OG Chapitre 223
OG Chapitre 225

Et voilà le dernier OG régulier de la semaine ! On se retrouve demain pour les deux derniers chapitres de rattrapage !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 224

Youngwoo n’avait encore qu’une connaissance limitée du fonctionnement des relations humaines. Il n’utilisait son téléphone que pour se faire livrer des repas et s’en servait plus comme une décoration. Il ne surveillait jamais le niveau de sa batterie, d’où la situation actuelle.

Je suis foutu.

Il fut déstabilisé de ne pas pouvoir appeler la police alors qu’il s’apprêtait à leur signaler les étudiants. Ces derniers se montrèrent très agressifs à son égard.

« Alors Grid, c’est pas trop dur de gérer ta fortune ? »

« T’étais pas avec Yura et Jishuka durant la Compétition Internationale ? Pourquoi t’es tout seul, là ? »

« J’ai regardé quel âge tu avais sur internet, alors pourquoi essaies-tu de monopoliser ces filles-là aussi ? Tu veux finir derrière les barreaux pour détournement de mineurs ? Hein ? »

Ils savaient sans aucun doute possible qu’il était plus vieux qu’eux, et ils ne pensèrent même pas à lâcher les poignets des deux jeunes femmes.

Ces connards…

Le ton qu’ils employaient pour s’adresser à lui et l’expression douloureuse de sa sœur le rendirent furieux. Il avait envie de courir jusqu’à eux et de les frapper, mais c’était la réalité, et non pas Satisfy.

Il était impuissant dans la réalité, et il avait toujours été tabassé sans pouvoir réagir par des brutes. Il s’était fait déglinguer de nombreuses fois et à présent, il voulait agresser quatre étudiants en bonne santé ?

C’était impossible.

Youngwoo commença par balayer les environs du regard dans l’espoir de trouver quelqu’un pouvait l’aider. Malheureusement, les rues étaient vides, bien qu’il ne soit pas encore 22h, tout ça parce que Sehee et Yerim avaient cherché un endroit déserté afin de ne pas être harcelées à cause de leur célébrité.

C’est la merde…

Le forgeron prit une grande inspiration, contint sa colère autant que possible et sourit.

« Laissez les filles partir, d’accord ? On est pas en train de tourner un drama, alors tout ça n’a aucun intérêt, pas vrai ? »

Malgré sa tentative de persuasion, les étudiants ne bougèrent pas d’un pouce.

« Et si on ne veut pas ? »

Ces types ne supportaient pas l’idée qu’il puisse monopoliser toutes les belles femmes. Il avait déjà Yura et Jishuka, et maintenant il voulait prendre leurs cibles ? Furieux, les étudiants se mirent à traiter les filles plus brutalement encore. Ils les traînèrent de force et provoquèrent Youngwoo.

« Ces filles vont jouer avec nous, ce soir. Qu’est-ce que ça peut vous faire de savoir qui nous sommes ? On gagne également du blé dans Satisfy. Vous vous foutez de savoir avec qui vous traînez tant que le mec vous donne de l’argent, pas vrai ? »

« Lâchez-moi ! »

Sehee se débattit pour se défaire de leur emprise, mais une lycéenne ne pouvait pas gagner face à des hommes d’une vingtaine d’années en termes de force.

« Reste sage ! »

Les étudiants l’agrippèrent davantage au lieu de la relâcher, puis ils levèrent la main comme s’ils s’apprêtaient à la frapper.

« Tu peux pas rester tranquille, à la fin ? »

Yerim, jusque là silencieuse, se mit à froncer les sourcils.

Youngwoo, lui, péta un câble. « Bande de pourritures… Vous voulez mourir, c’est ça ? »

Peu importe qu’il ne sache pas se battre, il ne supportait pas de voir sa sœur être traitée de la sorte.

Même si j‘étais un loser auparavant, j’ai surmonté ça il y a longtemps.

Lorsqu’il était au lycée, il se faisait toujours frapper par Lee Junho pour rien, mais il ne se défendait pas de crainte d’être cogné davantage encore. Il en riait, même s’il ne le voulait pas, et il finit par être ignoré par les autres et se devint son plus gros traumatisme dans sa vie d’adulte.

Mais il n’était plus un loser. Il ne pouvait pas céder face à ces brutes juste parce qu’il avait peur.

« Quoi ? Tu vas nous tuer ? »

« Mwahahah ! »

Les étudiants se payèrent sa poire, d’autant que sa vie de lycéen était bien connue sur internet, car quelques-uns de ses anciens camarades de classe y avaient dévoilé son passé lorsqu’il était devenu célèbre.

« Cet abruti ne peut pas distinguer la réalité d’un jeu. »

« Hé Grid, on est dans la vraie vie, pas dans Satisfy. Vas-y, fais ta danse du sabre de Pagma ! Tuer ! C’est impossible, tu le sais. Alors d’où vient ton courage ? Hein ? »

Les étudiants le prenaient pour une cible facile, et Youngwoo lui-même ne pensait pas pouvoir les vaincre. Cependant, il ne pouvait pas s’enfuir, aussi serra-t-il juste les poings .

Je tremble.

Un des quatre hommes cracha une glaire et s’approcha de lui. Le forgeron se demanda s’il pouvait battre ne serait-ce que l’un d’entre eux. Serait-ce arrivé autrefois qu’il n’aurait pas supporté la pression et se serait enfui, mais il avait retrouvé de l’amour propre grâce à Satisfy et éprouvait du ‘courage’.

Si je n’ai pas le choix, alors je vais me battre.

Ses yeux brillèrent d’esprit combatif. Il n’était peut-être pas Grid dans la réalité, mais il avait tout de même sa fierté.

« Regardez-moi ce connard. »

L’étudiant s’énerva davantage en voyant qu’il n’avait pas peur, et il lui lança un coup de poing. Son coup était rapide car il n’avait aucun problème à frapper quelqu’un. Youngwoo fut surpris en regardant le poing approcher.

Mais il est lent… ?

Il avait mené de nombreuses batailles face à des adversaires puissants dans Satisfy et tout comme sa dextérité, sa vision s’était améliorée dans la réalité. L’étudiant n’avait aucune expérience dans les arts martiaux et n’était pas une menace pour lui.

Allez, on la joue adroitement…

Youngwoo parvint à éviter le poing du jeune homme avec une esquive rapide.

« Quoi ? Il l’a évité ? » S’exclama l’étudiant comme si c’était insensé.

Il cracha alors sa cigarette et frappa d’un coup de pied. Comme tout coréen, il avait appris le Taekwondo pendant son enfance, donc son coup de pied était plus puissant et rapide que son coup de poing.

Concentre davantage de force dans tes cuisses et tes fesses, et le haut de ton corps se déplacera en avant plus rapidement.

Les conseils de Piaro lui traversèrent l’esprit et, au même moment, il mut le haut de son corps vers l’avant. Le coup de pied de la jeune brute passa alors au-dessus de sa tête sans le toucher, ce qui lui fit ressentir quelque chose d’étrange.

N’utilise pas juste tes membres ; mobilise les muscles de ta gorge et mets le poids au bout de ton épée.

Une épée ? Il en avait brandi une des milliers de fois ! Quant à ses muscles, Piaro lui avait appris en détail comment les contrôler. Il imagina que le bout de ses doigts était son épée et frappa.

Peeok !

« … ! »

Le jeune homme ne put réagir à ce coup venant d’en dessous, et il fut frappé au menton. Il s’effondra sans même pouvoir crier.

« Hein… ? »

« Q-quoi ? »

Les étudiants furent choqués, car ils n’auraient imaginé que leur ami se ferait vaincre. Youngwoo était encore plus surpris qu’eux.

J’ai gagné ?

C’était la première fois de sa vie qu’il frappait quelqu’un, et il l’avait même envoyé au tapis. Auparavant, il se serait fait démolir ou il se serait enfui.

Badum ! Badum !

Son coeur battit sourdement devant cette nouvelle expérience, alors que les autres étudiants se ruèrent sur lui.

« Enfoiré ! » Un type se jeta sur lui de toutes ses forces, mais Youngwoo resta calme.

Quelle attaque bâclée.

La trajectoire de son coup de pied était très simple, aussi recula-t-il de deux pas avant de balancer son bras.

Chaaeng !

Sa main frappa précisément la cheville de son assaillant.

« Argh… ! »

Lorsqu’il s’était rendu à l’île de Cokro pour récupérer les pierres de feu, il avait volé des heures durant sans s’arrêter et avait découvert le plaisir de repousser ses limites. Comme il voulait retrouver cette sensation addictive dans la réalité, il faisait du jogging tous les matins avec Sehee, et il escaladait des montagnes durant le week-end. Il n’oublia pas non plus de soulever de la fonte.

Il répété ces exercices trois mois durant et par conséquent, son corps était bien plus disciplinés que ceux des étudiants, remplis d’alcool et de tabac.

« Ça… Ça fait mal… »

La brute qu’il avait frappée tremblait de douleur ; il avait l’impression d’avoir été touché par un tuyau de métal. Youngwoo suivait les enseignements d’un grand épéiste, aussi déployait-il une force insupportable par des gens ordinaires.

« M-Mais… ! »

D’après les rumeurs flottant sur le net, il était censé être un loser qui se faisait toujours tabasser, mais il s’avérait qu’il savait bien se battre ? Les deux étudiants restants étaient ébranlés.

De son côté, Youngwoo était en admiration devant ses propres capacités, et il voulait se battre davantage. Il voulait profiter de sa nouvelle force.

« Bah alors ? Vous venez ou quoi ? » Les provoqua-t-il en leur faisant signe d’approcher du doigt. Les deux brutes restantes ne le supportèrent pas et avancèrent.

« C’est quoi cet air triomphant, hein ? »

Pepeok ! Peok !

La baston commença et les étudiants balancèrent leurs poings au petit bonheur la chance. Personne ne pouvait éviter deux coups simultanés à moindre d’être un artiste martial.

Youngwoo réagit en utilisant le jeu de jambes qu’il avait appris de la danse du sabre de Pagma. Il ressemblait à Bruce Lee, tant il se déplaçait fluidement, et il esquiva les attaques des deux hommes.

Ce ne dura cependant qu’un temps. Son corps n’était pas assez entraîné pour suivre les mouvements qu’il voulait faire. Comme il n’était pas plus sportif qu’une personne normale, et il ne pouvait pas reproduire la danse du sabre de Pagma éternellement. À un moment, il fit un pas de travers, tordit sa jambe et sa posture s’effondra.

« Ah ah ! C’est un abruti en fait ! »

Youngwoo subit les attaques à l’aveugle des deux brutes, qui se moquèrent de lui.

« Argh ! Eek ! »

Bam bam bam !

Il eut l’impression de voir des étoiles briller devant ses yeux. Pendant ce temps, Sehee et Yerim furent libérées.

« Fuyez ! »

Il manqua de leur crier d’appeler la police au plus vite, car il savait qu’elles le feraient sans qu’il leur dise.

À ce moment.

« Bon, ça suffit. »

Contrairement à Sehee, qui criait et ne savait que faire, Yerim bondit légèrement dans la mêlée. Ses jambes blanches et lisses frappèrent les étudiants et attirèrent le regard de leur victime.

Pakak !

Bien qu’elle porte une mini-jupe, ses coups de pied frappèrent parfaitement le dos des brutes.

« Tousse… »

« Argh ! »

Youngwoo se demanda s’ils avaient été tués sur le coup, car ils s’évanouirent avec des yeux révulsés.

Hein ? Pourquoi est-elle si forte ?

Alors qu’il était encore stupéfait, Yerim lui tendit la main.

« Peux-tu te relever, mon prince ? »

Elle avait l’air magnifique sous la lueur des lampadaires. Elle avait une telle maturité qu’on avait du mal à croire qu’elle était encore au lycée, et ses yeux en demi-lune pouvaient fasciner n’importe qui.

Mais comme elle était mineure, Youngwoo ne la voyait pas comme une femme.

Un peu plus tard, devant une supérette…

« Quoi ? Tu es 3e dan de Taekwondo ? Pourquoi es-tu restée sans rien faire alors ? C’est abusé. »

Sehee et Yerim frottaient des yeux contre le visage tuméfié de Youngwoo. (NdT c’est censé résorber les bleus là-bas…) Il était entouré de deux belles demoiselles et ressemblait à un roi à la tête d’un harem sorti tout droit d’un manwha. Cela dit, il se fichait du regard des gens tant il était occupé à grommeler.

« Oppa n’aurait pas été dans cet état si tu t’étais battue dès le début, Yerim. »

« C’est grossier que d’interrompre un combat entre hommes, alors j’ai pris sur moi. »

« Ce n’était pas un combat entre hommes, c’était un quatre contre un… »

« Hé hé, quoi qu’il en soit, c’était super. »

Youngwoo n’était pas plus fort qu’une personne normale, mais le courage dont il avait fait preuve pour protéger sa sœur méritait des louanges. Ce jour-là, le béguin qu’éprouvait Yerim à l’égard de Youngwoo devint un vrai amour. Elle voulait vraiment l’épouser.

« Aaah… Bon, rentrons à présent. Et dorénavant, je vous interdis toutes les deux de vous rendre dans les salles de capsules. Je vais vous en acheter à toutes les deux. D’accord ? Hein ? »

Youngwoo tenta de se lever de sa chaise, mais ses muscles étaient endoloris suite au combat et il tituba. Yerim l’attrapa pour l’empêcher de tomber.

« Aaaaah~. » Elle poussa un cri étrange, car les doigts du jeune homme avaient glissé de son aisselle à sa taille.

« P-plaît-il ? » Demanda-t-il, surpris.

Yerim rougit et ses yeux devinrent moites. « Tu es vraiment quelqu’un de fantastique, Oppa… »

Que voulait-elle dire par là ? Sehee l’ignorait, mais Youngwoo, lui, avait très bien compris. Il s’éclaircit la gorge d’embarras.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 223
OG Chapitre 225

Related Posts

8 thoughts on “OG Chapitre 224

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com