BTTH Chapitre 12

BTTH Chapitre 11
BTTH Chapitre 13

Voilà enfin votre chapitre ! Désolé d’avoir été long, je ne m’étais pas avancé hier :p Mieux vaut tard que jamais, non ? *sif­flote inno­cem­ment*

 

 

Chapitre 12 – Reste loin de lui

 

Les sour­cils de Xun’er se fron­cèrent en regar­dant le beau jeune homme enjoué. Sans prêter la moin­dre atten­tion à son appel, elle se retour­na et s’en alla.

Made­moi­selle Xun’er!”

Le beau mais pâle jeune homme, tout en regar­dant Xun’er de côté, eut l’air immé­di­ate­ment anx­ieux et la dépas­sa rapi­de­ment pour blo­quer son chemin.

Xun’er arrê­ta ses pas, blo­quée par le jeune homme. Son beau regard s’arrêta paresseuse­ment sur lui et elle fronça les yeux en le fix­ant, d’un air indif­férent, sans piper mot.

Made­moi­selle Xun Er…” Bien qu’il ait l’habitude de dra­guer de belles femmes, sa res­pi­ra­tion s’accéléra sous l’effet des pupilles sem­blables à des gouttes d’eau qui le fix­aient. Lui qui était élo­quent n’arrivait pas à  trou­ver ses mots.

Jeune Maitre Jia Lie Ao, s’il n’y a rien d’urgent, je vous prie de dégager le pas­sage. J’ai des choses à faire.” dit enfin Xun Er devant le jeune homme empour­pré. Le vis­age pale du jeune homme devant cramoisi au son de la jeune et douce voix.

Hehe, Made­moi­selle Xun Er, êtes vous venue acheter quelque chose sur ce marché ? Il se trou­ve que je suis libre en ce moment alors pourquoi ne feri­ons nous pas un tour du marché ensem­ble ?” Il fit un effort pour se calmer et sourire était bril­lant et doux. Ce sourire, ain­si que son statut et sa beauté, lui avait per­mis d’obtenir les faveurs de pas mal de filles.

Jeune Maitre Jia Lie Ao, j’ai déjà dit que j’avais à faire. Pou­vez vous vous pouss­er ?” La petite bouche de Xun’er dessi­na un petit sourire tan­dis mais sa voix était vide de la moin­dre émo­tion.

La bouche de Jia Lie Ao trem­bla après avoir été rejeté par Xun’er mais il con­ser­va son sourire et sor­tit un bracelet d’une de ses poches. Ce bracelet était d’un ton bleu-or léger et était d’or et de tour­ma­line. Du bracelet pendait un noy­au de mon­stre vert, rond comme une balle et lisse. Le noy­au de mon­stre émet­tait une lueur d’un vert léger qui répandait sa lumière sur le bracelet, lui don­nant une teinte par­ti­c­ulière. Il sem­blait que ce bracelet fine­ment ouvragé était très cher !

Hehe, puisque Made­moi­selle Xun Er a à faire, moi Jia Lie Ao ne vais pas vous blo­quer davan­tage.” Jiao Lei Ao ser­ra fer­me­ment le bracelet en son poing et sourit : “Je viens d’acheter ce bracelet sur le marché et même s’il n’était pas cher, il a néan­moins un noy­au de mon­stre d’attribut bois niveau un qui est d’une grande aide dans la récupéra­tion du Dou Qi. Ce bracelet est par­fait pour vous puisque vous n’êtes pas encore une Dou Zhe. Ce n’est qu’un petit cadeau de ma part alors ne le refusez pas. Autrement, je perdrai la face devant mes sub­or­don­nées…” Jia Lie Ao bais­sa exprès la voix à la fin et ses sub­or­don­nées autour de lui, comme si c’était répété, sourirent à ce sig­nal.

Un sour­cil de Xun’er se rel­e­va devant la ten­ta­tive de Jia Lie Ao. (NdT : Teal’c Style !) Elle ne savait pas com­ment gér­er ce genre d’individus.

Juste quand elle allait refuser, son regard se posa sur le noy­au de mon­stre vert attaché au bracelet et elle se sou­vint que Xiao Yan était occupé à essay­er d’en trou­ver un attrib­ut bois. Ses longs cils bat­tirent et son vis­age impas­si­ble se déten­dit légère­ment…

Les bat­te­ments du cœur de Jia Lie Ao s’accélérèrent joyeuse­ment quand il remar­qua que Xun’er se détendait un peu et il pous­sa le bracelet en  avant : “Made­moi­selle Xun Er, pas besoin de cour­toisie. Le Clan Jia Lie et le Clan Xiao sont tout deux dans le top 3 des clans de Wu Tang alors il est nor­mal que nous nous échan­gions des cadeaux.”

Je vais accepter le bracelet, en retir­er le noy­au de mon­stre, le don­ner à Grand-Frère Xiao  Yan  et jeter le bracelet quand il ne fera pas atten­tion…” Suite à cette réflex­ion mali­cieuse, Xun’er n’hésita plus et ten­dit la main, prête à pren­dre le bracelet quand soudain une main attra­pa la sienne et l’empêcha de se saisir du bracelet.

Xun’er s’arrêta, stupé­faite d’avoir sa main saisie. Alors qu’elle fai­sait cir­culer le Dou Qi dans son corps pour se pro­téger et qu’elle allait libér­er sa main, un « hmpf » d’une jeune voix mas­cu­line la fit s’arrêter sage­ment.

Regar­dant der­rière elle, Xun Er vit Xiao Yan. Quand son regard remon­ta un peu plus haut, elle vit un vis­age fort mécon­tent.

Ne sais-tu pas com­ment il est ?” Xiao Yan se cri­ti­quait intérieure­ment tout en gron­dant Xun’er. Il tour­na son regard vers Ao et dit : “Jeune Maitre Jia Lie Ao, Xun’er appré­cie gra­cieuse­ment votre bon­té mais vous devriez repren­dre votre cadeau.”

Une lueur de colère tra­vers les yeux de  Jia Lie Ao en voy­ant que l’atmosphère était gâchée.  Mais il essaya, devant Xun Er, de garder son air de gen­tle­man. Il eut un sourire mielleux. “Jeune Maitre Xiao Yan, j’ai remar­qué que Xun’er ne pos­sé­dait pas de bijoux et j’ai voulu résoudre ce prob­lème. Ne voudriez-vous Ia laiss­er porter quelques col­ifichets pour accentuer sa beauté ?”

Xiao Yan soupi­ra d’un air impuis­sant et jeta un regard au bracelet d’attribut bois dans la main de Jia Lie Ao. Il reti­ra de sa poche un autre bracelet vert et avec une cer­taine frus­tra­tion, il deman­da à Xun’er : “Aimes-tu tant que ça les bracelets ? Tiens, prends celui-ci et n’accepte pas ce qui appar­tient aux autres sans raisons. Comme je te l’ai déjà dit, rien n’est jamais gra­tu­it. Ceux qui pro­pos­er quelque chose gra­tu­ite­ment ont tou­jours des arrières-pen­sées. Avec ton air inno­cent, tu pour­rais très bien être enlevée par quelqu’un et ne même pas savoir ce qu’il s’est passé.”

Le vis­age de Jia Lie Ao se raid­it quand il enten­dit les mots de Xiao Yan qui lui étaient évidem­ment des­tinés mais quand il vit le bracelet dans la main de Xiao Yan, il ne put s’empêcher de rire.

D’un point de vue matériel, ce bracelet ne devait pas avoir couté plus de 5 po. D’un autre côté, son bracelet attrib­ut bois qui pos­sé­dait un authen­tique noy­au de mon­stre, coutait plus de 1000po. Les deux bracelets, que ce soit en terme de prix ou d’utilité, étaient très dif­férent et le bracelet de Xiao Yan ne pou­vait sup­port­er la com­para­i­son avec ce bracelet d’attribut bois. Du coup, Jia Lie Ao ne put s’empêcher de cri­ti­quer Xiao Yan quand il vit que ce dernier allait don­né un bracelet aus­si triste. “Xiao Yan, je sais que vous n’avez pas une posi­tion élevée dans votre clan mais… Allez-vous vrai­ment don­ner un bracelet aus­si pitoy­able à Xun’er ?”

Xiao Yan igno­ra la provo­ca­tion et regar­da la jeune fille qui fix­ait le bracelet dans sa main. Il deman­da pré­cipi­ta­m­ment : “Tu le veux ou pas ? Si tu n’en veux pas, je vais le jeter, il ne vaut que 2–3po.”

Haha­ha….” Non seule­ment Jia Lie Ao com­mença à rire mais ses sous-fifres rirent égale­ment d’un air moqueur en enten­dant Xiao Yan.

Mais le rire moqueur ne dura pas longtemps avant de s’arrêter comme s’ils avaient eu la tête tranchée. Tous avait un air stupé­fait par­faite­ment hila­rant.

Xun’er, qui était stupé­faite, répon­dit rapi­de­ment à la demande de Xiao Yan. Elle ten­dit presque instinc­tive­ment ses deux mains et se saisit du bracelet dans la main de Xiao Yan. Quand elle l’eut récupéré, elle réal­isa sa pré­cip­i­ta­tion et son impa­tience ; Un léger rouge rosit sa vis­age déli­cat mais Xun’er, qui n’était pas comme les autres, attacha gra­cieuse­ment le bracelet à son  poignet blanc après un instant d’embarras. Elle rel­e­va la tête et d’un air fausse­ment timide, dit : “Mer­ci, Grand-Frère Xiao Yan.”

Jia Lie Ao fixa d’un air hideux Xun’er qui était toute proche de Xiao Yan. Une jalousie appar­ente apparut sur son vis­age et il dit : “Hehe, je n’avais pas réal­isé que les gouts de Made­moi­selle Xun’er étaient aus­si… par­ti­c­uliers. Il sem­blerait que je me sois trompé.”

Xiao Yan jeta un regard à Jia Lie Ao qui se trou­vait face à lui et son regard atter­it sur l’étoile dorée sur sa poitrine. Il pen­sa : Il n’était que Duan Qi 9 étoiles l’année dernière non ? Qui aurait cru qu’il arriverait à com­primer son cyclone de  Dou Qi mais cela dit, on peut à peine dire que son tal­ent est décent vu qu’il est passé Dou Zhe à 21 ans…

Xiao Yan se mordit les lèvres en voy­ant que Jia Lie Ao n’avait pas l’intention de par­tir. Il se moquait pas mal du pou­voir et du statut der­rière Jia Lie Ao étant don­né que le Clan Xiao et le Clan Jia Lie ne s’entendait pas de toute façon ; Il n’avait aucune rai­son de rester humble.Xiao Yan se frot­ta le nez et dit douce­ment : “Jeune Maitre Jia Lia Ao , toute la ville con­nait vos habi­tudes de séduc­teur. Xun’er est encore jeune et n’a pas le temps de jouer à vos jeux de  séduc­tion donc j’espère que vous pour­suiv­rez d’autres femmes plus tard.”

Reste loin de lui !”

Après avoir par­lé à Jia Lie Ao, Xiao Yan igno­ra ce dernier et son teint vert de rage et il util­isa son ainesse pour par­ler de manière arro­gante à Xun’er.

D’accord.” 1) en fait, l’expression en VO est « En ». Ca veut dire d’accord, oui, très bien, etc… et il me sem­ble que ce serait plus sym­pa de l’utiliser plutôt que de le traduire, qu’en pensez-vous ?

Xun’er cligna des yeux et hocha la tête sans la moin­dre hési­ta­tion. Pour elle, Jia  Lie Ao n’était qu’un étranger qu’elle avait vu une ou deux fois tan­dis que Xiao Yan était irrem­plaçable à ses yeux. Puisque Xiao Yan lui a demandé de ne plus approcher Jia Lie Ao, elle le fera.

Ce n’était pas vrai­ment une choix dif­fi­cile pour elle.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 11
BTTH Chapitre 13

References   [ + ]

1. en fait, l’expression en VO est « En ». Ca veut dire d’accord, oui, très bien, etc… et il me sem­ble que ce serait plus sym­pa de l’utiliser plutôt que de le traduire, qu’en pensez-vous ?

3 Commentaires

  1. BadKarma

    Mer­ci pour le chapitre ! Pour la tra­duc­tion du « en », je préfère quand tu traduis en français.

    Répondre
  2. korojii

    Mer­ci 😀

    Répondre
  3. Ludivine59

    Mer­ci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com