BTTH Chapitre 76

BTTH Chapitre 75
BTTH Chapitre 77

Dernier chapitre de la semaine ! Atten­tion, il est prob­a­ble que demain le chapitre soit (très) en retard ! Mes excus­es d’avance :/

N’oubliez pas d’aller vot­er pour la série que vous voulez que Nos­tra traduise !

Chapitre 76 — Coopéra­tion

Des regards embrasés fix­aient en silence les petites bouteilles de jade cou­vrant la table dont le nom­bre atteignait le mil­li­er. Per­son­ne ou presque n’avait jamais vu de leurs pro­pres yeux une telle quan­tité d’élixirs.

Xiao Yu, dont la langue rose lécha incon­sciem­ment les lèvres, était tout autant stupé­faite à la vue d’autant d’élixirs. Elle sor­tit de son ébahisse­ment un moment plus tard et avec une étin­celle dans les yeux, elle tour­na le regard vers la per­son­ne en cape noire.

La jeune femme habil­lée de vert assise à la fenêtre jeta un regard à la table cou­verte de bouteilles et une lueur de stupé­fac­tion tra­ver­sa ses yeux limpi­des. Elle bal­aya à nou­veau l’homme enca­pu­chon­né de noir du regard sans pou­voir décel­er quoi que ce soit de sus­picieux et retour­na à la lec­ture de son livre.

Dans le silence absolu de la salle, la per­son­ne en cape noire tou­s­sa douce­ment, ramenant Xiao Zhan, à côté de lui, à la réal­ité.

Eh… Xiao Zhan rougit en pous­sant un rire embar­rassé. Le respect dans son regard, quand il le tour­nait vers l’alchimiste enca­pu­chon­né de noir, avait atteint un autre niveau. Tout alchimiste n’était pas capa­ble de sor­tir aus­si facile­ment plus d’un mil­li­er de potions de soin à la fois.

Cher Ancien, vous devriez con­naître la sit­u­a­tion actuelle du Clan Xiao et son besoin impérieux de médecine guéris­sante pour retrou­ver sa pop­u­lar­ité. Vous nous aidez au moment où on en a le plus besoin.” s’exclama Xiao Zhan d’un ton recon­nais­sant. Il mar­mon­na légère­ment dans sa barbe avant de par­ler à nou­veau : “Que dites vous de cela : le clan s’occupera de ven­dre ces potions et vous, cher Ancien, gag­n­erait 90% des prof­its et nous les 10% restants. Même si c’est osé de notre part, nous avons néan­moins besoin d’argent pour remet­tre les choses en ordre. Qu’en pensez-vous ?”

Xiao Zhan, une fois sa propo­si­tion énon­cée, regar­da nerveuse­ment l’homme en noir devant lui, craig­nant que les ter­mes ne lui con­vi­en­nent pas. Le Clan Xiao à ce moment ne pou­vait qu’entièrement dépen­dre de cet alchimiste mys­térieux.

Ah ah…” L’homme en noir rit avant de sec­ouer la tête.

A cette vue, l’expression de Xiao Zhan changea légère­ment et au moment où il s’apprêtait à aban­don­ner les 10% restants, la vieille voix protes­ta ce qui le lais­sa stupé­fait et com­plète­ment bouche-bée.

Chef de Clan Xiao est trop poli ; bien que j’ai raf­finé ces élixirs, les ven­dre est un tout autre méti­er. Com­ment pour­rais-je prof­iter de vous… Parta­geons à part égale, 50–50, haha.”

La réponse de l’homme en cape noire lais­sa les trois doyens aupar­a­vant anx­ieux ain­si que tout les mem­bres du clan bouche-bée. Il leur fal­lut un bon moment avant qu’ils ne touchent incon­sciem­ment leur oreille, scep­tiques quant à la vérac­ité de cette déc­la­ra­tion. 50–50 ? Ce… Ce cher ancien n’était-il pas trop atten­tion­né envers le Clan Xiao ? La sit­u­a­tion étant ce qu’elle est, s’il avait voulu l’intégralité des prof­its, per­son­ne n’aurait osé pro­test­er.

Des pâtés à la viande sont tombés du ciel…”(NdT proverbe chi­nois pour un coup de chance inat­ten­du) Cette phrase réson­na dans tous les cœurs tan­dis que les mem­bres du clan s’échangèrent des regards.

Xiao Zhan se res­saisit un long moment plus tard, expi­ra longue­ment et rit amère­ment en dis­ant : “Cher Ancien, vos mots nous ont sub­jugué, nous sommes vrai­ment recon­nais­sants envers votre aide si oppor­tune ; com­ment pour­rions nous prof­iter davan­tage encore de vous ?”

L’homme enca­pu­chon­né de noir fit un geste de la main comme si ça n’avait que bien peu d’important et rit d’un air suff­isant : “Ce genre de petits prof­its ne m’intéressent aucune­ment ; Si ce n’était pour vous per­me­t­tre d’avoir l’esprit tran­quille, je ne m’embêterai même pas à pren­dre ces 50%.”

Devant cette expli­ca­tion arro­gante, Xiao Zhan ne put que sec­ouer la tête en souri­ant amère­ment.

Je vais vous laiss­er ven­dre ces élixirs. Si j’ai du temps plus tard, je viendrai voir où vous en êtes.” L’homme en cape noir se leva et sourit en dis­ant : “J’ai d’autres choses à faire aus­si ne vais-je pas rester. Chef du Clan Xiao n’a pas à me rac­com­pa­g­n­er. Au lieu de ça, organ­isez vos ventes, haha.” D’un ton met­tant un terme à la con­ver­sa­tion, il sor­tit de la pièce sous tous les regards.

Les pas de l’alchimiste enca­pu­chon­né s’arrêtèrent soudaine­ment avant de sor­tir com­plète­ment de la pièce. Il dit en riant légère­ment : “Avant de par­tir, je rajouterai quelque chose. Xiao Yan n’est vrai­ment pas mau­vais. Ah ah, au revoir.”

A ces mots, Xiao Zhan se frot­ta la tête et alors qu’il allait dire quelque chose, l’homme avait dis­parut de la pièce, dis­parais­sant gradu­elle­ment au détour d’un coin.

Xiao Zha fixa la sil­hou­ette enca­pu­chon­née dis­paraître, pous­sa un petit soupire un long moment après et dit en riant amère­ment : “Il sem­blerait que la rela­tion entre Yan Er et ce cher Ancien n’est pas ordi­naire (NdT oh oui mon louloup !). Pourquoi cette per­son­ne qui ne nous est même pas famil­ière nous aiderait-elle autrement ?”

Les trois doyens s’échangèrent tous un regard avant de soupir­er égale­ment et de hocher la tête. Au vu des louanges de ce vieil alchimiste au sujet de Xiao Yan, il avait défini­tive­ment une opin­ion favor­able sur Xiao Yan et son aide envers le Clan Xiao.

Tout les mem­bres du clan de l’âge de Xiao Yan qui avaient enten­du les derniers mots de l’homme en cape noire affichaient claire­ment une expres­sion d’envie sur leur vis­age.

La jeune demoi­selle près de la fenêtre incli­na légère­ment la tête, son regard por­tant au-delà de la vit­re sur la sil­hou­ette qui dis­parais­sait à un coin. Ses sour­cils se fron­cèrent légère­ment tan­dis qu’une expres­sion de doute tra­ver­sa son vis­age déli­cat.

……

Hors du Clan Xiao, l’homme en cape noir con­tin­ua lente­ment jusqu’à arriv­er à un endroit moins peu­plé. Ce n’est que là qu’une jeune voix grom­mela depuis la robe : “Maître, n’avez-vous rien d’autre à faire que de me met­tre en avant à chaque phrase ? S’ils décou­vrent cette his­toire, je ne promets pas de ne pas vous remet­tre entre leurs mains.”

Hehe, je ne fai­sais qu’exprimer mes sen­ti­ments. Si Xiao Zhan ne t’avait pas si bien traité depuis ton enfance, où aurais-je pu trou­ver un si bon dis­ci­ple ? Voilà pourquoi il était appro­prié pour moi de le remerci­er.” bad­i­na la vieille voix en riant. “Si je n’avais fait que leur don­ner les pilules, ton père si pru­dent aurait sans aucun doute que j’avais quelque chose der­rière la tête.”

Xiao Yan sec­oua la tête d’un air impuis­sant puis regar­da autour de lui avant de deman­der : “Où allons-nous à présent ?”

Vers la Salle des Ventes afin de leur trans­met­tre la Poudre d’Agrégation de Qi, his­toire d’éviter d’avoir une dette envers eux, ce que je hais par­ti­c­ulière­ment… Qui plus est, tu as brûlé tout les ingré­di­ents médic­in­aux et ne peux plus t’entraîner. Il est donc temps d’en racheter.” mar­mon­na Yao Lao en souri­ant.

Xiao Yan hocha la tête à ces mots. Il sourit adorable­ment et deman­da avec quelques attentes der­rière la tête : “Maître, puis-je à l’heure actuelle être con­sid­éré comme un alchimiste de pre­mier rang ?”

Tch, tu crois que parce que tu as raf­finé pen­dant quelques jours de la médecine, tu es devenu un alchimiste ? Ces potions de soin sont les plus sim­ples par­mi les élixirs et par­venir à raf­fin­er ce genre de trucs n’a rien de glo­rieux.” Yao Lao ricana, col­lant une douche froide à Xiao Yan.

Ce dernier roula des yeux et avait un air lugubre : “Quand alors pour­rais-je véri­ta­ble­ment m’appeler un alchimiste de pre­mier rang ?”

Dans le monde des alchimistes, on con­sid­ère que pour attein­dre ce niveau, il faut pou­voir raf­fin­er une pilule de type boulette et ce n’est pas sim­ple car tu dois mélanger des essences en une pâte.”

On dirait que j’ai encore une longue route à faire.” En enten­dant ce qui lui était néces­saire d’accomplir, Xiao Yan sec­oua la tête d’un air impuis­sant et se mit en route vers la Salle des Ventes à la grand’ place.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 75
BTTH Chapitre 77

10 Commentaires

  1. grenvious

    mer­ci pour le chbapitre

    Répondre
  2. EiOoku

    Mer­ci pour le chapitre !

    Répondre
  3. Mywok

    Mer­ci

    Répondre
  4. primo

    Mer­ci

    Répondre
  5. Azanor

    Mer­ci

    Répondre
  6. Blackwars

    Mer­ci 🙂

    Répondre
  7. Piitchoun

    mer­ci

    Répondre
  8. Ogabell

    Mer­ci

    Répondre
  9. Psycho

    Mer­ci 🙂

    Répondre
  10. korojii

    Mer­ci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com