OG Chapitre 175

OG Chapitre 174
OG Chapitre 176

Salut ! Vous m’attendiez ? :p

Voici le dernier OG de la semaine pour votre plusgrand plaisir !

Bonne lecture à tous et à lundi pour la suite, ainsi que le TDG que j’avais zappé :p

 

 

Chapitre 175

 

Lee Junho ne croyait qu’en ses poings durant le lycée, et il tourmentait les enfants plus faibles que lui. Non seulement il les malmenait physiquement et mentalement, mais il les rackettait également. Il était le roi du bahut.

Personne ne pouvait lui résister et tout le monde était obligé de lui obéir. Shin Youngwoo était une de ses victimes ; il tremblait quand il était effrayé, et il devenait grognon quand il se faisait humilier. Youngwoo n’avait pas changé, même après l’université et son service militaire.

Lee Junho se moquait de lui à chaque réunion d’anciens élèves, mais la personne qui était venue à la réunion de cette année était sacrément différente. Il était confiant et avait visiblement réussi économiquement.

De son côté, la brute n’avait pas changé depuis le lycée. Il n’avait pas pu abandonner sa mentalité de petite frappe, pas plus qu’il n’avait réussi à s’adapter à la société. Il approchait de la trentaine, mais les seuls boulots qu’il parvenait à trouver étaient à mi-temps.

Lee Junho eut honte de lui-même. Il descendit de son petit nuage et fit face à la réalité.

Comme Youngwoo, je dois changer.

Déterminée, la brute tenta de vaincre ses vieilles habitudes afin de commencer une nouvelle vie prospère.

Tout d’abord, il abandonna sa fierté vaine. Il fit de gros efforts pour trouver un emploi auprès de stations essence, de supérettes, de cybercafés ou encore de chantiers. Il ne roula pas des mécaniques, il ne dépensa pas tout son argent et commença même à économiser. Il finit par réaliser quelque chose.

Qu’il était futile de racketter les autres par la violence… Il réalisa également, en se faisant ignorer par les clients pour n’être qu’un type à temps partiel, qu’ignorer les faibles était un pêché.

… Je suis désolé, Shin Youngwoo.

Lee Junho s’excusa mentalement auprès de son ancienne victime tout en fumant une cigarette sur le chemin du retour, au sortir du boulot. Il arborait un sourire amer.

Donne-moi une occasion de m’excuser de vive voix, et je te promets que tu ne me verras plus jamais. 

La Compétition Internationale de Satisfy était diffusée sur les panneaux d’affichage des gratte-ciel. Il put y voir Youngwoo, qui vivait à présent dans un monde complètement différent.

Nombre de gens s’arrêtèrent pour regarder l’aventurier et dans la foule, il y avait la petite soeur de ce dernier, Sehee.

« Il est cool. »

Yerim accompagnait Sehee et admirait sincèrement son frère. Il l’avait complètement fasciné en apparaissant juste à temps pour sauver Yura et en subjuguant les équipes étrangères.

« Il est capable, puissant et il déborde d’assurance. Ton frère est vraiment le meilleur homme qui soi. »

Sehee tenta de la ramener à la réalité, mais en vain : « Les jeux et la vie réelle sont deux choses différentes. J’admire mon frère, mais il est loin d’être le meilleur parti. »

« Ignores-tu donc que Satisfy n’est pas qu’un simple jeu ? C’est déjà une autre réalité, et il est le meilleur homme de cette réalité. »

Yerim comprenait davantage la situation que son amie. Du haut de son corps trop développé pour son jeune âge, elle proclama en riant bêtement : « Je mettrais certainement la main sur ton frère ! »

Les hommes alentours, attirés par Yerim, sentirent leurs genoux faiblir. On entendit ça et là quelques personnes déglutir, et quelques pseudo-gangsters finirent même par approcher. Sehee les fusilla du regard et dit à sa copine : « Tu n’es pas son genre. »

« Hein ? » Hoqueta Yerim en écarquillant les yeux. Elle remarqua alors l’air boudeur de Sehee et éclata de rire : « Je suis désolée Sehee, j’avais oublié à quel point tu aimes ton frère. Je ne voulais pas te rendre jalouse. »

« Je ne dis pas ça parce que je suis jalouse ; tu n’es vraiment pas son genre. »

« Ah~ ? Quel homme ne voudrait pas de moi ? »

Yerim, à l’instar de Sehee, était considérée comme était la reine des lycéennes de Corée du Sud, donc elle avait une très haute estime de soi.

« Oppa aime les filles avec une grosse poitrine. » Lui expliqua Sehee avec certitude.

Yerim pencha la tête sur le côté. « J’ai de gros seins, non ? »

« Tu dois avoir au moins un bonnet D. »

À ce moment, Youngwoo sauvait Jishuka de Hurent sur le panneau d’affichage. Qu’il sauve Yura était normal, vu qu’elle était coréenne, mais Jishuka n’était-elle pas une athlète d’un autre pays ? Pourquoi l’avait-il sauvé ? Yerim observa la poitrine généreuse de la Brésilienne et fit la bouille.

« C’est vraiment sa préférence ? »

« C’est un animal en rut. »

Sehee était furieuse et agacée de voir cette femme s’accrocher à son frère.

« Je m’en vais. »

Au final, Sehee se détourna du panneau d’affichage et se mit en route pour la librairie. Yerim voulait continuer de regarder la Compétition, mais fut forcée de la suivre.

Je n’ai pas encore 20 ans, alors devrais-je essayer d’atteindre un bonnet D ? Pensa-t-elle alors.

Elle y réfléchissait sérieusement.

***

Hurent fixa Jishuka et Grid.

Il but une potion et un antidote avant de parler.

« Ce n’est pas un antidote ordinaire… Il me faut bien ça face au terrible poison des flèches. »

Il jeta un oeil au tableau des scores.

La Corée a 131 points, les États-Unis 82, le Brésil en a 73, le Royaume-Uni 60 et l’Espagne 0.

Il ne restait plus que cinq pays, mais on pouvait faire une croix sur l’Espagne étant donné que Med était sur le point de se faire déconnecter par Regas. Ayant pris la mesure du champ de bataille, il envoya un message privé à Lauel, qui se trouvait à l’arrière.

-Laisse tomber le combat et concentre-toi sur les cibles. Nous avons renoncé à la médaille d’or, mais il nous faut obtenir celle d’argent.

-N’as-tu pas subi de gros dégâts ? Peux-tu te permettre d’affronter le Descendant de Pagma dans cet état ?

Le quarantenaire confirma que les sept lames dorées détruisaient toujours les cibles automatiquement, et il sourit sombrement.

-Pourquoi pas ?

Hurent regarda Grid.

« Et si je m’amusais un peu, vu la situation ? »

C’était une provocation évidente ! Le forgeron confiant n’allait pas se laisser appâter si facilement.

« Arrête de faire l’imbécile. »

Le 1er au Classement, Kraugel. Le 2e, Zibal. Le 3e, Chris. Le 7e, Agnus. Le 8e, Hurent. Le 11e Bondre et enfin, le 14e, Hao. Yura considérait ces sept hommes comme étant plus forts qu’elle.

L’aventurier s’en souvenait distinctement, mais il n’était pas nerveux pour autant, et ce bien que Hurent fasse partie du lot. Il avait affronté et vaincu seul de puissants bosses de raid ! Il était sûr de pouvoir vaincre des joueurs classés de haut rang avec ses stats, ses techniques et ses objets.

« Jishuka, laisse-moi m’occuper de lui et concentre-toi sur les cibles. Tu veux la médaille d’argent, pas vrai ? »

« Oui… ! Merci beaucoup ! »

La jeune femme le remercia et disparut dans la forêt avec Samuel. Grid, seul face au quarantenaire, entama immédiatement une danse du sabre.

« Habilité à l’épée de Pagma ! »

Au moment où il avança de deux pas…

Puok !

Une lame rouge de 5 mètres de long apparut au bout du doigt de Hurent et lui perça le poitrail.

[Vous avez subi 4,600 points de dégâts.]

Hurent l’avait contré avec un timing ingérable pendant sa danse du sabre. Il avait subi des dégâts considérables.

J’ai subi autant de dégâts malgré mon ensemble d’armures légendaire ?

Peut-être que c’était les dégâts de base de l’aura ? Confus, Grid déploya néanmoins sa meilleure technique.

« Tuer ! »

Kuooooh !

L’épée à deux mains bleue et pleine de haine rugit en fonçant droit vers Hurent.

Kwarururung !

Les arbres alentours vibrèrent à cause des vagues d’énergie qui se dégageaient de l’épée. Le forgeron avait l’intention de l’envoyer bouler dans les airs, mais cela étant…

Le quarantenaire fit un pas de côté avec un timing parfait, et évita ainsi Tuer. Il se rapprocha alors à nouveau de son adversaire et visa de sa lame d’aura les failles exposées par son grand mouvement.

[Vous avez subi 4,600 points de dégâts.]
[Vous avez subi 4,600 points de dégâts.]

Ces dégâts sont constants. Est-ce que l’aura ignore la défense et inflige des dégâts fixes ?

L’aventurier fronça les sourcils en comprenant tardivement, pendant que l’énergie de Tuer traversa l’air et se dissipa. Hurent fit claquer sa langue. « Tu dois d’abord restreindre les mouvements de ton adversaire si tu veux le toucher avec une technique non ciblée. Et si ça n’est pas possible, tu dois anticiper ses mouvements. Ce sont les bases, pourtant ! »

Grid but une potion de soin pour restaurer ses points de vie et demanda : « Tu n’essaierais pas de m’apprendre comment jouer, par hasard ? »

« Moi, t’apprendre a jouer ? Haha ! N’importe quoi. Je n’ai aucune raison de te faire ce genre de faveur. Je suis simplement déçu. Tu possèdes la classe la plus puissante du jeu et c’est tout ce que tu peux faire~ ? Tu n’as aucune expérience du combat ou quoi ? »

« Bien sûr que j’en ai… ! Tu n’imagines pas le nombre de bosses que j’ai affronté seul jusqu’à présent ! » Répondit sèchement le forgeron.

« Et ton expérience se limite aux raids de bossses ? Kukuk, les bosses sont forts, évidemment, mais ils combattent juste avec leur force brute ou en suivant une série de mouvements fixes. Ils ne se battent pas intelligemment. Oui, tout comme toi. Vois-tu la différence entre nos expériences, à présent ? » Dit Hurent en gloussant.

« Tu te la joues juste parce que tu as évité ma technique une fois… »

Échauffé par ces provocations, l’aventurier brandit son épée comme s’il suivait la danse d’un papillon. Cette fois, il allait frapper le visage de cet impertinent ! Cependant, l’habileté à l’épée de Pagma avait une faiblesse : il fallait prononcer le nom de la technique pour l’activer, ce qui prenait entre 0.8 et 2 secondes.

Pour la plupart des gens, c’était une très courte période de temps. En fait, aucun des joueurs, des monstres ou des bosses qu’il avait affrontés ne l’avaient touché durant cet intervalle. Mais Yura avait contré le Broyeur en 0.5 seconde, non ? Et Hurent était bien meilleur qu’elle.

Teook !

Au moment où Grid fit le premier pas de sa danse du sabre.

Puook !

[Vous avez subi 4,600 points de dégâts.]
[Vous avez subi 4,600 points de dégâts.]

Le quarantenaire le frappa deux fois et s’échappa aussitôt après, en créant de suite une distance entre eux.

Kuk !”

Grid jaugea la distance la séparant et décida qu’il lui était impossible de l’atteindre. Il annula du coup l’activation de Liens.

Ça craint.

Il lui fallait bien reconnaître que Hurent était fort, même comparé aux bosses qu’il a dû affronter jusque là. Les dégâts fixes de l’aura et sa capacité à changer librement de forme étaient assez agaçants, mais le plus gros problème était qu’il ne pouvait pas se servir de technique.

Il avait certes une expérience certaine du combat, mais il ne comprit quelque chose qu’une fois que deux de ces techniques furent contrées.

« Tu vas encore te servir d’un sort au petit bonheur la chance ? Es-tu incapable d’apprendre quoi que ce soit ? » Soupira Hurent, comme s’il était pathétique.

Au final, Grid fonça vers lui. « Okay ! Je peux juste brandir mon épée au lieu d’utiliser des techniques ! Vas-tu pouvoir l’éviter ? Hein ? Courroux du Forgeron ! »

Jjejeong !

Échec +9 entra en collision avec les lames d’aura.

Hurent fit claquer sa langue en voyant son aura trembler comme une flamme sous le vent. Il est puissant. Il tenta de s’éloigner de l’aventurier, mais sa vitesse de déplacement de base était insuffisante pour lui échapper.

Jjejeong ! Jjang !

Le forgeron lui colla au train et brandit son épée. Le quarantenaire parvint à peine à se défendre et confirma que le temps de rechargement de son sort ‘Fuite’ était écoulé.

« Fuite. »

Peeng !

Ce sort à courte portée était quelque chose que toutes les classes de combattants possédaient. Hurent parvint à s’éloigner à 5m de l’aventurier et transféra une partie de son aura vers ses jambes.

[Votre puissance d’attaque est réduite de 30%.]
[Votre vitesse de déplacement a augmenté de 30%]

Il est plus rapide ?

Grid ne parvint plus à rattraper Hurent, qui fuyait comme un lâche. Au final, il s’équipa de la Dague Idéale, utilisa Mouvements Rapides et cria à sa proie : « Finissons ce petit jeu. »

Pepepepeok !

Hurent fonça vers un coin où il y avait de nombreuses cibles et déploya son aura tout autour de lui. Une explosion se produisit, et le score de l’équipe américaine augmenta rapidement.

『 Les États-Unis ont 109 points ! C’est vraiment incroyable ! Après avoir vaincu les représentants de la France, de la Chine et du Japon, Hurent a détruit 16 cibles en un coup tout en fuyant le Descendant de Pagma ! 』

« Qu’essaies-tu de faire ? »

Grid voulait aider Jishuka et Regas, et donner à leurs pays la médaille d’argent et de bronze. Par conséquent, il poursuivit le quarantenaire pour l’arrêter. Son endurance resta stable grâce à sa grande persistance, tandis que son adversaire s’épuisa petit à petit.

Je pensais qu’il avait investi la plupart de ses stats en force, et le reste en agilité et en endurance. Mais je vois à présent que ses stats sont élevées dans l’ensemble. Un forgeron peut effectivement augmenter de façon drastique ses stats en produisant des objets.

Il parvenait à mieux comprendre le forgeron avec le temps. Cela étant, il commença à haleter et à ralentir.

Je l’ai presque rattrapé !

Les yeux de l’aventurier brillèrent. La fin approchait ; il allait bientôt rattraper ce type agaçant.

Il était tout heureux, mais il y avait un problème.

『 L’équipe de Corée du Sud a atteint les 150 points ! Victoiiiiiire ! 』

« Hein… ? »

Grid remarqua son erreur : il avait oublié l’existence de Yura et du pavranium. Il n’avait pas dit à la première qu’il voulait vaincre l’équipe américaine, et il avait oublié d’annuler l’ordre qu’il avait donné au second. Yura et les lames dorées avaient continué de détruire les cibles pendant qu’il poursuivait Hurent, d’où cette conclusion.

« Bye-bye~ ?” Dit Hurent en riant, comme s’il avait prédit cette conclusion depuis le début. Le forgeron fut forcé de se connecter à cause de la règle déclarant que l’équipe qui avait atteint son quota devait quitter le champ de bataille.

Après ça.

Les USA furent les suivants à atteindre les 150 points, obtenant ainsi la médaille d’argent. L’Angleterre et le Brésil se retrouvèrent à devoir se battre pour la 3e place, et l’Angleterre finit par l’emporter.

Jishuka pouvait détruire les cibles bien mieux que Natasha, mais son partenaire était le maillon faible : faible comme il était, il n’avait pas pu protéger l’archère de Regas…

Au final, les équipes coréenne, américaine et anglaise montèrent sur le podium sous le regard de centaines de milliers de spectateurs.

« C’était amusant, bizut. »

« Bordel… ! »

Une scène amusante fut capturée par les caméras. Grid, qui avait vécu la médaille noire, jetait un regard noir du haut du podium à Hurent, qui riait aux éclats en recevant sa médaille d’argent à côté de lui. On aurait pu croire, en les regardant, que les États-Unis avaient gagné.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 174
OG Chapitre 176

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 175

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com