OG Chapitre 243
OG Chapitre 245

Bien, je reprends le rythme, et vous offre du coup l’OG du jour ! :3

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 244

La forme du cache-œil du Boucher, tout comme les matériaux dont il était composé, paraissaient on ne peut plus ordinaire. Ce n’était rien de plus qu’un cache-œil de cuir sans rien de particulier, au point que le Grid d’avant se serait plaint avant même de l’analyser.

Il aurait piqué une crise et aurait juré : “ Mais quelle merde ! J’ai perdu 10 jours à essayer de récupérer un cache-œil ? Bordel ! C’est quoi, ça ? Lauel, espèce de $%!#$ !”

Cependant, il n’était plus aussi immature.

Lauel ne m’aurait pas conseillé de mettre la main dessus sans raison.

Cet objet devait avoir une particularité, quelque chose que sa seule apparence ne permette pas de déceler. Le jeune homme en attendait beaucoup.

« Expertise du Forgeron Légendaire. »

[Le forgeron devenu légende peut expertiser les objets avec un œil rigoureusement averti. Il découvrira les fonctions cachées des objets, si tant est qu’ils en aient.]

Ttiring ~

 

[Cache-Oeil du Boucher]
[
Rang : Unique]
[
Durabilité : 7/7]
[*Le sort ‘détection des points vitaux’ va être généré.]
[Le Boucher fut torturé un long moment, et il fut également forcé à regarder d’innombrables personnes être torturées.]
[
Ainsi, il a appris à repérer avec précision les points vitaux des gens.]
[Le Boucher s’est longtemps servi de ce cache-œil, qui a fini par obtenir sa capacité.]
[
Conditions d’utilisation : Aucune.]
[
Poids : 0,1]

 

[Vous avez découvert la fonction cachée de l’objet !]
[Cet objet est possédé par la rancune de son ancien propriétaire ; son porteur sera dominé par une pulsion homicidaire, et il finira par
perdre la raison et tuer aveuglément.]

Cet objet était maudit. Grid ne pourrait pas jouer normalement à Satisfy s’il devait devenir un tueur en série ! Mais cela étant, il s’en fichait. Pourquoi ? Parce qu’il pouvait tout simplement y résister.

« Quel chic type, ce Lauel. »

Le forgeron était aux anges, au point même de vouloir invoquer son bras droit sur le champ afin de l’étreindre. Le cache-œil du Boucher n’était pas simplement bon ; il enlevait toutes les ‘limites’ du Successeur de Pagma.

Je ne pensais pas pouvoir obtenir ‘détection des points vitaux’.

Détection des points vitaux. Un sort passif de top niveau, que seul un petit nombre de classes orientées combat pouvait obtenir. Sa fonction était simple : comme le nom le suggérait, il identifiait les points vitaux de l’adversaire.

Cette fonction était simple, mais son pouvoir était énorme : qu’on parvienne à toucher un point vital correctement et les probabilités de causer un coup critique augmentent, provoquant des hémorragies, des paralysies et autres conditions. En d’autres termes, sa puissance d’attaque allait augmenter drastiquement.

Lauel a obtenu une info énorme de Haynes.

Haynes, le déceleur de monstres n°1. Il était capable de prédire quels objets un monstre allait lâcher selon ses caractéristiques. Si Mineur était un détecteur de minerais, alors Haynes était un détecteur d’objets.

Lauel a dû payer une grosse somme pour obtenir cette information…

L’aventurier réalisa que la loyauté de son bras droit s’accroissait. Il travaillait durement pour combler les faiblesses de son maître, aussi ce dernier ne pouvait que l’apprécier davantage.

Il est occupé à tenir le rôle de seigneur… Je me dois de le récompenser pour ses efforts. Promit Grid en équipant le cache-œil.

Une chose intéressante se produisit alors : son œil gauche, couvert par l’objet, commença à émettre une faible lueur rouge. Elle était si faible qu’elle était à peine remarquable dans un endroit éclairé, mais elle était clairement visible dans les endroits sombres, comme ces cachots.

Ça allait certainement énormément plaire à Lauel.

[Votre haine envers les humains croit. Une envie de tuer vous emplit.]
[Vous avez résisté.]

Une nouvelle perspective s’offrit à sa vue. Randy se tenait à ses côtés, et il pouvait clairement voir le ‘noyau’ du doppelgänger. Ce n’était pas d’une netteté absolue, mais c’était assez pour lui permettre de voir clairement son point vital.

Je craignais de ne plus pouvoir voir que d’un œil, mais ça n’est heureusement pas le cas.

Cet artefact était parfait, sous réserve qu’on puisse résister à sa malédiction, évidemment. Le forgeron était aussi heureux que le jour où il avait attaqué le pape et obtenu l’ensemble de la Lumière Sacrée.

Il tourna ensuite la tête vers Noé, et observa sa jolie queue de taille modeste, dont le bout blanc ressemblait à une fleur. « Alors comme ça, ta queue est ton point faible… »

« Je suis la meilleure bête démoniaque des enfers, je n’ai pas de faiblesses ! Nyang ! » Bluffa Noé en levant ses patounes. Il semblait stupéfait que son point faible ait été remarqué. Son maître nota mentalement qu’il devrait forger une armure pour sa queue, puis il tourna son attention vers l’autre objet lâché par le Boucher.

Le Masque du Boucher, un masque de fer couvrant la moitié droite du visage.

Il est fait de fer noir.

Ce masque avait beau être fait d’un bon matériel contrairement aux masques ordinaires, son apparence était toutefois sinistre. L’oeil paraissait pleurer tandis que la bouche, elle, semblait sourire. On croirait voir un masque de clown ; quelques larmes étaient même gravées.

Il ne m’a pas parlé de ce masque.

C’était probablement un objet quelconque. Le forgeron l’analysa sans en attendre quoi que ce soit.

« Expertise du Forgeron Légendaire. »

Ttiring~

 

[Le Masque du Boucher]
[
Rang : Légendaire]
[
Durabilité : 39/39     Défense : 21]
[
* Le sort ‘larmes sanglantes de l’esprit maléfique’ va être généré.]
[Ce masque reflète la tristesse du Boucher, un être qui a vécu une vie tragique juste avant de renaitre en en tant que créature mi-homme, mi-bête.]
[
Conditions d’utilisation : Aucune.]
[
Poids : 55]

[Vous avez découvert la fonction cachée de l’objet !]

[Cet objet est possédé par la rancune de son ancien propriétaire ; son porteur sera dominé par une pulsion homicidaire, et il finira par perdre la raison et tuer aveuglément.]

[Larmes sanglantes de l’esprit maléfique]
[Lorsque le porteur est touché par un coup, il a 
8% de chance de produire du sang. Le sang ainsi généré peindra le masque et, une fois que cela se sera produit 10 fois, le masque prendra une teinte rouge distincte.]
[La puissance d’attaque du porteur augmentera alors de
50% pendant 5 secondes.]

« C’est ouf. » S’écria-t-il.

Grid était stupéfait. Ce sort était peut-être activé sous conditions, mais il offrait une grande puissance. C’était un sort pété digne d’un artéfact légendaire.

Lauel ne m’en a pas parlé parce qu’il ignorait son existence.

C’était la preuve que Haynes n’était pas infaillible, et fort heureusement : aurait-il su pour le masque que Lauel aurait dû payer une somme bien plus importante.

Kukukuk.”

Le forgeron ne put s’empêcher de rire, ce qui lui donna l’air d’un démon étant donné que la moitié de son visage était couvert par un masque noir, tandis que son œil gauche brillait d’une lueur rouge. L’angoisse que sa vue provoquait était bien supérieure à celle qu’il dégageait en portant le casque du chef des orcs éclats de givre .

Son apparence choquerait même son cher bras droit.

***

« Ce-c’est… »

Le Comte Zebra accourut en apprenant la nouvelle et ne put croire ce qu’il voyait. Le Boucher invaincu était mort, et il ne restait de lui que quelques morceaux. Et un seul homme était responsable de cette scène !

« Q-qui êtes vous ? Heok ?» Demanda Zebra en déglutissant.

Est-ce vraiment là le résultat du combat d’un être humain ? Grid l’effrayait, avec son masque bizarre et son cache-œil.

Son œil brille d’un lueur rouge.

Il n’avait pas du tout l’air d’un être humain. Peut-être était-il réellement un démon ?

Grid tendit la main vers lui : « Donnez-moi les boucles d’oreille. »

« D-de suite ! »

Le Comte Zebra lui remit son plus précieux trésor, les boucles d’oreille en quartz noir qui augmentaient l’intelligence du porteur de 15 %. C’était un trésor magnifique qui était transmis dans sa famille depuis des générations. Jamais il n’aurait cru les donner à quelqu’un un jour. Quel gâchis…

J’étais supposé le donner aux chevaliers qui allaient venir tuer le Boucher… Bordel, je dois faire assassiner ce type.

Sa cupidité donna naissance à un plan machiavélique, mais l’aventurier était un champion en terme de cupidité, et il remarqua immédiatement la lueur dans son regard.

Cet imbécile…

Pisik.

Grid sourit en coin, et le Comte lui demanda alors.

« P-pourquoi souriez-vous, tout d’un coup. »

« T’es mignon, va. »

« Quoi… ?! »

Le Comte Zebra bouillit de rage. Il était le comte d’un grand empire et il avait plus de 40 ans, et il osait le traiter de la sorte ? Comme s’il était un petit animal ? C’était une provocation évidente.

Cet espèce de foutu taré !

Le Comte haïssait le forgeron depuis le départ. Il lui trouvait un caractère effroyable et avait envie de le torturer brutalement et de le tuer.

« M-merci. »

Cependant, il avait du mal à regarder droit dans les yeux cet homme qui avait tué seul le Boucher. Il voulait avant tout qu’il fiche le camp.

L’aventurier s’équipa des boucles d’oreille.

[Votre intelligence augmente de 15%.]

Voilà donc la récompense d’une quête de rang S.

En fait, cet accessoire valait une petite fortune, et n’importe quel magicien vendrait père et mère pour l’avoir. Cependant, grâce aux effets de tous ses titres, l’intelligence de Grid dépassait déjà les 1,000 ; autant dire qu’il n’en avait pas besoin. Il avait déjà assez de mana pour utiliser toutes ses techniques et il n’utilisait plus Dainsleif, aussi la puissance magique ne lui importait guère.

Je vais m’en servir jusqu’à trouver un artisan capable de me faire un accessoire en orichalque bleu.

« Que pensez-vous des faibles ? » Demanda-t-il au Comte qui évitait son regard.

« … ? »

C’était une question… déroutante. Le Comte voulait que ce type effroyable disparaisse, mais il n’osa pas exprimer le fond de sa pensée.

« Je ne sais que répondre. »

Il était un homme puissant, né dans la noblesse. Des dizaines de milliers de personnes s’inclinaient devant lui, des des milliers de soldats lui obéissaient. Les faibles ? Il n’en avait cure.

Le forgeron opina du chef. « Évidemment que tu ne saurais pas quoi en dire. »

Il n’avait jamais été martyrisé sans pouvoir réagir, et l’aventurier savait qu’il n’y avait rien de plus douloureux et de terrible que ça. Il n’avait aucune envie de sauver Zebra, qui avait commis un crime à l’encontre de son peuple et qui torturait des gens pour s’amuser.

« Mais dis-moi, n’es-tu pas faible également ? »

Ses yeux balayèrent le corps du Comte, dont les instincts lui hurlèrent de reculer, ce qu’il s’empressa de faire.

« Q-quoi ? Qu’essayez-vous de faire ? »

« Que fais-je ? » Grid haussa les épaules.

Il s’en alla sans plus rien dire, au grand soulagement du Comte. Il attendit de ne plus entendre le bruit de ses pas, puis il courut à la rencontre de quelqu’un d’autre.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 243
OG Chapitre 245

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 244

Répondre à PoloZore Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com