DNC Chapitre 67

DNC Chapitre 66
DNC Chapitre 68

Hop, voilà votre second DNC de la semaine, où on découvre ce que l’amour de l’épée peut pousser à faire…

Bonne lecture :

 

 

Chapitre 67 - Es-tu seulement encore humain ?

 

Un Aïeul de l’Épée réduit à cet état car sans le sou et qui, pour autant, n’avait pas recouru au vol ou au pillage… Bien que Chu Yang éprouve un certain dédain et soit en désaccord avec cette façon de penser, il ne pouvait s’empêcher d’admirer la persévérance de cet homme.

« Gu… Duxing, c’est bien ça ?» Il sourit doucement, se donnant un air énigmatique. Il montra les quatre armes accrochées au mur : « Et si tu jetais un oeil à ces armes et regardais ce qu’elles valent comparées à la tienne ?»

Ensuite, il se leva, prit du mur l’épée et le sabre et les posa devant Gu Duxing.

Celui-ci fut un peu surpris et son visage afficha un certain dédain. Il plissa les yeux et dit : « Ton sabre comme ton épée ont l’air flambant neufs et de n’avoir jamais été utilisés. On voit clairement qu’ils ont été récemment forgés ; leur fourreau brille sous la lumière et bien qu’ils aient l’air coûteux, on peut voir d’un seul regard qu’ils sont fait de métaux ordinaires. Ils ne valent pas grand chose. »

Ce type était vraiment direct.

« Ce genre d’armes produites en masse ne peuvent servir qu’à tuer un poulet et au pire, elles peuvent tromper des gens qui n’y connaissent rien…» L’épéiste tendit la main pour attraper l’arme tout en parlant. Il n’était pas un Aïeul de l’Épée pour rien, en effet ; il n’accorda pas un regard au sabre et au moment où il tint l’épée en main, Gu Duxing ouvrit la bouche et émit un « oh » stupéfait. Le dédain disparut rapidement de son visage et fut remplacé par une grande surprise.

« Cette épée… Quelque chose cloche avec cette épée…» marmonna t’il avant que la stupéfaction ne frappe son coeur. Cette épée était plus lourde encore que la sienne !

Chu Yang gloussa, se leva et marcha jusqu’à l’arrière-boutique. Ce type doit probablement avoir faim, je devrais lui préparer quelque chose à manger. Il ne craignait absolument pas de laisser l’épéiste seul avec ses armes. S’il ne pouvait pas faire confiance en quelqu’un qui préférerait mettre son arme chérie au pion plutôt que de voler en étant mort de faim, alors il ne pouvait faire confiance à personne au monde.

Il ne serait pas surpris de voir Diwu Qingrou voler ses épées et s’enfuir, mais Gu Duxing… Ne serait-ce pas une sacrée blague ?

Il revint un peu plus tard avec un peu de nourriture et vit que l’épéiste assis à table fixait encore l’arme d’un air exagérément choqué. Il était évident qu’il était affamé, mais il sembla parfaitement indifférent à ce que Chu Yang lui avait ramené, regardant seulement l’épée dans sa main en marmonnant tout seul : « Comment est-ce possible ? Comment une épée qui n’a pas été baignée dans le sang et nourri de ce dernier peut être aussi affûtée ???»

« Y a t’il quoi que ce soit d’impossible ?» Chu Yang attrapa une barre de fer épaisse d’une main et attrapa l’épée que tenait Gu Duxing de l’autre. Ensuite, il rabota la barre de fer comme s’il épluchait la peau d’une pomme.

« Ting. » Une fine épluchure tomba de la barre de fer dans un léger bruit. L’épéiste, avec son regard perspicace, remarqua que le jeune homme n’appliquait aucune force dans son geste.

Tout dépendait du tranchant de l’épée !

« Ting. » Une autre épluchure tomba.

« Ting… ting…»

La grosse barre de fer fut ainsi rabotée de moitié, et le tas d’épluchures brilla au sol.

 

Gu Duxing sentit que sa santé mentale s’effondrait.

Il avait des problèmes familiaux, entre autres, et avait décidé de faire le mur mais dans sa précipitation, il avait oublié d’emmener de l’argent. Il avait sur la route mis en gage la plupart des objets qu’il avait sur lui.

Étant un homme, il ne portait pas de bijoux ; tout ce qu’il avait, c’était un pendentif de jade et quelques armes cachées faites de métaux précieux.

Cependant, il fut complètement agacé par ces prêteurs sur gage, à force d’y aller encore et encore. Chez eux, son pendentif de jade et ses métaux précieux étaient devenus « du jade de merde » et « des métaux de merde»…

Ce genre de trucs pouvaient-ils même être ‘merdique’ ?

Alors cette fois, bien que Gu Duxing n’ait rien mangé depuis deux jours, il refusa obstinément d’aller à un mont de piété. Il savait quel genre de trésor était son Dragon Noir, et si ces idiots le qualifiaient « d’épée de merde », alors il craignait d’être incapable de se contrôler, de dégainer son arme et de tuer quelqu’un !

Du coup, il chercha un peu partout sur sa route et entendit parler d’une rumeur selon laquelle ce Pavillon de l’Armement Divin avait terrifié un homme au point de le rendre fou. Il décida donc, non sans hésitation, de s’y rendre.

Il se sentit subitement très à l’aise en voyant les mots « Pavillon de l’Armement Divin ».

Pavillon de l’Armement Divin… Son Dragon Noir n’était-il pas une arme divine ? De plus, aucun autres mots ne pouvaient correspondre à son arme dans ce monde !

En fait, même les mots « arme divine » ne suffisaient pas à le décrire !

Parce qu’à vrai dire, Dragon Noir avait une âme ! (NdT alors j’ai utilisé le mot « âme », mais en vo c’était nature/attribut/propriété/ spirituelle)

Du coup, il avait déjà pris sa décision en entrant dans le magasin. Si le commerçant acceptait, il irait rassembler l’argent le plus vite possible et tout aussi vite, viendrait racheter Dragon Noir.

Bien sûr, c’était à la condition préalable que le patron du Pavillon de l’Armement Divin chérisse son épée. Il ne pouvait être rassuré qu’à cette condition !

Comment aurait-il pu savoir que cette boutique, dans laquelle il allait entrer si nonchalamment, avait en fait de tels trésors ! Viens-je vraiment de voir la légendaire ‘coupe de fer comme si c’était du beurre’ ? (NdT en vo, c’était de la boue)

Gu Duxing pinça secrètement sa cuisse et détermina enfin qu’il ne rêvait pas, et devint furieux la seconde qui suivit !

Il était dans une rage folle !

« Tu comptes vraiment vendre cette épée à ces gens vulgaires ?» Il bondit tout d’un coup en roulant des yeux et en fixant férocement Chu Yang.

Le grondement de son estomac se faisait de plus en plus entendre et il rugissait en plus de concert. Il était déchaîné !

« Hein ?» Chu Yang cligna plusieurs des yeux.

« Tu… ! C’est un blasphème ! C’est un crime ! C’est une insulte envers ses armes divines !» rugit l’épéiste, devenant complètement dingue. Son cœur manqua d’exploser de rage en voyant la surprise sur le visage de son interlocuteur.

Ce genre d’épée divine n’est pas quelque chose que les gens doivent obtenir à moins d’être des épéistes supérieurs ! Ils ne les méritent pas !

Ne disait-on pas que les épées de renom étaient aux héros ce que les perles étaient aux belles femmes ? Comment un être humain ordinaire pouvait mériter une de ces armes divines ?

Le nom d’»arme divine » leur convenaient à merveille !

« Je ne le permettrai pas !» Gu Duxing bondit, le regard perçant. « Je ne le permettrai jamais !»

Chu Yang en resta abasourdi. Il regarda ce type dont l’estomac signalait bruyamment sa faim, qui était sur le point de mourir d’inanition… Et le même type était en train de sauter de haut en bas dans son magasin et avait l’air d’être si excité qu’il pouvait en mourir. Il lui interdisait même de vendre ses propres marchandises… Bon sang, il va beaucoup trop loin là, non ?

« Euh, frangin, on dirait bien que c’est mon magasin. » dit il sans savoir s’il devait rire ou pleurer.

Gu Duxing se figea un instant, puis dit d’un air tyrannique : « Qu’est ce qui est à toi ? Même si c’est à toi, c’est inacceptable !»

Chu Yang en resta coi. Pas étonnant que cet idiot progresse si vite, on aurait dit qu’il était même possédé par une épée ! Il ne s’agissait plus d’une simple obsession à ce niveau là, mais carrément d’une addiction !

« Ce… ce… cette… Il est rare de voir ce genre d’épée même une seule fois dans ce monde !» Les yeux, le visage et même le corps tout entier de l’épéiste semblait dégageait un air de fanatisme. « C’est… C’est une épée parfaite ! Idéale pour commettre un massacre ! A quel point ce serait agréable que de pouvoir percer le cœur de quelqu’un avec cette épée, ou de décapiter un type avec… ?! Rien que d’y penser, c’est agréable !»

Il ferma les yeux en disant ça et mima les coups d’épée de ses mains, imitant les bruits avec sa bouche, tout ça sans le remarquer. « Ka ! Ka ! .…. Ca c’est une vraie épée ! C’est ce que devrait être son destin !»

Chu Yang était abasourdi et il rangea immédiatement ce type au même niveau que les malades mentaux. Incroyable, ce genre de personne existe vraiment ?»

Gu Duxing était tellement excité qu’on aurait dit qu’il était pris de convulsions. Il dégaina le sabre sur la table dans un grand « clang » et en regardant son éclat, il commença à hyperventiler. Un peu plus et il était saisi de gros spasmes. « Ce grand sabre… Ce grand sabre est aussi un trésor rarement vu…»

Il sauta vers le mur et dans un bruit lisse, il dégaina la dague et le poignard de leur fourreaux.

« C’est juste le rêve de tous les artistes martiaux de ce monde…» Gu Duxing avait l’air sans vie quand soudain, il fixa Chu Yang d’un air douloureux et indigné : « Tu tut u… tu veux vraiment vendre ces lames ? Tu veux vraiment vendre le rêve de tous les artistes martiaux du monde ?»

Il approcha de lui en le fixant, pas à pas, le visage parcouru de spasmes, les yeux exorbités comme un crapaud… Tout d’un coup, ces yeux se rétractèrent, ses lèvres tremblèrent de rage et il poussa un hurlement extraordinaire : « Es-tu seulement encore humain ?»

Chu Yang était complètement déconcerté !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 66
DNC Chapitre 68

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Askidox

    Merci pour le chapitre !!

    Haha mdr xD

    Répondre
  8. Kathysse

    Et bien ^^’
    Quelle fougue
    Ce garçon est très intéressant ^^
    En tout cas j’ai hâte de voir la suite
    Merciiiii pour ce nouveau chapitre <3

    Répondre
  9. Nao

    Merci pour le chapitre ! 🙂
    Mais perso je trouve vraiment que sa tire en longueur sa va continuer comme sa longtemps ?

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Une épée,deux épées,trois épées,quatre épées…

    Répondre
  11. Myrddin

    Merci

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce super chapitre xD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com