OG Chapitre 219
OG Chapitre 221

Voilà le troisième chapitre de rattrapage des OG, du coup !  Le quatrième arrivera plus tard !

Coucou aux gens sur la page FB qui nous revoit après bien longtemps~

Bonne lecture à tous !

Chapitre 220

La flèche centrale du château de Reidan avait une taille impressionnante de 22 mètres de haut. Elle était presque deux fois plus grande que celles des châteaux de seigneurs de villes ordinaires.

« Est-ce que la taille de la flèche centrale est importante ? »

« Dans un sens, elle symbolise la puissance du seigneur. Plus le seigneur est puissant et prestigieux, plus les flèches de son château seront grandes. »

« En d’autres termes, l’ancien seigneur de Reidan bénéficiait d’autant d’autorité que le roi. »

« C’est exact. »

En fait, le château de Reidan était d’une taille égale à celle du palais royal.

« Le château est composé de 127 pièces au total. Il dispose également de six annexes, de cinq jardins, de trois terrains de manœuvres, et d’une caserne pouvant accueillir 8,000 hommes. »

Le castel n’avait plus la moindre décoration, l’intégralité du mobilier avait été vendue et il avait été déserté pendant longtemps. Par conséquent, nombre d’endroits étaient dévastés et rouillés. Cependant, la structure même était complètement préservée, ce qui stupéfia le forgeron.

« Je suis étonné de voir que le château n’est pas en ruines, à l’instar du reste de la ville. »

« Le peuple de Reidan s’est sacrifié pour le préserver. »

Les habitants de la ville durent verser un certain tribut à l’empire qui protégeait la rivière Hebend, et il arriva un moment où ils durent démanteler les bâtiments de la ville pour continuer de le verser. Cependant, ils ne purent se résoudre à toucher au château, le symbole de Reidan et leur fierté. C’est ainsi que les environs du castel devinrent un champ de ruines.

L’aventurier fut grandement impressionné.

Même sur le point de mourir de faim, le peuple de Reidan a continué à protéger sa fierté…

Grid était quelqu’un d’égoïste, mais l’éducation péremptoire qu’il reçut durant son service militaire en fit au moins un patriote. Grâce à ça, il avait assez d’empathie pour comprendre ce que ressentaient les habitants de Reidan et ne pas se moquer d’eux.

Ces gens aiment vraiment la ville où ils ont grandi.

« Sauver ces habitants me sera très profitable. Ils me seront ensuite loyaux et obéiront à mes ordres, pas vrai Lauel ? »

Ce dernier fut impressionné : « Je n’arrive pas à croire que vous ayez poussé votre réflexion aussi loin. »

N’importe qui aurait pu en faire autant, mais il n’en aurait pas cru le forgeron capable.

Celui-ci dit alors à un Lauel ébahi : « Je t’interdis d’exploiter le peuple ou de lui donner des ordres déraisonnables. »

« Euh… D’accord ? »

Lauel était choqué. Il était plus surpris encore que lorsqu’il avait observé le râteau de rang unique quelques heures auparavant.

Que lui arrive-t-il ?

N’était-il pas du genre à utiliser les autres dans son propre intérêt ? L’entendre faire une telle déclaration à propos du peuple était incroyable. Il en restait véritablement sans voix.

« Je suis le seigneur de ces gens, alors je dois me montrer responsable. Fais juste ce que je te dis. » Murmura alors l’aventurier à son oreille.

À ses yeux, les habitants de Reidan étaient toujours des sacs d’or sur pattes, mais il voulait à tout le moins les protéger. C’était le minimum qu’il puisse faire pour ces gens qui s’étaient sacrifiés pour protéger le symbole de leur ville.

« Avant toute chose, les gens doivent pouvoir vivre correctement dans notre territoire, pas vrai ? »

Grid était le seigneur de Reidan, et le chef de la Guilde Surstuffé ; il avait donc décidé de se comporter en tant que tel et de ne pas leur faire honte. C’est dans cet esprit qu’il avait pris cette décision.

« Je ne l’oublierai pas. » Dit Lauel en souriant, satisfait des progrès de son seigneur.

« J’en suis convaincu. »

Le forgeron fit le tour de sa propriété et, après quelques heures, il se fit une bonne idée de sa structure.

« C’est vraiment grand… Ce super château m’appartient vraiment ? »

« Et pas que le château ; vous êtes le maître de tout Reidan. De plus, quelqu’un comme vous a le droit d’aspirer à mieux encore ; les flèches de Reidan surpasseront celles du palais royal. » Dit Huroi, qui venait d’arriver.

L’aventurier sourit : « Sois le bienvenu, Huroi. Je me sens toujours mieux en t’écoutant, et je t’en remercie. »

Il me remercie ? L’orateur fut décontenancé, car jamais Grid ne s’était montré reconnaissant envers qui que ce soit jusque là.

Il est maintenant capable de répondre à la bienveillance des autres…

Il commençait à corriger ses défauts, et ça faisait plaisir à voir. Il remarquait même certaines choses sans l’aide de personne.

Je le trouve changé à chaque fois que je le vois.

Lauel et lui étaient impressionnés.

Tap tap.

Le forgeron se rendit dans la grande salle de réception, qui pouvait accueillir environ 500 personnes, mais dans laquelle il n’y avait actuellement qu’un vieux trône et une couche épaisse de poussière. Il ne doutait cependant pas qu’elle serait bientôt couverte d’or… Il s’assit sur le trône et ferma silencieusement les yeux.

« Ça me semble enfin réel, à présent. »

Il était duc du Royaume Éternel et en tant que tel, il occupait la plus grande position et détenait le plus de pouvoir après le roi. Il représentait Huroi, Lauel, Jishuka et tous les membres de Surstuffé.

Mais…

Est-ce que je le mérite vraiment ?

De nombreux souvenirs lui revinrent à l’esprit. Il était devenu nerveux en présence d’autres enfants, et il avait souffert de nombreuses limitations intellectuelles durant son adolescence. Ses jeunes années d’adulte avaient été marquées par la frustration ; bref, il avait traversé bien des épreuves…

Tous ses souvenirs avant Satisfy étaient horribles, mais tout changea une fois qu’il se mit à y jouer et qu’il devint le successeur de Pagma. Il se servit de ses capacités pour surpasser ses limitations et remporter les épreuves qui lui avaient été imposées.

Est-ce purement par chance que je m’en suis sorti ?

Après un long moment de réflexion, il parvint à une conclusion.

Non.

Certes, la chance avait beaucoup joué mais au bout du compte, il était parvenu jusque là de ses propres forces et par ses efforts. Tout le monde doutait de l’existence même de la Grotte Septentrionale, mais il l’avait trouvé après plusieurs mois d’explorations.

Je mérite cette position. J’ai pu arriver jusque là parce que je l’ai méritée.

Sururuk.

Débordant d’émotions positives, Grid ouvrit lentement les yeux. Était-ce l’influence de sa stat de charme élevée, ou était-ce parce qu’il venait de réaliser qu’il pouvait être fier de lui… ? Quoi qu’il en soit, son regard parut plus profond que jamais.

« Huroi, Lauel. »

« Oui, mon Seigneur. » Huroi s’inclina sincèrement, et Lauel fit de même. Les deux hommes se prosternèrent devant lui comme d’habitude, mais le forgeron ne sentit pas mal à l’aise.

« Vous m’avez tous les deux dit que j’étais destiné à atteindre des sommets. Aviez-vous alors menti ou exagéré ? »

« Vous êtes déjà le meilleur, mon Seigneur. »

« Vous êtes la seule personne dont je reconnaisse la supériorité, et vous êtes digne de l’être. »

Les deux hommes étaient sincères. La puissance, les stats et les capacités du forgeron étaient dans le haut du panier des deux milliards de joueurs de Satisfy. Son seul défaut était sa puissance financière inexistante, mais c’était quelque chose que le développement de Reidan pourrait régler ?

Ses problèmes d’intelligence et de personnalité ? Il s’améliorait, donc ça n’était pas un problème.

« Soit… Je vais vous croire et devenir fier de moi. »

Il commença alors à éprouver de la fierté ; pas de l’égotisme, de l’arrogance, mais juste une fierté pure.

« Aaaaah… »

Il poussa un long soupir.

Il ne s’était pas encore pleinement débarrassé de sa mentalité de victime et de son complexe d’infériorité, qui s’étaient profondément ancrés en lui à cause de son vécu, mais à ce moment… Son esprit s’éclaircit. Sa jalousie maladive envers les autres disparut et sa vision du monde s’élargit.

« Je me sens bien mieux. » Dit Grid avec un sourire éclatant.

Son processus de croissance interne approchait à présent de sa fin.

***

Reidan était une ville énorme, capable d’accueillir 430,000 personnes. Cependant, il était pour le moment impossible d’augmenter sa population, vu qu’elle n’avait aucun attrait pouvant attirer d’éventuels immigrants.

Lauel croyait qu’il était nécessaire employer judicieusement les 20,551 habitants actuels de Reidan.

Grid et les membres de Surstuffé s’étaient réunis dans la salle de réunion, où le même Lauel leur présentait les politiques à mettre en place pour l’avenir.

« Nous avons résolu la pénurie alimentaire, et le défrichage des terres a augmenté de façon exponentielle grâce à l’eau découverte par Piaro, le fermier légendaire expert ès feng shui. Grâce à lui, nous avons pu facilement propager l’accès à l’eau potable. »

Le fermier légendaire expert en feng shui ? J’ai bien entendu ? Se demanda le forgeron.

Développer l’agriculture allait encourager la natalité, promouvoir la consommation et attirer des ressources externes. Il avait également l’intention de développer la forge à grande échelle autour de Grid et Khan, tout ça afin d’établir les fondations nécessaires à une ville commerciale.

« Pour le moment, le rôle des membres de Surstuffé est d’éliminer les monstres. Nous devons réduire leur nombre à l’Ouest et dans l’absolu, notre but est d’exterminer tous les vers géants. »

Comme dans la plupart des jeux en ligne, les monstres de Satisfy réapparaissaient après une certaine période suivant leur mort. Cependant, les monstres qui créaient des évènements, tels les vers géants, étaient dans une catégorie à part.

« Ces vers doivent probablement avoir un nid quelque part sous terre. Je suis sûr que si nous le trouvons et le détruisons, ils ne réapparaîtront plus jamais. »

Une fois les vers anéantis, l’Ouest pourrait se développer et l’évènement passerait à l’étape suivante. Les guildeux furent enthousiasmés par cette perspective.

« On est certains de gagner des niveaux. »

« Ouep, les monstres de l’Ouest donnent beaucoup de points d’expérience. »

« En échange, ils sont très puissants. »

« Nous avons le pouvoir des objets ! As-tu oublié ? Nous avons la chance d’avoir Grid. »

Toban, l’ex-chef de cabinet de la guilde Tzedakah, posa une question : «  Lauel, y’a-t-il d’autres villes ou villages dans le désert où des gens pourraient habiter ? Et si nous en trouvons, pouvons-nous les ramener à Reidan pour augmenter la population ? »

Les guildeux réagirent positivement à son interrogation, mais Lauel fit part de ses inquiétudes à ce sujet : « Je n’ai pas l’intention de fouiller ces villes ou villages pour le moment, et nous devrions même ignorer ceux se trouvant au milieu du désert, car ce sont probablement des repaires de vampires. »

Les vampires étaient de niveau 250 minimum… Du moins, les jeunes vampires. Ceux qui avaient vécu plus de 300 ans étaient probablement de niveau 400 et plus. Mettre le pied dans un de ces repaires revenait donc plus ou moins à une mort certaine, et c’est pourquoi Lauel voulait éviter que ça n’arrive.

Grid se leva de son siège.

« Bon, j’y vais, j’ai encore une montagne de trucs à faire à la forge. »

C’était une déclaration indigne d’un seigneur, mais il laissait ce rôle-là à Lauel pendant qu’il s’activait à la forge. C’était mieux ainsi, car il n’était pas assez intelligent pour diriger une ville, et il avait lui-même désigné son bras droit à ce poste.

Ainsi, les membres de Surstuffé parvinrent à monter en niveau et à mettre la main sur des ressources en chassant les monstres. La désertification de Reidan signifiait qu’ils avaient peu de bois à disposition, donc en trouver fut leur priorité n°1.

Piaro et Bland se plongèrent dans l’agriculture aux côtés des habitants de la ville, tandis que Jude fut chargé d’entraîner les plus puissants d’entre eux, que l’aventurier avait découverts grâce à l’Épée du Grand Seigneur.

« Sautez. Roulade. Équipez-vous. Lance… ? Brandissez et plantez votre lance. »

Son entraînement téméraire fit partir de nombreux soldats, mais la poignée qui resta et le supporta se transforma peu à peu en une élite. Leur maîtrise des armes ne crut malheureusement pas mais leur endurance et leur force, elles, grandirent à une vitesse anormalement élevée.

« Mes soldats n’ont pas besoin d’une grande maîtrise des armes, de toute façon. »

Grid produisit des armes avec des conditions d’utilisation basse et une puissance élevée, puis il les distribua aux bidasses. Ses outils agricoles étaient déjà puissants, alors autant vous dire que ses soldats reçurent un équipement bien différent des autres combattants de la région.

Clang ! Clang !

Le forgeron travailla dans son antre jour et nuit. Il produisait à présent des outils de maçonnerie, car le défrichement et l’exploitation des terres s’étaient stabilisés. Par conséquent, la guilde se concentra sur la construction de bâtiments grâce aux ressources qu’ils avaient amassées.

J’ai l’impression de mourir d’épuisement, mais mes stats de dextérité et de persistance croissent rapidement.

Il ne s’ennuyait pas du tout, car il trouvait le résultat aléatoire de la production plaisant, bien que ce soit différent de la chasse ou des combats contre les boss. Dans tous les cas, il était forgeron et il allait devoir oeuvrer aux fourneaux pendant le restant de ses jours.

Irène va apprécier l’augmentation de ma dextérité. Il rit en y pensant.

De son côté, Khan était occupé à apprendre les ficelles du métier aux jeunes apprentis.

« Hé ! Cette pièce est mal façonnée ! Eh toi ! Si tu ajoutes du bois maintenant, tu vas perdre le contrôle de la température ! »

Plus les jours passaient, et plus sa voix semblait vigoureuse. Sa passion fit sourire l’aventurier.

Un long moment plus tard…

« Ça fait longtemps. »

Lapin arriva enfin.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 219
OG Chapitre 221

Related Posts

9 thoughts on “OG Chapitre 220

  1. Merci pour ce chapitre 🙂
    Bizarrement, je préfère voir Grid se développer ainsi plutôt que de le voir combattre 🙂
    Hâte de voir la suite ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com