OG Chapitre 409
OG Chapitre 411

Bissoir bissoir !

Bientôt le week-end, courage !

Et pour vous en donner, voici votre OG du jeudi !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 410

 

« Monsieur Grid, vous n’avez pas protesté contre ce patch malgré les dégâts qu’il vous a causé. Admettez-vous qu’il était raisonnable de vous nerfer ? »

L’année passée, Grid avait joué un rôle majeur durant la Compétition grâce à sa classe et ses objets, et non pas grâce à ses compétences. Le patch devait éliminer ce genre de problèmes, et c’est pourquoi même le forgeron ne pouvait pas se plaindre, du moins s’il avait une conscience.

C’est ainsi que le journaliste l’interpréta à son goût.

Pour Youngwoo, c’était une attitude déplaisante. Serait-ce arrivé l’année passée qu’avec son immense fierté, il aurait immédiatement explosé de rage contre le reporter.

Mais il n’était plus ainsi. Il représentait Surstuffé et la Corée du Sud, et cette conférence de presse était diffusée à travers le monde. Par conséquent, le jeune homme prit une grande inspiration et observa le journaliste. La carte d’identité accrochée à sa poitrine indiquait son nom, le nom de la compagnie qui l’employait et également son pays.

Un français.

La France était un des favoris à la victoire de la 1ere Compétition, et Bondre en était alors le champion. Cependant, il avait été vaincu en 4 secondes par Youngwoo dans un match de JcJ. Cette défaite honteuse avait éloigné la France de la victoire.

Le journaliste français était dominé par l’antagonisme né de ce moment et par l’anxiété de voir la même chose se reproduire. Maintenant qu’il comprenait ses sentiments, Youngwoo éprouva davantage de sympathie à son égard.

Il a peu d’amour-propre.

Tout comme lui par le passé… Le jeune homme put répondre au reporter calmement parce qu’il était maintenant un puissant gagnant.

« Tout le monde semble s’être mépris. Je ne suis pas une victime de ce patch. »

« Pardon ? »

Le journaliste français fut embarrassé et le public présent s’agita.

Un reporter chinois perplexe demanda : « Monsieur Grid, votre plus grand avantage n’est-elle pas votre puissance d’attaque inégalable ? Ce patch vous a fait perdre votre puissance et va inévitablement vous désavantager en JcJ. Votre contrôle ne laisse-t-il pas relativement à désirer par rapport aux autres joueurs classés ? »

« Pourquoi est-ce que ma puissance d’attaque est considérée comme mon point fort ? »

« Vous êtes celui qui a déconnecté Hurent des États-Unis en 5 secondes, et Bondre de France en 4 secondes. Votre puissance d’attaque est naturellement votre plus grand atout. »

« Hrmm. »

Youngwoo se mit à sourire. Les spectateurs comme les reporters ne purent comprendre ce que signifiait ce sourire mais Yura, Lame au Zénith et Regas… Eux le comprenaient très bien.

Il se moque de lui.

Quelle absurdité.

La pire personnalité.

Youngwoo s’amusait de voir les journalistes rester perplexes. Il fit alors un commentaire.

« Vous êtes purs. »

« Pardon ? »

Ils les qualifiaient soudainement de ‘purs’ ? Son sourire semblait se payer leur tête. Youngwoo demanda alors à un journaliste chinois à l’expression désagréable :

« Quelle est la source de ma grande puissance d’attaque ? »

« C’est évidemment vos puissants objets. »

« En d’autres termes, elle vient du pouvoir des objets. Bonne réponse. »

« … ? »

Le jeune homme expliqua au reporter dérouté :

« Ma plus grande force n’est pas ma puissance d’attaque, mais mes objets. Et mes objets ne sont pas limités aux armes.

« … ! »

Le journaliste chinois écarquilla les yeux en comprenant ce qu’il voulait dire par là. Youngwoo délaissa alors les reporters et tourna son regard vers la caméra.

« Si je ne peux pas reproduire la plus grande puissance d’attaque à cause de ce patch, alors je vous montrerai la meilleure défense. Je vais consciencieusement exploiter ce patch pour briller davantage encore que l’année dernière. »

Le nerf qui le ciblait ? Il allait facilement le contourner.

« Pfft ! »

Les journalistes rirent tant la déclaration du jeune homme leur parut ridicule.

« La classe de forgeron est connue pour sa défense basse et ses limites inhérentes aux classes de production ; je ne pense pas qu’un forgeron légendaire sera bien différent. »

« Je ne vous ai jamais vu utiliser de techniques défensives. »

« Tout le monde sait qu’on ne peut pas jouer les tanks en se reposant juste sur son armure. »

« Vous avez peut-être surmonté les limitations de votre classe avec des objets durant la 1ere Compétition Internationale où il n’y avait que des joueurs de niveau 200+, mais ce sera différent cette année. Les autres participants ont progressé à pas de géants. »

« Monsieur Grid, vous êtes trop obsédés par les objets. »

Ces journalistes n’avaient pas foncièrement torts. Ils étaient des experts en Satisfy et avaient de bonnes raisons d’avoir de tels jugements. Le problème était que Youngwoo était un cas particulier.

« Vous verrez bien. Ah, et je tiens à dire ceci à l’avance. »

Youngwoo balaya Zibal et Bubat d’un regard moqueur.

« Je ne pense qu’il y ait un seul athlète participant à cette compétition qui n’ait pas d’objets. Les joueurs classés de haut rang ont reçu beaucoup d’argent de leur sponsor, aussi est-ce leur responsabilité d’avoir de bons objets. N’allez pas raconter plus tard que vous avez perdu à cause de votre équipement, du moins si vous avez une conscience. » Dit-il d’un ton provocateur.

Bubat répondit à la provocation.

« N’est-ce pas toi qui dépend de tes objets ? Ne raconte pas n’importe quoi ! Je parie que cette année, tu ne gagneras aucune médaille d’or ! »

Zibal réagit au quart de tour également.

« Un type qui dépend seulement de ses objets ose dire ça… Je suppose qu’il n’y a pas beaucoup de gens talentueux en Corée du Sud. On raconte également que Yura, après sa disparition du classement -certainement après avoir obtenu une classe secrète- n’est plus aussi forte qu’avant. Bah, je pense qu’il n’est pas plus mal que la Corée du Sud fasse profil bas durant cette compétition. »

Par la suite, plus aucun journaliste ne posa de questions à Youngwoo, comme s’ils n’étaient plus intéressés par la Corée du Sud. Par conséquent, un reporter coréen lui posa une nouvelle question.

« Grid, avez-vous l’intention de participer à la compétition de production de forgeron ? En tant que forgeron légendaire, vous gagnerez certainement une médaille d’or si vous y participez. »

Le journaliste voulait montrer au monde que la Corée pouvait également obtenir une médaille d’or, ce qui agita les reporters internationaux.

« Cette médaille d’or n’aura pas la même valeur. »

« Gagner une médaille d’or dans une épreuve impopulaire n’a aucun intérêt. »

« Et alors… Que ça soit une médaille d’or d’épreuve populaire ou non, elle apparait tout de même dans le score. On dirait que la Corée du Sud ne repartira pas entièrement les mains vides. »

« Non, je ne pense pas. Avez-vous les performances des objets faits par les meilleurs forgerons, récemment ? Grid n’a aucune garantie d’obtenir une médaille d’or, qu’il soir forgeron légendaire ou non. »

« … »

Le journaliste coréen rougit de honte devant ces réactions différentes de ce à quoi il s’attendait. Tout le monde pensait ainsi, mais la plupart des coréens regardant la conférence furent enragés par ces insultes.

Sachant cela, Youngwoo abandonna sa patience et révéla légèrement sa vraie nature. Il allait donner des frissons aux coréens, tout en renforçant son image et celle de Surstuffé.

« Ce serait trop injuste que je participe à la compétition des forgerons, non ? »

« … ? »

Il était naturel qu’un forgeron participe à la compétition des forgerons, mais sa présence serait trop injuste ? Grid était extrêmement arrogant. Juste parce qu’il était un forgeron légendaire, il présumait que tous les autres forgerons lui étaient inférieurs. Il se mettait vraiment sur un podium.

Le jeune homme leva cinq doigts devant les journalistes fronçant les sourcils.

« C’est le nombre minimum de médailles d’or que la Corée du Sud gagnera à cette Compétition sans que je participe à l’épreuve de forgeron. Vous pouvez en être sûrs. »

« Quoi… ? »

Tout le monde resta bouche-bée devant cette déclaration folle.

 

***

 

[Grid a déclaré qu’il allait gagner au moins 5 médailles d’or.]

[Grid ne participera à la compétition de forgerons. La Corée du Sud peut-elle gagner une médaille d’or ?]

[De l’importance des représentants… La Corée du Sud va se faire terriblement humilier à cause de l’arrogance de Grid.]

Les gros titres des journaux étaient dominés par Grid, mais par contre il n’y avait que peu d’articles à propos de Zibal.

« Ce connard de Grid… »

Il aurait dû être le centre d’intérêt de cette conférence de presse, mais rien ne s’était passé comme prévu à cause de Grid. Son égo en avait pris un sacré coup. Il jeta le journal qu’il tenait en main, les joues rouges, puis il demanda au jeune homme aux cheveux argent qui sirotait son thé :

« À ton avis, quelles sont ces 5 épreuves dont Grid parlait ? »

« Le raid de boss, le tir sur cibles et le siège. »

« Quoi, les épreuves en équipe ? »

« Et toutes les épreuves ayant trait au combat singulier. »

« … »

Lauel, le jeune homme aux cheveux argentés en question, fit une déclaration ridicule. Il était le chef d’état-major de Surstuffé et le bras droit de Grid, la personne la plus proche de lui. Et pourtant, il était américain.

« Je savais que Grid était arrogant, mais là… Croit-il vraiment être le plus fort ? »

Non, il s’imaginait même constamment ne pas être à la hauteur, et c’est pour ça qu’il était plus flippant encore.

Il est celui qui a brisé le ciel au-dessus du ciel.

Lauel secoua la tête et expliqua : « Grid a dit ça en fonction de ses capacités. »

« Ah, vraiment ? »

Zibal trouva ça absurde.

« Comment peux-tu estimer Grid à ce point ? Maintenant que les stats moyennes des joueurs grimpent et que la valeur des objets diminue, pourquoi restes-tu aussi obsédé par Grid, qui n’a que ses objets pour lui ? »

« Hahahat ! »

Lauel éclata de rire et ramena ses cheveux en arrière. Il couvrit la moitié de son visage d’une main, ses yeux bleus visibles à travers les interstices entre ses doigts.

« C’est pour ça que je ne t’aime pas, Zibal. Ta façon de juger les gens et les circonstances à partir de tes préjugés prouve tes limites. Tu ne te concentres pas sur l’avenir, mais sur le présent. »

Zibal devint cramoisi de rage et se mit à trembler. Il tentait de ne pas bondir sur son collègue qui le dénigrait, mais celui-ci ajouta une déclaration choquante :

« Demain, les États-Unis devront viser la médaille d’argent durant le tir sur cibles. »

« Quoi ? »

Pour les américains, les EU allait naturellement obtenir la médaille d’or dans les épreuves en équipe, car elle était la plus puissante si on prenait en compte le niveau moyen, l’équipement et les capacités des participants. Et pourtant, ils devraient viser la médaille d’argent ?

Lauel continua d’asséner ses bêtises.

« Quand je perce le monde de mon regard, c’est la Corée du Sud qui remporte la médaille d’or. »

Kung !

Zibal frappa la table du point, se leva d’un bon et fusilla Lauel du regard.

« Je sais que tu es loyan envers Grid, mais souviens-toi que ton pays doit toujours être ta priorité. Tu es l’ennemi de Grid durant la Compétition. N’embrouille pas tes alliés avec tes déclarations. »

« Je ne l’oublierai pas. » Répondit le jeune homme aux cheveux d’argent en riant avec excitation, comme si la situation était rafraichissante. Zibal sortit précipitamment de la pièce, de crainte d’éclater la petite gueule d’amour de Lauel s’il restait plus longtemps.

Et le lendemain, après la grande cérémonie d’ouverture qui était bien plus grande que celle de la 1ere Compétition, la première épreuve commença. C’était le tir sur cibles, dont les règles étaient simples.

Le Groupe S.A. avait créé 21 iles inhabités pour la Compétition et pour cette épreuve, les athlètes des 32 pays allaient s’affronter sur une ile nommée ‘Tira’. Chaque représentant devait détruit des petites cibles de 5 centimètres de diamètre qui se déplaçaient à 40 mètres par seconde. Chaque cible donnait des points, et les représentants pouvaient être attaqués et déconnectés.

Détruite une cible rapportait un point, et déconnecter un autre joueur n’en rapportait aucun. Le pays qui gagnait 400 points en premier l’emportait.

『 Quel pays va être le premier à atteindre 400 points dans ce match ? 』

-Waaahhhhhhhh !

Des centaines de milliers de spectateurs poussèrent des cris dans le Stade de France, tandis que le présentateur chauffait l’ambiance. Parmi ces spectateurs, très peu s’intéressaient à la Corée du Sud.

Malgré la déclaration de Grid, presque personne ne s’attendait à ce que la Corée du Sud gagne une médaille lors des épreuves en équipe.

Mais reprenons depuis le début.

Peng !

Pepepepeng !

Dès que le signal marquant le début du match retentit, de petites cibles furent détruites. Des éclairs blancs sortaient des quatre mains dorées qui brillaient sous le soleil. Elles allaient assez vite pour être inégalées par les autres équipes.

« Arrêtez-le ! »

Les représentants des pays du monde entier encerclèrent Grid.

« Vagues de Tueries Liées. »

Grid utilisa sa plus puissante technique en remerciant intérieurement ses ennemis de venir à lui en même temps. Le résultat ? Le Stade de France sombra dans le silence.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 409
OG Chapitre 411

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 410

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com