OG Chapitre 220
OG Chapitre 222

Et on termine la journée avec le 4° chapitre de rattrapage des OG ^^

Ils deviennent pénible à trad’, la traductrice VA s’est clairement relâchée :p

Bonne lecture et à lundi !

 

 

Chapitre 221

 

Lapin venait d’une région rurale du royaume, mais il put cependant devenir un des dirigeants de la Compagnie Méro grâce à son talent et son génie. Il fut le premier, par le passé, à reconnaître l’énorme talent de Grid, alors niveau 21, à qui il proposa un partenariat.

« Moi, Lapin, présente mes respects au Duc Grid, le grand héros du royaume. »

Il n’avait pas changé depuis la première fois qu’il s’était rencontré. Il portait des lunettes finement cerclées et donnait l’impression d’être un gentilhomme cultivé. Il n’y avait pas la moindre trace de cupidité dans son regard ; il ressemblait davantage à un saint qu’à un marchand.

Mais les apparences étaient trompeuses ! En vérité, Lapin était aussi cupide que Grid, et c’est d’ailleurs ainsi qu’il parvint à réussir dans sa profession.

Un vrai charlatan inspire confiance aux autres.

Le forgeron afficha un grand sourire satisfait et accueillit le marchand. « Vous devez avoir traversé des moments difficiles. N’est-ce pas agréable que de voir des gens après avoir été enfermé tant de temps entre quatre murs ? »

« Grâce au peuple de Winston, qui me traitait comme un héros, le Marquis Steim a fait en sorte que je sois bien installé. »

« Je vois. Je suis soulagé de vous voir en bonne santé. Je suis heureux de vous revoir. »

« … »

Grâce à sa perspicacité, Lapin put détecter que l’aventurier avait changé, que ce soit dans ses gestes, ses expressions, sa façon de parler… Il semblait complètement différent du Grid du passé. Le marchand fut enthousiasmé par sa transformation en profondeur.

« Je vous ai sous-estimé. »

Auparavant, il avait vu en lui le potentiel de devenir le meilleur forgeron qui soit, et l’homme le plus riche au monde. Cependant, le Grid face à lui était…

« Vous suivez la voie menant vers la grandeur, vers une position où tout le monde vous respectera. »

C’était là son évaluation sincère. Alors qu’il aurait autrefois excessivement réagi, le forgeron répondit avec humilité et un sens des réalités. « C’est un défi. Je sais que je suis encore loin d’être à la hauteur, et c’est pourquoi j’ai besoin de votre aide. Me servirez-vous ? »

Lapin s’inclina et répondit avec formalité, dans une démonstration de loyauté et d’honnêteté.

« Duc Grid, je ne doute pas que vous serez celui qui fera de moi l’homme le plus riche du continent, aussi accepté-je de vous servir. »

L’aventurier répondit tout aussi honnêtement : « Ah non, vous ne serez pas l’homme le plus riche du continent ; je le serai. »

« Ah ah, je me contenterai de rêver de devenir riche, dans ce cas. »

« Qu’il en soit ainsi. »

Grid dégaina l’Épée du Grand Seigneur en souriant et la posa sur l’épaule du marchand. Que cette cérémonie ait lieu dans la forge plutôt qu’au palais n’était pas un problème. En fait, ça n’en était que plus significatif, vu que c’était dans la forge que le duc avait établi son identité.

« Vous êtes dorénavant Vicomte du Royaume Éternel, mais n’accordez votre loyauté qu’à moi. »

En tant que duc, il possédait également l’autorité de donner arbitrairement un titre à quelqu’un. Le Marquis Steim lui-même n’était qu’un comte lorsqu’il le nomma vicomte, et ce malgré ses origines roturières. Le forgeron n’avait aucunement l’intention d’abuser de Lapin, et il avait l’intention de lui verser un salaire mensuel digne de son titre.

Il avait pensé à vendre des titres aux joueurs, mais Lauel l’en avait dissuadé.

« Mes descendants et moi ne serons fidèles qu’à vous, mon Seigneur. »

Une fenêtre de notification apparut au moment où Lapin fit son serment.

[Vous avez utilisé votre autorité ducale pour accorder le titre de vicomte à Lapin.]
[Vous avez l’obligation de verser à Lapin un salaire mensuel de 500 pièces d’or. Sa loyauté diminuera si vous ne le payez pas.]

L’aventurier afficha une mine réjouie. Comme je m’en doutais, c’est un PNJ nommé.

[Nom : Lapin]
[Âge : 37 ans Sexe : masculin]
[Profession : marchand / vicomte du Royaume Éternel]
[Titre : marchand fortuné]
[ * le meilleur marchant du coin, capable de vendre du sable à des bédouins.]
[Niveau : 307]
[Force : 49 Endurance : 380]
[Agilité 150 Intelligence : 2,241]
[Puissance politique : 1,505 Perspicacité : 1,533]
[Qualités de meneur : 512 Charme : 210]
[Compétences : Sang-Froid (A+), Détection (A+), Administration (S), Sagacité d’homme d’affaires (S+), Sagesse de Grand Marchand (SS).]

[Il est né à Winston, dans le Nord du royaume. Bien qu’il soit né roturier, il se dévoua à ses études et reçut une bourse de l’Académie Centrale après avoir prouvé son talent. Il en sortit diplômé et meilleur élève de sa promotion.]
[Il travailla au poste d’administrateur royal, mais on le traita injustement à cause de sa nature de roturier. Il démissionna, devint marchand et réussit comme jamais dans ce métier.]
[Il a tendance à être pingre à cause de son enfance désargentée.]

[Sang-Froid (A+)]
[Il ne perd pas son calme, quelle que soit la situation. Il ne lui arrive que rarement de faire des erreurs car son cerveau tourne à plein régime en permanence.]

[Détection (A+)]
[Il peut voir l’essence des gens et des objets. Il peut facilement discuter avec qui que ce soit, et il obtient toujours les meilleurs résultats possibles.]

[Administration (S+)]
[Pour peu qu’il soit aux ordres de certaines puissances, il
est capable de gérer les affaires administratives avec un tel brio qu’il peut développer un petit village en une ville.]

[Sagacité d’homme d’affaires (S+]
[Son aptitude commerciale a atteint le plus haut niveau. Il peut même faire d’un déchet un produit rentable.]

[Sagesse de Grand Marchand (SS)]
[L’expérience et le savoir-faire d’une personne ayant créé une grande compagnie.]

Administration rang S…

La vitesse de développement d’une ville était proportionnelle au rang administratif de son gouverneur. Ce dernier avait un rôle très important, et il était très difficile de trouver quelqu’un avec un rang élevé. Winston était la deuxième plus grande ville du Nord mais même son gouverneur, l’Administrateur Valdi, n’avait qu’un rang B. À quelle vitesse se développerait une ville ayant un administrateur de rang S, dans ce cas… ? Grid n’osa pas l’imaginer.

Ses aptitudes de commerçant sont S+ et SS…

D’après leurs descriptions, Lapin était capable de faire d’ordures des produits de choix. C’était de la pure arnaque.

Le forgeron était perplexe et ne savait pas quoi faire de lui.

Devait-il faire de lui un administrateur ou un marchand ? Lapin prit la parole avant qu’il puisse prendre une décision.

« J’ai visité Reidan avant de venir vous voir. Vous avez bien fait de défricher les terres et de relier les points d’eau, mais je trouve que vous en avez trop fait. »

« Ah bon ? »

« Reidan n’a qu’une population de 20,000 habitants, non ? Nous aurons de quoi les nourrir même en réduisant le nombre de champs d’un tiers. »

L’aventurier lui expliqua la situation. « Nous avons l’intention de développer l’agriculture une fois le défrichement terminé, et de faire de Reidan une ville agricole. Ce sera notre fondation pour la transformer en ville commerciale. »

« C’est un mauvais choix. On ne peut faire pousser qu’un choix limité de cultures avec le climat chaud de la région, et c’est pourquoi faire de Reidan une ville agricole est une mauvaise idée. »

« Le nombre limité de cultures exploitables n’est pas un problème. Nous avions de toute façon l’intention de nous concentrer sur des plantes pouvant être rapidement récoltées et exportées. » Répliqua Lauel d’un air contrit, alors qu’il venait d’entrer dans la forge

« Les plantes pouvant être rapidement récoltées ne sont pas compétitives car on peut en trouver partout. » Répondit pertinemment Lapin.

Lauel le fusilla du regard.

« On peut passer outre ce problème en les vendant à bas pris. Le seul avantage dont dispose actuellement Reidan, c’est sa grande superficie. Ce n’est qu’en exploitant ses terres qu’on développera nos fonds, donc le fait est que Reidan ne peut qu’être une ville agricole. Et puis qui êtes-vous, de toute façon ? »

« Je te présente Lapin, l’ancien n°2 de la Compagnie Méro, qui était la plus grande entreprise du Nord. » Dit Grid.

Lauel était furieux qu’un type qui n’était que le n°2 d’une boîte du Nord ait l’audace d’essayer de décider des politiques de la ville.

Le forgeron lui remit l’Épée du Grand Seigneur.

« Que veux-tu que j’en fasse ? »

« Équipe-la et examine-le toi-même. » Expliqua-t-il à son bras droit perplexe.

« Qu’est-ce que vous essayez de… »

Lauel était agacé que son Seigneur prenne davantage en compte l’opinion d’un marchant que le sien. Il équipa l’épée en grognant et observa Lapin.

« Hic. »

Il était souvent surpris, ces derniers temps.

« Je ne dénigre pas tes capacités, mais essaie de prendre son avis en compte. Qui sait ? Ça pourrait également t’aider. » Dit l’aventurier dans le but de le convaincre.

« … »

***

« Je vais confier la gestion globale du territoire à Lapin. De mon côté, je vais aller bosser dans les champs. » Décida Lauel après avoir reconnu la supériorité du marchand sur le plan administratif.

« N’es-tu pas également de faire preuve d’un grand talent administratif ? Ne vaut-il mieux pas que Lapin fonde une nouvelle compagnie, vu que ça exploitera davantage ses talents ? »

« J’ai beau avoir la compétence commerce, je n’ai pas celle ‘administration’. »

Satisfy restait un jeu, au final, et les compétences étaient plus importantes que les aptitudes manuelles. Les gouverneurs augmentaient grandement la vitesse de développement urbaine parce qu’ils possédaient la capacité Administration.

« De plus, un gouverneur s’occupe également de la diplomatie, ce qui mettra à profit son talent de marchand. »

Lauel avait raison.

Une fois qu’il fut nommé au poste de gouverneur, Lapin réduisit l’étendue du défrichage et investit dans l’alchimie, ainsi que dans d’autres installations accroissant la valeur des forgerons, comme Khan et Grid. En même temps, il fit usage de ses talents de marchand pour développer les relations diplomatiques avec le Baron Butin de l’Empire Saharan.

***

« Les alchimistes disent que le sable du désert ne leur servira à rien. »

La seule ressource dont disposait à ce moment Reidan était le sable. C’était un matériau basique dans la construction, enfin… Pour ce qui est du sable provenant de la mer. Contrairement à ce dernier, le sable du désert était si fin qu’on ne pouvait pas l’exploiter.

La société contemporaine pouvait l’exploiter grâce aux technologies modernes, mais Satisfy se situait dans un monde médiéval fantastique, donc sa technologie était évidemment bien inférieure. Lapin tenta d’utiliser le sable dans la magie et l’alchimie, mais il n’obtint aucun résultat satisfaisant.

Puis un jour…

Lapin vint trouver Lauel et lui dit quelque chose qui le laissa perplexe. « Exportons le sable au Baron Butin. »

« Pourquoi ferions-nous ça ? »

Le désert couvrait tout l’Ouest et il y avait tellement de sable partout qu’il était inutile d’en exporter. C’était impossible.

« Je vais faire en sorte que le baron ait besoin d’en importer. » Lui expliqua le marchand en souriant. Il avait noté que le Baron Butin possédait un des complexes touristiques de l’empire, qui était populaire auprès de nombreux nobles et riches. « Les habitants de Reidan ont vécu dans cet endroit chaud et désolé pendant 10 ans, alors je vais vendre le sable de la ville en le promouvant comme un remède de longévité améliorant la santé. »

« Hein… ? » Lauel fut stupéfié par cette proposition absurde.

Lapin continua. « Si on le présente comme un produit de luxe créé par la magie, les gens se l’arracheront. Je vais le vendre à un prix élevé pour établir fermement son image de luxe. Ce remède de longévité ne sera pas crédible s’il est vendu à bas prix. »

« Non mais, quel genre de sophisme… ? »

Lauel se demanda si Lapin était sain d’esprit, mais ce dernier l’ignora et poursuivit.

« Khan sera mon modèle publicitaire. Il a plus de 60 ans et si on le met au centre de notre campagne publicitaire, les clients auront davantage confiance dans le produit, et sa réputation augmentera. »

Lapin appelait le sable de Reidan ‘le remède de longévité’, et Lauel fut convaincu qu’il était dingue. Le marchand avait des stats élevées et d’excellentes compétences en tant que PNJ nommé, mais sa personnalité laissait clairement à désirer.

Mais qu’en était-il, en réalité ?

« Ça se vend bien. »

Le ‘Remède de Longévité’ commençait à être exporté au prix ahurissant de 3po pour 10 grammes.

Une fois que les riches touristes de la Baronnie Butin entendirent parler du sable de Reidan et de la raison pour laquelle on le qualifiait de ‘remède de longévité’, leur curiosité les poussa à en acheter.

« On pourrait avoir de sérieux problèmes dans le futur… » S’inquiéta Lauel.

Lapin le rassura : « 3 pièces d’or représentent peut-être une grosse somme pour un roturier, mais c’est absolument trivial pour un riche. »

Même s’ils devaient apprendre que ce n’était rien de plus qu’une arnaque, ils pourraient juste en rire. Ils n’allaient pas s’énerver pour une si petite somme, après tout, et il n’y avait aucune raison de considérer que c’était de l’arnaque. Comment pouvait-on jauger précisément sa propre durée de vie ? Il n’y avait aucun moyen de prouver que le Remède de Longévité l’augmentait ou la diminuait et par conséquent… Aucune raison de dire que c’était bidon.

« La seule chose que je regrette est qu’il n’y ait pas davantage de touristes à la Baronnie Butin. Pour le moment, nous nous faisons un profit de 800po par mois, mais ça pourrait augmenter si les rumeurs à propos de notre sable devaient se répandre. »

« C’est une bonne idée… »

800po par mois ne représentaient rien à l’échelle d’une grande ville, mais c’était du sable qu’on vendait ! Il fallait juste ramasser du sable comme on en trouve partout, le mettre dans une belle bouteille de verre et le vendre pour 3po par bouteille. On gagnait ainsi un profit net de 99,9 %. Que les ventes augmentent selon les prédictions de Lapin, et ce sable deviendrait une énorme source de revenu pour Reidan.

C’est vraiment un marchand extraordinaire.

C’est de l’arnaque pure et simple.

Lauel et les guildeux se méfiaient de la véritable nature de Lapin, mais Grid lui en riait.

Toutes sortes de personnes talentueuses se réunissaient autour de lui.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 220
OG Chapitre 222

Related Posts

8 thoughts on “OG Chapitre 221

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com