OG Chapitre 437
OG Chapitre 439

Bonjour tout le monde.

Désolé pour hier, j’ai passé ma journée à dormir après une nuit absolument abominable…

Voici donc un chapitre d’OG pour me rattraper, et j’en sortirai un second dans la journée si je le peux.

 

Maintenant, deux informations importantes.

1) Le 2 décembre tombera une facture de 100+ euros pour la base SQL du site.

Vous pouvez m’aider soit en faisant un don en cliquant sur la barre à droite ——–〉

Soit en faisant un don au travers de Ko-fi : 

Le moindre euro compte et m’aide beaucoup, surtout vu le désert qu’est mon compte bancaire ^^ »

 

2) Les funérailles de mon ami auront lieu jeudi, donc je serai absent de mercredi à vendredi. Je vous parlerai plus en détails de la maladie qui l’a abattu, la maladie de Charcot, et ce que vous pouvez faire à votre niveau.

 

Bref, sur ce, je vous laisse avec le chapitre et vous souhaite bonne lecture !

 

 

Chapitre 438

 

Hwaruruk !

Les ténèbres du monde furent coupées en deux par un éclair de lumière gigantesque. La vouivre blessée était enveloppée de flammes, telle une bougie sur le point de s’éteindre.

Kwaaaaah ! 

Bien que la créature n’ait que peu de sang de dragon dans ses veines, son rugissement exerçait une pression énorme. Elle exhibait ainsi sa nature d’espèce supérieure, que les humains ne pouvaient même oser admirer… Mais elle n’était qu’une existence triviale face à cet homme.

Celui-ci vola dans les airs et brandit son épée à deux mains bleue sans aucune trace de nervosité.

Seokeok !

Une lueur bleue fut tracée dans les ténèbres, semblable à la Voie Lactée, et l’énorme tête de la vouivre fut coupée en deux dans un déluge de flammes.

Hwaduk.

Hwaduuk.

L’homme à l’épée bleue sur lequel tombait un déluge de chairs de monstre s’appelait Grid. Il confirma la mort de son adversaire et se tourna vers la caméra.

« Groupe Comète. »

?

Comment ça, Groupe Comète ? Grid n’avait dit que deux mots, mais c’était suffisant : des centaines de millions de spectateurs, aux yeux rivés sur lui, découvrirent l’existence du Groupe Comète. Le groupe profita d’une publicité astronomique, en bien ou en mal, grâce à lui !

« Incroyable… ! »

Les employés du Groupe Comète, qui regardaient le stream en temps réel, se levèrent de leurs sièges et applaudirent. Le président, particulièrement heureux, eut même envie de danser de joie. Grâce au forgeron, le Groupe Comète était à présent connu du monde entier, et elle était désormais un pas plus près de devenir une société internationale. Le président lui était si reconnaissait qu’il voulait lui présenter sa petite-fille.

Ce jour-là, l’attitude professionnel de Grid qui n’oublia pas son placement produit devint la base de la société capitaliste.

 

***

Dans la salle d’attente de l’équipe américaine

« C’est purement de la chance ! » Hurla furieusement Zibal en regardant la vidéo de raid de Grid depuis le début.

Il ne se plaignit pas de ses objets car il reconnaissait que le coréen avait une excellente capacité à se servir de ses objets, mais il y avait des choses qu’il ne pouvait accepter, notamment sa puissance d’attaque invraisemblable qui avait enlevé la moitié des points de vie de la vouivre en un coup.

« C’était clairement un coup critique, supporté par les options activées de ses objets et ses titres ! »

Ça signifiait que tout le potentiel de ses objets avait été employé. C’était un phénomène impossible, qui revenait à gagner à la loterie. Zibal était en plein déni.

« Ce… Cette espèce d’enfoiré a été béni par le dieu des jeux ! » Dit-il en ignorant à quel point Grid était malchanceux, ce qui fit silencieusement rire Lauel.

Serait-ce le cas qu’à présent, tous ses objets auraient le rang légendaire.

Les objets légendaires valaient des dizaines, voire des centaines de fois plus que des objets uniques. Pour Lauel, un forgeron légendaire incapable de produire des objets légendaires était l’homme le plus malheureux du monde. De temps à autre, il avait un coup de chance, mais devant sa poisse cumulée Lauel en venait à se demander combien de pays il avait trahi dans sa vie passée…

Non, il était peut-être un démon qui a détruit le monde.

Dans ce cas, vous et moi avons dû être ennemis dans le passé. Bah, c’est aussi bien : les fantômes des vies passées naissent à nouveau et ont une connexion dans leur vie actuelle.

Et alors que le stratège délirait sur ses vies passées…

『 Ohlala ! La Thaïlande s’est battue jusqu’au bout, mais elle a fini par échouer le raid ! 』

『 Seuls 23 des 32 pays participants ont réussi le raid. 』

Le classement final de l’épreuve fut : Corée du Sud 1er, États-Unis 2e et Japon 3e.

Aucun des pays auxquels appartiennent les Surstuffés n’ont échoué.

C’était une bonne chose car les membres de Surstuffé allaient obtenir les objets que la vouivre avait laissé tomber. En fait, Lauel ne pouvait pas s’imaginer que Yura et Lame au Zénith n’en avaient aucun en se dirigeant vers la conférence de presse.

 

***

 

« Avez-vous fait l’ensemble de harpon qui a restreint la vouivre ? »

« Comment avez-vous eu l’idée de créer une arme secondaire aussi énorme ? Et je suis impressionné que vous ayez inventé des outils de réparations pour surmonter les limitations de ces armes secondaires. Accepteriez-vous de montrer le processus de production de l’ensemble de harpon ? »

« Que sont les Mains Divines ? Laissez le public voir les options des Mains Divines ! »

« Lorsque vous fusionnez les deux épées, combien gagnez-vous en puissance ? »

« Vous avez tué la vouivre alors qu’il lui restait 48% de ses points de vie. Les experts estiment que vous avez infligé 20 millions de points de dégâts ; est-ce vrai ? »

« Lorsque la vouivre n’avait plus que 50% de sa vie, les autres athlètes ont remarqué qu’ils perdaient un quart de leurs points de vie à chaque fois que le monstre les touchait, mais vous n’en avez perdu qu’un dixième. Pouvez-vous révéler approximativement les valeurs de votre défense et de vos points de vie ? »

« Quel est le principe derrière Noircissement ? Est-ce le pouvoir d’un artéfact ? »

Les joueurs de Corée, des États-Unis et du Japon étaient tous réunis à la conférence de presse, mais les centaines de journalistes ne posèrent des questions qu’à Grid, preuve que l’attention du monde était concentrée sur lui. Comme il ne pouvait pas révéler ses secrets, il répéta sans cesse ‘Sans commentaire’.

« Les épreuves en équipe sont désormais terminées, et il ne reste que quatre épreuves individuelles. L’une d’entre elle est l’épreuve de production de forgeron. Grid, vous avez déclaré que vous n’y participerez pas : est-ce encore d’actualité ? »

Et s’il gagnait vraiment trois médailles d’or aux épreuves individuelles ? Alors la Corée du Sud pourrait envisager la première place au classement. Le bon sens voudrait qu’il participe aux épreuves où il pouvait gagner l’or, et l’épreuve où il avait le plus de chances de gagner la médaille d’or était celle de production de forgeron.

Les journalistes coréens voulaient lui faire changer d’avis afin de le faire participer, mais Grid avait une autre idée en tête.

« Je n’ai toujours pas l’intention d’y participer. »

Non, pourquoiiii ? Au moment où les journalistes allaient s’arracher les cheveux devant son obstination, un des joueurs américains prit soudainement la parole. C’était Panmir, le n°1 au classement des forgerons.

« Grid, m’évitez-vous parce que vous avez peur ? »

C’était une provocation évidente. Les athlètes américains, à ce moment, crièrent en leur for intérieur. Ils étaient surpris par la bêtise de Panmir, qui allait permettre à Grid de récupérer une médaille d’or en le faisant participer à l’épreuve des forgerons.

Mais Panmir avait sa propre fierté en tant que forgeron, et il ne doutait aucunement qu’il était meilleur que ce pseudo forgeron légendaire, qui obtenait de bons objets sans le moindre effort.

« Participez-y, si vous êtes un homme. Ne fuyez pas comme l’année dernière. »

Panmir voulait prouver sa valeur. Il avait travaillé dur afin de s’améliorer depuis ses débuts et du coup, il continua de provoquer Grid.

« Je vais prouver au monde que vous n’êtes une légende que de nom ! »

« … »

Panmir était un homme entre deux âges aux cheveux gris, et c’est pourquoi Grid avait gardé le silence par respect pour les anciens, mais… Ça n’était plus possible. Une légende que de nom ?

« C’est une déclaration scandaleuse. »

Suuk.

Le jeune homme se tourna alors vers l’équipe américaine. Son profil, mettant en avant son nez aquilin et sa mâchoire dessinée, dégageait un charme masculin que les femmes appréciaient.

Snap snap !

On entendit le clic des caméras résonner à l’unisson.

Gulp !

Quel scoop allaient-ils obtenir ? Alors que les journalistes observaient les deux forgerons, Grid prit enfin la parole.

« Laissez-moi vous montrer la différence entre vous et moi. »

« … ! »

Ce fut alors que le duel que le monde entier désirait, à part l’équipe américaine, fut annoncé

Parfait !

Lauel, le joueur américain, serra le point sous la table. Son regard passa sur Kraugel, qui se tenait seul dans un coin.

Félicitations, Kraugel.

Il avait une chance d’obtenir le précieux médicament pour sa mère.

 

***

 

Le sujet de l’épreuve des forgerons était la production d’une épée longue. Ce n’était rien de spécial, juste une épée ordinaire avec une limite de niveau à 300. C’était une épreuve où tous les participants allaient recevoir la même méthode de productions et des matériaux identiques.

C’était pour cette raison que Grid ne voulait pas participer à cette épreuve : au final, tout dépendrait de sa chance ! Et comme il était le symbole même de la poisse, il voulait éviter de jouer une médaille là-dessus.

[Épée Longue Ordinaire]
[Rang : Normal ~ Légendaire]

« … J’aurais honte de produire un objet normal. »

Les objets que Grid produisait lui-même avaient au minimum un rang épique à unique, tandis que les méthodes de production ordinaires commençaient de normal à épique. Il craignait le pire, mais il se ressaisit rapidement.

J’ai produit plus de 3,000 épées longues.

Les épées longues étaient des armes avec un excellent équilibre mais aussi les plus demandées, et c’est pourquoi il avait autant d’expérience en la matière.

Il produisait régulièrement des épées longues pour les distribuer aux 1,000… non, presque 2,000 soldats de Reidan.

Pour être honnête, il pouvait produire une épée les yeux fermées, aussi fit-il confiance en son expérience et en son savoir-faire.

Laissez-moi vous le prouver.

Il était un forgeron légendaire, et il n’avait jamais négligé son rôle. Il travaillait plus que quiconque parce qu’il savait qu’il avait la poisse, aussi sa fierté n’était en rien inférieure à celle de Panmir.

« Connexion. »

Grid se dirigea vers la capsule dès son retour à l’hôte et se connecta à Satisfy. Il voulait tout d’abord vérifier les informations des objets récupérés sur la vouivre.

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 437
OG Chapitre 439

Related Posts

8 thoughts on “OG Chapitre 438

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com