OG Chapitre 135

OG Chapitre 134
OG Chapitre 136 [Bonus]

Désolé pour le retard, mais voici le OG du jour !

Je vous sors un bonus ce soir =)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 135

 

Ça n’a rien à voir. C’est un pur coup de pot.”

Grid était plus surpris encore que Toban. Il ne s’attendait pas du tout à provoquer un coup critique et à déclencher l’option des gants avec Tuer.

Une attaque critique et cinq coups… C’est absurde.

Il se sentait invincible. Confiant, il déclara : “Toban, je vais complètement nous débarrasser des griffons.”

Il y a quelques instants encore, le paladin plaçait les griffons au-dessus du forgeron… Cependant il révisa rapidement son opinion après avoir vu ce dernier plonger le Capitaine Griffon dans un état critique en un coup.

Oui, c’est possible si c’est toi ! Laisse-moi te servir d’appât !”

Ça marche.” L’aventurier fut satisfait par sa réponse et infligea le coup de grâce au Capitaine au sol. “Habilité à l’épée de Pagma, Lien !”

Lien, au niveau 2, infligeait 8000% de de sa puissance d’attaque. Le boss, grièvement blessé par Tuer, ne put endurer l’attaque.

Pipit ! Pipipipit !

Incapable de résister au bombardement des épées d’énergie, le Capitaine hurla de douleur et se changea en lumière.

[Vous avez tué le Capitaine Griffon !]
[Vous avez gagné 4,500,900 points d’expérience.]
[3 tendons de griffon ont été obtenus.]
[4 cuirs de griffon ont été obtenus.]
[7 os de griffon ont été obtenus.]
[Le livre de sort ‘Tornade’ a été obtenu.]
[Vous avez gagné un niveau.]

Il y avait trois types de bosses différents dans Satisfy.

Le premier était les boss secrets comme Malacus, le pape Drevigo ou la Comtesse Vampire Marie-Rose. C’était généralement des PNJs humanoïdes, et les seuls à ne pas réapparaître après avoir été tués. Leur influence était assez étendue pour avoir un effet direct sur le monde, et ils étaient incomparablement puissants. Du coup, les récompenses (objets et expérience) qu’ils offraient étaient énormes également.

Contrairement aux monstres, les êtres humanoïdes avaient une vie basse, inhérente à leur nature. Cependant, elle restait très élevée comparée à celles des joueurs, aussi ne pouvait-on pas vraiment qualifier ça de point faible. Leur intelligence artificielle était également élevée, et ça faisait d’eux de vrais bosses avec presque aucune faiblesse.

Les joueurs ordinaires n’avaient pas la chance de rencontrer un boss secret et même si ce devait arriver, ils ne pourraient même pas rêver d’en vaincre un.

Le second type était les bosses de donjons. Ils apparaissaient dans les profondeurs de chaque donjon à des intervalles réguliers, et ils offraient de belles récompenses à ceux qui les vainquaient en raid.

Les capacités basiques étaient au moins dix fois supérieures à celles d’un monstre ordinaire, et ils avaient des modèles d’attaque variés qui rendaient le combat difficile avec un petit groupe. Leurs énormes points de vie étaient une de leur particularité, ce qui faisait souvent traîner les combats en longueur.

La plupart des joueurs désignaient la plupart du temps les bosses de donjon comme des monstres boss. On pouvait dire qu’ils étaient la cible des joueurs ordinaires.

Enfin, le troisième et dernier type était les bosses de terrain. Ces monstres menaçaient directement tous les joueurs à travers le monde de Satisfy. Leurs stats étaient 4 fois plus élevées que celles de monstres normaux de niveau égal, et leurs points de vie se situaient entre ceux d’un boss secret et d’un boss de donjon.

Leurs modèles d’attaques n’avaient que peu de variation, donc on ne pouvait pas dire qu’ils étaient vraiment très puissants. Il n’était pas impossible aux joueurs dotés d’un excellent contrôle de chasser seul un boss de terrain de 30 niveaux de moins.

Cependant, il y avait de temps à autre des bosses de terrain dôtés de mutations. Ces bosses étaient aussi puissants que des bosses de donjon, et les joueurs devaient s’en méfier.  Le gardien de la forêt qui faisait tomber de l’orichalque bleu, par exemple, était un boss de terrain mutant.

Le Capitaine Griffon, lui, était un boss de terrain normal. Et Grid n’aimait pas les récompenses qu’il en avait tirées.

C’est quoi ce butin de…

C’était généralement la conclusion commune à un combat contre un bosse de terrain. Ces derniers étaient souvent chassés, et c’est pourquoi ils laissaient rarement tomber des objets rares. Cependant, les joueurs pouvaient toujours récupérer une grande quantité d’expérience et d’objets variés en les tuant, alors ça valait le coup de les chasser.

De plus, Grid était plutôt en veine. Le Capitain Griffon avait laissé tomber un livre de sort unique, Tornade. Il n’y avait que 0.1% de chance pour que le Capitaine ne laisse tomber ce livre de sorts, et ce dernier était difficile à abattre puisqu’il vivait en plein territoire des griffons. Cependant, l’aventurier n’était pas un magicien, et il ignorait totalement quelle valeur avait les livres magiques.

C’est juste un vieux bouquin de sort… Impossible que ça se vende cher… Tsk, je suis heureux d’avoir au moins obtenu beaucoup d’expérience et de butin.

Et pendant que le forgeron grommelait de déception…

Toban courrait comme un dératé pour échapper aux 22 griffons qui le suivaient et réalisa, un peu tard, qu’il avait commis une erreur.

Et merde ! On n’est pas en groupe !

Le paladin s’attendait à gagner de l’expérience et des objets à la mort du boss, mais aucune fenêtre de notifications n’était apparue sous ses yeux ! Il n’avait pas remarqué qu’il n’était pas en groupe avec Grid à cause de la situation inhabituelle… Il voulait demander à son camarade de l’inviter sur-le-champ, mais cependant, il était trop occupé à fuir les griffons qu’il ne pouvait pas envoyer facilement sa demande.

Grid ! Groupe-moi ! Ajoute-moi vite dans ton groupe !” Cria-t-il précipitamment.

Pourquoi donc ?” Demanda Grid, perplexe.

Que veux-tu dire par pourquoi ? Pour que je puisse être dans ton groupe !”

Non mais, je veux dire : pourquoi devrais-tu être dans mon groupe ?”

Toban s’exclama : “Tu me demandes pourquoi ? C’est normal de former un groupe quand tu chasses avec d’autres personnes, non ?”

T’es dingue ou quoi ? Pourquoi devrais-je partager mon expérience et mon butin avec toi ?” Les yeux de l’aventurier brillèrent. “Tu ne cesses d’oublier que tu es mon esclave, et non pas mon égal. Suis-moi et ferme-la.”

Q-quoi ?”

Après que le forgeron ait tué le groupe de Box, le paladin l’accompagna et vint à réaliser que l’ensemble de la Lumière Sacrée n’était pas juste un objet de quête, mais un ensemble légendaire. Il éprouva d’autant plus de honte et de culpabilité d’avoir tenté de le lui voler.

Mais ça, c’était un problème, et cette histoire en était un autre.

Tu es vraiment rancunier !” Énervé, Toban commença à blâmer son collègue. “Je suis vraiment désolé de t’avoir trahi, mais là tu vas trop loin ! Je ne vaux peut-être pas grand-chose à tes yeux, mais je suis aussi un joueur classé ! L’expérience m’est très précieuse ! Je joue le rôle d’appât, alors tu pourrais au moins me donner un peu d’expérience !”

Kiooooh !

Le paladin s’arrêta et les 22 griffons l’encerclèrent, mais il ne flancha pas pour autant et fixa Grid.

Au final, ce dernier recula d’un pas. “D’accord, je comprends. Si tu le dis… Je vais t’inviter dans mon groupe et si tu le souhaites, je pourrais même te libérer de ton statut d’esclave.”

Eh ? V-vraiment ?” Demanda un Toban suspicieux mais légèrement excité par ce changement d’attitude.

Cependant, le forgeron ajouta : “À la place, je dirai à Jishuka ce que tu as fait, et je n’accepterai absolument jamais tes commandes.”

…”

T’es marrant, va. Je te rappelle que tu es puni pour avoir tenté de voler ce qui m’appartient.”

G-Grid…”

Kiooooh !

Les griffons rugirent et commencèrent à attaquer Toban. Il lui était impossible de se défendre face à 22 becs avec un seul bouclier. Il réalisa qu’il allait mourir si ça devait continuer, et il commença à supplier son camarade. “J’avais tort ! Te voir tuer un boss m’a tellement agité que j’ai perdu le contrôle ! Sauve-moi s’il te plaît ! Je ne serai plus présomptueux au point de penser pouvoir rejoindre ton groupe alors sauve-moi !”

J’ai pas envie.”

G-Grid !”

… Je te sauverai si tu me promets de ne plus oublier à nouveau ta position d’esclave.”

Je comprends ! C’est d’accord !”

C’était horrible, quoi qu’on en pense. Grid était vraiment trop rancunier… Frustré de réaliser qu’il n’allait pas pouvoir échapper à son statut du moment, Toban ignorait encore quelle chance il allait avoir en étant l’esclave de son camarade…

***

Le pouvoir de la Guilde Tzedakah était célèbre parmi les PNJs, et de nombreux rois et nobles de tous les pays avaient tenté de les recruter. Ils avaient été plusieurs fois tentés par des titres, des territoires ou encore des trésors…

Cependant, la guilde ne parvint jamais à décider pour qui travailler et comme ils attendaient de travailler à Winston avec Grid, ils résistèrent à toutes ces tentations et patientèrent sagement.

Finalement, la guilde gagna une belle renommée auprès de la Dame de Winston.

Lors de la contre-attaque contre l’Église de Yatan, qui commença avec l’apparition de la Huitième Servante, Dame Irène accorda ses faveurs à la Guilde Tzedakah qui accomplit de nombreuses quêtes, et parvint même à vaincre Malacus.

À l’est de Winston se trouve le village de Bairan. Des monstres y apparaissent régulièrement et il est par conséquent peu peuplé, mais un grand domaine avec de nombreuses mines l’accompagne. Ses perspectives de développement sont illimitées.”

…”

Jishuka, voudriez-vous assumer les fonctions de Baron et vous occuper de ce village ?”

Bairan avait une grande importance aux yeux de Jishuka.

Grid avait vendu ses premières flèches jaffa spéciales à la salle des ventes de Bairan, et ce fut là qu’il annonça son existence au monde. De plus, le gardien de la forêt apparaît autour du village, aussi se rendait-elle souvent là-bas pour accomplir des quêtes.

Le village est entouré de plusieurs terrains de chasse et de donjons pour joueurs de haut niveau, et il n’est qu’à une demi-journée de Winston en calèche…

Grid n’était pas loin géographiquement, et les membres de la guilde pourraient facilement monter en niveau autour du village. De plus, il y avait peut-être actuellement peu d’habitants, mais nombre de joueurs viendraient et si la guilde se débrouillait bien, elle pourrait s’enrichir grâce aux taxes.

La demoiselle prit enfin sa décision : “Je vous remercie de m’accorder cette faveur, Dame Irène. Je vous serai loyale jusqu’à ma mort.”

Je suis heureuse d’avoir une personne talentueuse comme vous à mon service.

[Vous êtes devenue une baronne du Royaume Éternel.]
[Vous avez obtenu le droit de fréquenter le cercle social des nobles.]
[Vous êtes devenue la maîtresse de Bairan.]
[Le système de gestion du patrimoine a été créé.]

La suite fut simple.

Jishuka convoqua les guildeux et se rendit immédiatement à Bairan. Pon et Ibellin, accompagnés par les 100 soldats stationnés sur place, s’occupèrent des monstres à proximité par sécurité, tandis que des ingénieurs furent employés pour réparer et étendre le vieux château.

De leur côté, Faker et les plusieurs guildeux déterminèrent les caractéristiques et l’état financier de Bairan, puis ils discutèrent de son développement futur. L’absence de Toban, leur chef de cabinet, leur donnait plus de travail, mais ça n’était pas vraiment un problème. Le paladin n’était pas particulièrement doué à son poste, donc ça ne faisait pas grande différence.

Cela dit, ils sentaient tout de même son absence.

Quand Toban reviendra-t-il ?”

Une semaine s’était déjà écoulée depuis que les guildeux avaient refusé de l’aider dans sa quête SS. À un moment, il avait fini par bloquer tous les messages privés, aussi ses camarades finirent à s’inquiéter pour lui.

Cela étant, ils n’étaient pas trop inquiets non plus. Toban était un joueur classé de haut rang digne de confiance, donc ils s’imaginaient qu’il s’attelait sincèrement à sa quête.

Il est occupé par sa quête., donc il reviendra quand il pourra. Quand reviendra Grid, par contre ?”

Vantner se plaignait encore du forgeron. Ce dernier était effectivement en retard. Ça faisait un mois qu’il était parti pour accomplir sa quête, et il n’était toujours pas revenu. De plus, ils ne parvenaient pas à le contacter au travers du chat de la guilde ou de messages privés.

Grid est parti s’occuper de sa quête, non ? Il a atteint le niveau 170 au cours du dernier mois… On dirait qu’il est plus occupé à chasser dans un donjon que d’accomplir sa quête, tout comme Regas.”

De fait, le niveau du forgeron, indiqué dans la fenêtre d’information de guide, augmentait à une vitesse phénoménale.

Le descendant de Pagma, hein…

Jishuka avait vu de ses propres yeux Grid recevoir la quête de Braham, et elle avait enquêté sur l’identité de ce Pagma. Grid était le descendant de celui qui était indubitablement le plus grand forgeron de l’histoire, Pagma.

La quête de classe d’une classe légendaire doit être terriblement difficile. Je peux comprendre pourquoi il met autant de temps.

Vantner n’était pas le seul à vouloir que le forgeron revienne rapidement, c’était aussi le souhait de Jishuka. Les membres de la guilde voulaient voir à quel point il avait progressé, et ils avaient hâte qu’il s’occupe de leurs commandes.

Le village de Bairan se développa rapidement. Les joueurs apprirent que la fameuse guilde Tzedakah régnait sur la région et commencèrent à y immigrer régulièrement. Si ce devait continuer, Bairan pourrait connaître une croissance économique rapide et un jour, le village pourrait devenir une ville, tout comme Winston.

Cependant, quelques mauvaises nouvelles vinrent s’immiscer parmi toutes ces nouvelles agréables. Trois des six nouveaux membres, dont ils attendaient beaucoup – à savoir Asuka, Nounours Noir et Box – quittèrent la guilde sans dire un mot.

Ils se sont barrés sans rien dire. Qu’est-ce qui leur a pris ?”

Ils étaient suspects, de toute façon. Seraient-ils restés dans la guilde qu’ils auraient foutu la merde. Mieux vaut les laisser partir.”

Les guildeux tinrent les trois lâcheurs responsables, mais ils se calmèrent rapidement. Cependant, les autres nouveaux s’inquiétèrent.

Toon, nommé chef de la sécurité de Bairan, faisait sa ronde quotidienne quand il ne put s’empêcher de contacter Box par curiosité.

-Hé, qu’est-ce qui vous a pris ? Je pensais que vous resteriez dans cette guilde jusqu’à découvrir l’identité de casque en forme de crâne ?

Box trouvait ça amusant.

-Je l’ai déjà rencontré, et le résultat fut désastreux. Du coup je suis parti.

-Oh… ? Vraiment ? Alors qui est-ce ?

-Ce n’est pas trop si je te le dis aussi facilement. Je vais te donner un indice : c’est un type très surprenant.

-Quoi ? C’est tout ? Tu veux mourir ou quoi ?

Toon changea de ton après avoir été agacé par cet indice, mais de son côté, Box se contint et lui dit au revoir.

-Te souviens-tu de ma suggestion, Toon ? Assure-toi de quitter la guilde Tzedakah et de rejoindre la mienne après avoir rencontré Casque Crâne. Nous accueillerons toujours quelqu’un avec ton talent. Bon, je te laisse.

Tché, quel putain de roublard…”

Toon mit fin à la conversation et vérifia la fenêtre d’information de la guilde. Quelque chose le surprit… Le forgeron niveau 110 qu’il avait rencontré il y a un mois à Winston était à présent niveau 172 ?

… Oooh.”

Ses yeux brillèrent de combativité.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 134
OG Chapitre 136 [Bonus]

7 Commentaires

  1. Hyrtik

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Cèlen

    Merci pour le chap !

    Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. PoloZore

    Merci pour les chapitres

    Répondre
  5. Leira

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com