BTTH Chapitre 99

BTTH Chapitre 98
BTTH Chapitre 100

Je fus un peu long mais ça en valait la peine ! Bonne lec­ture de ce deux­ième chapitre réguli­er de la semaine !

 

 

Chapitre 99 — Men­ac­er

 

Ge La sourit froide­ment en voy­ant Xiao Yan approcher. Il avait vu de nom­breux nou­veaux étu­di­ants sor­tir du lot mais aucun d’entre eux n’avait bien fini. Épuis­er le courage des nou­veaux étu­di­ants pen­dant leur recrute­ment était une tra­di­tion non-offi­cielle de l’Académie Jia Nan. Ceux qui étaient assez qual­i­fiés pour être recrutés avaient sou­vent beau­coup de tal­ent et ce genre d’individus était du genre à être dor­loté chez eux sans avoir jamais affron­té de moqueries ou de provo­ca­tions. Avec cette atti­tude, des bagar­res éclataient facile­ment à cause de dis­putes orales, dans cette Académie rem­plie de tal­ents remar­quables. Ça n’amenait que des prob­lèmes dis­pens­ables et c’est pourquoi pen­dant le recrute­ment de nou­veaux étu­di­ants, il était impor­tant de leur faire claire­ment com­pren­dre leurs lim­ites et d’user leur arro­gance et leur énergie.

Même les enseignants de l’Académie Jia Nan, mis devant cette règle non-offi­cielle, ne lev­aient aucune objec­tion et c’est pourquoi cette règle con­tin­ua à être trans­mise de généra­tion en généra­tion.

Ge La sourit froide­ment en ser­rant ses poings, per­me­t­tant à son léger Dou Qi de les envelop­per. Il avait lui aus­si résisté avec son tal­ent lorsqu’il avait rejoint l’Académie mais un senior Dou Zhe 2 étoiles n’eut besoin que d’un coup de poing pour l’envoyer courir se tenir sous le soleil une demi-heure. Cette humil­i­a­tion per­son­nelle avait fait davan­tage grandir encore son désir de broy­er le courage de tout nou­v­el étu­di­ant qu’il voy­ait.

Le jeune homme s’arrêta enfin juste devant Ge La sous les yeux atten­tifs des gens envi­ron­nants.

Les filles à côté de Xiao Yu lui firent à con­trecœur des reproches en voy­ant le sourire sin­istre de Ge La : “Yu Er, pourquoi ne l’arrêtes-tu pas ? Il vaut mieux être sous le soleil que de souf­frir de blessures physiques.”

Xue Ni, qui se tenait à côté d’elle, se sou­vint de l’estimation que Xiao Yu avait faite de Xiao Yan et elle cligna ses yeux clairs. Elle fixa curieuse­ment le jeune homme qui con­tin­u­ait de porter un léger sourire. Elle voulait savoir si Xiao Yu avait rai­son et si ce jeune homme du nom de Xiao Yan avait vrai­ment un tal­ent com­pa­ra­ble à celui de cette Sor­cière.

Xue Ni fer­ma fer­me­ment ses lèvres rouges, plaça ses mains devant sa poitrine tan­dis que l’anticipation se lisait dans son regard.

Xiao Yu, tou­jours rouge d’embarras, parais­sait extrême­ment atti­rante. Elle éten­dit paresseuse­ment son bras et bougea les cheveux noirs sur son front de côté et mur­mu­ra d’un ton dés­in­volte en regar­dant le dos du jeune homme : “Dif­fi­cile de dire qui va souf­frir…”

Les vingt et plus nou­veaux étu­di­ants sous le soleil tournèrent un regard curieux sur les deux hommes dans la tente prêts à se bat­tre. Avant de choisir de rester sous le soleil, ils avaient égale­ment ten­té de riposter mais ces ripostes furent facile­ment réprimées par leurs seniors, bien plus forts qu’eux. Ils com­mencèrent à jubil­er devant l’infortune de ce type qui voulait défi­er la force des seniors tan­dis qu’ils se pré­parèrent à observ­er de quelle façon il allait s’humilier.

Le sourire de Ge La s’agrandit car il aimait être le cen­tre de l’attention. Ses petits yeux regardèrent Xiao Yan et il par­la en souri­ant : “Tu es prêt ?”

Com­mencez.” Xiao Yan se grat­ta sim­ple­ment le men­ton, lais­sant les spec­ta­teurs per­plex­es.

Heh heh, gamin. Tu n’as pas une mau­vaise men­tal­ité.” Ge Le fut un peu sur­pris devant l’attitude de Xiao Yan. Il sen­tit immé­di­ate­ment la colère mon­ter en lui. Essayait-il de le pren­dre de haut ?

Xiao Yan relâcha lente­ment sa res­pi­ra­tion et ne s’embêta pas à dire quoi que ce soit d’autre. Il fixa sim­ple­ment paresseuse­ment le vis­age plus ou moins en colère de son adver­saire.

Très bien !”

Le calme de son adver­saire bles­sait la fierté de Ge La. Il se pré­cipi­ta furieuse­ment avec un sourire glacial vers Xiao Yan, le poing droit ser­ré et entouré de Dou Qi. Ce poing, accom­pa­g­né du vent qu’il provo­quait, bom­bar­da immé­di­ate­ment en direc­tion de la tête de Xiao Yan.

Le pub­lic alen­tour fronça les sour­cils en le voy­ant utilis­er une grande force con­tre un nou­v­el étu­di­ant.

Xiao Yan leva douce­ment ses paupières, obser­va le gros poing se pré­cip­iter sur lui et sec­oua la tête. Il leva sa paume là où allait frap­per le poing et l’arrêta.

Quand il arrê­ta le poing, sa paume ne fit pas le moin­dre mou­ve­ment. Le poing de Ge La avait une énorme quan­tité d’énergie et de force der­rière lui et pour­tant, il ne provo­qua pas la moin­dre réac­tion, comme s’il avait don­né un coup dans l’air.

Xiao Yan leva son vis­age, sec­oua la tête et mur­mu­ra : “Ta vitesse est lente ! Ta force, faible ! Es-tu vrai­ment un étu­di­ant de l’Académie Jia Nan ?”

La moquerie du mur­mure du jeune homme lais­sa tout le monde stupé­fait. Les uns après les autres, des regards per­plex­es se tournèrent là où la paume et le poing entrèrent en con­tact. Il était dif­fi­cile d’imaginer qu’un nou­v­el étu­di­ant soit capa­ble de blo­quer facile­ment une attaque d’un Dou Zhe une étoile.

Luo Bu, qui était tout souri­ant, prit gradu­elle­ment un air lugubre en regar­dant le com­bat. Son regard devint glacial alors qu’il regar­dait le jeune homme qui souri­ant légère­ment. Il sem­blait qu’il avait com­mis une erreur. S’il avait su, il aurait lais­sé quelqu’un de plus fort se charg­er du com­bat.

Enfoiré ! Tu veux mourir ?”

Le vis­age de Ge La était devenu rouge à être ridi­culisé publique­ment par un nou­v­el étu­di­ant tan­dis qu’il meuglait. Sa jambe droite visa le bas-ven­tre de Xiao Yan et il don­na un vio­lent coup de pied.

Xiao Yan, l’air indif­férent, bal­aya de sa main libre le coup comme s’il frap­pait une mouche. Il toucha, au final, la cheville de Ge La dans un craque­ment : une ecchy­mose apparut immé­di­ate­ment.

Hiss.”

Une douleur intense fut émise depuis sa cheville, forçant Ge La à inspir­er une grande goulée d’air frais. La fureur sur son vis­age devint plus intense encore. Il rec­u­la rapi­de­ment d’un pas et se libéra de la paume de Xiao Yan. Sa jambe droite quit­ta le sol et util­isa la force pour se lever haut dans les airs. Il tournoya abrupte­ment sur lui-même tan­dis qu’un Dou Qi vert pâle apparut sur sa jambe droite. Une lame de vent cou­vrit sa jambe comme une lumière imag­i­naire avant de couper sans la moin­dre pitié vers la calotte crâni­enne de Xiao Yan.

Le groupe d’étudiantes, le vis­age empli de colère, hurlèrent furieuse­ment en voy­ant la lame de lumière trou­ble en sur la jambe de Ge La : “Quelle effron­terie, il va même jusqu’à utilis­er le « Tran­chant Vent-Lumière », une tech­nique de Dou de Huang supérieur. Ce type n’a vrai­ment aucune honte.”

Les sour­cils de Xiao Yu se fris­son­nèrent légère­ment devant ce que Gu La pré­parait mais elle se déten­dit juste après. L’autre fois, Xiao Yan hand­i­ca­pa les mains de Jia Lie Ao bien qu’il ait util­isé une tech­nique de Dou de niveau Xuan Supérieur. Elle ne voulait pas croire qu’avec la force d’un sim­ple Dou Zhe une étoile, ce type puisse bless­er sig­ni­fica­tive­ment Xiao Yan.

Xiao Yan leva le vis­age et le vent rel­a­tive­ment tran­chant le fit fris­son­ner légère­ment. Il leva lente­ment sa paume et visa Ge La qui était en pleine descente.

Il bougea ses lèvres et sa voix légère cria : “Dégage !”

Une force féroce et sans forme sor­tit pré­cipi­ta­m­ment de la paume de Xiao Yan en même temps que le cri s’éteignit et atter­rit bru­tale­ment sur la poitrine de Ge La.

Puff !”

Le vis­age de Ge La tour­na immé­di­ate­ment au blanc tan­dis que sa poitrine souf­frit d’un coup lourd. Un moment plus tard, son corps fut repoussé en arrière tan­dis qu’il cracha une gorgée de sang.

Bang !”

Son corps fut envoyé plus de dix mètres en arrière et atter­rit lour­de­ment sur un rocher chauf­fé par le soleil brûlant. Le corps de Ge La tres­sail­lit légère­ment tan­dis que son vis­age ter­ri­fié regar­dait le jeune homme qui se tenait à une cer­taine dis­tance de là, la paume tou­jours ten­due. Sa poitrine se com­pri­ma et sa vision devint som­bre tan­dis qu’il s’évanouit enfin.

Il ne s’était pas passé plus de dix sec­on­des entre la puis­sante attaque de Ge La et le moment où il fut envoyé vol­er sans raisons appar­entes.

Les gens hors et dans le camp restèrent tous silen­cieux de façon har­monieuse en voy­ant la vitesse avec laque­lle la vic­toire fut décidée.

Les nou­veaux étu­di­ants fixèrent bête­ment Ge La qui s’était évanoui près d’eux, sous le soleil brûlant. Un moment plus tard, leurs regards fer­vents s’étaient tournés vers le jeune homme debout à l’ombre. C’était la pre­mière fois qu’ils voy­aient un nou­v­el étu­di­ant vain­cre un senior. Qui plus est, ce nou­v­el étu­di­ant parais­sait être légère­ment plus jeune qu’eux.

Les belles demoi­selles par­mi les nou­veaux étu­di­ants regar­daient pas­sion­né­ment le jeune homme habil­lé de noir et son expres­sion indif­férente. Leurs regards étaient emplis d’une étin­celle de vénéra­tion. Si ce n’était cette atmo­sphère inap­pro­priée, elles auraient pu pouss­er des cris stri­dents une ou deux fois pour évac­uer leurs sen­ti­ments d’adulation.

Xue Ni pous­sa un soupir choqué et sec­oua la tête en fix­ant inten­sé­ment Xiao Yan. “C’est cer­taine­ment… un tal­ent ter­ri­fi­ant.” La force de Xiao Yan avait prou­vé que ce que dis­ait Xiao Yu était la vérité.

Les filles à côté de Xiao Yu, fix­ant bête­ment le jeune homme en noir, demandèrent brusque­ment en bégayant : “Yu… Yu er. Cette per­son­ne de ta famille là, quel est exacte­ment son niveau de force ? Selon les apparences, il est déjà devenu un Dou Zhe, pas vrai ?”

Quelle plaisan­terie. Sa force était bien plus forte que la majorité des gens présents, étant don­né qu’il était capa­ble de mas­sacr­er un Dou Zhe une étoile à ce point.

Xiao Yu sourit gen­ti­ment en fix­ant inten­sé­ment le jeune homme qui se tenait tou­jours là où le com­bat eut lieu. Une lueur incon­nue tra­ver­sa son regard et un moment plus tard, elle copia les façons de Xiao Yan en agi­tant les mains et en par­lant avec un sourire : “Si nous devions nous bat­tre, même moi je ne pour­rais pas le bat­tre. Tu crois qu’il est Dou Zhe ?»

Tsk tsk, un Dou Zhe à un si jeune âge. Même dans l’Académie Jia Nan, c’est con­sid­éré comme un des meilleurs tal­ents. Heh heh, Yu er, il sem­blerait que tu ais bon goût ! Mais c’est ton cousin, pas vrai ? Pourquoi ne pas nous laiss­er l’avoir ?” taquina la mag­nifique demoi­selle en riant

Dégage, espèce de fille lubrique !”

Le vis­age cramoisie, Xiao Yu repous­sa la fille au loin. Elle mar­mon­na dans son fort intérieur, sans rai­son : “Je l’ai déjà dit, nous n’avons pas de liens de sang…”

L’apparence soudaine de ces sen­ti­ments du fond du coeur firent brûler la pointe des oreilles de Xiao Yu. Elle se gron­da rapi­de­ment avant de calmer ses sen­ti­ments, n’osant pas laiss­er son imag­i­na­tion galop­er libre­ment.

À côté des rires venant de chez Xiao Yu, Luo Bu voy­ait son expres­sion devenir de plus en plus lugubre. Il fixa froide­ment Xiao Yan tan­dis que le coin de ses lèvres tres­sail­lit.

Je n’ai pas besoin de sor­tir à présent, n’est-ce pas ?” Xiao Yan regar­da Luo Bu en lais­sant tomber ses manch­es d’un air insou­ciant et lui sourit douce­ment.

Ahah, on dirait que tu as des tal­ents cachés.” Luo Bu afficha à nou­veau un sourire radieux, cachant ain­si la froideur de son vis­age. Il avança et tapota l’épaule de Xiao Yan d’un air apparem­ment ami­cal tan­dis qu’il mur­mu­ra froide­ment : “Tu ferais mieux de ne pas être trop impu­dent, gamin. Bien que tu ais un peu de tal­ent, il y en a plein à l’Académie Jia Nan qui sont plus remar­quables que toi. Avec ton atti­tude, tu te retrou­veras dans une sit­u­a­tion défa­vor­able à l’académie.”

Mer­ci pour ce rap­pel.” Xiao hocha la tête en souri­ant et dit : “Mais je ne pense pas que tu ais les qual­i­fi­ca­tions néces­saires à ton dis­cours.”

Xiao Yan n’était pas bête et avait bien com­pris que Luo Bu por­tait de l’hostilité envers lui. C’est pourquoi il n’y avait plus besoin de fein­dre l’ignorance devant lui ; même s’ils devaient se bat­tre, Xiao Yan n’avait pas peur de lui et si on l’ennuyait davan­tage encore… Bah, ce n’était pas comme si ce serait la pre­mière fois qu’il tuait quelqu’un et détru­i­sait le cadavre.

Bien que l’hostilité de Luo Bu provi­enne d’un malen­ten­du, Xiao Yan n’était pas d’humeur à lui expli­quer, de toute manière. Pour faire court, Luo Bu n’en était pas digne.

Qui plus est, il se dis­putait peut-être avec Xiao Yu tous les jours mais ce n’est pas pour autant qu’il voulait qu’elle soit blessée par cet hyp­ocrite.

Le sourire radieux de Luo Bu fon­dit comme neige au soleil en enten­dant la réplique cinglante de Xiao Yan. Ses yeux le fixèrent froide­ment tan­dis que son vis­age tres­sail­lit. La lueur glaciale qui les tra­ver­sait sem­blait couper Xiao Yan en petits morceaux.

Xiao Yan igno­ra l’assaut visuel sans intérêt. Le sourire indif­férent sur son beau vis­age déli­cat était bien meilleur à don­ner une bonne impres­sion aux autres que le sourire for­cé, pré­ten­tieux et hyp­ocrite de ce type.

Pau­vre arro­gant, quand tu entr­eras à l’Académie Jia Nan, je m’occuperai bien de toi, en tant que ton aîné…” dit Luo Bu en ser­rant les dents avec un sourire glacial.

Xiao Yan dit douce­ment en se touchant le vis­age : “J’ignore tout du reste mais si tu con­tin­ues ton petit jeu, crois moi, je ferai en sorte que tu sois inca­pable de quit­ter la ville de Wu Tan.”

Le coin des lèvres de Luo Bu tres­sail­lit tan­dis qu’il fix­ait le jeune homme. Il ne trou­va, dans ses grands yeux noirs, qu’une pro­fonde indif­férence.

Son corps trem­bla ; quand il regar­da dans ces yeux noirs glacés, il ressen­tit une ter­ri­fi­ante froideur, sim­i­laire à celle qu’il avait éprou­vé en faisant face à un Loup Mys­tique sauvage seul, lors de sa dernière mis­sion.

Luo Bu avala sa salive à la dérobée, tout comme les men­aces qu’il allait profér­er.

Très bien.” Luo Bu expi­ra longue­ment, voulant se purg­er du trem­ble­ment embar­ras­sant qu’il avait éprou­vé. Il sera les dents et hocha la tête ; il avait déjà pris sa déci­sion. S’il en avait l’opportunité, il deman­derait à quelqu’un d’établir une « bonne » rela­tion avec ce gamin.

Xiao Yan, fix­ant indif­férem­ment Luo Bu, réfléchis­sait s’il devait ou non trou­ver une oppor­tu­nité de faire dis­paraître ce type de Wu Tan afin d’éviter de futurs prob­lèmes quand une ten­dre voix fémi­nine venant de la tente l’adoucit : “Héhé, ce petit garçon a un sacré tal­ent. Cette fois encore, il sem­blerait que j’ai trou­vé un tré­sor.”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 98
BTTH Chapitre 100

14 Commentaires

  1. grenvious

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  2. psycho

    Mer­ci 🙂

    Répondre
  3. jayledingue

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  4. Blackwars

    Mer­ci^^

    Répondre
  5. Myrddin

    Mer­ci

    Répondre
  6. Blackers

    mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  7. Conan

    Mer­ci pour ce chapitre, encore une tra­duc­tion de très bonne qual­ité comme tou­jours avec toi!!! Mer­ci encore de nous avoir fait décou­vrir ces trois excel­lent LN!! Bon courage pour la suite!!!!!

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Mer­ci beau­coup pour ce com­men­taire, ça me touche beau­coup !

      Répondre
  8. nickylaboum

    mer­ci est c’est vrai que ces ln sont agre­able a lire

    Répondre
  9. newkan

    Les xianx­ia sont géni­aux <3 +.+ Mer­ci beau­coup pour ses ln waz 😉

    Répondre
  10. Cece2000

    Mer­ci beau­coup !

    Répondre
  11. Ibiki

    Le man­ga est pas mal même si le début a été long pour moi avant d’être bien.

    Pour le tra­duc­teur (désolé me sou­vient plus de ton pseu­do)
    Voila un lien des chap en anglais je sais si c’est celui si que tu utilise mais je pense que les chap sont assez bien traduit du vo au va. http://m.wuxiaworld.com/btth-index/

    Répondre
    1. Ibiki

      Oubli­er de dit à part sa tu fait un super boulot mer­ci.
      Ah oui il y a aus­si les chap de ta les offres démons and hors sur le liens je cherche à à faire de la pub mais si sa peux t’aider moi sa m’arrange si je peux avoir plus de chap.

      Répondre
  12. korojii

    Mer­ci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com