BTTH Chapitre 500 [Bonus]

BTTH Chapitre 499
BTTH Chapitre 501 [Bonus]

Il fut long à arriver, mais il est enfin là ! Voici un chapitre bonus que nous devons à la générosité de notre cher Ragnaar, qui j’espère me pardonnera toutes mes mésaventures ^^”

Un grand merci à lui et bonne lecture !

 

 

 

Chapitre 500 – Flamme dorée illusoire

 

Le public du stade tourna abruptement son regard vers les deux compétiteurs à l’annonce du début du match du Doyen Hao. Petit à petit, le brouhaha ambiant s’éteignit jusqu’à se réduire grandement.

Xiao Yan balaya lentement, mais attentivement les ingrédients médicinaux disposés sur la table de pierre. Une fois qu’il eut fait l’inventaire, il hocha légèrement la tête et fit un geste de la main. Un chaudron médicinal rouge sombre apparut alors sur la table.

Ce pot n’était pas de grande qualité, et il avait même été utilisé bien trop souvent ces derniers temps. Par conséquent, il se retrouva couvert d’une couche de suie ternissant légèrement sa robe, ce qui lui donnait un air des plus ordinaires.

Han Xian, qui observait son rival depuis sa place, ne put s’empêcher de s’esclaffer en voyant sa marmite apparaître. “Che…” Il gloussa en son for intérieur, secouant la tête en silence. On dirait que j’ai un peu surestimé ce type…  Le chaudron était aux alchimistes ce que l’épée était aux guerriers ; il accordait à son propriétaire de plus grandes chances de réussir son raffinage. Ce fut d’ailleurs pourquoi il éprouva un certain dédain envers son adversaire en voyant l’état de son pot.

L’alchimiste orgueilleux fit ensuite également un geste de la main et aussitôt, une marmite jaune doré apparut de nulle part. Les rayons du soleil se reflétèrent à sa surface dans une lueur éblouissante, au point que les spectateurs durent détourner le regard.

Les chaudrons des deux hommes étaient on ne peut plus différents l’un de l’autre. L’un ressemblait à un chien décharné, l’autre donnait l’impression d’être un chien de luxe, complètement recourt d’or et d’argent.

Xiao Yan ignora les regards quelque peu moqueurs de l’assemblée, et observa son pot de haut en bas. Il toucha alors du doigt une fissure superficielle en fronçant légèrement les sourcils. La flamme exceptionnelle est vraiment trop puissante… Ce chaudron médicinal bas de gamme a du mal à supporter les températures qu’elle peut atteindre. Une fois que ce duel sera terminé, il faudra que je trouve un moyen d’en récupérer un capable de les endurer. Maintenant, reste plus qu’à espérer qu’il tienne jusqu’à ce que je termine le raffinage… Se dit-il d’un ton impuissant.

Il soupira silencieusement en son for intérieur, puis il sentit tout à coup une ondulation d’air chaud. Il tourna aussitôt la tête, les sourcils levés de curiosité, et vit Han Xian entraîner un amas de flammes de la main. Cette flamme était de couleur or vif, comme son chaudron, et elle était de toute beauté. Un observateur attentif pouvait même remarquer une espèce de lave dorée fluctuer en son sein, ce qui lui donnait un air vraiment singulier.

L’adolescent fixa cet amas doré en poussant une petite exclamation surprise. “Huh ?” Il ne s’attendait pas du tout à ce que son adversaire ait un tel trésor en sa possession. Il observa la flamme avec sa force spirituelle et remarqua que bien qu’elle soit loin d’être comparable à une flamme exceptionnelle, elle était néanmoins une flamme tout à fait unique. De plus, au vu de la lave coulant en son sein, il estima qu’elle devait être un cran au-dessus de sa flamme violette en termes de niveau de température.

Ce Han Xian n’est pas un amateur…” Marmonna-t-il en observant le visage de ce dernier. Détectant une certaine fierté dans son regard, il sourit d’un air désarmé en se disant qu’il devait revenir sur son jugement.

À ses yeux d’expert, la flamme que tenait Han Xian n’était pas plus surprenante que ça. Cependant, aux yeux du public, elle paraissait très exotique. Une flamme pouvait aussi être matérialisée en dépendant juste de son Dou Qi, mais un tel exercice demandait à avoir au moins la force d’un Dou Wang. De plus, quelle que soit la façon dont se matérialise le Dou Qi, elle manquait tout de même de cette pointe d’authenticité qu’ont les flammes naturelles. Cela dit, la flamme dorée était extrêmement distrayante, et la lave dorée coulant en son sein la rendait presque inconcevable.

L’alchimiste arrogant ne put s’empêcher d’éclater d’un rire clair sous les nombreux regards flattant sa vanité. “Ma flamme porte le nom de ‘Flamme Dorée Illusoire’. Elle tient son nom du bébé d’une bête magique de septième rang, le dragon scorpion illusoire de feu. Lorsque le bébé sort de sa coquille, elle y laisse la flamme, qui l’incinère alors durant les trois jours suivants. Il faut donc réussir à trouver cet oeuf en moins de trois jours pour espérer pouvoir s’en emparer.”

En apprenant l’origine de cette flamme, les étudiants alentour changèrent drastiquement d’expression, tout comme les Doyens qui ne purent rester totalement indifférents. Une bête du septième rang avait une puissance comparable à celle d’un Dou Zong, aussi était-il surprenant que cette sublime flamme dorée en tire ses origines.

Xiao Yan lui-même fut surpris par cette révélation. “Je comprends mieux pourquoi cette flamme est plus féroce encore que la flamme violette provenant du lion ailé améthyste, vu qu’elle vient d’une créature supérieure d’un rang… Ce mec est vraiment chanceux.” Il y avait bien des choses étranges dans ce vaste monde, au point que les divers types de flammes pourraient fasciner et surprendre les gens. Cette flamme était vraiment sublime, mais elle ne possédait pas l’élégance que possédaient les Flammes Exceptionnelles.

Alors qu’il pensait à ces dernières, l’adolescent sentit une certaine compétitivité embraser son coeur et il se mit à rire doucement. Il secoua légèrement son dos, et un amas de flammes vertes apparut sur sa main. Il lui donna alors une pichenette, et l’amas traça un arc dans les airs avant de se précipiter dans son chaudron. Les flammes grondèrent alors et gonflèrent en son sein en un instant.

Han Xian, qui lorgnait de son côté, fut naturellement attiré par la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. La stupeur traversa aussitôt son regard : comme les informations qu’il avait obtenues lui avaient appris, son adversaire contrôlait bel et bien une flamme verte extrêmement étouffante, dont on ignorait l’origine. Il ne ressentit pas cette fameuse oppression, mais la couleur lui confirma qu’il s’agissait bien de la flamme en question.

La flamme n’est qu’un outil assistant l’alchimiste ; le plus important, c’est la technique de raffinage.” Dit-il en souriant légèrement. D’un petit geste de la main, il propulsa également sa flamme dorée dans son chaudron assorti. En un instant, il attira tous les regards alors que son rival, de son côté, n’intéressait pas grand monde.

Xiao Yan fixa intensément l’intérieur de sa marmite, passant lentement en revue du doigt les ingrédients disposés sur la table de pierre. De temps à autre, il tapait une fois sur la table, et un ingrédient à l’apparence étrange apparaissait entre ses doigts.

Alors que son regard était rivé sur la marmite, il passa mentalement en revue les informations qu’il avait mémorisées au sujet de la formule médicinale. La pilule de force draconique qu’il devait produire demandait une quarantaine d’ingrédients, qu’il fallait combiner les uns avec les autres dans un ordre précis. C’était comme pétrir plusieurs pâtes ensemble… Une personne incapable de suivre la formule et de raffiner les ingrédients étape par étape n’avait quasi aucune chance de réussir au pif son raffinage…

Bien que les deux concurrents aient consciencieusement appris la formule médicinale, elle leur était néanmoins peu familière. Après tout, une pilule de cinquième rang n’était en rien ordinaire, et elle se pouvait se vendre à des prix astronomiques. Du coup, il était naturellement extrêmement complexe d’en raffiner, et c’était encore plus le cas pour nos deux adversaires, tout deux membres de la jeune génération et n’ayant pas encore atteint le niveau d’alchimiste de cinquième rang.

Du coup, les quelques doyens qui avaient quelques connaissances dans l’art du raffinage décidèrent d’observer le duel pour s’amuser un peu. Han Xian était un alchimiste du quatrième rang, et son taux d’échec de raffinage de pilules de cinquième rang était si élevé qu’il avait de quoi en laisser coi. Xiao Yan, de son côté, avait peut-être une flamme exceptionnelle, mais ça ne représentait en rien sa technique de raffinage. Par conséquent, c’était une horrible décision que de demander à ses deux blancs-becs de raffiner des pilules du cinquième rang. Les ingrédients médicinaux n’étaient pas gratuits, loin de là !

Bien sûr, les deux concurrents ignoraient tout des pensées des doyens. Dans le cas contraire, ils auraient naturellement été déprimés. À ce moment, ils en étaient tous deux à se demander par quel bout ils allaient aborder le problème épineux du raffinage.

Pendant un moment, le public dut observer les deux jeunes gens fixer bêtement la flamme grondant dans leur chaudron. Certains étudiants, qui ne comprenaient rien à l’alchimie, pensaient même qu’il s’agissait de la première étape du raffinage…

Les deux concurrents restèrent le regard vacant pendant deux ou trois minutes. Xiao Yan fut le premier à se reprendre ; il fronça légèrement les sourcils et prit une bouffée d’air frais. Il secoua alors sa main tenant de nombreux ingrédients et deux pilules différentes, ressemblant à des feuilles mortes, furent jetées dans le chaudron.

Il fit habilement danser ses doigts en ciblant l’espace entre sa main gauche et le bord du pot. Suite à son mouvement, la flamme gonflante se tordit de façon répétée ; parfois, sa température monta grandement, et elle descendit d’autres fois assez bas.

L’adolescent avec une expression solennelle. Il contrôlait l’intensité des flammes de sa main droite, pendant qu’il faisait voltiger la gauche si vite sur la table de pierre que les spectateurs stupéfaits ne voyaient qu’une ombre. Les uns après les autres, les ingrédients furent lancés dans les airs dans une belle parabole, avant de tomber dans la marmite et d’être engloutis par les flammes.

Le ballet d’ingrédients jetés dans les airs continua sans cesse, provoquant des cris choqués dans l’assemblée. Distrait par ces cris, Han Xian fut tiré de sa réflexion et tourna la tête vers son adversaire. Le spectacle que ce dernier lui offrit le laissa aussitôt pantois.

Le Doyen Hao, qui observait l’arène les mains dans le dos, sentit son regard vaciller à ce moment. Les mouvements du jeune alchimiste étaient parfaitement fluides et sans le moindre temps mort, ce qui était vraiment admirable.

Alors que tous les regards étaient rivés sur lui, un bruit extrêmement déprimant éclata tout à coup depuis la table de pierre.

Puff…”

Xiao Yan figea abruptement sa main, fronça les sourcils et attrapa à la vitesse de l’éclair un ingrédient sur le point de tomber dans le chaudron. Il jeta un oeil dans ce dernier et ne put s’empêcher de secouer la tête. Précédemment, il avait imprudemment divisé son attention, ce qui fit que la température de la flamme était légèrement trop haute. Par conséquent, le liquide médicinal, dont les ingrédients avaient à moitié fusionné, fut vaporisé.

Les membres de l’audience qui l’observaient se mirent à soupirer devant son premier échec. “Quel dommage…”

Han Xian, de son côté, rit froidement. Continue de te la jouer…

Il ignora ensuite son adversaire, qui était en pleine réflexion, et tourna la tête pour jeter un oeil à son propre pot. Son expression devint alors graduellement solennelle ; un moment plus tard, il prit une grande inspiration et jeta un ingrédient médicinal dans sa marmite d’un geste de la main.

L’attention de la foule se porta involontairement vers lui, ce qui ne manqua pas de le faire sourire en coin de fierté. Cependant, ce sourire fier qui devait encore s’étendre se figea subitement lorsqu’un léger ‘pu shi~’ retentit depuis son chaudron après que le huitième ingrédient l’ait atteint.

Tous les spectateurs écarquillèrent les yeux devant son expression rigide avant de partir dans un rire moqueur. “Aï…” Dans ce premier round de fusion d’ingrédients, il apparaissait évidemment comme inférieur à Xiao Yan qui lui, au moins, avait raffiné plus d’une vingtaine d’ingrédients avant de voir ses efforts réduits à néant à cause de sa distraction. Lui, de son côté, n’en avait raffiné que huit… Même pour des néophytes n’y connaissant rien en raffinage, la différence entre eux était flagrante.

Ce premier raffinage s’était conclu dans un double échec, mais Xiao Yan avait perdu avec un peu plus de panache.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 499
BTTH Chapitre 501 [Bonus]

9 Commentaires

  1. Sosunser

    Grand dieu , waz est de retour

    Répondre
  2. ti

    gloire à waz, merci !!

    Répondre
  3. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre et à Ragnaar pour le don. Ça fait plaisir de retrouver notre cher Xiao Yan ^^. Par contre, à mon niveau de lecture, ça fait vraiment bizarre de se retrouver à ce niveau de l’histoire. Pour ceux qui sont encore scotchés par l’histoire, ce n’est rien comparé ce qui suivra. J’en dis pas plus ;).

    Répondre
  4. tecniv

    hey bon retour parmi nous waz et je te souhaite pplus de chance a l’avenir ^^
    j’ai commencer a lire btth avec le manga du coup je voulais savoir ou reprend le novel par rapport au manga si y’as pas trop de changement ou s’il faut tout relire ?
    merci pour vos reponse ^^

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      Par rapport au manga, ce serait le chapitre 133. Alors, du peu que j’ai vu, le manga reprend le LN dans les grandes lignes même s’il y a quelques changement par-ci par-là. Ce qui fait que tu peux continuer en lisant le LN mais ça risque de te perturber un peu au début ^^.

      Répondre
      1. tecniv

        d’acc merci bien ^^

        Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Répondre à Hinomura Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com