BTTH Chapitre 597

Et hop, voilà le BTTH avant/pendant le dîner :p

Bonne lecture et à demain !

 

 

Chapitre 598Des flammes vertes partout

L’apparition soudaine d’une aura équivalente à celle d’un Dou Huang d’élite abasourdit non seulement les innombrables étudiants, mais elle plongea aussi quelque peu le champ de bataille chaotique dans le silence.

De nombreux regards se tournèrent vers l’endroit où était apparue cette aura, et sa source en surprit plus d’un. Ceux qui étaient dans le camp de Fan Lao grimacèrent dès qu’ils s’aperçurent que la source de cette aura faisait face à Fan Lao. Alors que les forces en présence étaient égales, la présence d’un Dou Huang avait un grand impact et pouvait même décider du vainqueur… 

Su Qian, Hu Gan et les autres experts de l’académie interne étaient certes stupéfaits par Xiao Yan, mais ils étaient surtout heureux… À ce moment, le jeune homme était indubitablement un renfort tombé à pic. Grâce à son aide, ils avaient un Dou Huang en moins à affronter, ce qui réduisait grandement la pression que les doyens subissaient.

Hu Gan observa l’aura de l’adolescent qui était comparable à la sienne, et il ne put s’empêcher de le féliciter. « Ce foutu môme n’était effectivement pas à fond. Je savais qu’il devait posséder un grand atout dans sa manche, vu qu’il a réussi à forcer la main à la secte des Nuages Brumeux. » Il tourna immédiatement la tête vers Han Feng, qui fronçait les sourcils de l’autre côté. Il ne put contenir un rire glacial. « Han Feng, tu ferais mieux de prier que le Proviseur ne revient pas rapidement. Autrement… »

Le grand-maître plissa légèrement les yeux. « Un trésor naturel et unique comme une Flamme Exceptionnelle doit finir entre les mains de la personne auquel il est destiné. Votre façon de la sceller est plus ou moins contre les règles. » Dit-il à voix basse.

« Alors les règles disent qu’on doit la donner à un alchimiste comme toi pour que tu puisses la raffiner ? » Se moqua Hu Gan.

Han Feng fronça à nouveau les sourcils, mais il ne poursuivit pas la discussion stérile. Il avait beau faire face à Hu Gan, son regard était constamment attiré vers Xiao Yan, qui dégageait une sensation toute particulière pour une raison ou l’autre.

 Pourquoi cette sensation m’est si familière… ?  Marmonna-t-il en son for intérieur. Après réflexion, il ne trouva pas de réponse à sa question, et il tourna son regard vers la bataille entre Su Qian et les frères Or et Argent. Il n’y avait personne dans un rayon de cent mètres autour de leur combat, car même un Dou Huang n’osait ignorer les ondes de choc provoquées par leur affrontement.

Le grand-maître alchimiste réalisa soudainement quelque chose et son regard s’assombrit graduellement. « Les frères Or et Argent peuvent affronter un Dou Zong en unissant leurs forces, mais ils ne peuvent clairement pas vaincre Su Qian. Plus le temps passe et plus ils vont se retrouver dans une situation désavantageuse. S’ils devaient laisser Su Qian tourner son attention ailleurs, ce pourrait devenir assez dangereux. On dirait que je vais devoir m’échapper rapidement. » Il tourna alors sa paume vers le ciel, et une flamme bleu sombre y apparut subitement.

L’expression de Hu Gan devint bien plus sérieuse devant cette flamme qui se tortillait dans la main de l’alchimiste. N’importe quel Dou Huang aurait extrêmement peur face à un alchimiste aussi puissant contrôlant une Flamme Exceptionnelle.

Les manches de Hu Gan se mirent à claquer au vent sous le puissant Dou Qi qui s’échappait de lui. Il expira longuement, et une explosion tonitruante s’échappa de sa bouche. L’aura de son corps tout entier devint alors bien plus puissante.

Il rit froidement en s’étirant. « Tu rêves si tu penses pouvoir voler une Flamme Exceptionnelle de l’Académie Jia Nan. » Il disparut en un instant et incroyablement, il réapparut devant Han Feng. Des coups de tonnerre successifs éclatèrent tandis que les vents entre ses paumes s’entremêlèrent.

******

Xiao Yan tourna lentement la tête vers ses camarades et il leur dit en souriant : « Que tout le monde recule, je vais m’occuper de lui. »

Lu Qing et Zi Yan l’observèrent avec des yeux ronds comme des soucoupes. La puissance aura qui s’échappait de lui était en tout point égale à celle de Fan Lao. Sa puissance s’était subitement envolée en flèche de façon terrifiante en très peu de temps, et sans raison. Ils savaient que le jeune homme possédait une sorte de technique secrète lui permettant ce genre de prouesse, mais elle augmentait au mieux sa force de quelques étoiles, mais là… Il avait grosso merdo sautée de deux niveaux, non ?

Liu Qing déglutit, la gorge sèche. Il pensait de base que la puissante technique de Dou que l’adolescent avait démontré durant leur combat était son dernier atout, mais il comprenait à présent que s’il avait alors réellement déployé toute sa puissance, il n’aurait même pas tenu un échange !

Rongée par la curiosité, Zi Yan ignora l’aura sanglante superficielle que l’attaque de Fan Lao avait placée en elle et elle demanda, l’air surpris :« Quel genre de pilule as-tu avalé, Xiao Yan ? Comment es-tu devenu aussi fort ? »

« Où veux-tu que je trouve une pilule aussi puissante ? » Xiao Yan sourit en tirant sur la queue de cheval de la petite, qui secoua immédiatement la tête de mécontentement avant de s’éloigner. « Bien, petite demoiselle, emmène Liu Qing et Lin Xiuya loin de là. Laisse-moi m’en occuper. »

La petite fille grimaça et acquiesça à contrecœur. « D’accord. Cependant, ce vieux bonhomme est vraiment détestable. Tu dois me venger ; assure-toi de bien le cogner. »

« Pas de problèmes. » Répondit l’adolescent en opinant du chef. Son sourire éclatant fit frissonner Fan Lao.

Ce n’est qu’après avoir confirmé son accord que Zi Yan saisit Liu Qing par la manche, puis elle disparut et réapparut près de Lin Xiuya, dont les ailes devenaient de plus en plus illusoires. Elle l’attrapa par la main, puis elle les emmena à toute vitesse là sur le toit où ils se trouvaient précédemment.

Lin Yan, Yan Hao et les autres les regardèrent débouler en trombe avant de se précipiter à leur rencontre.

Liu Qing et Lin Xiuya sourirent simplement et secouèrent la tête devant les expressions de leurs camarades. Ils ramenèrent aussitôt leurs regards simultanément vers le jeune alchimiste, qui faisait face seul à la vieille chauve-souris. Un long moment plus tard, ils soupirèrent tous les deux, échangèrent un regard et soupirèrent derechef, un sourire amer aux lèvres. « C’est lui qui devrait occuper la place de numéro un au Classement des Puissants. Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il ait encore une telle botte secrète… »

Zi Yan, qui occupait la place en question, ne réagit pas à leur déclaration. Elle comprenait clairement que sa puissance était bien inférieure à celle que démontrait Xiao Yan actuellement.

Lin Yan, Yan Hao et les autres derrière eux sourirent eux aussi amèrement tout en opinant du chef. Ils étaient extrêmement choqués par cette puissance incroyable.

Fan Lao observa l’aura débordante du jeune alchimiste avec une expression sombre et solennelle. « Je ne m’attendais pas du tout à ce que tu aies encore un tel atout dans ta manche. Je comprends mieux pourquoi tu as pu tuer mon fils. » Dit-il d’un air lugubre.

Le jeune homme sourit. « Je n’en ai pas eu besoin pour lui régler son compte. » Son regard devint lentement glacial. « Vu que tu te débrouilles dans la Région du Territoire Sinistre, tu devrais savoir que la vie d’une personne n’y vaut rien. Qu’importe si quelqu’un y meurt, quelle que soit son identité. Peu de gens se souviendraient de toi si tu venais à mourir, vieux clébard qui aime le sang, alors ton gamin… »

Cette provocation fit éclater de rire Fan Lao, bien que ça soit d’une rage incontrôlable. « Quel arrogant petit bonhomme. Ne pense pas que ta victoire est certaine, juste parce que ta force a augmenté. J’ai affronté toutes sortes de situations, au long de mes longues années d’expérience ! Tu ne mérites pas de me parler ainsi, sale môme. »

Le jeune alchimiste sourit légèrement en coin et se tut, trop paresseux pour argumenter avec ce vieillard débordant d’assurance. Il fit apparaître d’une pichenette une flamme verte sur le bout de son doigt, qui se changea en deux longs fouets de flamme qui claquèrent violemment devant lui. Aussitôt, un coup de tonnerre éclata dans une vague de chaleur torride.

L’expression de Fan Lao devint lentement sérieuse devant la flamme surgissant de plus en plus du corps de son adversaire. Bien qu’il l’ait provoqué, il n’osait pas le moins du monde le sous-estimer. Son Dou Qi penchait vers le froid et le yin à cause de sa méthode de Qi, et ce genre d’affinité craignait le puissant yang et le Dou Qi explosif d’affinité feu. Le Dou Qi de son adversaire était non seulement d’affinité feu, mais la flamme qu’il contrôlait était un être spirituel de feu : Une Flamme Exceptionnelle. Du coup, Fan Lao était dans une situation très désavantageuse face à lui. Ce n’était pas évident lorsque la différence de puissance était élevée, comme tout à l’heure, mais à présent sa force était égale à la sienne. Et avec sa force, son contrôle sur la flamme s’était grandement accru, tout comme la température de la Flamme Exceptionnelle.

Par conséquent, il ne pouvait plus l’affronter avec la même décontraction que précédemment.

D’un geste de la main, il agita la mer de sang de plusieurs dizaines de mètres, puis il s’y cacha à nouveau. Cette mer était créée à partir de son Dou Qi, grâce à sa maîtrise complète de sa Méthode de Qi. Elle le renforçait énormément, que ça soit en termes de récupération de Dou Qi ou en puissance d’attaque. C’était son plus grand atout, et elle lui avait permis de construire sa Secte du Sang dans cette région sans pitié, et de devenir un puissant chef.

Une fois qu’il fut camouflé au sein de la mer de sang, son aura devint aussitôt bien plus puissante, et elle se répandit à travers le ciel, accompagnée d’une odeur ferreuse. Au final, les alentours furent vaguement tintés de rouge sombre.

D’innombrables étudiants écarquillèrent les yeux en voyant ça, d’autant que la puanteur sanglante les atteignit.

Xiao Yan rit simplement en le voyant étendre son aura. « C’est absolument inutile. » Il claqua des doigts et la flamme verte jaillit dans toutes les directions de son corps. La température dans le ciel s’éleva aussitôt, et la rougeur sombre qui teintait le ciel fondit aussi rapidement que des glaçons dans de l’huile bouillante…

La puanteur qui avait effrayé d’innombrables élèves disparut de l’horizon en un clin d’oeil.

Le jeune alchimiste jeta un vague regard à la mer de sang où se cachait le vieillard, puis il pointa lentement son doigt vers la mer en souriant.

Le temps sembla alors se figer et un instant plus tard, une quantité incroyable de flammes s’en échappa à une vitesse stupéfiante. Elles s’agglomérèrent immédiatement en un océan de flammes, qui vaporisa rapidement l’aura de sang.

« Incinérons également cette mer de sang… »

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 597

Related Posts

7 thoughts on “BTTH Chapitre 598

    1. la version est differente je dirais page à partir de 159 je crois mais y a beaucoup de différence de censure

    1. J’ai repris MoL et EER.
      Althan continue son petit bonhomme de chemin comme à son habitude.
      Waz est… en rétabliseement ? Nous n’avons à peu près aucune nouvelles nous-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com