Overgeared Chapitre 1

OG Chapitre 2

Surpriiiiiiiiiiise ! Voici le premier chapitre ma nouvelle série, Overgeared ! J’espère que vous l’apprécierez également, puisque son thème VRMMORPG est là directement pour remplacer le manque laissé par la disparition de SW…

Je tiens à remercier Raka pour son aide exceptionnelle et irremplaçable sur les premiers chapitres de cette série. Sans lui, je ne me serai pas lancé aussi vite… N’oubliez pas de le remercier aussi !

Bonne lecture à tous ;p

 

 

Prologue & Chapitre 1

 

« Plus que 5 minutes ! »

Huit des joueurs les mieux classés étaient réunis au quatrième étage du donjon de l’île de Cork, et le meilleur d’entre eux, Peak Sword, était même seizième au classement général. Derrière eux attendaient 200 membres d’élite de la guilde Silver Knights.

Ce rassemblement spectaculaire de joueurs aurait suffi à prendre d’assaut une petite forteresse. Et pourtant, on pouvait lire toute la tension et la peur qui se dessinait sur chacun de leurs visages.

« Encore 4 minutes ! »

Plus le compte à rebours avançait, plus la nervosité des membres de la guilde grandissait ; ils tentèrent même d’oublier que leurs jambes tremblaient en se rongeant les ongles. Peak Sword jeta un coup d’œil autour de lui, l’air sombre, les paumes tant couvertes de sueur qu’il avait du mal à tenir son épée convenablement.

« Ça ne va pas du tout. »

Le donjon de l’île de Cork était sous le contrôle total de la guilde Silver Knights, et son boss Hell Gao apparaissait au quatrième étage toutes les deux semaines. Mais il était plus puissant que prévu et comme il pouvait s’adapter aux styles de combats de ses ennemis, les membres de la guilde avaient déjà essuyé cinq échecs.

Peak Sword et tous les autres membres d’élite de la guilde avaient renforcé leurs équipements en dépensant de l’argent au cours du dernier mois, dans l’unique but de vaincre le boss cette fois-ci. Ils étaient évidemment plus forts après avoir tant investi, mais ceux qui avaient déjà goûté à la puissance de Hell Gao ne pouvaient pas considérer la victoire comme acquise.

« Trois minutes ! »

Trois minutes plus tard, Hell Gao allait apparaître, et tout l’étage allait se transformer en une fournaise, une vraie mer de flammes. Nombre de joueurs allaient même mourir rien qu’à cause de ça.

« Plus que deux minutes ! »

La température commençait à augmenter lentement.

Merde.

Peak Sword voulait vraiment encourager ses collègues, mais il était trop effrayé. Il ne pouvait sortir Hell Gao de son esprit, Hell Gao et son apparence oppressante, Hell Gao et son bâton, Hell Gao et sa robe de flammes.

On est toujours trop faibles pour le vaincre ?

Ça aurait peut-être été différent si les dix meilleurs joueurs du classement les avaient aidés, mais ce n’était pas le cas et il sentait que leur expédition était vouée à l’échec dans les conditions actuelles. Mais bon, le type le mieux classé de la guilde ne pouvait clairement pas exprimer ses doutes, et les ravala rapidement.

On peut le faire. On le peut. On est forts !

Peak Sword, plus résolu que jamais, but plusieurs potions de renforcement et fut aussitôt imité par tout le monde. Mais à ce moment…

« Une minu… Eh ? Un intrus ! Il y a un intrus ! »

« Quoi ? »

Tous regardèrent vers l’entrée et virent le jeune homme qui venait d’arriver. Ce qui les choqua encore plus fut son apparence, il ne portait qu’une cape, et ne possédait ni arme ni armure.

Il a réussi à traverser les lignes de défense en bas ?

Était-ce un assassin hautement entraîné ? Non. Un assassin ne se serait pas montré comme ça, à la vue de tous dans un endroit pareil. Peak Sword tenta de remettre le nom qu’il voyait au-dessus de la tête de ce type. Mais aussi loin qu’il faisait confiance à sa mémoire, il ne le connaissait pas.

Il n’est pas classé ?

Peak Sword jeta un œil à ses compagnons, personne ne savait.

Un mec qui n’est même pas dans le classement viendrait jusqu’ici ? Pathétique.

C’était la seule conclusion possible, et il tenta d’intimider le nouvel arrivant en fronçant les sourcils.

« C’est une zone contrôlée par la guilde Silver Knights. Je ne sais pas comment tu as fait pour arriver ici, mais si tu ne veux pas mourir, tu ferais mieux de partir. »

« Mon camouflage a été annulé ? Est-ce que Hell Gao m’a vu, ou quoi ? »

Il ignora ce que lui disait Peak Sword et retira sa cape en marmonnant.

« Ohhh ! »

Des exclamations s’élevèrent de plusieurs directions. Le jeune inconnu était en train d’équiper rapidement une armure plutôt classe. Bien que faite de métal, elle était sans nul doute faite sur mesure, d’un matériau aussi lisse qu’un miroir. C’était un assemblage de rouge, de noir et d’or, et cette queue ! Longue d’un mètre, elle sortait du bas de son dos et semblait tranchante comme un rasoir, tout en donnant l’impression de bouger selon sa propre volonté.

« Q… Quoi ? Cette armure ? »

« Elle est formidable ! Une armure unique ? »

C’était la première fois qu’ils voyaient ce genre d’équipement, et les joueurs présents essayaient de tout faire pour cacher leur intérêt.

Seul Peak Sword leva la voix, « Ce n’est pas important ! Vous attendez quoi ? Foutez-le dehors ! »

Hell Gao n’allait pas tarder à apparaître, et plus personne ne pourrait sortir du donjon. Il fallait s’occuper de cet intrus avant toute chose. Lorsqu’ils revinrent à leurs sens et voulurent obéit à Peak Sword, un hurlement résonna à travers le donjon.

Roaaaaaar !!!

[Hell Gao, maître des Feux de l’Enfer, vient d’apparaître.]

[Le hurlement de Hell Gao vient d’infliger Peur, Chaos et Affaiblissement.]

[Les flammes de Hell Gao réduisent la résistance au feu de 50%.]

[La zone commence à être baignée de flammes.]

« Argh ! »

« Hiii ! »

Des flammes silencieuses dévorant leurs corps, la moitié des membres de la guilde périrent ou furent tellement brûlés qu’on ne pouvait plus les reconnaître. Une petite moitié de ceux qui tenaient encore debout sembla tenir le coup.

Peak Sword fut surpris en lisant la notification qui venait d’apparaître.

J’ai augmenté ma résistance au feu jusqu’à 86% et ça fait encore tellement mal… !

Ils allaient échouer encore une fois. Alors que Peak Sword était sur le point de désespérer, ce qu’il vit le laissa pantois. Le jeune inconnu… Alors que tout le monde était en train de lutter contre les flammes, il avançait tranquillement comme s’il n’en avait rien à faire.

« Q… Quoi ? Comment ? »

Peak Sword ne put en croire ses yeux. Devant lui se déroulait une scène digne des scénarios les plus ridicules. Alors que Hell Gao tuait frénétiquement un combattant après l’autre, le jeune intrus sortit une pioche, et commença … à taper sur le mur ?

Clang ! Clang !

Il la mania avec dextérité en se plaignant et en épongeant la sueur de son front.

« Ugh ! Il fait chaud ! Est-ce que ce n’est pas de pire en pire à chaque fois ? Pourquoi ce matériau n’apparaît-il qu’autour des bosses ? Si ça continue comme ça, je vais bientôt devoir aller me farcir la caverne d’un dragon avec ma pioche ! »

Tandis qu’il râlait, une vague d’énergie brûlante surgit du bâton que Hell Gao agitait dans tous les sens et lui fonça droit dessus. Peak Sword s’attendait à le voir finir carbonisé et mort, et quelle ne fut pas sa surprise quand il constata les blessures mineures qu’il avait à peine subit…

« Excuse-moi. » Le type à la pioche arrêta enfin de taper sur le mur et regarda Peak Sword. L’air contrarié, il lui lança, « Pourquoi tu restes planté là comme un piquet ? Il fait chaud, et ça va être de pire en pire ! »

Mais qu’est-ce qu’il racontait ? Peak Sword parvint tant bien que mal à réaliser ce qui se passait autour de lui et lui demanda, « Comment est-ce que tu fais pour supporter cette chaleur ? »

Son interlocuteur lui répondit avec un air étonné sur le visage comme si la réponse était évidente, « C’est l’effet de mon équipement. »

Clang ! Clang !

Pendant qu’il frappait le mur, la queue à l’arrière de son armure combattait Hell Gao qui essayait de le frapper avec son bâton. La mâchoire de Peak Sword était grande ouverte alors qu’il assistait à une scène complètement surréaliste.

 

************

 

Après un voyage de trois mois, j’entrai dans la ‘Grotte de l’Extrême Nord et profitai enfin d’un spectacle stupéfiant. De nombreux équipements y étaient entassés en une véritable montagne d’objets.

« Ouah, c’est quoi, ça ? »

Les noms de tous ces équipements étaient affichés dans un mélange hétéroclite de vert, jaune et violet. Si j’avais juste pu en ramasser quelques-uns, j’aurais été riche ! J’aurais bien voulu, mais c’était impossible.

[Cet objet ne peut être ramassé.]

« Super… C’est dégueulasse. »

Je ne pouvais pas emmener ces trésors alors qu’ils étaient là, en face de moi ! Quand j’en mettais un dans mon sac, il disparaissait comme un mirage et se retrouvait immédiatement à son emplacement initial. C’était comme essayer d’attraper un oiseau volant en plein ciel, ou une femme mariée. Et encore… Une femme mariée est encore attrapable dans certaines circonstances.

Au final, la seule chose que je pouvais faire était de baver devant cette montagne d’objets et ruminer mon regret.

Mais c’était logique. Si un joueur pouvait obtenir ne serait-ce qu’un seul de ces objets, toute l’économie de Satisfy en serait ébranlée. Je comprenais bien, malheureusement…

Mais je n’étais pas venu là pour ces équipements, de toute façon. Je me calmai un peu et abandonnai la pile d’équipements. C’est là que je vis un vieux livre posé sur une table en or massif.

« Enfin… »

Je me remémorai toutes les épreuves que j’avais traversées pour pouvoir atteindre cet endroit. Je me mis à rire, les larmes aux yeux et la morve au nez, Dieu merci, j’étais patient et tenace, parce que sinon j’aurais déjà définitivement arrêté le jeu après avoir réalisé la difficulté de cette quête.

« Pffffft… Ouhahahahaha ! J’ai enfin trouvé ! ENFIN ! Oh, ouaiiisss ! »

Une foutue quête de rang S impossible à abandonner ! Combien de fois suis-je mort, juste à cause de cette quête ? Combien d’objets ais-je perdu, en voyant leur durabilité réduite à zéro ?!

Un forgeron humain avait jadis dépassé les talents et compétences des nains. Il s’appelait Pagma, et avait atteint un niveau qu’on pouvait considérer comme divin !

Je revis le visage du Comte Ashur, l’homme qui m’avait forcé à explorer l’une des cinq zones interdites du Royaume Éternel.

« Si je lui ramène ça, il me donnera l’Epée du Soleil, hein ? Ensuite, plus personne ne pourra rivaliser avec moi, plus jamais ! Bande d’enfoirés ! Vous allez payer pour tous les coups que vous m’avez donnés ! »
Je ramassai le livre d’un air extatique.

[Vous avez acquis le livre rare de l’artisan légendaire !]
[Il est dans un mauvais état. Vous pouvez voir les détails en utilisant l’Œil de Pallalian.]
[Voulez-vous utiliser l’Œil de Pallalian ?]

L’Œil de Pallalian ? Un objet d’identification de si haut niveau est requis pour évaluer ce bouquin ?’

Parmi tous les objets d’identification existants, celui-ci était le plus coûteux. Je l’avais acheté six mois plus tôt juste au cas où je serais tombé sur un truc super rare et puissant, mais je n’avais malheureusement jamais eu l’occasion de l’utiliser avant ce jour, et il ne faisait qu’occuper une place dans mon inventaire.

« Je ne voudrais pas laisser passer une occasion en or… »

Je mis toute cette histoire d’identification de côté pour un moment et jetai un œil à la table en or. Je me demandais s’il y avait un moyen d’emmener tout cet or avec moi, mais peu importe comment, c’était peine perdue.

Frapper, tirer, même mordre dedans, c’était aussi inutile que d’essayer d’emmener les objets de la pile d’équipements.

« Je ne peux vraiment rien faire à cause des limitations du système… J’ai vraiment payé cher pour ne pas gagner grand-chose en retour… »

Mon regard se posa à nouveau sur le livre dans ma main.

Je dois le donner à Ashur de toute façon, alors est-ce que ça vaut le coup d’utiliser un objet d’identification aussi rare ?

Après un long moment d’hésitation douloureuse, je finis par sortir l’Œil de Pallalian. Après tout, n’était-ce pas normal de s’intéresser un peu à l’objet à l’origine de mes trois mois de souffrances ?

« Identification. »

[Livre Rare de Pagma]
[Rareté : Légendaire.]
[Ce livre contient toutes les techniques de Pagma, le forgeron qui a dépassé les limites de l’être humain. Celui qui ouvre ce livre peut devenir un forgeron légendaire.
Effet : Devient le descendant de Pagma.
Condition : Aucune.
* Le niveau et les statistiques peuvent changer après utilisation.]

[Vous venez de trouver un objet légendaire !]
[Votre réputation sur tout le continent va augmenter de 500.]

Je ne pus m’empêcher de trembler.

« Ouah… Jackpot… »

C’était un objet légendaire ! Ma réputation venait de monter de 500 sur tout le continent juste parce que je l’avais trouvé ! C’était vraiment une récolte fructueuse, surtout en prenant en compte la difficulté de monter une réputation rien que dans une ville.

La réputation, c’est bien, mais…

Je ne pouvais pas croire que ce que j’avais vu était bien vrai. Je relus la description pour m’en assurer, mais c’était bien comme je l’imaginais !

« Jaaaackpoooooot ! »

Je ne rêvais pas. En transe, j’entendis mon cœur battre à cent à l’heure, alors que je m’attendais à ce que ce vieux bouquin soit un simple livre de compétences, il s’avérait que c’était un livre de classe ! Et un légendaire qui plus est ! Est-ce que ça ne voulait bien dire que c’était la meilleure classe au monde ?!

« En plus, il n’y a aucune condition pour l’utiliser… »

Les larmes coulèrent le long de mes joues. L’année précédente, j’avais été obligé de payer les intérêts de mon prêt, mon compte Satisfy, et j’avais même pris des vacances scolaires prolongées. Mes amis s’étaient éloignés les uns après les autres de moi, on se moquait de moi à l’école, je le savais, et je passais pour un paresseux…

J’avais initialement prévu de vendre les objets que j’aurais trouvés dans le jeu pour de l’argent réel, avec lequel j’aurais pu payer mon crédit, mon compte et des cours particuliers. Mais bon, Satisfy n’était pas un monde juste et équitable. C’était compliqué de gagner de l’argent : j’arrivais à peine à m’équiper moi-même, alors trouver des objets à vendre…

Mais maintenant, tout était différent. Un frisson me parcourut l’échine, me faisant trembler d’excitation.

« C’est fini… Je peux dire adieu à cette vie cauchemardesque ! »

Un objet légendaire de changement de classe ! Si je le mettais sur le site de vente aux enchères du jeu, il allait clairement partir pour des dizaines de millions de won.

Non. C’était un objet unique qui donnait la meilleure de toutes les classes parmi deux milliards de joueurs, et il ne vaudrait que quelques dizaines de millions de won ? Je pourrais sûrement le vendre pour, minimum, des centaines de millions de won. J’allais mettre la main sur un pactole, une somme astronomique dont je n’avais même jamais rêvé !

« Mouahahaha ! Papa, maman ! Ce bon à rien va finalement réussir ! Maintenant, je vais pouvoir quitter le jeu et je n’aurais plus besoin de me soucier d’un emploi ! Mes parents n’auront plus à avoir honte de leur fils devant les voisins ! Sehee ! Ton grand frère a réussi ! Tu n’auras plus à être gênée à chaque fois que l’on se croise dans la rue ! Quand mes amis viendront à la maison, je n’aurais plus besoin de trouver une excuse pour refuser de les voir ! Et les autres, à l’école ! Ils ne vont plus pouvoir m’ignorer, tel un loser pathétique ! Je vais rencontrer le succès, tout ça grâce à un jeu ! Désolé les mecs, j’ai pris un peu d’avance sur vous dans la vie sociale, pouahahaha ! »

J’avais payé 10 millions de won pour acheter une capsule, et les intérêts du crédit augmentaient de centaines de milliers de won chaque mois.

Ahyoung est toujours mignonne…

Je m’imaginais déjà arrivant à la réunion des anciens élèves au volant d’une voiture étrangère pour la première fois en deux ans. Tous ces anciens à qui la vie avait souri ne pourraient plus me regarder de haut ou m’ignorer. Et je rougis en revoyant le visage de mon premier amour, Ahyoung.

« Ok ! On sort et on vend ça ! »

Une quête ? Je n’en avais plus rien à faire. Bien entendu, la récompense était une arme épique, et n’avait absolument rien de comparable avec la somme que j’allais pouvoir tirer de ce livre. Mon affinité avec le Comte Ashur allait chuter, et il ne me donnerait sans doute plus aucune quête à l’avenir. Mais il n’y avait pas de quoi avoir peur, on parlait de centaines de millions de won, là.

« Déconnexion ! »

Je m’étais écrié ça en toute confiance. Et puis une notification apparut devant mes yeux…

[Vous ne pouvez pas vous déconnecter ici.]
[Comte Ashur vient d’apparaître.]

« …. ? »

Des dizaines de chevaliers surgirent dans la grotte alors que je commençais à peine à me poser des questions. Ils furent suivis du plus que familier Comte Ashur, et je fus pris de panique au moment où ses yeux colériques se posèrent sur moi.

« Voyageur stupide, vous êtes tous aussi cupides les uns que les autres. »

[La quête ‘Requête Secrète d’Earl Ashur’ (S) est devenue ‘La Colère d’Earl Ashur’ (SS).]
[La Colère d’Earl Ashur.]
[Difficulté : SS]
[Le Comte  Ashur vous avait choisi à cause de votre talent moyen, votre stupidité et parce que vous êtes facile à exploiter. Il vous a confié la tâche de trouver le livre rare de Pagma, dont il doutait même de l’existence.]
[Il avait mis un mouchard sur vous et est apparu soudainement dès qu’il entendit que vous étiez entré dans la Grotte de l’Extrême Nord. Il a été témoin de la façon dont vous vous êtes laissé aveugler par votre cupidité et n’a aucunement l’intention de vous pardonner. Il veut vous tuer et récupérer le livre rare de Pagma.]
[L’affinité avec Earl Ashur a chuté de 100.]
[Suite à vos actions, toute la réputation que vous aviez gagnée à Patrian a été réinitialisée et vous êtes désormais devenu infâme. L’affinité des habitants de Patrian a chuté de 40. Il vous traiterons désormais comme un voleur.]
[Condition de victoire : Mort du Comte Ashur et de ses chevaliers.]
[Récompense de victoire : titre ‘tueur de Noble’]
[*Tueur de Noble : Intelligence -50. Tous les nobles du royaume vous mépriseront et vous oppresseront. Les tâches disponibles seront limitées. L’affinité avec le bas-peuple et certaines royautés augmenteront.]
[Malus d’échec : Niveau -2]
[Vous ne serez plus autorisé à entrer dans Patrian.]
[Tous les soldats de Patrian vous attaqueront à vue.]

Patrian était la ville de départ dans laquelle mon personnage était apparu la première fois. J’y avais gagné une solide réputation en effectuant des quêtes depuis le niveau 1, et mon affinité avec ses habitants était au maximum.

Tous les marchands me proposaient une réduction de 20%, et m’achetaient des objets 15% plus cher au prix du marché. Il y avait même des habitants qui me donnaient des quêtes cachées quand je m’approchais à peine. Et tout ça… Tout ça venait de disparaître, la quête s’étant mise à jour.

« …Ah, Je… Putain de merde. »

C’était sorti tout seul.

« Comte Ashur… Euh, non, enfoiré ! Putain d’enfoiré qui m’a obligé à effectuer une quête dans laquelle je n’étais même pas certain de trouver l’objet en question ! Si le livre de Pagma n’avait pas existé, je me serais fait chier pendant des mois pour rien ! C’est toi qui m’a menti le premier, et maintenant tu veux pourrir ma réputation à Patrian ? Pauvre con ! »

Comme j’insultais leur maitre sans me retenir, les chevaliers alentours tirèrent leurs épées de leurs fourreaux. Le Comte Ashur leva la main pour les stopper et me répondit froidement, « Tu as choisi de me trahir alors que tu ignorais que je t’avais trompé. Et tu oses encore te montrer si arrogant ? »

« Est-ce cupide de vouloir une récompense à la hauteur de ce que j’ai enduré pendant mon voyage ? Ma trahison n’était pas certaine. »

Il renifla froidement face à mes mots.

« Ne t’avais-je pas déjà promis une récompense ? Nous avions fait un marché. Et toi, tu as consciencieusement abusé de ma bonne foi, par cupidité. »

Ce n’était plus un problème que des mots pouvaient résoudre. Alors que je ne savais plus quoi dire, le Comte continua dans sa lancée et rajouta, « Tu es vraiment un pauvre type. Mais à côté de ça, il y a eu ces fois où tu as accompli des choses extraordinaires, comme trouver cette grotte. Elle avait disparu des cartes depuis des lustres, et je ne m’attendais pas du tout à ce que tu tombes dessus. Je vais te punir pour ton ignorance, mais pour te récompenser de ta patience, je vais faire ça le moins douloureusement possible. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

OG Chapitre 2

11 Commentaires

  1. RakaRaka

    Ouaiiiiiis, merci moi alors.

    Répondre
  2. DragoonDragoon

    Mercii pour le chapitre

    Répondre
  3. lolo9510

    Je ne sais pas si c’est le bon endroit pour le dire mais ce light novel a déjà été traduit sur un autre site (wuxiawow). Et ils en sont au chapitre 165 et je crois qu’ils ont arrêté la traduction, donc ce serait pas mieux de reprendre à partir de la ?
    le lien : https://wuxiawow.com/roman-novel/Surgren%C3%A9

    Répondre
    1. RakaRaka

      C’est vrai ça, pourquoi on ne reprendrait pas une traduction Google sans aucun sens ?
      On est trop cons.

      Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour cette nouvelle LN

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ce début annonce bien la couleure.

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci à tous les 2 pour le chapitre

    Répondre
  7. Talia

    Merci pour le chapitre !!
    Vous allez mettre le synopsis ? Pas possible de le trouver pour se faire une idée du novel…
    Dommage et merci ^^

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  10. ail

    Salut, pas encore lu le chapitre mais je voulais signaler que la taille de la police de la première partie est plus petite que la seconde. Est ce normal ? Dans le cas contraire serait il possible d’agrandir car sur ordinateur la visibilité est réduite (je dis ça pour les futurs lecteurs qui viendront après, même si c’est qu’un demi chapitre ça reste un peu pénible). merci en avance pour la traduction ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com