OG Chapitre 365
OG Chapitre 367

Et on continue l’exploration de l’Archipel Behen en compagnie de Grid !

Branquignol arrivera-t-il à changer son passé ?

Un début de réponse dans ce chapitre ! :3

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 366

 

 

Grid comprenait parfaitement l’importance des manœuvres en tant qu’ancien membre de l’armée sud-coréenne.

Leur but avait de permettre de contrôler facilement et rapidement l’armée afin d’assurer l’ordre et un esprit de corps, de réduire le nombre d’incidents et de donner un but aux soldats. Les manœuvres étaient la base et la vertu cruciale d’une armée.

« Une armée opère efficacement grâce aux formations ! Imaginez une foule de gens avec des boucliers ou des arcs ; ne serait-ce pas débile que de voir les archers à l’avant et les boucliers à l’arrière ? »

Plus les troupes étaient entrainées, et plus vite elles se mettaient en formations, ce qui augmentaient les chances de l’emporter durant une guerre. Le forgeron sourit en observant l’instructeur expliquer pourquoi les manœuvres sont si importantes.

Je n’arrivais pas à me concentrer auparavant.

Autrefois, il grommelait contre ce jeu où les réservistes étaient trainés dans les casernes et recevaient des cours théoriques.

« Hé, branquignol ! »

L’instructeur Kaesul fusilla le guerrier du regard.

« Pourquoi est-ce que tu somnoles à chaque fois que je t’apprends quelque chose ? »

Patrian était une ville fortifiée, aussi l’entraînement militaire était très strict.

« Mes cours sont-ils inutiles ? As-tu déjà tout maîtrisé ? » Hurla l’instructeur furieux.

« Lève-toi ! »

Grid se leva. Il savait qu’il ne fallait pas rire de l’instructeur, et qu’il fallait démontrer une obéissance absolue pour recevoir la moyenne.

« Garde-à-vous ! Repos ! À droite toute ! »

Le forgeron suivit les ordres simples pendant que l’instructeur sourit0

« Je vais t’apprendre à sourire pendant que je parle. »

Ensuite, l’instructeur le força à exécuter toutes sortes d’actions, qu’il tenta de rendre complexes et confuses en le faisant avancer, reculer, aller à droite… Tout ça pour le punir en cas d’échec. Cependant…

Cheok !

Cheok cheok cheok cheok !

Woah.

Grid n’hésita pas à suivre le moindre ordre, à sa grande stupéfaction.

Ce branquignol n’avait jamais reçu la moyenne lors des précédentes sessions et il était moins bon que les autres, alors comment pouvait-il suivre tous ses ordres parfaitement sans perdre sa concentration malgré son endurance limitée ?

Et quelque chose était plus surprenant encore.

Son regard a changé, non ?

L’instructeur Kaeul et ses assistants connaissaient bien le forgeron. Il était bête, démotivé, faible et il avait toujours un regard de poisson mort… Mais le branquignol devant lui réfléchissait, débordait de désirs et était capable de se concentrer suffisamment pour surmonter son endurance misérable.

Son regard de poisson mort avait disparu pour laisser place à des yeux vifs et passionnés. C’était comme s’il avait changé du tout au tout… Son nouveau regard pourrait même en effrayer certains.

« …Hum hum. »

Quand allait-il s’effondrer ? L’Instructeur en chef continua de lui donner des ordres avant d’abandonner. Il se racla la gorge et s’adressa au forgeron tout en évitant son regard.

« Tu as maîtrisé ces manœuvres. À quel point as-tu dû bosser pour y arriver ? Retourne dans les rangs. »

« Oui instructeur ! » Répondit vigoureusement Grid avant d’obéir. Honnêtement, il n’était pas de bonne humeur. Lui, un duc, se faisait insulter par un instructeur, et il l’avait même testé excessivement ? C’était honteux, mais il n’était pas dans une situation où il pouvait s’accrocher à sa fierté.

Dans l’immédiat, je ne suis qu’un guerrier niveau 23.

Il se trouvait à ce moment dans le passé et devait se conformer à la situation pour terminer la 31e ile.

« Je vais à présent conduire le test ! »

Après trois heures d’entrainement environ, le test débuta. Incroyablement, Grid le branquignol termina 1er du test : comparé aux autres réservistes, il parvint à maintenir sa concentration et à effectuer intégralement les manœuvres de l’instructeur.

Il a bouffé du lion ou quoi ?

L’instructeur et ses assistants étaient perplexes.

 

***

 

L’exercice suivant consistait à monter un camp. Il fallait grimper une montagne derrière le terrain d’entraînement et établir un camp.

« Il faut juste creuser. »

« Ce n’est pas dur de creuser un trou ! »

Les réservistes, brandissant leurs pelles, trouvèrent l’exercice facile, mais Grid savait que ‘monter un camp’ signifiait fournir un couvert contre les attaques ennemis et protéger ses camarades.

Il ne s’agit pas seulement de creuser un trou, il faut également le renforcer pour qu’il offre une certaine défense.

Il regarda attentivement la montagne et décida de s’installer dans un coin entre deux arbres, couverts de lianes et de buissons. Il s’y rendit et commença à creuser sous les rires des autres réservistes.

Les arbres et les buissons vont bientôt le gêner.

Creuser un trou va lui prendre du temps.

Ah le bleu, je comprends pourquoi l’instructeur l’ignore.

Il allait recevoir la pire note ! Les réservistes se mirent à l’ouvrage tout en se payant sa tête. Ils creusèrent très rapidement, car ils voulaient de toute évidence finir cet entraînement pénible au plus vite.

De son côté, le forgeron creusait lentement.

C’est épuisant que de creuser trop rapidement.

Après avoir servi pendant plus d’un an l’armée de Corée, il était habitué à de telles tâches. Creuser faisait même partie de ses rares spécialités.

Creuser fait travailler le cœur et les muscles du haut.

S’il ne voulait pas s’effondrer d’épuisement, il valait mieux creuser lentement mais sûrement.

Puk !

Sa main droite agrippa la poignée pendant que la gauche guida la base de la pelle. Comparé aux autres, il allait très lentement, mais ça ne dura qu’un temps : rapidement, les autres fatiguèrent au point qu’il aille trois fois plus vite que les autres, tout en gardant son rythme.

« Oooh… Il surmonte sa faible endurance avec son savoir-faire. »

L’instructeur et les assistants observant les réservistes ne pouvaient pas détacher leurs regards du forgeron, qui creusait mieux que personne. Il leur évoquait même un excavateur professionnel. Naturellement, il obtint la 1ere place du test d’établissement de camp.

Bien.

Grid se réjouit d’effacer quelques souvenirs pathétiques de son passé. Sa grande fierté, obtenue après avoir vaincu Kraugel, devint plus robuste.

 

***

 

Examen de maîtrise des armes.

Les réservistes, qui avaient appris les bases du maniement de la lance, de l’épée, et de l’arc, étaient devant des mannequins.

L’instructeur Kaesul cria : « Tout d’abord, la lance ! »

Au même moment, des points bleus, rouges et verts couvrirent les mannequins. Les points bleus faisaient 3 centimètres, tandis que les points rouges et verts étaient aussi gros que des boules de billiard.

« Durant les trois prochaines minutes, les trois sortes de points vont apparaître alternativement. Vous obtiendrez 10 points en frappant le point bleu, cinq en frappant le point rouge, et 1 en frappant le point vert. Vous aurez la moyenne si vous parvenez à avoir au moins 50 points en 3 minutes. »

Autrefois, Grid n’avait jamais réussi cet examen.

Les points apparaissaient aléatoirement et disparaissaient très vite et comme il était auparavant incapable d’exercer un réel contrôle sur sa lance, il ne put jamais atteindre les 50 points.

Mais il était différent à présent.

Cheok !

Grid recula son pied droit et brandit la lance. Il avait souvent chassé en compagnie du meilleur lancier, Pon, et il avait pu observer ses techniques et ses mouvements.

Et plus que tout…

Je suis l’homme qui a compris la lance divine.

Une fois qu’il comprenait la structure d’une arme, il réalisait naturellement comment s’en servir.

Flash !

Il fit un point apparaître devant lui.

Beeeok- !

« … ! »

Les instructeurs, les assistants et même les réservistes furent surpris par le son de l’impact et tournèrent leur attention vers le forgeron, qui avait touché précisément le point bleu sur le mannequin. Tout le monde en fut surpris et devint admiratif, mais Grid n’était pas satisfait de son coup.

Mon agilité est bel et bien trop basse.

Son coup de lance était lent et pas très précis. Il avait tenté de frapper le centre du point bleu, mais son coup avait dévié sur la gauche. Alors qu’il grommelait intérieurement, il fut frappé par une réalisation soudaine.

Kraugel ne se plaindrait pas comme je le fais.

Il surmonterait les difficultés, dans quelque état qu’il soit.

Oui, je n’ai pas le temps d’avoir des regrets.

Il se concentra davantage encore et mania la lance de son mieux.

Peeeeeong !

La lance résonna à nouveau en frappant, et l’instructeur resta bouche-bée en voyant que le forgeron avait à nouveau touché le point bleu.

Non mais qu’est-ce qui lui arrive, aujourd’hui ?

Il connaissait bien ce branquignol, mais aujourd’hui il semblait être complètement différent.

Diririri-

Au bout d’un moment, le tableau d’affichage du mannequin de Grid afficha 100 points.

« Qu’est-ce que… ? »

L’instructeur pâlit. 100 points en 1 minute et 23 secondes ; le forgeron avait établi un nouveau record, un record que même les apprentis-chevaliers les plus expérimentés ne pouvaient vaincre. L’instructeur ne sut plus s’il rêvait ou si c’était bien la réalité.

Une fenêtre de notification apparut devant Grid.

[Vous avez établi un nouveau record lors de l’Examen à la Lance des forces de réserves de Patrian !]

[Vous avez obtenu la technique rare ‘Lancer de Lance’ comme récompense secrète.]

[Lancer de Lance niveau 1]
[Lance une lance qui inflige 600% de dégâts physiques à la cible, qui tombera à la renverse.]
[ * Vous devez reprendre possession de la lance dans la fenêtre d’armes de jet. Si vous ne la récupérez pas dans les 30 secondes, vous perdrez la possession de la lance.]
[Coût en mana : 150]
[Temps de rechargement : 1 minute.]

« Woah. »

Grid fut stupéfait par cette récompense totalement inattendue.

C’était pénible de récupérer la lance à chaque fois, mais le temps de rechargement était très bas par rapport à ceux des Danses du Sabre de Pagma, et les dégâts étaient également intéressant. De plus, une technique à moyenne portée comme celle-là lui servirait de bien des manières.

Dans ce cas… Pourrais-je obtenir des techniques rares lors de l’examen à l’épée et à celui à l’arc ?

Le forgeron devint plus motivé encore.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 365
OG Chapitre 367

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 366

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com