DNC Chapitre 152

DNC Chapitre 151
DNC Chapitre 153

Un jour, je dormirais convenablement. Mais pas aujourd’hui.

Bonne lecture et bonne matinée !

 

 

Chapitre 152 - Venir frapper à la porte pour se faire arnaquer

 

Wu Qianqian bouda en sortant du bureau avec le coffre en laissant les deux hommes seuls. Le Ministre Chu avait gracieusement invité le Roi du Sabre des Heimo à s’assoir, et avait même versé de ses propres mains son thé à son hôte avant de dire chaleureusement : « Vous devez avoir beaucoup de temps libre pour venir me rendre visite, Senior. Ha ha, je suis vraiment flatté par votre attention !»

Le Ministre Chu, une fois son embarras passé, se sentit pris d’une envolée lyrique et se fendit d’un petit poème improvisé comme un véritable érudit (NDT oui, sa phrase précédente faisait un court poème en chinois…). Quand il vit que le Heimo commençait à lui jeter un regard noir, il toussa deux fois sèchement et dit : « Ce poème signifiait : si un senior rend visite, ce n’est certainement pas pour boire du thé. »

« Je… J’avais compris !» Le Roi Martial devenait fou de rage. Tu me prends pour un imbécile ou quoi ?

Ce type était ouvertement éhonté ! Il se plaignait de la chaleur plus tôt et s’éventait, et à présent il voulait qu’il neige…

Et pouvait-on vraiment appeler ça de la poésie ? Ça n’était même pas comparable à un pet de vache…

Depuis son arrivée au Pavillon, le Roi du Sabre était passé de la surprise au mépris, et à présent il allait devenir fou furieux… Il leva la tasse de thé et prit une grande gorgée sans même se soucier de savoir si c’était bon ou non. Le jeune homme l’avait tellement énervé qu’il en avait oublié la raison de sa venue…

« Voyez-vous, senior, ce thé est vraiment très bon… Il a été ramassé au sommet de la Montagne Noire et ensuite, vingt-huit jeunes filles ont porté les feuilles dans leurs bouches, puis les ont fait sécher sur leurs seins. Elles n’ont, du début à la fin, jamais été en contact avec de la poussière ! C’est aussi pourquoi on l’appelle le Thé des Dames de la Montagne Noire !» Notre érudit de Ministre Chu parut très content de son explication, et dit tout excité : « Le mieux dans l’histoire, c’est que ce thé n’est pas à moi !»

« Il n’est pas à toi ?» Le Heimo venait de se souvenir de la raison de sa venue, mais il l’oublia à nouveau…

« C’est ça !» L’adolescent sourit d’un air satisfait, se rapprocha un peu plus près et dit à voix basse : « J’ai senti l’arôme de ce thé la dernière fois que je suis allé dans le bureau du prince. J’ai vu la boîte sur une étagère en sortant, et j’ai aussitôt… Ha… Ha…» Il regarda autour de lui et fit signe à son interlocuteur de garder le secret. Il dit en faisant un clin d’œil : « J’en ai profité pour le prendre…»

« Ah… Euh…» Le Roi Martial resta perplexe et incapable de dire quoi que ce soit. Son front se rida de trois lignes noires.

« Enfin voilà, c’est pour ça que ce thé est très difficile à trouver ! Et je l’ai sorti parce que vous êtes là, je ne l’aurais jamais sorti pour quelqu’un d’ordinaire !» Le Ministre Chu dit affectueusement : « Senior, n’avez-vous pas, après avoir pris une gorgée, sentit les arômes de la montagne, des rivières, de ce paysage pittoresque, des nuages cotonneux et cet arôme divin… ? Et bien sûr, ha ha… Il y a également ce toucher féminin accompagné d’un petit… ha ha… goût de lait. » (NDT Ce type est très fort. Il est capable d’oublier toute face pour tromper un ennemi :D)

« Ha… Merci pour ta générosité !» Le Roi du Sabre sentit la chair de poule l’envahir à voir un mec porter un masque féroce et rire de façon aussi perverse. Il s’était même retrouvé à bégayer un peu et eut l’impression d’être assis sur une pelote d’aiguilles.

Je ne suis jamais aussi anxieux, même devant le chef du clan ! Ce vaurien est clairement un déviant sexuel, du genre à ne pas épargner qui que ce soit, jeune ou vieux et homme comme femme !

Il découvrit tout à coup que de parler au Ministre Chu lui faisait la même impression que d’être torturé ! Il se demanda s’il ne s’était pas rendu au mauvais endroit à ce moment.

« Vous reprendrez bien un peu de thé, senior ?» Le Fourbe proposa encore du thé et son invité but une autre tasse.

« On dit que la chance vient par lot de trois. S’il vous plaît… Vous devez reprendre une autre tasse !» Le Roi du Sabre lui jeta un regard noir en buvant son thé.

« Quatre tasses, c’est beaucoup de chance dans la vie…» L’expression de l’expert s’assombrit, et il but à nouveau.

« Cinq, cinq, vingt-cinq, s’il vous plaît…» Les veines du Heimo commencèrent à gonfler de colère.

« Six tasses, c’est beaucoup de chance…»

« J’ai déjà trinqué à la chance !» Le Roi du Sabre ne put en supporter davantage. « Ministre Chu, je suis venu vous demander une faveur !»

« Je vous en prie Senior, pas de ça entre nous ! Dites-moi juste ce dont vous avez besoin et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir !» Chu Yang poussa un rire amical et joyeux : « Nous sommes pareils, vous et moi !»

L’expert des Heimo en fut tellement perturbé qu’il manqua de s’enfuir sur-le-champ !

Tu peux éviter de te montrer aussi intime avec moi s’il te plaît ? Il n’y a rien entre nous !

Il prit une grande inspiration, fit appel à toute sa courtoisie, et utilisa toutes ses forces pour se calmer en expirant lentement. « Une bataille entre deux maîtres de niveau Roi a eu lieu dans la ville avant-hier. Un tel évènement n’a sûrement pas échappé à vos oreilles, Ministre Chu. »

Ce dernier devint également sérieux maintenant qu’ils parlaient affaires. « Évidemment, le petit fonctionnaire que je suis en a entendu parler. Votre ami a été grièvement blessé. J’ai même fait envoyer quelques herbes médicinales pour vous aider ; ce n’était pas grand-chose, mais c’était là tout ce que j’avais !»

« Merci, Ministre Chu. » Le Roi du Sabre poursuivit : « La vie de mon frère n’est plus en danger, mais le coupable court toujours. Avec les ressources dont je dispose, trouver quelqu’un dans la Citadelle me reviendrait à chercher une aiguille dans une botte de foin. Cependant, ce serait une tout autre histoire si vous m’aidiez, Ministre Chu !»

Le jeune homme fronça légèrement les sourcils et ne répondit pas tout de suite.

Il savait déjà ce que le Heimo attendait de lui à son arrivée, mais les aider sans contrepartie serait vraiment une trop grosse perte à ses yeux. De plus, la vie de Mo Qingwu avait été brisée par cette paire de Rois du Sabre et de l’Épée des Heimo. Comment pourrait-il accepter de les aider ?

Cependant, au vu de la situation actuelle et de son grand plan, il n’avait pas d’autre choix que d’accepter. Ça l’agaçait grandement, et il ne voulait pas laisser ce Roi du Sabre s’en tirer si facilement. C’était d’ailleurs pourquoi il n’avait cessé de dire des idioties et de détourner constamment la conversation.

Bien sûr, il s’était principalement lancé dans cette histoire de vol de thé parce qu’il était inquiet : Se peut-il qu’en voyant autant de livres pour enfants destinés aux petites filles, il pense à Mo Qingwu ? Et s’il pense à elle, est-ce que ça ne dévoilerait pas ma couverture ?

Par conséquent, il avait entrepris de le plonger dans la confusion. Même si tu commences à avoir des doutes, je vais tellement te chambouler que tu vas en être étourdi !

Cependant, il lui était apparu que ce Roi du Sabre était bien moins intelligent que Diwu Qingrou ou Tie Butian. Il se montra seulement un peu (NdT juste un peu ?) impatient et n’eut jamais la moindre suspicion à propos de la petite demoiselle !

L’adolescent poussa un soupir de soulagement en son for intérieur, mais il éprouva une certaine irritation en même temps. Pourquoi me suis-je autant inquiété avec ce genre d’imbécile ? J’ai gâché l’équivalent d’une demi-journée de salive pour rien…

Maintenant qu’ils discutaient affaires, il allait naturellement trouver la meilleure façon de tirer au mieux profit de la situation.

L’expert des Heimo était alors tout aussi irrité. Pourquoi irait-il s’abaisser à demander l’aide du chef d’un réseau d’espionnage d’un état séculier s’il pouvait faire autrement ? Il avait vraiment perdu la face !

En fait, après que l’Épéiste Roi ait été blessé, le Fourbe lui avait fait livré une grande quantité d’objets pour soigner les blessures. Le Roi du Sabre était absent lorsque ces objets extrêmement utiles étaient arrivés, aussi lorsqu’il rentra après avoir cherché une journée entière ses ennemis sans succès, il pensa naturellement au Pavillon Butian.

Si le Ministre n’avait pas fait livrer toutes ces médecines, l’expert des Heimo n’aurait jamais pensé au pavillon. Vu qu’il n’avait pas d’autre choix, il s’y était rendu pour demander de l’aide !

Il devait retrouver le type responsable des blessures de son frère martial et le venger, quoi qu’il arrive ! C’était la seule façon d’évacuer toute la haine en lui !

Il ignorait, par contre, que ce Ministre Chu avait fait livrer ce matériel médical dans le seul but de le faire venir jusqu’à lui pour pouvoir le fesser. Il était tombé dans le piège du Roi des Enfers Chu, alors comment celui-ci pourrait se montrer gentil avec lui ?

Chu Yang prit une grande inspiration et fronça les sourcils : « C’est que… Si nous devons faire ça… Ce ne sera pas difficile, mais…»

C’est génial… L’ennemi vient frapper à ma porte pour me demander de l’aider à tuer mon autre ennemi. Il me le demande même poliment, comme s’il attendait que je l’arnaque… C’est vraiment trop bien !!

« Hein ? Dites-moi ce que vous avez à dire, Ministre Chu !»

Ce dernier demanda prudemment : « Quel est votre nom, Senior ? Je ne sais même pas comment m’adresser à vous, c’est vraiment trop irrespectueux !»

« Je… Nous faisons parti du Clan Heimo. Je suis le Roi du Sabre Rouyou ; tu peux m’appeler Rouyou ou Senior. Quant à mon prénom…» Une lueur glaciale jaillit de ses yeux tandis qu’il dit doucement : « Je ne m’en suis pas servi depuis longtemps !»

Le jeune homme comprenait parfaitement ça aussi hocha-t-il la tête. Le Clan Heimo était un clan des Trois Cieux Intermédiaires ; il le savait déjà. Il savait aussi que les Heimo n’était pas une famille, mais davantage une secte ou une grande organisation. Ceux qui les rejoignaient n’avaient pas de nom propre, mais juste un titre.

La hiérarchie au sein du clan était basée sur la puissance. L’homme le plus fort devenant le chef du clan, et seul lui pouvait porter le nom de Heimo !

« Dans ce cas Senior, je vais vous aider avec plaisir !» Il fronça alors les sourcils et dit : « S’il ne s’agissait que de moi, je vous aiderai évidemment, vous pensez bien. En fait, j’avais même envoyé des gens réunir des informations juste après la grande bataille entre les deux Rois !»

« Mais une chose m’inquiète. Votre clan est puissant, aussi n’avez-vous naturellement pas pensé à ça, mais nous autres ne sommes que des fonctionnaires banals. Même les généraux ou la famille royale sont des insectes aux yeux des gens puissants. Comment allons-nous nous défendre si ces gens revenaient se venger de nous pour vous avoir aidé ?»

Après s’être lamenté ainsi, l’adolescent dit franchement d’une voix très sincère : « Je sais très bien que vous m’avez donné une grande opportunité en venant ici aujourd’hui, mais c’est également extrêmement dangereux !»

« Une opportunité ? Dangereux ?» Le Roi du Sabre se frotta la moustache, les yeux brillants.

Il était venu au Pavillon pour simplement obtenir de l’aide, alors comment pouvait-il proposer la moindre opportunité ? Cependant, après avoir écouté le Ministre, il comprit parfaitement. L’aider à s’occuper des Mo était extrêmement dangereux pour le Nuage de Fer. On dirait que je n’ai pas d’autre choix que de lui offrir une grosse contrepartie financière !

Pendant qu’il réfléchissait, le Fourbe soupira en s’asseyant à l’opposé de lui : « Aaah… L’Épéiste Roi avait été bon avec moi. L’autre fois, il avait dit quelque chose qui résonne encore en mon coeur. Ça me peine terriblement qu’un bon senior comme lui se fasse soudainement attaquer par un petit malfrat !»

Le Roi du Sabre toussota deux fois sèchement tandis que ses joues ridées rougirent légèrement.

Une personne qui tuait sans sourciller, qui arrachait des tendons sans même froncer les sourcils comme l’Épéiste Roi était considéré comme un bon senior par le Ministre Chu ? Est-ce que… Est-ce qu’on peut dire ça de lui ?

« Une personne capable d’affronter frontalement votre clan doit certainement avoir une grande faction derrière lui…» se lamenta le Fourbe. Son regard s’embrasa tandis qu’il regardait l’expert des Heimo.

Il voulait lui faire comprendre par là : Je peux le faire, mais passer à l’action… Ce devrait m’apporter une belle récompense ! Voyons voir si vous êtes capables de me proposer quelque chose qui me motivera !

« Dis-moi : que voudrais-tu pour accepter de me trouver cette personne ?» marmonna le vieux Roi Martial.

Une fois cela dit, il finit le reste de son thé en une gorgée, et mâchonna quelques feuilles de ce Thé des Dames de la Montagne Noire que le Roi des Enfers Chu avait encensé. Il ne sentit pas vraiment le moindre goût particulier.

Où tu sens un arôme divin et un goût de lait ?!

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 151
DNC Chapitre 153

10 Commentaires

  1. Kingdo

    thx opur le chap ^^

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aranor

    Chu Yang ou l’art de se foutre de la gueule des puissants sans qu’ils s’en rendent compte…c’est juste magique comme histoire 🙂

    encore merci à la team de nous faire découvrir des LN aussi géniaux

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Talia

    Un jour il se noirât sous tous ses mensonges
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    combien que le thé est pas rare du tout ? 🙂

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com