BTTH Chapitre 581
BTTH Chapitre 583

Et voilà le second et dernier BTTH du week-end ! On se retrouve demain pour OG ^^

D’ici là, bonne soirée et bonne lecture !

Chapitre 582 – Montée en puissance

Xun’Er s’assit silencieusement à côté du lit de son aimé et se tint les joues de ses mains délicates. Ses grands yeux lumineux observèrent doucement ce dernier, qui était toujours assis en tailleurs et les yeux clos.

Cinq jours s’étaient à présent écoulés depuis la fin de la Grande Compétition, mais Xiao Yan ne s’était toujours pas réveillé de son entraînement, à la grande inquiétude de Wu Hao et des autres. Ils avaient suggéré de le tirer de son état méditatif de force, mais Xun’Er les en empêcha. Son regard expérimenté voyait naturellement que le Dou Qi de son cher et tendre gonflait jour après jour ; lorsqu’il se réveillerait, sa force serait bien plus grande que lorsqu’il avait été blessé. Devrait-il être réveillé avant qu’il manquerait indubitablement cette excellente opportunité de percer.

Xun’Er soupira doucement en voyant le jeune homme toujours aussi immobile. “On dirait que ça ne sera pas encore aujourd’hui…” Marmonna-t-elle en se levant pour sortir.

Cependant, juste à ce moment précis, une ondulation énergétique étrange gonfla dans la chambre secrète, et la jeune femme se retourna aussitôt vers lui d’un air joyeux.

Peu après l’émission de l’ondulation, une puissante aura jaillit soudainement du corps de l’adolescent, dont les yeux étaient toujours clos. Son aura gonfla répétitivement et, très rapidement, elle excéda celle qu’elle avait au sommet de sa forme et continua de monter.

Xun’Er fut encore plus heureuse en sentant son aura gonfler rapidement. Comme elle l’avait deviné, le jeune alchimiste avait continuellement absorbé une quantité d’énergie extraordinaire ces derniers jours et à présent, sous l’assaut de cette énergie, les barrières séparant les niveaux furent facilement détruites.

Son aura continua de gonfler pendant cinq bonnes minutes avant de s’arrêter graduellement. Un moment plus tard, une autre ondulation énergétique se dégagea soudainement de Xiao Yan et alla s’écraser contre le mur, faisant trembler la pièce.

Cette ondulation sortie, Xiao Yan perdit peu à peu sa rougeur jusqu’à retrouver son teint normal. Ses yeux clos tremblèrent légèrement, puis il les ouvrit lentement pour voir le visage heureux de sa chère et tendre.

Tandis qu’il ouvrit les yeux, un amas de flammes vertes en jaillit abruptement avant de rétrécir à la vitesse de l’éclair et de disparaître.

« Hu… »

Il expira de l’air tachetée et noire, qui monta jusqu’à toucher le plafond de la chambre, qu’il corroda jusqu’à percer un petit trou dans un ‘chi’ presque inaudible. Xun’Er fronça légèrement les sourcils devant cette scène.

Une légère brillance apparut alors sur le visage du jeune homme, qui était absolument ravi en sentant que le Dou Qi en lui était une paire de fois plus puissant qu’auparavant.

Xun’Er sourit en voyant son air agréablement surpris. « Félicitations, Xiao Yan ge-ge. Non seulement cette blessure sérieuse ne t’a laissé aucune séquelle, mais en plus elle t’a permit de tirer profit de ton malheur. D’après ce que je vois de ton aura actuelle, je pense que tu dois avoir percé jusqu’au niveau de Dou Ling cinq étoiles, non ? »

L’adolescent jaugea sa puissance avant d’acquiescer légèrement du chef. « C’est à peu près ça, oui. » Dit-il en souriant.

Bien qu’il soit plaisamment surpris d’avoir pris deux niveaux d’un coup, il ne trouvait pas ça fondamentalement improbable, car il avait relevé certains signes avant-coureurs. Certes, la bataille contre Liu Qing en était le principal déclencheur, mais la principale raison de sa montée en puissance venait de toutes les pilules médicinales et des trésors naturels qu’il avait englouti. Un exemple était le lait corporel de trempage de noyau qu’il avait avalé il y a quelques temps. Le lait avait certes raffiné son corps, mais des restes de force médicinale s’étaient infiltrés dans certaines parties de son corps, et ces forces médicinales intervinrent naturellement lorsqu’il se retrouva complètement épuisé. En plus de l’avoir aidé à récupéré de ses blessures, elles l’avaient également énormément aidé à atteindre sa nouvelle puissance.

Xun’Er se rapprocha du jeune alchimiste jusqu’à être à ses côtés, et elle l’observa de ses yeux brillants avec une expression sérieuse. « Mais on dirait qu’il y a certains problèmes avec ton corps. »

Xiao Yan fut surprit par sa remarque, mais il comprit soudainement ce dont elle parlait. Son inquiétude venait probablement du filet d’air noir qu’il avait expiré précédemment. Il se frotta la tête et dit d’un air désarmé : « Il y a un certain temps, j’ai extrait du corps de Nalan Jie un poison, afin d’obtenir un ingrédient médicinal. Au final, ce poison a infiltré mon corps mais heureusement, j’ai été protégé par la Flamme Exceptionnelle, et il n’a pas pu me causer le moindre mal. Ainsi, le poison est resté enfoui en moi, et je ne peux l’extraire petit à petit qu’à chaque percée. »

« Tu es incapable de t’en débarrasser malgré tes compétences d’alchimiste ? » Dit Xun’Er, assez surprise.

« Ce poison est plutôt extraordinaire. Même Nalan Jie, à l’époque, en mourut presque malgré sa force de Dou Wang. Ça ne va évidemment pas être facilement de s’en débarrasser. » Dit le jeune homme en haussant les épaules.

« Ne t’inquiète pas, tout va bien. Tant que j’ai une Flamme Exceptionnelle en moi, il n’aura aucun effet. » Conclut-il pour la réconforter. Il se retourna immédiatement et descendit du lit avant de s’étirer en se contorsionnant. Ses joints craquelèrent aussitôt d’une manière agréable.

Le jeune alchimiste se rappela soudainement d’un sujet essentiel et demanda précipitamment : « J’y pense, qu’est-il arrivé à la fin de la Grande Compétition ? Suis-je entré dans le top dix ? »

Xun’Er sourit et observa le visage contrit de son aimé :« Ké ké, tout va bien, tu fais bien partie du top dix, même si tu en es le dernier. Liu Qing en fait également partie. »

Surpris, Xiao Yan demanda alors d’un air stupéfait : « Qui a gagné, dans ce cas ? »

« Le Premier Doyen a déclaré que vous aviez fait match nul et par conséquent, que vous pouviez tous les deux entrer dans le top dix. » Dit la jeune femme avec un sourire adorable.

L’adolescent hocha la tête d’un air imperturbable. « C’est donc ce qui s’est passé… Peu importe. Quoi qu’il en soit, je me fiche de savoir combien de personnes font partie du top dix tant qu’on me permettre d’entrer dans les profondeurs de la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. » Il étira paresseusement sa taille avant de sortir prestement de la chambre secrète. « Mes os vont rouiller à force de rester ici. Viens petite, sortons prendre un peu l’air… » Murmura-t-il.

Xun’Er sourit à sa suggestion et hocha immédiatement la tête avant de le suivre.

La sortie du couple provoqua une grande agitation dans la secte du Roc. Pendant son absence, des rumeurs avaient circulé quant à sa santé et ses blessures, comme quoi ces dernières étaient difficiles à guérir. Bien que son aimée et ses compagnons aient nié ces potins, les membres de la secte éprouvèrent une certaine inquiétude en ne voyant pas leur chef. Ils étaient du coup naturellement excités et heureux de voir qu’il allait même mieux qu’avant.

Le jeune alchimiste ne put s’empêcher d’être surpris en marchant dans la secte. Il découvrit qu’il y avait bien plus de membres qu’auparavant et que l’ambiance était électrique. Durant sa marche, il reçut de nombreux regards emplis de respect et de crainte depuis toutes les directions.

Alors qu’il jetait un œil alentour, une voix familière l’interpella : « Hé Xiao Yan, es-tu enfin complètement guéri ? » Lin Yan apparut rapidement à côté de lui avec un grand sourire heureux aux lèvres en lui tapotant les épaules.

Xiao Yan lui sourit et posa soudainement son regard sur sa poitrine, où il vit un insigne qu’il connaissait extrêmement bien. Il en resta aussitôt abasourdi.

« Mais… Pourquoi portes-tu l’insigne de notre secte du Roc ? »

Xun’Er, à côté de ui, ne put s’empêcher de rire. « Grand-frère Lin a rejoint notre secte du Roc, donc il n’y a aucun problème à ce qu’il porte notre badge, non ? »

Le jeune homme fixa son camarade d’un air interloqué, et il ne parvint à se ressaisir qu’un long moment plus tard. « Un expert du top dix du Classement des Puissants est prêt à s’abaisser à rejoindre notre secte du Roc ? »

« Comment ça, à s’abaisser ? La secte du Roc a actuellement une telle réputation que même les groupes de Lin Xiuya et de Liu Qing ne peuvent rivaliser. Bien qu’ils aient des experts dans leurs rangs, la secte du Roc en a plus qu’eux. Et je ne parle pas de la Reine de la Force Brute qui squatte ici chaque jour… Tu as pu toi-même rivaliser avec un expert comme Liu Qing, et Xun’Er est là également. Hé hé, même le numéro deux Lin Xiuya a été facilement vaincu de ses mains, alors qui oserait dire que la secte du Roc est faible au sein de l’académie ? » Dit Lin Yan en riant.

Le jeune alchimiste fut à nouveau surpris, et il regarda sa bien-aimée, qui sourit en coin, avec de grands yeux ronds. « Hein ? Quand est-ce que Xun’Er a vaincu Lin Xiuya ? »

« Lors des matchs d’entraînement à la fin de la Grande Compétition. Tsk tsk, dommage que tu n’aies pas pu voir ça. Elle a vaincu Lin Xiuya en moins de dix minutes, à la grande stupéfaction de tous les gens présents. » Dit Lin Yan en riant avec une jubilation malveillante.

L’explication de son camarade choqua davantage encore Xiao Yan. Il savait que Xun’Er avait dissimulé sa véritable puissance, mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi forte. Lin Xiuya était un expert capable de rivaliser avec Liu Qing, et il avait dû se battre de toutes ses forces pour vaincre ce dernier et finir sérieusement blessé. Il n’aurait jamais pensé que sa copine soit capable de le vaincre en dix petites minutes. Elle devait probablement avoir une puissance de niveau Dou Wang, pas vrai ?

Le jeune homme prit une grande inspiration à cette possibilité. Cette fille était vraiment un peu trop terrifiante. Elle était bien plus jeune que lui, après tout. Une Dou Wang de dix-sept ou dix-huit ans ? Les Doyens de l’académie interne se sentiraient tellement inférieurs face à ce genre d’exploits qu’ils finiraient en position latérale de sécurité à pleurer dans leurs mains.

À cette pensée, il se souvint de la faction ancienne qui soutenait Xun’Er, et il réalisa soudainement qu’il ne pouvait pas la juger à l’aune du bon sens.

La demoiselle lui sourit gentiment, comprenant visiblement ce qu’il pouvait penser à ce moment, et elle frotta doucement son bras de sa main délicate. On ne retrouvait absolument pas dans ses manières extrêmement dociles la froideur qu’elle démontrait en défiant Lin Xiuya.

Lin Yan fit claquer ses lèvres devant la douceur dont elle faisait preuve à son égard. Même un fana de combats comme lui ne put s’empêcher d’envier son ami. Combien de gens au sein de l’académie pouvait profiter de la tendresse du sexe opposé ?

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 581
BTTH Chapitre 583

Related Posts

6 thoughts on “BTTH Chapitre 582

  1. Merci pour le chapitre. Qu’est-ce qui va encore bien pouvoir arriver au père Yan maintenant ?!
    Encore merci pour ton travail Wazouille.

  2. Coucou Waz !
    Ta personne ainsi que BTH et le Fourbe me manque beaucoup et encore plus en cette période de confinement. De retour bientôt en pleine forme ?
    Prend soins de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com