OG Chapitre 320
OG Chapitre 322

Reidan, c’est peut-être une ville paumée dans le désert, mais elle a un effet particulier sur les gens de la Guilde Géante.

Elle leur apprend l’humilité 😀

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 321

 

« Je vous salue, mon Duc ! »

Piaro arriva à l’heure promise sur le terrain vague faisant face à la forge de Khan. Grid l’y attendait avec une expression grave, due à l’apparence du fermier. Ce dernier, comme la veille, portait de vieux vêtements tachés de terre et une binette rouillée.

L’image d’Épinal d’un fermier, et d’un fermier pauvre qui plus est !

« Dois-je prendre le fait que tu ne t’habilles pas formellement comme le capitaine de la Division des Chevaliers Surstuffés comme un signe de déloyauté ? »

Grid lui rentra dans le lard. Il n’avait toujours pas accepté que Piaro soit un fermier.

Ce dernier campa sur ses positions.

« Je m’habille en fonction de mes devoirs. Actuellement, je suis un fermier, d’où ces vêtements. »

« Je vais mettre un terme à cette foutue vie de fermier aujourd’hui ! »

« Vous n’avez pas à faire ça. Ne vouliez-vous pas me voir devenir plus fort ? En tant que fermier, je suis capable d’exercer une puissance supérieure à ce dont j’étais capable auparavant. Je suis à présent bien plus fort que je ne l’étais en tant que grand épéiste. Reconnaissez-le et respectez la voie que j’ai choisi, s’il vous plaît mon Duc. »

« Un fermier est plus faible qu’un saint épéiste ! Abandonne cette voie et deviens un saint épéiste ! »

Grid se tut après ça, et il dégaina deux armes.

[Vous avez équipé Échec +9.]
[Vous avez équipé l’Épée à deux mains de Grid.]

L’Épée de Grid, encore terne hier, brillait à présent de la couleur de l’enchantement +8 grâce à l’utilisation de toutes les pierres d’enchantement qu’il avait rassemblé jusque-là. Quel dommage qu’il n’ai pas atteint les +9.

« Je suis différent d’hier ! » Affirma le forgeron d’un air assuré, ce que Piaro ne comprenait pas.

Pourquoi le croit-il ?

N’avait-il pas vu hier la différence entre eux ? Il n’avait pas pu s’améliorer en une journée seulement, alors d’où tirait-il son assurance ?

Il est le seigneur de 20,000 personnes et une légende.

Si c’était de l’arrogance, alors il y avait un gros problème. Cette arrogance pouvait facilement lui créer des ennemis et le mettre en danger. Piaro ne partageait pas les valeurs de Braham, aussi décida-t-il de le démolir par pure loyauté à son égard.

« Je vais te montrer ma force, aujourd’hui. »

Dès qu’il vit Piaro s’armer de sa houe et de sa binette, Grid lui fonça dessus comme s’il n’avait attendu que ça, et il brandit Échec en jouant sur sa grande portée.

Chaaeng !

Le fermier la bloqua avec sa binette et il recula en utilisant le contrecoup.

Kuooooh !

L’air autour de Grid commença à trembler. Ses cheveux noirs, comme les pierres l’entourant à terre, commencèrent à flotter. C’était les signes avant-coureurs de la danse du sabre de Pagma : Transcender.

[Vous entrez en monde transcendantal.] 
[Votre puissance d’attaque est doublée. Vos attaques de bases vont être converties en attaque à distance.]
[Cet effet va durer 30 secondes.]

« Évite ça si tu ne veux pas mourir. »

Kwa kwang ! Kwa kwa kwa kwang !

Le forgeron frappa continuellement de ses deux épées, donnant naissance à chaque fois à de puissantes larmes d’énergie.

Hah.

Piaro admira la technique tandis que son adversaire poursuivit sur sa lancée.

Il est certainement différent d’hier.

La veille, Grid s’était battu uniquement avec son escrime et en avait souffert. Ce coup-ci, il avait attaqué dès le début avec la danse du sabre de Pagma. Ses techniques légendaires étaient sa seule chance de compenser le gouffre le séparant du fermier. Ce dernier fut impressionné par sa sagesse.

Mais…

La différence entre leurs capacités de base était trop grande. La sagesse seule ne pouvait pas surmonter ce problème fondamental.

Pepeng ! Pepepepeng !

Piaro affronta le bombardement sévère avec seulement ses outils. Une explosion retentissait à chaque fois qu’un de ces outils frappait une lame d’énergie et la faisait disparaitre.

Le fermier avait beau ne pas avoir une égratignure, un observateur pourrait le croire blesser vu qu’il était au centre d’une série d’explosion.

« C’est impossible… »

« Wow, ces dégâts de fou… »

Chris et ses collègues observèrent le combat de loin, abasourdis. De loin, le Transcender de Grid paraissait impressionnant, et il donnait l’impression qu’il dominait complètement Piaro.

Grid peut facilement affronter un adversaire devant lequel on a plié… ?

Grid est balèze !

Ils pensaient être devenus forts après avoir atteint le niveau 300, mais ils se fourvoyaient. Ils n’étaient toujours pas à la hauteur de la classe légendaire de Grid, qui s’améliorait tout comme eux. Leur fierté fut à nouveau réduite en morceaux.

« Semis. » Dit Piaro, au centre des explosions. Chris et ses capitaines furent ravis de l’entendre en pleine forme.

Je le savais ! Grid ne pourrait jamais vaincre Piaro !

Grid, ton truc avait l’air fantastique, mais ça n’était que du vent !

Ils n’étaient pas pires que Grid après avoir atteint le niveau 300. Alors que le canadien et ses amis se réjouissaient, des graines filèrent comme des balles vers le forgeron. La fille de la bande, Rosé, était certaine de le voir défait.

« C’en est fini de Grid. »

Les graines de Piaro ne pouvaient être ni bloquées ni évitées. Elles étaient rapides, puissantes et touchaient systématiquement la cible. Quelques jours auparavant, Rosé avait été touchée par une seule de ces graines, et ça avait suffi à la mettre dans un état critique. Comment Grid pourrait s’en sortir ?

Elle était sûre d’elle, mais celle était surtout trop arrogante. Elle était parvenue à cette conclusion en partant du principe qu’elle lui était supérieure mais dans les faits, le forgeron était bien meilleur qu’elle.

« Déplacement Libre. »

C’était un sort attaché au titre de ‘Héros Secret’. Il avait une limite de portée et une heure de rechargement, mais il lui permettait d’éviter toutes les techniques non-ciblées jusqu’à atteindre son adversaire.

Le Semis de Piaro était rapide et de toute beauté, mais ses graines ne pouvaient pas atteindre Grid.

« … ! »

Piaro écarquilla les yeux de surprise. Grid lui montra une rapidité épatante tout en fonçant vers lui à travers les graines.

« Ne suis-je pas différent d’hier ? » Murmura-t-il à son oreille.

Puok !

Il attaqua dès qu’il arriva devant le fermier avec la danse du sabre de Pagma, Pinacle.

« Impossible ! »

Piaro subit une grosse blessure sanglante à l’épaule, sous les regards choqués et incrédules des capitaines.

« L’adversaire que même Chris n’avait pas pu blesser… »

« Non, Piaro va bien. Grid ne peut pas faire plus. »

Il avait raison.

Piaro conserva sa posture malgré sa blessure à l’épaule. Le forgeron l’avait frappé correctement, mais la différence de niveaux entre eux lui avait permis d’éviter un coup fatal.

Chaaeng !

Le fermier ignora l’épée à deux mains plantée dans son épaule et frappa en avant de sa houe.

Je vais me la prendre !

Grid lut la trajectoire de l’attaque avec le Cache-Œil du Boucher et sa perspicacité, et il tenta de se défendre. Il voulut bloquer la houe en bougeant l’Épée de Grid, cependant l’attaque de son adversaire contenait une anomalie : elle paraissait attaquer de front, alors qu’elle frappait latéralement.

[Vous avez subi 11,900 points de dégâts.]

C’est ouf !

Grid pâlit sous le coup. Il portait le meilleur ensemble d’armure qui soit, mais il recevait tout de même autant de dégâts d’un outil agricole de rang rare ? La binette vola vers son front.

« Il est foutu ! »

Cette fois, c’était Asellas qui était sûr, car il avait été vaincu par le même coup au front par Piaro. Il avait tort, car Grid avait quelque chose qu’il n’avait pas : le pouvoir des objets.

Jeeeong !

« Ah ! » S’écria Piaro, alarmé. Il était sévèrement abasourdi, ce qui était une réaction naturelle. Un bouclier était soudainement apparu devant le forgeron et avait bloqué la binette, mais la main qui tenait le bouclier ne lui appartenait pas…

Une main qui bouge seule !

Cette main tenait même un objet ! Il imagina toutes les façons de s’en servir…

« Laisse-moi te montrer le pouvoir des objets ! » Lui dit Grid en riant.

Il lança alors Échec et l’Épée de Grid dans les airs.

Quoi ?

Il abandonnait ses armes en plein combat ? Chris et ses collègues ne comprirent pas ce qui se passait exactement car ils observaient de loin.

« E-Eh ? »

« Qu’est ce que… »

Quelque chose de ridicule se produisit : deux mains dorées supplémentaires apparurent et se saisirent des épées jetées par le forgeron ?

« Ouvrez bien les yeux ! » Dit précipitamment Chris. C’était peut-être leur seule chance d’avoir un aperçu de la puissance de Grid. Il ne pouvait pas en rater une miette.

« Qui êtes-vous ? »

« … »

Le canadien et ses collègues vacillèrent de surprise lorsqu’un bel homme, dont les cheveux blonds descendaient jusqu’à la taille. Il se nommait Asmophel, et il portait une armure blanche et une cape bleue.

C’était un PNJ.

« T’es qui, toi ? » Répondit Chris, furieux d’avoir été interrompu dans un moment important par un PNJ.

« Un capitaine de la Division des Chevaliers Surstuffés. » Répondit nonchalamment Asmophel.

« La Division des Chevaliers Surstuffés ? »

« Pfff ! »

Le nom de cette division était amusant, et Chris et les siens éclatèrent d’un rire réflexe. Cependant, Asmophel n’aima pas leur réaction.

« Et maintenant, vous vous moquez des chevaliers de mon Seigneur. »

Suuk.

Asmophel dégaina une épée à une main qui semblait être une version compacte de Dainsleif.

« Qui ose dégainer une épée devant nous ? »

« Tout le monde nous prend de haut ici ! Ne vous foutez pas de nous juste parce qu’on est couvert de terre ! »

Les capitaines, furieux, s’armèrent. Ils le payèrent au prix fort.

« Épée Rouge. »

« Keok. »

« Ugh. »

Ça arriva en un instant. Une tempête rouge de lumière apparut et tous les capitaines se mirent à saigner, à part Zirkan.

« Il n’y avait pas qu’un seul monstre… ! »

Zirkan parvint à peine à se défendre contre cette attaque, mais par pure chance. Son regard vacilla alors que cette seule technique lui permit de réaliser la différence entre eux. Asmophel le regarda en soupirant.

« Nombre de mes techniques sont mortes. »

Il était auparavant le seul rival d’un grand épéiste, aussi avait-il honte de ne pouvoir se débarrasser de ce faiblard en un coup. Alors qu’il allait attaquer à nouveau, Chris l’interpella. »

« Regardez ! »

« … »

Chris était intelligent et, après ces quelques jours avec Piaro, il avait appris à prétendre être stupide.

« Piaro nous a donné une mission dans les champs de riz ! On y va ! »

Il n’y avait rien de plus important que leur vie. Chris et les quatre autres s’enfuirent à toutes jambes, et Asmophel les laissa partir. Le plus important à présent était le duel entre son seigneur et son ami.

Que se passe-t-il… ?

Asmophel connaissait mieux que personne la force de Piaro, et c’est pourquoi il ne parvenait pas à en croire ses yeux. Quatre mains dorées tenaient trois épées à deux mains et une dague.

« Noircissement. »

Son seigneur était enveloppé de magie noir et commençait à forcer Piaro à reculer.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! Ca fait toujours plaisir !

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 320
OG Chapitre 322

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 321

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com