BTTH Chapitre 87

BTTH Chapitre 86
BTTH Chapitre 88

Y’en a qu’on peut emmerder et… il y a Xiao Yan.

 

 

Chapitre 87 — Essay­er de tuer

Xiao Ning dit nerveuse­ment en regar­dant Xiao Yan qui était désar­mé : “Jie, la sit­u­a­tion de Xiao Yan n’est pas des meilleures.”

Xiao Yu mur­mu­ra, avec un air calme et posé : “Pourquoi devrais-je me souci­er s’il meurt ou non, il voulait être un héro, a échoué et est main­tenant bru­tal­isé par d’autres en per­dant la face.” Elle res­ta un moment silen­cieux puis elle soupi­ra : “Pré­pare-toi à le sauver. On dirait que ce scélérat de Jie Lie Ao cherche l’effusion de sang.”

Xiao Ning hocha la tête à con­trecœur, n’osant pas se la met­tre à dos.

Xun’er, elle, com­parée à la nerveuse Xiao Yu, appa­rais­sait exces­sive­ment calme. Ses yeux bal­ayèrent la zone et tombèrent sur Xiao Yan qui étai désa­van­tagé ; ses savoureuses lèvres for­mèrent un petit sourire en coin.

Esquiv­ant avec quelque dif­fi­culté, Xiao Yan esqui­va l’attaque de Jia Lie Ao. Alors qu’il bat­tait en retraite, Jia Lie Ao se rap­procha avec une tech­nique d’attribut vent qui ampli­fi­ait sa vitesse. Ser­rant fer­me­ment les poings, il attaqua lour­de­ment en direc­tion de la tête de Xiao Yan.

Bien que dos au mur et dans l’impossibilité d’esquiver, Xiao Yan gar­dait une expres­sion aus­si calme que l’eau d’un étang et expi­ra lente­ment. Un Dou Qi jaune pâle se pré­cipi­ta féro­ce­ment sur ses poings ser­rés et d’une façon indompt­able et vio­lente, il attaqua enfin Jia Lie Ao de front.

Une clameur mon­ta de la foule qui ne pou­vait s’en empêch­er en voy­ant que Xiao Yan avait choisi d’attaquer son enne­mi frontale­ment. Le grand écart entre le niveau des deux hommes était évi­dent ; si Xiao Yan avait choisi de con­tin­uer à esquiver, il aurait pu gag­n­er du temps mais en choi­sis­sant la force brute, il allait indu­bitable­ment être vain­cu.

Alors que tout le monde allait pren­dre Xiao Yan en pitié, les poings fer­mes de ce dernier s’étendirent soudaine­ment et une force de répul­sion informe et féroce apparut soudaine­ment et se fra­cas­sa impi­toy­able­ment dans l’estomac de Jia Lie Ao.

Ce dernier souf­frit de cette attaque puis­sante au-delà des mots et sa charge rapi­de et vio­lente fut repoussée. Son vis­age devint pâle et son regard s’emplit de mal­ice ; une pen­sée le tra­ver­sa : “Quelle tech­nique de Dou est ? Pourquoi est-elle si étrange ?”

Le pub­lic afficha une expres­sion stupé­faite après avoir vu Jia Lie Ao être, con­tre toute attente, envoyé en arrière.

Paume du Vide !”

Écar­tant ses paumes et ciblant Jia Lia Ao qui volait en arrière, Xiao Yan déter­mi­na que c’était là la meilleure oppor­tu­nité avec un regard par­ti­c­ulière­ment sin­istre. Il l’attira impi­toy­able­ment avec une force de suc­cion sauvage.

Jia Lie Ao devint extrême­ment furieux à être attiré dans les airs comme une balle de cuir et il  grinça les dents, approchant de plus en plus de Xiao Yan ; un air cru­el emplit son vis­age. Un Dou Qi cyan se con­den­sa à la sur­face de ses poings et for­ma un petit tour­bil­lon, con­tre toute attente : “Tech­nique de Dou de Xuan Inférieur : Coup de Poing du Tour­bil­lon de Vent Vert !”

Le poing dans les airs provo­qua un sif­fle­ment perçant tan­dis que l’immense pres­sion du vent de la tech­nique écla­ta les détri­tus au sol près de Xiao Yan.

Ce dernier plis­sa légère­ment les yeux et en sen­tant cette pres­sion vio­lente du vent, son expres­sion devint grave. Après un moment de silence, il fit soudaine­ment demi-tour : son pied droit prit appui du pied sur le mur avec une grande force et y lais­sa une empreinte d’un cen­timètre de pro­fondeur. Sous l’effet de l’impulsion, le corps de Xiao Yan tour­bil­lon­na dans les airs et sa jambe droite s’incurva dans un angle bizarre et à cet instant, sa jambe flex­i­ble sem­bla aus­si dure que de l’acier.

Huit Destruc­tions Extrêmes !”

L’expression de Xiao Yan était glaciale, les lèvres pincées ; son pied droit avait enfin accu­mulé assez de puis­sance et ren­con­tra, sous le regard de la foule, le poing de Jia Lie AO. Le con­tact des deux provo­qua une explo­sion.

Ne deviens pas arro­gant juste parce que tu es un Dou Zhe trois étoiles !”

Au moment où le pied et le poing s’affrontèrent, du Dou Qi jaune sur­git de la jambe de Xiao Yan avec un léger bruit, faisant abrupte­ment chang­er Jia Lie Ao d’expression.

Bang !” Poing et pied entrèrent en con­tact tan­dis qu’un coup de ton­nerre étouf­fé réson­na depuis le point de con­tact.

Kacha !” Au moment du con­tact, le bruit d’os se brisant perça les airs et suiv­ant ce bruit, Xiao Yan et Jia Lie Ao volèrent en arrière au même moment.

Le corps de Xiao Yan s’écrasa lour­de­ment con­tre le mur der­rière lui et il sen­tit quelque chose de fer­reux mon­ter dans sa gorge ; il cracha une gorgée de sang sur le sol.

Les mer­ce­naires alen­tours soupirèrent tous de regrets en le voy­ant cracher du sang. Ils pen­saient tous qu’il avait été vain­cu mais tout d’un coup, Jia Lie Ao qui s’était vio­lem­ment écrasé au sol, attra­pa sa main droite et roula sur le sol en pous­sant des hurlements angois­sés.

Le pub­lic ne man­quaient pas de spec­ta­teurs rusés et quand ils remar­quèrent la forme grotesque dans laque­lle le bras de Jia Lie Ao avait été tor­du, ils ne purent s’empêcher de pren­dre une grande inspi­ra­tion, com­plète­ment stupé­faits.

Les clameurs de la foule s’éteignirent à ce moment et des regards d’ahurissement se posèrent sur le jeune homme à bout de souf­fle con­tre le mur. Ce n’est qu’après un moment que des accla­ma­tions s’élevèrent dans les airs.

Xiao Yu, la bouche légère­ment ouverte, regar­dait incré­d­ule Jia Lie Ao qui beuglait mis­érable­ment et dit de stu­peur : “Ce petit bâtard a vrai­ment gag­né ?”

On dirait bien, Xiao Yan a brisé le bras de ce type…” Xiao Ning dég­lu­tit avec dif­fi­culté. L’attaque féroce de Xiao Yan lui avait rap­pelé la mis­érable con­di­tion dans laque­lle il avait été aupar­a­vant. Cepen­dant, l’état de Jia Lie Ao était man­i­feste­ment pire, dix fois pire. Il pou­vait dire en voy­ant l’os qua­si sor­tir du bras de ce mec qu’il ne pour­rait prob­a­ble­ment plus jamais s’en servir.

Xiao Yu, après avoir reçu la con­fir­ma­tion de Xiao Ning, se tut pen­dant un moment. Son regard était inten­sé­ment fixé sur Xiao Yan qui ten­tait de retrou­ver son souf­fle. “Alors comme ça, il s’avère que ce petit bâtard avait déjà pro­gressé jusqu’au domaine des Dou Zhe…  Pas éton­nant qu’il n’ait pas eu peur du tout.”

……

Après être resté assis sur le sol une dizaine de min­utes, Xiao Yan se remit lente­ment sur ses pieds et jeta un regard glaciale à Liu Xi qui restait stu­pide­ment bouche-bée. Traî­nant sa jambe droite engour­die, il ramas­sa la barre de fer par terre, puis jeta un regard sin­istre à Jia Lie Ao qui hurlait encore et se rap­procha avec dif­fi­culté. L’attaque précé­dente de ce dernier avait révélé ses inten­tions meur­trières à l’égard de son adver­saire. Xiao Yan n’allait pas être mis­éri­cordieux avec ceux qui en voulaient à sa vie.

Jia Lie Ao, au sol, fixa Xiao Yan qui s’approchait de lui petit à petit et son expres­sion n’avait plus la moin­dre trace de bru­tal­ité ; à la place se trou­vait de la panique tan­dis qu’il dég­lu­tit dif­fi­cile­ment. Il pou­vait claire­ment voir dans le regard de Xiao Yan son inten­tion de le tuer et ne put s’empêcher de dire hâtive­ment : “Je me rends !”

Xiao Yan était inex­pres­sif et sem­blait ne rien avoir enten­du. Sa prise sur la barre de fer se fit plus solide encore.

Même les mer­ce­naires san­guinaires, face à l’expression résolue du jeune homme, ne purent s’empêcher d’être un peu effrayé. Ils avaient du mal à croire que lui et le jeune homme tout le temps souri­ant étaient la même per­son­ne.

Il arrê­ta ses pas, se ten­ant au dessus de Jia Lie Ao et le fixa. Il sourit ensuite soudaine­ment mais ce grand sourire aux dents blanch­es écla­tantes effraya plus encore Jia Lie Ao. Il ne réal­isa qu’à ce moment que le jeune homme nor­male­ment calme comme un mou­ton était en fait encore plus cru­el que lui.

Crève, pour­ri­t­ure…”

Les pupilles noires de Xiao Yan irradièrent d’une inten­tion de tuer plus acérée encore et en riant, il abat­tit féro­ce­ment sa barre de fer vers la tête de Jia Lie Ao pour l’éclater.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 86
BTTH Chapitre 88

14 Commentaires

  1. tokyoghoul

    enfin

    Répondre
  2. tokyoghoul

    mer­ci

    Répondre
  3. grenvious

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  4. Kriyz

    Omg Insane ! Mer­ci !!

    Répondre
  5. Usaki Kiwi

    Le jeu de l’éclate bas­ket préqzn­tè par Xiao Yan

    Répondre
  6. Shinsoo

    Mer­ci pour ce chapitre, mais juste une ques­tion au tra­duc­teur : Tu es déter­miné ? CAR l’oeuvre inté­grale fais 1630 et quelques chapitre donc ce sera long et ça serait frus­trant si tu t’arrêter au milieu 😉

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Si tu con­nais un autre tra­duc­teur capa­ble de te sor­tir un chapitre/jour…
      Je pense que ça prou­ve ma déter­mi­na­tion 😉

      Répondre
      1. Deiiku

        A dans 4 ans x)) 1630 chapitre /1 jour x))

        Répondre
  7. Psycho

    Mer­ci 🙂

    Répondre
  8. Blackers

    effec­tive­ment il ne vaut mieux pas faire chi­er Xiao Yan XD
    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  9. BadKarma

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  10. Blackwars

    Mer­ci^^

    Répondre
  11. Newkan

    Enfin un héro qui va jusqu’au bout !!!! XD jia li doit pas être loin de se faire dessus vus la tête je doit faire xiao yan *prie pour que per­son­ne ne l’empêche de tuer jia li*

    Répondre
  12. korojii

    Mer­ci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com