OG Chapitre 312
OG Chapitre 314

Yo o/

Voici donc la suite de ce vilain cliffhanger, et elle en valait le coup ^^

Bonne lectuuuuuuure !

 

 

Chapitre 313

 

Grid va accepter mon offre.

Un élixir avait une telle valeur que Chris en était convaincu. Satisfy avait toutes sortes de drogues médicinales, mais les élixirs avaient un effet unique.

Ça peut augmenter les stats jusqu’à 10 points…

En prendre un revenait à gagner un niveau. Combien de gens au monde pouvait résister à une telle tentation ? Il était sûr qu’il n’y en avait aucun.

« D’accord, je vais vous faire une arme. »

Le forgeron accepta naturellement sa proposition.

« Faites-moi la meilleure arme, s’il vous plaît. Une comme l’épée à deux mains bleue que vous utilisez. » Demanda sincèrement Chris. Il annulerait l’offre s’il n’obtenait pas une épée comme Échec.

« Croyez-en moi. »

Grid voulait obtenir l’élixir, mais il se sentait également honoré. C’était la première fois qu’il recevait une commande de quelqu’un n’appartenant pas à la guilde. Il se sentait fier, que ce soit en tant que forgeron légendaire ou en tant que maître de Surstuffé. Il n’avait aucunement l’intention de prendre cette demande par-dessus la jambe.

Je l’ajouterai à l’ensemble Grid.

Après les bottes de Grid, il était temps de faire une épée à deux mains. Il allait s’inspirer d’Échec, de Dainsleif, de l’Épée du Doppelgänger, de la Lance de Raphaël, de Iyarugt et des autres pour produire l’arme de son ensemble.

Je vais ajouter une option spéciale.

Son sourire rusé grandit d’une oreille à l’autre.

 

***

 

« Je ne vois aucun membre de Tzedakah nulle part. »

« Se planquent-ils parce qu’ils savent qu’on est là ? »

Cinq personnes étaient réunies dans le jardin du château de Reidan ; les cinq capitaines de la Guilde Géante. Ils étaient venus à Reidan avec Chris, et ils étaient très déçus. Les Tzedakahs étaient leurs ennemis depuis L.T.S, et ils n’en avaient pas vu un seul.

« Je voulais voir Regas, après tout ce temps. »

Mihara, le 1er épéiste magique, était particulièrement déçu. Il s’était battu 14 fois contre Regas, pour un résultat de 3 matchs nuls et de 11 défaites. Il comptait ajouter une victoire à ce score humiliant aujourd’hui, mais pas de Regas à l’horizon.

« Nous ne sommes pas venus ici pour nous battre. Contrôle-toi et ne cause pas de problèmes, s’il te plaît. » Demanda le 1er épéiste, Zirkan.

Il avait perdu un temps face à Ibellin, mais il avait consolidé sa première place. Ibellin était prometteur, en tant qu’un des 10 Débutants, mais il n’avait pas encore assez d’expérience pour surpasser Zirkan.

« Déso, déso, je vais me retenir. J’disais juste ça comme ça. »

Mihara avait tendance à faire ce qu’il lui plaisait sans retenue, mais il obéissait toujours aux ordres de Zirkan, tout comme les autres capitaines. Zirkan était le maître de Chris, aussi était-il difficile de lui résister.

La seule femme du groupe, Pinky, changea de sujet. « Au fait… Il n’y a rien à voir dans ce château. » Elle trouvait le château laid car bien qu’il soit grand, il n’avait aucun aménagement paysager, aucune décoration… Et ce n’était pas tout.

« Il n’y a pas grand monde. »

Reidan était une grande ville, mais il n’y avait personne dans les rues. Il était vraiment très difficile de traverser le désert pour la rejoindre.

« Reidan se développe bien plus lentement que nous ne l’avions prédit. »

« Surstuffé n’a même pas 30 membres ; ils sont incapables de gérer correctement cette grande ville seuls. »

« Mais l’agriculture se porte bien, non ? »

« Qu’une grande ville comme celle-là soit développée en une ville agricole est la preuve de leur incompétence. »

Les Surstuffés n’étaient bon qu’à se battre, leurs compétences générales étaient médiocres. Du moins était-ce ce que pensait les cinq capitaines. Ils ignoraient que Surstuffé avait secrètement absorbé les Chevaliers d’Argent, ou encore qu’il y avait une mine de mithril jaune quelque part dans le désert.

Bairan était une petite ville au nord du Royaume Éternel, et l’Île de Cokro débordait de ressources. Si ces cinq zigotos venaient à apprendre que les membres de Surstuffé étaient répartis entre ces trois endroits, ils seraient choqués par la puissance de la guilde…

« Aaah, je m’emmerde. Je vais aller faire un tour, alors prévenez-moi quand Maître reviendra, s’il vous plaît. »

« Ne cause pas de problèmes. »

« Oui, je sais. Qui crois-tu que je sois ? »

Mihara rit de bon cœur, quitta son groupe et partit en vadrouille pour tromper son ennui.

« Woah, il n’y a vraiment rien à voir. En quoi est-ce un duché ? »

Mihara était d’une humeur massacrante après avoir trouvé que Regas était absent. C’était quelqu’un qui cherchait constamment à être stimulé, aussi n’appréciait-il aucunement l’ennui.

« Oh ? »

Alors qu’il grommelait entre ses dents, il s’arrêta tout à coup, le regard rivé sur une vieille fontaine. Une jolie domestique PNJ avait attiré son attention.

« Voilà une occasion parfaite de passer le temps. »

Mihara approcha de la domestique. « Hé, laisse-moi toucher ton corps. »

Les joueurs n’accordaient généralement aucun respect aux PNJs, à moins qu’ils ne donnent de quêtes. Les PNJs de basse condition n’étaient même pas considérés comme des êtres humains. Comme les hommes ne cessaient de se blesser les uns les autres, il était impossible de protéger les droits des PNJs, et c’était d’ailleurs un des plus gros problèmes de Satisfy.

« Kyaaak ! »

La domestique, qui arrosait les fleurs, fut répugnée par l’homme qui avait surgi de nulle part et qui lui tripotait les fesses. Mihara trouva sa réaction amusante.

« Pourquoi cris-tu ? Je ne fais que te toucher un peu les fesses, non ? »

À ce moment…

« Qui êtes-vous ? »

Une voix grave résonna à l’oreille de l’agresseur, qui tourna son regard dans sa direction. Il vit alors un homme entre deux âges, qui tenait une binette et avait l’air d’être un fermier. Il s’appelait Piaro, et il était un PNJ comme la domestique.

« C’est une ville agricole, donc il y a des fermiers partout. »

Mihara lui fit signe de s’en aller de la main.

« Fous le camp. »

« Je vous ai demandé qui vous étiez. »

Piaro posa à nouveau sa question au lieu de reculer. Mihara ne lui prêta plus attention et continua de tripoter la domestique au lieu de se soucier de lui. Il n’aurait jamais pu imaginer le désastre que sa décision allait causer.

« Tout ce qui se trouve à Reidan appartient au Duc Grid. Même l’Empereur de l’Empire Saharien ne peut convoiter ses biens. »

La voix de Piaro devint plus basse encore.

Mihara fronça les sourcils. « Ce con raconte n’importe quoi alors que je suis occupé à toucher le cul de… Heok ? »

Une binette vola dans sa direction. Comme son niveau et son agilité étaient inférieurs à ceux de Piaro, il la détecta à peine et il dut lancer Hâte pour réussir à l’esquiver.

« Comment un fermier ose-t-il me menacer ? » Hurla-t-il, furax.

Hwaruruk !

Mihara dégaina une épée ardente. Son jugement était déjà faussé par la menace que représentait le fermier, qu’il tenta de tuer. Mais du point de vue de Piaro, il ne représentait aucun danger.

« Ici, c’est Reidan. »

Teong !

« Quoi… ?! »

Mihara resta ahuri devant le fermier qui lança une petite graine dans sa direction.

« Pauvre merde. »

Teong !

« Keook ! »

La graine le frappa en plein front.

[Vous avez subi 9,150 points de dégâts.]

« Ça n’a aucun sens… ! »

« Un type comme vous n’a aucun droit d’être là. »

Teong !

« Kuaack ! »

Mihara poussa un cri perçant. Une graine traversa à nouveau les airs et le frappa en plein cœur, ce qui le fit souffrir terriblement.

J-je vais me faire tuer par des graines ?

Mihara jeta un œil à sa vie, et il eut l’impression d’être en plein cauchemar. Le fermier lui jetait des graines dessus, à lui qui était 1er au classement des épéistes magiques. C’était des petites graines, comme des graines de tournesol ; il ne pouvait pas être tué par une chose pareille ! Mais la réalité était implacable…

[Vous êtes mort.]

Mihara fut frappé au front par une 4e graine et vit un monde gris.

Je ne toucherai plus jamais le cul d’un PNJ… !

Le système de protection de PNJ avait été terriblement renforcé ! Mihara fut déconnecté.

 

***

 

[Création du Forgeron Légendaire]
[Vous pouvez créer trois méthodes de production supplémentaires à chaque fois que la ‘Maîtrise du Forgeron Légendaire’ monte en niveau. ]
[Nombre d’objets pouvant être actuellement créés : 12/18]
[ * Les objets produits par cette méthode seront automatiquement signés du nom du créateur.]

Pour la première fois depuis ses fameuses Bottes de Grid, le forgeron commença la conception d’un objet. Il fit un schéma mental de l’épée à deux mains qu’il avait l’intention de créer, ce qui était un progrès considérable par rapport à l’époque où il se lançait sans réfléchir.

Le pire aspect d’Échec est sa taille excessive.

Si Échec faisait 3 mètres de long, c’était parce qu’il jugeait qu’une épée à deux mains était cool lorsqu’elle était grosse. Cependant, sa taille s’était révélée une gêne : il était grandement restreint par l’environnement, et sa manipulation même était difficile. Elle touchait particulièrement souvent le sol…

Une longueur d’un mètre quarante est idéale.

Il valait mieux également augmenter son épaisseur de 4cm, car un des avantages des épées à deux mains était leur utilisation défensive.

Augmentons également son poids.

Le plus gros avantage d’Échec était sa légèreté, due à l’orichalque bleu. La vitesse d’attaque était élevée bien que ce soit une grosse épée, mais sa puissance destructrice n’était pas maximisée due à l’absence de masse derrière le coup.

Je vais donc utiliser de l’orichalque bleu et du fer noir comme matériaux.

Le tranchant de la lame serait maximisé par la présence de l’orichalque bleu, tandis que le poids de la lame augmenterait grâce au fer noir.

« … »

Grid garda les yeux fermés tandis qu’il continua de tracer le contour du nouvel objet. Les jeunes forgerons présents dans la forge, que Khan surveillait, ne parvinrent pas à comprendre son comportement.

« Il est venu travailler, alors pourquoi garde-t-il les yeux fermés ? »

« Est-ce qu’il fait la sieste ? »

« Pour quelle raison ferait-il la sieste ? Il médite. Le duc essaie de déterminer quel genre d’arme il va créer, avant de commencer. »

Oooh.

Deux des jeunes qui discutaient avaient des yeux exceptionnels. C’étaient les forgerons qui avaient atteint le rang de forgeron avancé. Khan les apprécia d’autant plus en entendant leurs déductions.

Ce sont les enfants qui assisteront Grid quand je serai parti.

Khan avait accordé une pause à tous les forgerons pour leur donner une chance de voir Grid à l’ouvrage. Les jeunes apprentis posèrent des questions en le voyant travailler, ce qui leur permit d’apprendre un peu plus.

« Il est temps de commencer. »

Après la méditation, Grid utilisa la technique de Création d’Objet et dessina l’Épée à deux mains de Grid, puis il sortit enfin son marteau.

Ttang ! Ttang !

Les jeunes forgerons de Reidan ne perdirent pas une miette des mouvements du forgeron légendaire.

 

***

 

Trois jours après que Grid ait reçu sa commande.

J’ai terminé.

Chris chassait des monstres dans le désert quand il reçut enfin le message privé du forgeron. Il se rendit joyeusement droit à Reidan.

« Ohh… ! »

Chris resta ébahi devant les détails de l’objet créé, dont les performances surpassaient ce à quoi il s’attendait. Cependant, son visage se raidit lorsqu’il vérifia les options.

[ * Cet objet ne peut être réparé que par son fabricant.]

Espèce de… !

Il était très rusé, contrairement à ce que les rumeurs laissaient entendre. Chris ignorait que Grid évoluait constamment.

« Alors, marché conclu ? » Demanda Grid en riant.

Chris était très contrarié, mais les performances de l’arme étaient si désirables qu’inévitablement, il finit par hocher la tête.

« Je vais… procéder à l’échange… »

Ce fut le moment où le n°3 au Classement Global et le chef de la Guilde Géante devint l’esclave du pouvoir des objets. Il ne pouvait plus vivre sans Grid, à présent.

 

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! Ça fait toujours plaisir !

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 312
OG Chapitre 314

Related Posts

9 thoughts on “OG Chapitre 313

  1. Comme attendu de la part qui Maléfique Grid !
    Sinon il fallait bien que Piaro fasse son apparition au bon moment pour humili/défoncer le pervers…
    Merci pour ce chapitre succulent !

Répondre à Joumangie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com