BTTH Chapitre 325

BTTH Chapitre 324
BTTH Chapitre 326

Et hop, voici le premier BTTH régulier de la semaine ! Un SW le suivra, et la soirée se finira sur un TDG bonus !

À tout à l’heure et bonne lecture~ !

Chapitre 325 — Fin de la Grande Assemblée

L’esplanade resta silencieuse un long moment avant que le public ne se reprenne peu à peu. Ce Vieux Mo était devenu célèbre dans l’Empire Jia Ma bien avant Gu He, et c’est pourquoi son évaluation avait un tel poids. Cela dit, peu de gens eurent l’impression qu’il exagérait, si ce n’est un petit groupe de grincheux.

Yan Li était vert de rage et de regrets. L’avis du vieillard avait confirmé ses doutes : la Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes raffinée par Xiao Yan ne présentait pas le moindre problème. En fait, il avait été complètement vaincu.

Il serra les poings et, d’un geste de la main, il rangea le chaudron médicinal sur la table de pierre dans son anneau de stockage. Ensuite, sans hésiter, il fit demi‐tour et quitta rapidement la place sous d’innombrables regards. Les regards glacials du trio de Fa Ma lui firent comprendre que s’il ne profitait pas de l’occasion pour filer à l’anglaise, ils le tueraient une fois la compétition terminée.

Le Président, sur son perchoir, glissa les mains dans les manches et le regarda s’en aller précipitamment avec indifférence. Il ne put s’empêcher de rire froidement en demandant : « Tu veux t’en aller, à présent ? Ne crois‐tu pas qu’il soit un peu trop tard pour ça ?»

Hai Bodong sourit et demanda : « Veux‐tu qu’on le suive ? Contrairement à toi, nous n’avons pas besoin de rester ici…»

« C’est inutile. » Fa Ma secoua la tête légèrement et dit, un sourire aux lèvres : « J’ai demandé à Ao Tuo de laisser une empreinte spirituelle sur sa pilule en l’examinant. Il ne peut pas nous échapper. »

Jia Lao sourit d’un air jubilatoire et dit : « Ça va être un coup dur pour l’Association des Alchimistes de l’Empire Chu Yun. Ça n’est pas tous les jours qu’on peut former un grand‐maître de quatrième rang. »

« Bah, il devait bien s’attendre à une rétribution dès le moment où il a mis les pieds ici…»

Fa Ma sourit, puis il observa la Grand’Place et toussa légèrement. Une fois qu’il eut capté l’attention de tous, il sourit et dit d’une voix claire : « Puisque l’inspection est terminée, je vais à présent annoncer le vainqueur de cette saison !»

Il sortit la main de la manche et pointa du doigt le jeune homme pâle et malingre : « Yan Xiao est notre champion !

Le public poussa aussitôt des vivats stridents. Les spectateurs étaient si excités qu’ils se levèrent de leur siège, le visage rouge, pour brandir et agiter ce qu’ils avaient en mains. L’esplanade tout entière retentit d’acclamations excitées et bruyantes.

Ce n’était pas surprenant que de voir l’audience aussi excitée et enthousiaste. La Grande Assemblée de cette saison était différente des autres, où seuls des alchimistes de l’Empire Jia Ma se battaient pour le titre de champion. Cette fois‐ci, le public avait pu partager un sentiment intense d’unité face à un ennemi commun, Yan Li, l’outsider étranger qu’ils refusaient de voir emporter un championnat national.

Aurait‐il dû gagner que cet honneur aurait été fondé sur la honte de tout l’Empire Jia Ma !

Au moment où Yan Li s’apprêtait à devenir le champion, Xiao Yan était à nouveau revenu en force dans la course et lui avait arraché ce titre, qui allait quitter le pays. Il avait été, du point de vue des spectateurs, une nouvelle lueur d’espoir quand tout semblait perdu… C’est pourquoi il n’était pas étonnant que de voir les citoyens de l’Empire aussi submergés par l’émotion.

Évidemment, ce jeune homme avait obtenu le respect et l’attention de tous, et son nom allait résonner très rapidement à travers tout le pays !

D’un certain point de vue, sa célébrité inattendue devait beaucoup à Yan Li. Sans son apparition soudaine, il n’aurait été qu’un champion ordinaire aux yeux du public. La Grande Assemblée se tenait à un intervalle raisonnable de huit ans, aussi était‐il normal pour la plupart des spectateurs que d’y assister sept fois dans leur vie. Sans cet antagoniste surprise, l’adolescent n’aurait été qu’un champion parmi d’autres.

La participation et l’échec de Yan Li avaient aidé sa réputation à grandir. Il ne s’en souciait peut‐être pas, mais à tout le moins, les gens penseraient inévitablement à lui en discutant plus tard de la Grande Assemblée, et ils évoqueraient son nom avec un respect bien mérité.

Nalan Jie ne put s’empêcher de rire en voyant le Dou Shi ranger ses affaires comme si de rien n’était, sous les regards respectueux et idolâtres du public. « Ha ha, je savais que ce petit bonhomme allait l’emporter !»

Nalan Yanran hocha légèrement la tête : « En. » Elle fixait de ses beaux yeux le jeune champion qui avait une grande présence sur l’esplanade malgré sa minceur. Son visage indifférent ne put contenir un sourire étrange : « Il est vraiment exceptionnel !»

« Il est plus qu’exceptionnel !» Le Vieux Nalan fit claquer ses lèvres et dit : « Il est probable que dorénavant, n’importe quel groupe ou force un minimum capables lui enverra une invitation. L’évaluation du Vieux Mo n’est pas rentrée dans l’oreille de sourds. »

« Il n’a pas tort. Je ne sais pas ce qu’il deviendra dans le futur, mais je sais au moins que le doyen Gu He lui‐même était incapable de raffiner une Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes à son âge !» Dit doucement la jeune femme. Elle roula des yeux et dit en souriant : « Je pense que si je parviens à lui faire rejoindre la Secte des Nuages Brumeux, ses exploits futurs surpasseront même ceux de Doyen Gu He !»

« Hein, quoi ? Tu as l’intention d’aider ta secte à lui mettre la main dessus ?» Le vieillard roula des yeux et dit : « Ne va pas dire que je ne t’ai pas prévenue. Ce bonhomme a l’air d’avoir une relation plutôt étroite avec Ya Fei du clan Miteer, une fille problématique pour qui les hommes seraient prêts à tout. Tu vas avoir beaucoup de mal à lui arracher Yan Xiao ; n’oublie pas son attitude à ton égard…»

La demoiselle fronça légèrement les sourcils, un peu vexée et hésitante : « Ah, je ne sais pas non plus pourquoi il est aussi froid avec moi. Il a l’air d’avoir beaucoup d’a priori à mon endroit. Avec Ya Fei ou même avec Yao Ye, il sourit et discute un peu mais dès qu’il me voit, il devient froid et indifférent…»

La demoiselle était effectivement un peu déprimée. Son statut était bien supérieur à celui de Ya Fei ou même de Yao Ye, et elle était certaine de ne pas être moins belle qu’elles non plus. Cependant, Yan Xiao n’ignorait qu’elle… Nombre de ses prétendants avaient essayé de l’approcher en adoptant délibérément une attitude froide à son égard, mais elle sentait chez cette alchimiste une véritable froideur et même de la haine…

« Il me hait ?» Une expression étrange apparut sur son beau visage ; c’était effectivement un terrible revers pour une enfant bénite des dieux comme elle.

« Hmm, je ne crois pas t’avoir offensé auparavant, si ?» Elle sourit amèrement et secoua la tête en pensant : Laisse tomber… Je laisserai les doyens de la secte ou ma maîtresse s’occuper de lui. Non mais… Dis‐moi simplement ce que j’ai fait pour t’offenser…»

Le grand‐père secoua la tête et dit : « Je ne sais pas non plus pourquoi il te traite ainsi, mais fais de ton mieux pour éviter de te servir ton statut de future chef de la Secte des Nuages Brumeux pour écraser les autres. Les hommes capables et au caractère trempé se tiennent parfois à bonne distance de femmes comme toi. »

« Mais quand me suis‐je servi de mon statut contre lui dans ce sens ?» La demoiselle ne put s’empêcher de trouver ça injuste. Elle avait toujours été courtoise à l’égard du jeune alchimiste depuis leur rencontre au clan.

« Qu’est-ce que j’en sais…» Nalan Jie secoua la tête d’un air impuissant. Il n’ajouta rien de plus sur le sujet et tourna la tête vers le centre de l’esplanade, où le jeune homme recevait les félicitations des gens autour de lui.

La Petite Princesse se dirigea vers lui en souriant et dit : « Félicitations, Monsieur Yan Xiao. »

Xiao Yan sourit et se servit de son excuse habituelle : « J’ai simplement eu de la chance. »

La princesse impériale rit doucement : « En quoi était‐ce de la chance ? Vous avez gagné grâce à votre talent. Ké ké, pour être honnête, même grand‐frère Liu Ling et moi vous admirons beaucoup. »

Il tourna la tête vers Liu Ling, qui n’était pas loin, et le regarda. Le bellâtre le fixait et il resta momentanément perplexe en croisant son regard. Il lui adressa aussitôt une grimace qu’on pouvait à peine qualifier de sourire amical, et joignit même les mains ensemble avec raideur. Il fallait vraiment qu’il ait reconnu sa supériorité pour suivre une telle étiquette malgré son arrogance habituelle.

Il se dirigea vers l’adolescent et lui dit doucement : « Je n’ai rien à redire sur ma défaite, cette fois. Dès mon retour, je me concentrerai entièrement sur mon apprentissage auprès du Maître. J’ai vraiment été trop arrogant auparavant, et j’espère que j’aurais encore l’occasion de concourir face à vous, Monsieur Yan Xiao !» Il avait vraiment perdu de sa superbe après cette Grande Assemblée.

« Ce devrait arriver. Bon, cet endroit est bien trop bruyant, aussi vais‐je rentrer dès à présent. J’espère vous retrouver dans le futur si nous en avons l’occasion. »

Il sourit et parcourut du regard cette esplanade où il venait de vivre une compétition bouleversante. Il salua ensuite Liu Ling et la Petite Princesse, puis il quitta la Grand’Place. Il n’avait pas envie de perdre son temps à recevoir les acclamations du public à présent que la Grande Assemblée était terminée. Il avait hâte de trouver Fa Ma et d’obtenir la récompense du champion, la formule médicinale de la Pilule de Décongélation d’Esprit.

Liu Ling le regarda disparaître lentement dans un corridor, puis il secoua la tête d’un air impuissant et dit à la Petite Princesse : « Ah, partons également…» Il lui emboîta ensuite lentement le pas.

La Grande Assemblée des Alchimistes, l’évènement qui avait attiré le plus d’attention dans la capitale, se conclut enfin sur leurs départs.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 324
BTTH Chapitre 326

11 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ses bénéfices sont trop gros pour la santé mentale des autres sur ce coup, heureusement qu’il ne va pas se vanter de tous ses trésors…

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre. Eh ben, elle aura durée cette grande assemblée, rien à voir avec le manhua encore une fois.

    Répondre
  3. Enryu

    merci beaucoup, en revanche je me disais que l’auteur essaye de faire du remplissage en faisant tout un paragraphe sur le fait que c’est juste un champion ordinaire alors qu’il a passé des pages entière a nous le présenter comme un alchimiste extraordinaire du a son age et son talent sa flamme qu’il sera meilleur que Gu He etc.

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Newkan

    haaaa que j’ai hate que nalan apprenne la verite que j’ai hate~

    Répondre
  6. Spartan

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. ManaMana

    Maintenant que le concours est terminé, reste plus qu’à soigner le vieux. Ensuite il réveillera certainement le maître et ensuite… le moment tant attendu… La promesse des trois ans…

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    PS:La promesse,des trois ans,La promesse,des trois ans,La promesse des,trois ans 🙂

    Répondre
  11. Dark-iop

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com