OG Chapitre 233
OG Chapitre 235

Bonjour tout le monde ! Vous vous demandez certainement pourquoi je n’ai pas posté jeudi/vendredi.

C’est tout simplement parce que j’avais une petite gastro~ ! Ahlala, les joies des aller-retour entre le lit et les toilettes ! Du bon-heur !

Bref, voilà le OG d’avant hier, histoire de me rattraper un peu ! Bonne lecture !

 

 

Chapitre 234

Grid récupéra une partie de son endurance et s’assit, non pas sans mal, sur un morceau de pierre plat. Il remarqua alors les regards que lui portaient ses camarades.

L’atmosphère a changé…

Était-ce parce qu’il avait surmonté cette grande épreuve en dépassant plusieurs fois ses limites ? En tout cas, il avait l’impression d’avoir appris énormément de choses. Il partagea les informations des objets avec les guildeux.

[Collier du Gardien]
[
Rang : unique (ensemble)]
[
Durabilité : 23/23   Défense : 35]
[* +30 Indomptable]
[* Quand l’ensemble est porté : +100 Défense]
[ * Quand l’ensemble est porté : +50 Indomptable]
[Un collier
qui est apparu dans le monde grâce au Doppelgänger des la Forêt Mystérieuse.]
[Il donne à son porteur une grande défense et une volonté puissante.]
[
Condition d’utilisation : niveau 300 ou plus.]
[
Poids : 15]

[Bracelet du Gardien]
[
Rang : unique (ensemble)]
[
Durabilité : 21/21   Défense 37]
[
* +30 Indomptable]
[* Quand l’ensemble est porté : +100 Défense]
[ * Quand l’ensemble est porté : +50 Indomptable]
[Un collier
qui est apparu dans le monde grâce au Doppelgänger des la Forêt Mystérieuse.]
[Il donne à son porteur une grande défense et une volonté puissante.]
[
Condition d’utilisation : niveau 300 ou plus.]
[
Poids : 11]

« Oh, c’est un accessoire magique ? »

« C’est bien ça, mais… Un accessoire offrant de la défense ? »

La plupart des accessoires n’offraient pas de défense. L’anneau de Doran, par exemple, était capable d’exercer des soins considérables, équivalents à un rang légendaire, mais il ne donnait aucun point de défense. Le Collier et le Bracelet du Gardien, par contre, en donnaient beaucoup…

Avec l’effet d’ensemble, la défense augmente de 172 points…

C’était des bonus comparables à ceux de gantelets ou de bottes lourdes de rang normal de niveau 300. Autrement, dit, la défense donnée par ces deux accessoires était extraordinaire… Mais les guildeux n’étaient pas contents.

« Ça n’offre que de la défense ? Il n’y a aucune autre option ? »

« Yeeep… Un accessoire devrait au moins proposer de la résistance à tel ou tel attribut. »

« J’ai besoin d’accessoires diminuant les temps de rechargement. »

« Ils augmentent la stat indomptable, mais cette stat n’est pas géniale en soi. »

[Indomptable]
[Offre une certaine probabilité d’invalider une partie des dégâts à venir. Plus votre vie est basse et plus cette probabilité sera élevée.]
[ * plus votre stat est élevée, et plus ses effets seront manifestes.]
[ * vous ne pouvez pas distribuer de point dans cette stat.]

D’après la description, Indomptable était une stat spéciale excessivement utile, notamment pour les tanks, les joueurs en première ligne encaissant les attaques. Cependant, la plupart des gens considéraient que cette stat était à chier, car elle avait très peu de probabilité d’être activée.

Grid était plus familier avec Indomptable que quiconque.

C’est effectivement une stat de merde.

Il avait à ce moment près de 900 points dans Indomptable et malgré ça, il n’avait jamais bénéficié de l’effet de la stat. Tout le monde était déçu que de tels accessoires tombent d’un boss aussi puissant.

Le forgeron ne partageait pas leur sentiment, cela dit.

« Si ça ne vous dérange pas, je voudrais utiliser ces accessoires. »

Après qu’il soit devenu le Successeur de Pagma, il s’était débrouillé seul pour obtenir tout son matériel, que ça soit à travers les raids ou en le produisant. Cependant, les forgerons ne pouvaient pas produire d’accessoire et comme il n’en tombait que rarement, il n’en avait aucun.

Je n’ai pas réussi à trouver quelqu’un capable de travailler l’orichalque violet… 

Il était même reconnaissant que l’ensemble d’accessoire soit tombé. Les membres de Surstuffé acceptèrent tous sa requête sans condition.

« Tu devrais faire ce que tu veux, Grid. »

« Tu occupes la première place dans ce raid, donc il est normal que tu obtiennes ce que tu veux. »

« Merci à tous. »

Après avoir remercié ses camarades, il partagea les informations de l’épée à deux mains.

[Épée à deux mains du Doppelgänger]
[Rang : légendaire]
[Durabilité : 731/731 Puissance d’attaque : 780~1,516]
[Vitesse d’attaque : -6%]
[ * Ignore 20 % de la défense de l’ennemi.]
[ * Augmente la puissance des techniques offensives de 20%]
[Une épée à deux mains que le Doppelgänger de la Forêt Mystérieuse a reproduit.]
[Le monstre a imité l’oeuvre du forgeron légendaire Pagma, mais seulement en apparence ; sa puissance est loin d’égaler l’oeuvre originale.]
[Conditions d’utilisation : niveau 320 et plus, plus de 2,010 points en force, Maîtrise Avancée de l’Épée niveau 2 et plus.]
[Poids : 3,955]

« Woah…! »

« Elle est sensas ! »

L’épée proposait des performances écrasantes. Les membres de la guilde poussèrent des exclamations d’admiration devant ses détails, et l’aventurier était également impressionné.

Elle est à ce niveau bien qu’elle ne puisse être comparée à l’oeuvre originale… ?

Sa puissance d’attaque était un poil inférieure à celle d’Échec de rang unique, mais ses options proposaient d’autres avantages. Les 20 % de dégâts en plus sur les techniques offensives étaient tout particulièrement remarquables.

Que j’utilise cette épée et les danses du sabre de Pagma seront sans aucun doute grandement renforcées… 

L’épée à deux mains du monstre n’était évidemment pas assez bonne pour remplacer Échec, et du coup elle ne lui convenait pas. C’était également le cas pour ses collègues.

« C’est dommage que ce soit une épée à deux mains. »

« J’aurais aimé que ce soit une arme à une main… »

Personne d’autre n’utilisait d’épée à deux mains dans la guilde. Toon, le maître des bêtes, pouvait en utiliser une, mais ce n’était pas son arme principale. Tout le monde éprouva du chagrin.

« Pourquoi ne tenteriez-vous pas de vous attaquer à un style d’escrime à deux épées ? » Suggéra alors Lauel.

« Un style à deux épées ? Tu veux dire, manier deux épées en même temps ? »

« C’est ça. »

Quelques classes d’épéistes obtenaient un sort passif appelé ‘style à deux épées’, qui leur permettait d’utiliser deux épées au lieu d’une épée et d’un bouclier. Ça leur permettait d’employer de puissantes attaques, qui suivaient des trajectoires éblouissantes.

« Il n’a pas le passif ‘style à deux mains’… Mais ça ne devrait pas poser de problèmes, non ? »

En tant que Successeur de Pagma, Grid pouvait manier n’importe quelles armes, qu’il en ait ou non la maîtrise. Tout le monde le savait, dans la guilde. L’intéressé, cependant, était assez négatif : « Comment voulez-vous que j’utilise deux épées à une main… »

Leur poids n’était pas un problème, étant donné que sa stat de force était stratosphérique. Échec était légère de base, et il pouvait manier la lourde Épée à deux mains du Doppelgänger avec une facilité relative. Mais là n’était pas le problème. Ces deux épées faisaient chacun 2m de long, et manier deux armes plus grandes que lui en même temps n’allait pas être simple.

Lauel tenta de le persuader : « Vous avez grandement affiné votre contrôle durant ce raid, et ce plus que vous ne pouvez l’imaginer. Je suis sûr que vous parviendrez à maîtriser ce style si vous travaillez dur et n’abandonnez pas. Et de plus, n’avez-vous pas un super mentor ? »

Lauel désigna Piaro du doigt et poursuivit. « Toon utilise deux lames de poignet et Piaro est le plus meilleur épéiste ; ne parviendrez-vous pas à maîtriser le style à deux épées un jour ou l’autre en étudiant avec eux ? »

« Hmm… »

C’était assurément tentant. L’Épée à deux mains du Doppelgänger augmentait les dégâts basiques et ceux des techniques, aussi pourrait-il atteindre une puissance d’attaque bien plus élevée en profitant des deux armes durant la danse du sabre de Pagma.

J’ai envie de relever le défi.

Son sang commença à bouillir, mais il y avait un problème : l’Épée à deux mains du Doppelgänger était un objet qu’il avait obtenu avec ses camarades guildeux. Il ne pouvait pas monopoliser tout le butin.

Il se mit à hésiter.

« Suis les conseils de Lauel. »

« Il a raison, c’est une bonne idée ! Tu peux utiliser n’importe quelle arme sans limite, non ? Tu devrais profiter de cet avantage. »

« Les accessoires vont augmenter ta défense, alors l’idéal serait que tu augmentes également ta puissance d’attaque. »

« Les gars… »

Ils voulaient généreusement tout lui offrir. Lui faisaient-ils une faveur ? Par le passé, Grid aurait gloussé et aurait accepté sans broncher, mais les choses avaient changé : il avait à présent une conscience.

Les guildeux l’encouragèrent en le voyant hésiter.

« De toute façon, tu es le seul à pouvoir utiliser une épée à deux mains. Devrions-nous la vendre aux autres ? Absolument pas ! Je ne veux pas qu’un joueur classé lambda mette la main sur une arme aussi puissante. »

« Ouais ! On ne va pas faire de fleurs à nos rivaux ! »

« Et de plus, on te doit beaucoup, Grid. »

Le forgeron, une fois devenu le maître de la guilde Surstuffé, avait équipé gratuitement les guildeux de ses objets, car il pensait que c’était son devoir de maître de guilde. De plus, il se sentait toujours reconnaissant à leur égard.

Et maintenant, ses camarades lui rendaient sa bonté.

« Merci beaucoup… ! »

L’Épée à deux mains du Doppelgänger valait au moins 3 millions de pièces d’or. L’aventurier était aux anges.

***

Grid et les membres de Surstuffé traversèrent la Forêt Mystérieuse et escaladèrent la montagne, à la recherche de mines. Pendant qu’ils avançaient, Piaro et le jeune homme discutaient du maniement des deux armes.

« Il est extrêmement difficile de s’habituer rapidement à manier deux épées, et il est même théoriquement impossible de maîtriser le maniement de deux épées à deux main. »

« Alors quoi, je devrais abandonner ? »

« Non, je n’ai pas dit ça. Vous devriez pouvoir surmonter cette difficulté avec le pouvoir de Pagma, mais ça prendra du temps. Quoi qu’il en soit, ne vous faites pas de mouron : je vais vous apprendre à utiliser deux épées lors de vos danses du sabre. »

« Il y a une petite cabine sur la pente ! » Cria Huroi, qui marchait en tête.

« Une cabine ? »

Une personne vivait dans un endroit dangereux, où personne ne pouvait entrer à cause du doppelgänger ? Les guildeux étaient curieux, mais ils n’oublièrent pas leurs manières : ils frappèrent donc à la porte de la cabine.

« Est-ce qu’il y a quelqu’un ? »

« … »

Le silence fut leur seule réponse.

« Devrions-nous entrer ? »

Vantner n’était pas certain qu’il n’y avait personne, mais il ouvrit toutefois la vieille porte. Le groupe fut alors assailli par une odeur de moisi.

« Cette cabine n’a pas été nettoyée depuis au moins dix ans. »

La bande commença à fouiller la maison, dans laquelle il n’y avait rien d’autre qu’un petit lit et un bureau.

« Uh ? C’est quoi, ça ? »

Le chauve découvrit une vieille boîte de stockage faite de bouleau, et verrouillée comme un coffre au trésor. Qu’y avait-il à l’intérieur ? Curieux, le tank tenta de briser la boîte, mais le système l’en empêcha.

[Il ne se passe rien.]

« Ah… On dirait qu’on a besoin d’une clef pour l’ouvrir ? »

« Laisse-moi m’en occuper. »

Grid s’avança et sortit son ‘passe-partout’.

Clink.

La serrure rouillée s’ouvrit sans la moindre résistance.

« Qu’est-ce que… ? »

La boîte contenait un petit livre, que le forgeron ouvrit.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 233
OG Chapitre 235

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 234

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com