OG Chapitre 356
OG Chapitre 358

Alors que la chaleur monte, voici l’OG du mercredi !

Sachez que si vendredi, il fait vraiment 40, je risque de ne pas pouvoir traduire. On verra après-demain ^^

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 357

 

Tous les paladins pratiquaient la même escrime.

Chacun d’entre eux brandissait son épée de tout son cœur dans le but de briser leur cible. De ce fait, leurs trajectoires étaient simples et, lorsqu’une de leurs attaques échouait, ils révélaient inévitablement une faille dans leur défense.

Yoshimura, qui avait beaucoup d’expérience au combat, en était parfaitement conscient. Mais comment un archer avec une grande agilité pouvait galérer face à un paladin ? Jusqu’à présent, les paladins n’étaient pour lui que des cibles blindées ; ils ne mourraient pas facilement, mais ils ne représentaient pas une menace.

Damien était l’exception à cette règle.

Seokeok !

« Kuak ! »

Chaque fois que l’otaku brandissait son épée, le corps de l’archer était couvert de plaies, car il ne parvenait pas à éviter ses attaques.

« Eh toi… ! Comment se fait-il qu’un paladin emploie une escrime aussi splendide ? Est-ce parce que tu n’es plus un paladin, avec ta classe secrète ? »

C’était une supposition erronée. En tant qu’Agent de la Déesse, Damien était encore un paladin, cependant c’était une classe unique qui pouvait atteindre un niveau de maîtrise de l’épée supérieur à ceux des paladins en général. De plus…

« Je suis un paladin. Un paladin qui a appris du plus grand maître. »

Eh oui, l’otaku avait appris de Piaro. Travailler la terre sous les ordres de ce dernier lui avait permis de s’améliorer à pas de géants. Il avait atteint ce niveau grâce à une illumination, ainsi qu’aux récompenses de quête de ‘★Quête Secrète★ Entraînement Amusant et Excitant !’.

« L’Escrime Suprême est peut-être plus lente que les autres écoles, et elle offre moins de variété de coups, mais elle reste la meilleure. »

« Pourquoi ça ? »

« Une bonne épée peut être contrôlée par la force, mais une excellente épée est contrôlée par le cœur et l’esprit. Elle peut accélérer en fonction de la vitesse de la pensée, tout en pouvant changer autant que le cœur. »

« … »

En tant que paladin, Damien ne comprenait rien à tout ça. Eut-ce été la réalité qu’il n’aurait rien pu tirer des enseignements de Piaro, mais c’était un jeu.

[Vous avez reçu les enseignements de Piaro sur l’escrime et avez atteint l’illumination !]
[Votre précision augmente de 30% quand vous maniez des armes de type épée. Cet effet est appliqué en plus de votre compétence Maîtrise de l’Épée.]

En d’autres termes, c’était une récompense additionnelle de la quête secrète. Damien avait été très coopératif et avait accumulé beaucoup de faveurs durant cette quête, et c’est grâce à ça qu’il put en tirer une grande force.

 

« Du plus grand maître ? Qu’est-ce que tu racontes ? »

« Tu n’as pas besoin de le savoir. »

Puok !

« Kuaaack ! »

« Maître ! »

Yoshimura fut profondément touché de taille au flanc et tomba éventuellement sur ses fesses. Orochi, le voyant en difficulté, accourut aggressivement à son secours.

« Comment oses-tu faire ça au maître de guilde ? »

Le plus puissant combattant de la guilde Sakura, Orochi, était un maître du maniement de deux épées. Il était particulièrement fort en JcJ (NdT joueur contre joueur) et il était un joueur classé de haut rang, capable d’éblouir sa cible avec son escrime.

Cependant, il n’arrivait pas à la cheville de Damien, qui pouffa en se bloquant aisément les épées du japonais avec son bouclier.

« Même le fermier de Reidan qui aime les patates baillerait sous tes coups. »

Le fermier de Reidan qui aime les patates ?

De qui parle-t-il ?

Parlait-il du fermier légendaire qui avait provoqué le buzz en démolissant Hurent et ses 2,000 hommes en peu de temps ? Orochi en doutait.

Chaaeng !

Damien repoussa Orochi de son bouclier et le frappa en pleine poitrine.

« Tu n’es pas un adversaire à ma hauteur. Pour m’affronter, tu devrais au moins être un fermier temporaire… Quoique par rapport à lui, j’ai encore bien des progrès à faire. »

Fermier temporaire ?

« De qui parles-tu ? »

« Je l’ignore également. »

« …? »

Un massacre unilatéral eut alors lieu. Les Sakuras manquaient de joueurs de niveau 300+, aussi furent-ils totalement écrasés par Damien, qui avait largement dépassé ce niveau. Sa défense était élevée et ses sorts de soins étaient pétés, aussi était-il difficile de le tuer.

On pouvait dire sans exagéré que l’endurance au combat de l’otaku était inégalée. Les candidates des Filles de Rebecca étaient également problématiques, car elles assistaient consciencieusement Damien en mettant la pression aux ennemis.

« Merde ! Merde !! »

Les Sakuras s’énervèrent en voyant leurs collègues commencer à mourir.

Yoshimura s’écria : « Pourquoi ? Pourquoi aides-tu un de ces chiens de coréens ? »

« Quelle remarque démodée et raciste. Tu devrais t’excuser. »

« Quoi ? Tu…Keook… ! »

Damien ne poursuivit pas la conversation davantage. Ses adversaires n’en valaient pas la peine, aussi il les tua silencieusement.

Ce jour-là, la guilde Sakura subit de gros dégâts. Tous les membres moururent, perdirent de l’expérience et certains des objets. C’était une grosse perte qui les immobilisa un temps.

 

***

 

Après son combat amical contre Kraugel, Grid devint convaincu d’une chose : son objectif de devenir le meilleur n’était pas qu’un rêve saugrenu.

Mon talent est à chier, comparé aux gens normaux, alors face à un génie comme lui…

Il ne niait pas la vérité, puisqu’il en était conscient depuis son enfance.

Cependant, il avait quelque chose que personne d’autre n’avait : le pouvoir des objets. Et pas de n’importe quels objets, mais des objets qui avaient brisé le ciel au-dessus du ciel.

Les joueurs normaux devaient se consacrer aux raids ou à la chasse pour obtenir des objets, mais lui pouvait directement produire l’objet idéal.

Cela dit, ça n’est pas facile.

Les objets étaient limités dans leurs performances. Il était virtuellement impossible de créer une arme avec 10 milliards de points de dégâts capable de tuer une cible sur le champ, ou de produire une armure invincible avec 10 milliards de points de défense.

Le truc, c’est de créer l’objet idéal dans les limites.

Et ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait faire en restant dans la forge, il le savait d’expérience. Que devait-il faire alors ?

« … »

Forge de Reidan

Grid resta plongé dans ses pensées un temps.

« Je dois approfondir mes connaissances. »

Lui aurait-il été possible de développer ses compétences s’il avait été seul comme Kraugel ? Même s’il avait été un génie ? Non, ça lui aurait été impossible. Il avait appris et mûri en multipliant les aventures et les rencontres.

Je devrais aller là-bas.

Grid décida de se rendre à un endroit.

L’Archipel Behen.

Un archipel composé de 66 îles. Même Kraugel n’avait pas pu dépasser la 30e île. En s’attaquant à ses îles et en vivant de nouvelles choses, il pourrait combler ses lacunes et parvenir à concevoir de meilleurs objets.

Déterminé, le forgeron se rendit au château.

 

***

 

« Abu ! Abuuuu ! »

« Bienvenue chez toi. »

Irène et Lord accueillirent Grid. La duchesse le couva d’un regard affectueux, tandis que son fils le contempla d’un regard envieux.

Je veux les rendre heureux pour le restant de mes jours.

Satisfy était différent de la réalité. Il y avait des ennemis partout, et les gens qui lui étaient précieux pouvaient être en danger à n’importe quel moment. Le forgeron voulait devenir plus fort.

Il convoqua Lauel.

« Vous m’avez appelé ? »

Lauel, qui était jusque-là enfoui sous un tas de papiers dans son bureau, accourut à toutes jambes. Il lui était reconnaissant d’être aussi zélé malgré sa fatigue chronique.

« Mon incompétence te fait endurer bien des difficultés, vu que tu dois t’occuper de tout. »

« Ne vous inquiétez pas pour moi, c’est mon souhait. Continuez de vous reposer sur moi. »

« Oui, je vais croire en toi et partir un temps. »

« …Huh ? »

« J’ai l’intention de me rendre dans un endroit nommé l’Archipel Behen. Veille sur Reidan et ma famille durant mon absence. Ah, et puis-je également prendre quelques potions au complexe d’alchimie ? »

« Huh ? Ah oui, bien sûr.”

Lauel était confus, mais il ne remit pas en causes les décisions de son chef. Grid était devenu plus prudent suite à son combat amical contre Kraugel, et Lauel lui faisait entièrement confiance. Le forgeron fit ensuite l’amour à Irène, dit au revoir à son fils et s’en alla pour le Royaume de Media.

« Aba ! Abubu ! Abu ! »

Lord poussa des cris en voyant son père partir au loin, tout en tenant l’Épée de Bois de Bébé. Les gens s’imaginèrent qu’il disait juste au revoir à son père.

Cependant, la vérité était tout autre.

Quelques jours plus tard, après quelques difficultés, la procession papale parvint à traverser le désert et arriva enfin à Reidan. Damien était fou de joie car il allait pouvoir revoir Grid et Piaro, qui l’avait aidé sans se moquer de sa condition d’otaku.

Mais la réunion touchante n’eut pas lieu facilement.

« Un meurtrier comme toi ne peut pas entrer en ville ! »

Les soldats gardant les portes de Reidan lui bloquèrent le passage, ce qui était inévitable vu que son pseudo était rouge vif après avoir tué les membres de la guilde Sakura.

« Non, je suis le pape. »

« Foutaises ! »

« Pourquoi le pape commettrait un tel massacre ! »

« Un meurtrier essaie de mentir ! Quelle personne disgracieuse ! Fous le camp ! »

« … »

Damien put rentrer dans Reidan au bout d’un moment grâce à Lauel, cependant Grid était déjà parti.

 

***

 

D’innombrables joueurs rêvaient d’atteindre le Continent Est.

Il y avait ceux qui voulaient devancer les autres, ceux qui cherchaient un revers de fortune dans une nouvelle contrée, etc… Toutes sortes de personnes voulaient s’y rendre, et les riches investissaient même des sommes astronomiques pour y arriver.

Cependant, la plupart d’entre eux échouaient dans leur quête et restèrent coincés à la Mer Morte. Seul un très petit nombre d’individus parvint à atteindre le Continent Est ; sur 2 milliards de joueurs, moins d’un millier trouva comment s’y rendre.

C’était ceux qui avaient appris l’existence du Sage Sticks après avoir bouclé de nombreuses quêtes liées. Cependant, moins de 10 joueurs parvinrent à poser le pied sur le Continent Est.

Il était difficile de traverser les 66 îles de l’Archipel Behen, car elles étaient similaires à des donjons instantanés.

« Soupir. »

Après un long voyage, Grid arriva à l’archipel et prit une grande inspiration pour se calmer. Était-il nerveux parce que Kraugel lui avait-il que même des joueurs classés de haut rang célèbres avaient été éliminé dès la 1ere ile ?

Non, le forgeron débordait même d’assurance. Il prenait de grandes inspirations pour s’empêcher de s’énerver.

« Bon, et si je m’y mettais ? »

Grid traversa le pont entre le continent et la première ile, et une fenêtre de notification apparut.

[Voulez-vous entrer dans le donjon instantané ‘Archipel Behen’ ?]

« Oui. »

[ L‘Archipel Behen’ est limité à une personne et la méthode d’échappatoire est inconnue. Vous avez de grandes chances d’y mourir. Voulez-vous quand-même entrer ?]

« Yep. »

Au même moment, son corps fut aspiré dans la porte.

 

***

 

« Ça fait longtemps qu’il n’y avait pas eu de challenger. »

Le sage mystère, Sticks, observa sa boule magique et y vit un homme aux cheveux noirs, qui ne l’inspira pas après examen.

« Quoi qu’il en soit, il va être éliminé. »

La première ile épuisait l’endurance des challengeurs jusqu’au bout, qui finissaient par se saborder eux-même. Ces dernières décennies, la plupart des challengeurs perdaient la vie sur la 1ere ile.

Sticks était sûr que cet homme aux cheveux noirs allait subir le même sort, mais le résultat fut différent de ses attentes.

« Heok ! N-Non, comment… ? »

Sticks fut choqué, comme s’il avait vu un fantôme. C’était normal vu que le but de la première ile était de profiter du terrain pour contenir les monstres qui apparaissaient ‘sans fin’ pendant 20 minutes.

Les challengeurs devaient se rendre dans les hauteurs ou dans des endroits étroits pour limiter le flux des monstres. C’était une stratégie ordinaire, mais la plupart des gens ne survivaient pas 20mn même en l’appliquant, à cause de la limite de leur endurance.

Cependant, l’homme aux cheveux noirs avait employé une méthode originale. Il vainquit la 1ere ile facilement sans la moindre stratégie : après avoir invoqué 4 mains d’or, tenant chacune une arme, il attendit l’apparition des monstres pour les tuer. Cette méthode iconoclaste embarrassa même le sage Sticks.

 

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 356
OG Chapitre 358

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 357

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com