans la prison des abysse pour essayer de faire des aliances et bloquer la fuite eventuel de la guilde noir ou de Ye Han qui pourrait ce refugier la bas car contrairement a la guilde noir beaucoup de gent connaissent sont visage

    Répondre
  4. #Uta

    merci beaucoup

    Répondre
  5. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci

    Répondre
  8. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. korojii

    Objets chéatés incomming :p
    Merci pour le chapitre et bonne continuation =)

    Répondre
  11. Hinomura

    Merci pour se chapitre

    Répondre
  12. Zeks

    Dans le prochain chapitre :
    Nie li :«Oh c’est le [inséré nom d’objets avec le mot spirituelle dedans] qui permet de détruire le monde,l’espace et la réalité(dans l’ordre que tu veux)»

    Et merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Encore une salle aux trésor ? Sa devient un peu répétitif la 3ème fois…

    Répondre
    1. dragondessonges

      et oui encor une et il est pressiser kil y en a 18 va ton toute les fair ? lol

      Répondre
  14. ALIXINE24

    merci

    Répondre
  15. Starish

    Merci pr le chapitre

    Répondre
  16. dragondessonges

    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. Oujdi

    Bonsoir C pour quand l’épisode 171

    Répondre
  18. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Répondre à jayledingue Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com