EER : Chapitre 95
EER : Chapitre 97 Bonus

Grâce à notre ami William qui a su profiter, voici le premier des deux chapitres bonus prévus, et pour un chapitre qui m’a donné des frissons. J’adore quand il y a plein de vert dans le texte 😀
Un grand merci pour ton soutien, avec tout plein de câlins 〈3


 

Chapitre 96 – Étrangers 15/17

 

Je ne perdrai pas face à un vulgaire Orochi, alors que j’ai déjà parcouru tout ce chemin ! hurla Reta.

Kruooooooo ! répondit l’Orochi.

Tandis que la formation insufflait toujours des pulsations de mana dans le corps de Yu Ilhan tout en émettant une lumière aveuglante, celui-ci, ayant déjà abandonné l’idée de contrôler cette puissance qui le dépassait, sentit l’impact entre deux puissances n’existant qu’en pensée, et attendit la conclusion de l’affrontement.

D’un côté se trouvait une pensée dont Yu Ilhan avait perdu le contrôle à cause de la formation magique. De l’autre, une pensée devenue le serviteur loyal de son nouveau maître après des négociations serrées et une longue conversation.

Il ressentait quelque chose d’étrange, à ne pas pouvoir intervenir lui-même alors qu’il s’agissait d’un combat qui avait lieu en lui.

D’ailleurs, il aurait bien attrapé un cornet de popcorns s’il en avait eu un sous la main, mais malheureusement, Darus ne connaissait pas encore les cinémas, pas plus que les incontournables friandises qui allaient avec. Yu Ilhan se résolut à fourrer du popcorn dans sa besace à la prochaine occasion, juste au cas où une telle situation devait se reproduire.

Satané Dragon ! Oui ! Je vais te tuer en premier !

Kyahahahaaaaark !

Les deux nouveaux ennemis s’opposaient violemment l’un à l’autre.

Bien que Yu Ilhan se référait à eux comme à ce qu’ils étaient – des pensées, en réalité, tous deux étaient des fragments d’âmes. Comme compensation pour avoir obtenu le Collecteur de Mort qui absorbait la force vitale, il avait fini par récupérer les fragments d’âme qui allaient avec, de temps en temps.

Et il s’agissait d’un poison potentiel, du genre à pouvoir devenir une arme exceptionnelle si on l’utilisait correctement, mais également capable de vous dévorer de l’intérieur à la moindre erreur.

Lorsqu’il avait absorbé la force de vie et les pensées des nombreux monstres qu’il avait tués après être devenu un Faucheur, tout avait commencé par n’être que rage et rébellion, cris et hurlements fous de la part des pensées qui l’attaquaient.

Yu Ilhan les avait calmées d’un seul cri, mais en réalité, ça n’avait pas suffi à en finir une bonne fois pour toutes. Si Yu Ilhan n’avait pas été en possession d’un mental capable de supporter un millénaire seul au monde, il n’aurait jamais été en mesure de garder son calme face aux échos incessants d’un nombre infini d’âmes qui lui en voulaient.

Et telle était la compensation pour avoir acquis les pouvoirs d’un dieu de la mort. Même s’il n’avait jamais eu l’opportunité de se rendre compte à quel point ses défenses mentales étaient formidables, la puissance d’une seule pensée exceptionnellement capable, connue comme étant Reta Kar’iha, ainsi que ses actions, le lui firent réaliser.

Grâce à ça, Yu Ilhan en avait conclu qu’il devait établir des règles auxquelles les autres pensées devraient se soumettre, et domina ainsi l’Orochi. Seulement alors put-il se considérer comme un vrai dieu de la mort.

Hyaaaaaaak ! grinça Reta, comme si l’Orochi venait de la foutre à poil.

Mais la bataille n’avait rien de pervers, et elle se termina comme il l’avait souhaité. Bien sûr, par la victoire de l’Orochi, qui avait auparavant dévoré un nombre inimaginable de Dragons.

Pour commencer, Reta avait déjà perdu au moment où Yu Ilhan avait choisi de prendre en considération le fait qu’elle pût le trahir.

Comment se peut-il que… 

Kyahaaaaa !

L’Orochi éclata de rire face à la défaite de sa victime. Yu Ilhan l’imita. Ce fut le moment où il prit la réelle mesure des mots « Les ennemis d’hier sont les alliés de demain, et les alliés d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui. »

Il n’y avait décidément rien de plus vrai.

Attends, je… commença Reta, d’une voix amère et pleine de reproches.

« Un dernier mot ? »

« Je ne peux pas te tuer si rapidement, tu dois souffrir. »

« Tu vois, si tu as perdu, c’est parce que… »

Autant de grandes lignes que les héros – ou les méchants – de films ont l’habitude de prononcer face à un ennemi vaincu, pour donner au scénario une occasion de retourner la situation. Autant de stupides réactions – à quoi bon prendre le plaisir de faire comprendre quelque chose à quelqu’un qui ne s’en souviendra plus, une minute plus tard ? À quoi bon lui donner l’occasion de gagner ?

Des clichés ridicules, oui.

— Tue-la.

Kyahu ! s’extasia l’Orochi, qui n’attendait que cet ordre, avant de broyer Reta pour de bon.

Elle fut détruite sans même pouvoir crier, avant même de s’en rendre compte.

Et en même temps que son âme disparaissait totalement de Yu Ilhan, la lumière émanant de la formation magique installée sur l’intégralité du continent disparut, comme elle était apparue. Le silence et les ténèbres envahirent le monde une fois de plus, et Yu Ilhan regagna le peu de contrôle de son corps qu’il lui manquait encore.

[La magie de transfert d’âme a été annulée. Le mana engrangé dans votre corps n’est pas retourné dans la formation magique des Elfes, et élargit votre réserve de mana. Votre Magie augmente de façon permanente de 115.]

Alors, ainsi, la magie avait été annulée, mais le formidable excédent que Yu Ilhan avait dû bouffer sans avoir le choix avait fini par fusionner, à défaut de pouvoir retourner de là où il venait, et avait permis d’augmenter sa réserve de mana.

Ce fut le moment où sa statistique de Magie, inférieure à toutes ses autres statistiques depuis toujours, les surpassa toutes d’un coup. Finalement, elle avait rattrapé toutes ses autres statistiques anormalement élevées par rapport à tous les autres humains !

Alors qu’il avait une crainte lancinante de voir son mana si bas à jamais, tout venait de changer.

Yu Ilhan sentit l’amplification de ce mana hautement pur au sein de son corps, et l’expansion de sa réserve de mana l’excita aussitôt.

— Alors les statistiques augmentent aussi comme ça, murmura-t-il, tout émoustillé. Je pense que j’ai envie de traverser ça encore deux ou trois fois.

— Ne joue pas avec ta vie, le rattrapa Herta. Je ne laisserai pas ça se reproduire… même s’il est fortuné que tout se soit fini aussi bien.

Mais ce n’était pas fini.

[Vous avez absorbé les pouvoirs restants de l’âme mutée de Reta Kar’iha. Votre capacité à contrôler les âmes augmente considérablement.]

[Vous avez acquis la capacité Enchantement d’âme. Vous pouvez insuffler une âme en votre possession dans un artefact. Il n’y a pas de risque d’échec, et vous pourrez tirer plus de puissance de l’âme dans l’artefact à mesure que la compétence progresse.]

Était-ce parce que l’Orochi n’avait pas dévoré Reta ? Son âme, qui était devenue quelque chose de plutôt unique et avait gagné en puissance depuis qu’il l’avait absorbée, lui offrait un dernier héritage.

Il venait finalement d’obtenir un moyen de rendre le Collecteur d’âmes utile ! Même si cela ne s’appliquait qu’aux âmes fragmentées, et non à la force de vie !

— C’est plutôt cool, et juste quand l’Orochi a grandi, commenta-t-il. Attends encore un peu, je vais te donner de l’action, mon grand.

Kroaaaaaar !

Peut-être parce qu’il avait acquis de la puissance grâce à Yu Ilhan, la réponse de l’Orochi était emplie de vitalité.

À bien y repenser, le marché passé entre ces deux-là était plutôt simple – L’Orochi n’avait accepté de se soumettre que lorsque Yu Ilhan lui avait dit qu’il pourrait un jour échapper à sa situation actuelle, dans laquelle il ne pouvait faire que hurler, pour se déchaîner tout en étant renforcé en continu par les pensées et la force de vie des victimes qu’il faisait.

C’était un marché à sens unique que seul Yu Ilhan pouvait passer, car il connaissait la soif immense de la bête pour le pouvoir et la puissance ! Les Terriens appelaient ça de l’esclavage, mais Yu Ilhan ne pouvait y prêter moins d’intérêt.

Bien entendu, une autre raison faisait que l’Orochi ne pouvait qu’accepter ce marché – Reta ne l’aurait jamais laissé vivre après avoir pris le contrôle de Yu Ilhan. Dans tous les cas, tous deux avaient à y gagner !

— C’est parce que Reta avait récupéré une grande partie des pouvoirs qu’elle avait lorsqu’elle était en vie ? s’interrogea Herta. Où est-ce dû à la puissance qui renforçait son âme à ce moment ? La formation ? Je ne pensais vraiment pas que tu allais recevoir une compétence.

— Oh, ouais, réalisa Yu Ilhan. Maintenant que tu le dis…

En entendant les mots de Herta, Yu Ilhan se souvint d’une chose et leva le doigt. À ce moment, une partie de la formation se trouvant actuellement sous ses pieds brilla légèrement.

Herta cligna des yeux à plusieurs reprises en réalisant.

— Yu Ilhan, ne me dis pas que…

— Ouaip, fit-il en souriant de toutes ses dents. Elle me reconnaît comme son maître.

Bien qu’il ne pût que l’utiliser sur Darus, c’était suffisant ; il avait encore plus de deux cent Dragons à combattre. Et chacun d’eux était plus puissant que l’Orochi !

Pour Reta Kar’iha, il s’était agi d’une ambitieuse trahison afin de s’offrir une seconde vie. Mais il en avait résulté tout autre chose : Yu Ilhan avait gagné des choses sans prix, qu’on ne pouvait décrire avec des mots. La définition du dieu de la mort, la puissance de l’Orochi, de la magie, et même une toute nouvelle compétence ! Sans parler de la formation…

Il se mit même à se demander si Reta ne s’était pas sacrifiée volontairement afin de permettre tout ça.

— Merci, Reta, lâcha-t-il sans y penser. T’étais une vraie salope, mais je vais sauver Darus ! Je vais le faire avec la puissance que tu m’as donnée. Alors, je suis plutôt reconnaissant, non ?

— Comment peux-tu avoir l’air si diabolique et sadique, alors que tu comptes faire quelque chose de bien ? s’offusqua l’Ange.

Certes, il avait acquis de nombreux cadeaux, mais ce n’était pas fini.

Le point le plus grandiose n’était toujours pas passé.

Pourquoi Reta avait-elle ouvertement annoncé la couleur ? N’était-ce pas parce que Yu Ilhan avait complété les conditions de son avancement de classe ? Oui, bien sûr. Il pouvait maintenant gagner sa troisième classe !

Son cœur se mit à battre la chamade, encore plus que lorsqu’il avait forgé la Lance Géante en Os Noir ou Aegis. Il était encore plus heureux à cette seconde que lorsqu’il avait acquis 115 points de Magie gratuits ET une compétence relative aux âmes !

Peut-être parce qu’il était enfin récompensé pour ses efforts, et rien n’avait plus grande valeur.

[Désirez-vous devenir un Faucheur Ardent ?]

— Et comment, acquiesça-t-il, désirant de tout cœur faire une blague et dire non, mais effrayé par l’éventualité que la classe lui fût retirée à tout jamais s’il le faisait.

À ce moment, le monde explosa.

[Vous êtes devenu un Faucheur Ardent. L’effet du Camouflage augmente de 20%. La puissance d’attaque et le taux de coups critiques augmentent de 40% lors des attaques par surprise. La puissance d’attaque augmente de 30% face aux êtres vivants. La résistance au feu et l’affinité d’attaque de feu augmentent de 20%.]

[Toutes les compétences de la catégorie du dieu de la mort vont croître plus rapidement.]

[Absorption des archives. Vous êtes passé au niveau 134.]

[+50 Force, +50 Agilité, +35 Vie, +40 Magie.]

[Vous avez acquis la compétence active Flambée. Cette compétence transforme la force de vie collectée en mana afin d’éveiller le feu du fond des enfers. Au niveau 1, vous pouvez momentanément insuffler ce feu dans une arme.]

[Les compétences de la sous-classe Ami des Anges augmentent. Vous pouvez entrer en contrat avec un Ange de plus.]

[Vous pouvez acquérir une autre sous-classe.]

[Yu Ilhan]

[Humain]

[Classe principale : Faucheur Flamboyant.]

[Classes secondaires : Ami des Anges, —.]

[Titres : Solitaire Universel + 7 autres.]

[Force : 296]

[Agilité : 295]

[Vie : 249]

[Magie : 332]

[Compétences actives : Dieu de la Mort nv 25, Manartisanat nv 43, Enchantement d’âme nv 1, Flambée nv 1, Force Surhumaine nv 42, Saut nv 42]

[Compétences passives : Combat physique nv max, Maîtrise des armes contondantes nv max, Maîtrise de l’épée nv max, Dépeçage nv max, Forge nv max, Langage nv max, Lance à la Trajectoire Intraçable nv 13, Précision absolue nv 9, Régénération Transcendantale nv 4, Cuisine nv 49, Coup critique nv 41, Résistance au poison extrême nv 39, Collecteur de mort nv 38, Résistance aux malédictions nv 18.]

Mis à part l’obtention de la puissance d’un Faucheur Flamboyant, Yu Ilhan ne s’était jamais attendu à gagner trente-cinq niveaux d’un coup, et dû serrer les dents à cause du changement que cette montée au sommet provoquait dans son corps.

La sensation d’un corps tiraillé jusqu’au même niveau que son expérience l’imposait, de son âme gagnant une classe d’un seul coup… Tout ça donnait la nausée, et faisait mal. En comparaison, il se serait senti mieux après être sorti d’un cycle coton à 90° avec essorage.

— Tu vas bien ? s’inquiéta Herta. Cette mission d’avancement de classe est absurde…

— Mes… intestins dansent la polka ! sortit Yu Ilhan entre ses dents serrées.

Et pas uniquement. C’était comme si ses muscles étaient tirés hors de ses bras, accompagnés de ses os, ses veines et ses nerfs, tandis qu’il obtenait des choses appartenant à une catégorie d’existence un cran plus élevé. Sa peau craquela et se régénéra, ses os tourbillonnaient pour se remettre en place en se contractant et s’étirant pour devenir plus solides.

S’il se concentrait, il pouvait sentir les changements, à chaque seconde qui passait. Et bien sûr, ça ne le faisait que plus souffrir, aussi ferma-t-il simplement les yeux et pria-t-il pour que les choses se passent le plus rapidement possible.

Après un laps de temps qu’il ne put décrire, sa douleur s’atténua ; le changement était terminé. Yu Ilhan ouvrit les yeux et expira profondément.

— Fuuuuuu…

— Bien, se rassura Herta. Tu es redevenu toi-même avant qu’il ne soit trop tard.

— Combien de temps ça a pris ?

— Plus ou moins trois minutes, calcula-t-elle. Mais il faut que tu te hâtes, tu dois savoir pourquoi, n’est-ce pas ?

— Ouais, je sais, lâcha-t-il froidement.

Il aurait adoré s’endormir et se reposer à même le sol, mais la situation n’était pas si idyllique.

Un grand nombre de Dragons devaient désormais savoir qu’il y avait eu un affrontement entre Yu Ilhan et leurs congénères, mais aussitôt le combat terminé, la formation magique avait illuminé le continent entier en émettant du mana.

Et aucun Dragon ne devait ignorer la connexion entre Yu Ilhan et la formation magique des Elfes. Ils devaient déjà avoir réalisé que quelque chose de sérieux était arrivé, et un certain nombre d’entre eux étaient assurés de venir voir au plus vite.

— Alors, je n’ai qu’à les attendre, et les buter à mesure qu’ils approchent, décida Yu Ilhan.

— Trop cool.

Normalement, des gens sensés choisiraient l’option Fuite sans hésiter afin d’assurer leur survie, mais Yu Ilhan n’était pas de ceux-là.

Sa fatigue mentale était considérable, mais il n’avait pas vécu avec depuis seulement un ou deux jours. Et en même temps, après avoir gagné 35 niveaux, sa vie et sa magie étaient au taquet, et c’était tout ce qu’il fallait à Yu Ilhan pour accueillir ses ennemis à n’importe quel moment.

Il devait encore récupérer les balistes et les harpons. Autrement dit, tout était encore planté là et prêt à être réutilisé pour un nouveau combat !

Le problème, c’était le temps. À cause de cette vague de douleur inattendue, son précieux temps avait encore diminué, au point qu’il dût désormais même couper court au temps alloué à ses blagues !

— Je voulais acquérir une sous-classe, également… Bon, tout ne se passe pas comme prévu, tant pis.

Il se demanda s’il existait quelque chose ressemblant au Marteau de Dieu dans les sous-classes, et s’il pouvait l’utiliser pour réparer son équipement une fois de plus, après le début d’un combat. Mais toutes ses attentes furent vaines.

En revanche, autre chose le mettait vraiment en colère : lui, qui avait souffert du manque de compétences actives pendant tout ce temps, venait finalement d’acquérir Flambée, et il avait tant de projets pour celle-ci qu’il semblait qu’il allait devoir la tester en combat réel.

Il ne savait même pas combien de force de vie elle utilisait, pas plus que ce qui lui restait à disposition. Est-ce qu’elle était puissante ?

— Je te l’ai déjà dit, mais tu n’as pas acquis de compétence active avec ta première classe, pas plus qu’avec la deuxième. Il est fort probable que leurs puissances soient compressées dans la Flambée. Tu sais de quoi je parle, n’est-ce pas ? demanda Herta.

— Alors elle est super-mortelle ?

— Mais pourrait s’accompagner d’une super-consommation de mana…

Il était trop occupé pour lui répondre. Il se dépêcha de réparer les balistes aussi bien qu’il le pouvait avant de les charger, toutes, avec quinze os de Dragon chacune. Il replanta fermement les piliers dans le sol, aiguisa les harpons, et prépara la Lance Géante en Os Noir afin de l’utilise à la moindre occasion.

— Eh bien, donc… Ah, merde.

— Tu croyais qu’ils allaient attendre bien gentiment ? ironisa Herta en suivant le regard de Yu Ilhan.

Personne ne les aurait engueulés s’ils avaient été un peu en retard, mais bon. Aussitôt eut-il terminé qu’il aperçut une énorme créature au-dessus de l’horizon.

— Kruuaaaaaa ! firent d’ailleurs l’énorme créature au-dessus de l’horizon.

Elle était clairement un ennemi, un monstre de niveau 220. Yu Ilhan ajusta l’angle de l’une des balistes.

— Krrrrr, alors il était vraiment là ? grogna le Dragon.

Ce monstre était vraiment digne de son niveau, et ridiculement rapide. Au moment où Yu Ilhan l’avait vu surgir au loin, il avait traficoté sa baliste. Quelques secondes plus tard, elle était déjà assez proche pour que Yu Ilhan pût distinguer chacune de ses écailles. La baliste visait son œil, sans hésitation.

Un fait horrible – pour ses ennemis : la baliste géante que Yu Ilhan tenait dans les mains était affectée par son Camouflage, et sa présence était totalement indétectable par le Dragon.

— Prépare-toi, mon gros, souffla Yu Ilhan. Ça va piquer un peu.

Infusant sa haine envers les Dragons dans son arme, Yu Ilhan fit feu.

[Coup critique !]

— Kgyaaaaaak ! hurla le pauvre Dragon qui ne comprenait plus.

N’importe quel Dragon souffrirait sans préférence, face aux quinze tirs continus de ces balistes géantes ! Les Dragons qui arrivèrent un peu plus tard eurent également à en faire les frais.

Yu Ilhan, qui venait de gagner sa troisième classe et attendait pour acquérir une sous-classe, ne pouvait être plus impatient de voir la fin du combat arriver, tandis qu’il abattait les Dragons un à un dans le ciel de cette île inhabitée.

Cependant, la fin de cette bataille n’était pas en vue. Plus en gagnait en intensité, plus tous les Dragons encore en vie sur Darus se ruaient sur place.

Bientôt s’ensuivrait le combat le plus chaotique qu’il eût à mener depuis son arrivée.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 95
EER : Chapitre 97 Bonus

Related Posts

6 thoughts on “EER : Chapitre 96 Bonus

Répondre à vyrush Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com