IATM Chapitre 55

IATM Chapitre 54
IATM Chapitre 56

Yo ! Dernier chapitre d’IATM de la semaine, on se retrouvera lundi pour la suite. Si vous ne lisez pas SSN, je vous souhaite de bonnes fêtes en avance ! Au passage, ce chapitre est à peu près aussi utile que le ministre de l’Écologie actuel.

 

 

Chapitre 55 : Direction nord 2/4

 

Les deux hommes discutèrent un moment de banalités avant que Roan n’en vienne véritablement au fait.

« Ça marche, cette agence ?»

« Eh, pas si mal, surtout pour quelqu’un qui vient juste de démarrer. » répondit Chris en riant.

Certains de ses camarades l’avaient d’ailleurs vite rejoint, au point qu’il en était déjà à demander des autorisations de circulation parmi les différents royaumes. Chris semblait pourtant perturbé et se perdit un instant dans ses pensées.

Non… Je ne peux pas lui faire ça.

« Félicitations !» lui dit Roan.

Chris se leva tout à coup et lui présenta un document.

« J’aimerais que vous regardiez ça. »

« Qu’est-ce que c’est ?»

« Des informations sur le château de Miller et les régions alentours. Je les ai obtenues au cours de mon travail pour l’agence…» répondit Chris en se grattant l’arrière de la tête, un peu gêné.

« Je vois. »

Roan se mit à lire, et c’est au seul son des pages tournées que Chris se sentit comme épié par un inspecteur. Il finit par déposer le document sur le bureau et le regarda droit dans les yeux.

« Qu’est-ce qu’il y a ? C’est si nul que ça ?»

« Hmm. Je vous déconseille de publier ça. »

« À ce point, hein…»

Chris baissa les yeux, profondément déçu.

« C’est un travail très soigné et riche de nombreux détails. À la moindre erreur, on pourrait vous prendre pour un espion, monsieur Chris. »

« Ah !»

Il se mit tout à coup à sourire.

C’est la première fois qu’on reconnaît mes talents…

Chris était d’ores et déjà en plein questionnement quant à son avenir, devait-il continuer dans son agence ou au contraire s’intéresser aux seules informations ? Il trouvait bien plus de plaisir à la seconde possibilité, mettant la plus grande alacrité à tirer le vrai du faux chaque fois qu’une rumeur parvenait à ses oreilles. Le compliment de Roan venait de décider pour lui.

« Monsieur Chris, je dois admettre que je suis très impressionné. Rien que pour le château, vous avez réussi à noter des détails de son architecture aussi bien extérieure qu’intérieure, jusqu’aux patrouilles des gardes et à leurs relevées. Même sur les villages alentours, je découvre des choses que je ne soupçonnais même pas. »

« Héhé, j’ai voulu faire quelque chose d’assez complet. »

« Et que dire des informations sur les personnes les plus influentes de la région…»

« Ah, c’est qu’on entend beaucoup de rumeurs. Je n’ai gardé que celles que j’avais pu vérifier moi-même, donc tout est fondé. »

Chris s’efforçait de rester digne, présentant les choses comme si elles avaient été simples. Roan ne put s’empêcher de sourire.

« Vous êtes encore plus doué que je ne l’avais pensé. »

Roan était, à la vérité, bien plus surpris qu’il ne le montrait, tout comme Chris s’efforçait de ne pas trop laisser transparaître sa réaction.

Dire qu’il a réussi à deviner des choses qui allaient réellement se produire… Des choses que je suis seul à savoir. Aucun doute, c’est bien lui le génie des informations.

« Si je devais continuer à travailler dans ce domaine, que devrais-je faire ?» lui demanda tout à coup Chris.

Il s’est déjà décidé, on dirait…

« Vous continuerez sur la même voie, lui répondit Roan, mais vous aurez à vous occuper de territoires plus larges et dans des domaines plus vastes encore. »

« Je comprends. »

Le monde était en effet bien plus grand que la capitale de Miller. Chris exultait à cette idée.

« Des informations plus variées encore que celles-ci… Très bien. J’en suis. » dit-il en pointant du doigt le document.

Roan le regarda dans les yeux sans prononcer un mot, jusqu’à ce que Chris se lève.

« Aspirant-Major Roan, je mets mes talents à votre disposition. »

Sa voix était pleine de détermination. Roan se leva aussi et s’inclina tout comme lui.

« Je ferai tout pour en faire bon usage. »

En cette journée historique, ils se serrèrent la main. Leur regard serait désormais tourné vers le même objectif.

« Je vais pouvoir te donner ta première mission, Chris. »

« Hein ? Déjà ?»

« Le monde est grand, mais nous n’avons que peu de temps. »

« Je comprends. »

« Bien. Dans ce cas-là, j’aimerais en apprendre plus sur les marchands de Miller, dans le but de découvrir de jeunes talents au futur prometteur, des gens comme toi, en fait. Tu as quelqu’un en tête ?»

Chris se porta la main sur le menton et sembla réfléchir.

« Hmm, je pense bien à quelques personnes. Ils sont jeunes, talentueux et ont de belles valeurs. »

« Combien sont-ils ?»

« Cinq. Tio, Lidia, Eska, Lego et Ford. »

Roan hocha de la tête et lui tendit un sac de gemmes.

« Qu’est-ce que c’est ?»

« Un investissement. Je manque de temps, et en tant que soldat, je ne suis pas tout à fait libre de mes actions. J’aimerais donc que tu te charges de les aider. »

« Et si je venais à me tromper ?»

« On ne peut pas réussir partout, et peu importe si les cinq s’avèrent être de mauvais éléments. Ce sera déjà une source d’informations supplémentaire. »

« C’est vrai. »

« Tiens, dit-il en lui tendant un autre sac, ça c’est pour toi. Tu vas avoir besoin d’argent pour te lancer. »

« Je ferai tout mon possible pour ne pas te décevoir, Roan. »

« J’ai toute confiance en toi. Sur ce, je vais devoir partir. »

« Déjà ? Tu devrais peut-être manger quelque chose, non ?»

« Non, répondit Roan en secouant la tête, j’ai encore un long chemin à parcourir. »

« Soit. Je viendrai t’apporter de bonnes nouvelles, c’est une promesse. »

« Je t’attendrai. »

Ils se serrèrent une nouvelle fois la main avant de sortir. Laissé seul, Chris regarda droit devant lui, le poing légèrement serré.

C’est une nouvelle vie qui commence… Allons trouver ces marchands.

 


 

La famille Lancephil était vue de tous comme un peu étrange. Le Comte Io Lancephil n’avait pas élu résidence dans la capitale de Miller, y préférant ses terres plus au sud et les châteaux d’Ipen et de Beno dont il prenait grand soin. Cependant, ce qui surprenait le plus chez lui était qu’alors qu’il venait de célébrer ses 60 ans, il n’avait toujours pas d’héritier, fait très rare chez un noble. D’ailleurs, d’aucuns ne pouvaient s’empêcher de le taquiner à ce sujet…

« Très cher Comte, il est encore temps, vous savez. Si vous vous marriez maintenant…»

« Hohoho, ça suffit avec ça !»

Encore ce rire… Dire qu’il a dévoué toute sa vie au royaume sans jamais connaître le plaisir d’une vie de famille…

L’homme semblait exprimer quelque regret, chose que Io Lancephil remarqua aussitôt.

« Albert, je vais bien, vraiment. Hohoho…» (NdT : putain mais c’est le père Noël ou quoi ?)

« Bien, répondit Albert Wein, je vous laisse tranquille. »

« Je suggère que nous quittions le château pour l’instant, alors. »

« Compris. »

Leurs paquetages à la main, ils commencèrent à avancer tandis que des soldats vinrent ouvrir la marche. Albert se laissa légèrement devancer afin d’apprécier la chevelure blanche de celui qu’il servait.

Dire encore qu’il aurait pu prendre le contrôle de la région mais a préféré s’occuper des frontières afin de protéger Rins des royaumes de Byron et d’Estel… Je suppose que c’est normal qu’il ait vécu ainsi, après tout.

Albert Wein avait servi pendant 30 ans le Comte Io Lancephil, acquérant au passage le grade de Lieutenant et le titre de Vicomte.

Si ma santé ne me faisait pas défaut, je l’aurais bien servi encore une vie entière.

Malheureusement, l’heure de la retraite avait pour lui sonné, arrachant un soupir au Comte.

« C’est sans doute la dernière fois que tu vois ce paysage…»

« J’en suis désolé, mon cher Comte. »

« Ah, inutile de s’excuser. Tu as toi aussi bien vieilli, mon ami. Ce serait égoïste de te forcer à continuer de servir. »

« Le Vicomte Kali Owells est un bien meilleur chevalier que je ne pourrai jamais espérer le devenir, vous savez. »

« C’est vrai ? Hoho !»

Io Lancephil feignit l’excitation, mais l’idée de le perdre lui était assez désagréable. Le cortège déboucha sur une longe route. En temps normal, le Comte appréciait tout particulièrement visiter le château de Pavor. C’était pour lui l’occasion de découvrir les coutumes du peuple et de sympathiser avec eux, au moins que même les petites gens en étaient venus à apprécier sa présence. Chacune de ses visites était comme une espèce de festival local, sauf aujourd’hui. Aujourd’hui, quelque chose semblait avoir changé. La route était silencieuse et le regard des gens fuyant.

Ils ont l’air terrifiés…

Un homme d’âge moyen à l’expression sévère vint les rejoindre et leur fit un salut militaire.

« Nous avons terminé les préparatifs, vous pouvez procéder, monsieur le Comte. »

Ce sont les chevaliers qui les mettent mal à l’aise…

Il fit signe au chevalier de disposer et chuchota à l’oreille d’Albert Wein : « Albert, vous me manquez déjà. »

Kali Owells, pauvre imbécile…

L’homme en armure n’était en effet nul autre que le père de Walter Owells, promis à épouser Marie Tate.

Tu es peut-être puissant mais ton ambition te perdra…

Io Lancephil maintenait une expression joviale et s’efforçait de ponctuer ses pensées de petits rires, mais Albert Wein n’était absolument pas dupe.

Il est furieux…

Il s’apprêtait à lui faire une plaisanterie pour détendre l’atmosphère quand un jeune chevalier s’approcha d’eux, faisant passer un message à Albert. Celui-ci se détendit d’un seul coup.

« Comte, nous allons pouvoir remettre cette visite à plus tard. »

« Eh bien ? Que s’est-il passé ?»

« Le Vicomte Reil Baker est parti pour le château d’Ipen. »

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM Chapitre 54
IATM Chapitre 56

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nael

    Merci pour le chapitre effectivement il n est pas très utile mais je suis content de savoir que le père noël existe bien

    Répondre
  3. Lipton

    merci ! =)

    Répondre
  4. Lectifer

    Merci pour ce chapitre
    Mais qu’est-ce que vous racontez, le père noël existe n’est-ce pas, hein ?

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Preuve que si ! Sauf si c’est Géant Vert…

      Répondre
  5. thePower

    Merci

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Darkaito

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Raka

    Putain c’est malin.

    Maintenant j’ai envie de lire un LN avec le père Noël comme héros, des super pouvoirs et Kang woojin aussi, allez.

    Merci hein…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com