OG Chapitre 383
OG Chapitre 385

Bonsoir tout le monde !

La semaine est à moitié finie ! Courage !

Et voilà votre OG pour vous aider à tenir !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 384

 

Un matin d’automne glacial, devant la maison de Grid

« Renifle ! »

Avant qu’il ne s’en rende compte, Kang Cheolgyu avait passé 13 heures à attendre dehors. Son nez coulait, il tremblait de froid et il était confus.

La voiture n’a pas bougé…

Pour le dealer, une maison n’était qu’un endroit où on dormait. Il ne pouvait pas concevoir que quelqu’un puisse rester chez lui plus de 13 heures d’affilé.

C’est quoi son problème ?

Grid habitait dans une petite maison de plein pied d’un petit 82m², jardin compris. Kang Cheolgyu eut un peu pitié de lui en l’imaginant vivre seul là-dedans.

« Pauvre gars. »

Kang Cheolgyu avait perdu ses parents tôt dans la vie, il avait vécu dans la pauvreté sans pouvoir se reposer sur qui que ce soit. Il se souvenait très bien des jours passés à vivre dans un sous-sol glacial, à manger des nouilles ramyun froides… Et à présent, la situation de Grid lui rappelait la sienne…

« …Non, attends une minute.”

Grid vivait avec sa famille, non ?

Je ne suis pas en position de m’inquiéter pour lui.

Kang Cheolgyu devint soudainement dubitatif.

Pourquoi personne n’est sorti de la baraque s’ils vivent tous dans cette maison ?

Les lumières de la maison n’étaient même pas allumées.

Peut-être que…

Se faisaient-ils cambrioler ?

Kang Cheolgyu devint inquiet.

Peut-être que Grid et sa famille sont retenus en otages pour les cambrioleurs ?

Impossible. Grid était sa cible, et il devait le blesser pour être payé.

« Et merde, j’suppose que je vais devoir aller les sauver. »

Kang Cheolgyu savait peut-être bien se battre, mais il n’était pas malin. Ce n’était pas parce qu’il n’était pas allé à l’école, mais parce qu’il était né avec un cerveau épouvantable. Il avait oublié pourquoi il avait observé la maison de Grid pendant 13 heures au lieu d’y pénétrer : l’autocollant de la compagnie de sécurité à l’entrée. Ainsi, il commença à escalader la clôture.

Pourquoi avait-il pris une décision aussi stupide ? Par nervosité.

Chirpppppppp !

Le capteur détecta le dealer accroché à la clôture et fit sonner l’alarme, qui était assez puissante pour être entendu de tout le quartier.

« Heok. »

Kang Cheolgyu, surpris, sauta de la clôture et tenta de fuir… Quand quelqu’un lui bloqua le chemin.

« Tiens, un rat s’est introduit ici. »

« … ? »

L’homme portait un cache-œil qui lui couvrait l’œil gauche. C’était un jeune occidental au nez prononcé, aux yeux vert clair et aux cheveux courts gris. Une cicatrice prononcée lui traversait horizontalement le nez, comme un coup de couteau.

« Qui es-tu ? » Demanda le dealer vigilant à cet étranger qui parlait dans une langue qu’il ne comprenait pas.

« Kyaaack~ spit ! »

L’occidental ne parla pas longtemps. Il cracha ses glaires et parut s’apprêter à lui tomber dessus. Le visage de Kang Cheolgyu se tordit.

Cet taré de cyclope veut s’en prendre au chef du gang de la Vague Toxique ?

« Je ne sais pas qui tu es, mais tu vas le regretter. »

Les poings du dealer étaient rapides et puissants. Il enchaina trois coups rapides et un coup direct, une combinaison meurtrière venant tout droit de la boxe. Cependant, l’occidental était bien meilleur que lui. Il bloqua tous ses coups juste avec sa main droite avant de l’attraper par le poignet.

Kang Cheolgyu pâlit.

Oh merde, ce type est…

Il avait vu ses coups de poing aussi rapides que l’éclair et les avait même neutralisés ? Mais il était du niveau d’un boxer de classe mondiale ! L’occidental remarqua son choc et leva sa longue jambe.

Pakak !

« Kuk… ! »

Kang Cheolgyu trembla en levant son bras gauche pour se protéger de l’attaque de l’étranger. Il tenta de rétracter son poignet tenu par son adversaire, mais sa poigne était trop forte ! L’occidental le tira vers lui et leva le genou.

Peeok !

« Heeok ! »

Le nez du dealer fut écrasé par le genou solide de l’étranger, qui maintint sa prise sur son poignet alors qu’il tentait de bloquer la saignée. Kang Cheolgyu jugea qu’il ne pouvait pas se libérer de force, aussi pivota-t-il avant de frapper du coude

Il n’est pas mauvais.

L’occidental était quelque peu impressionné, mais sans plus. Kang Cheolgyu ne démontrait plus aucune force après avoir subi de gros dégâts au visage. De toute façon, l’étranger était bien plus habile au combat, et le dealer subit les affres d’une violence à sens unique.

Bam bam ! Bam bam bam !

L’occidental était vraiment cruel. Il ne cessa de frapper le dealer encore et encore jusqu’à ce qu’il ait l’air pitoyable, le visage dégoulinant de sang.

« T’es… T’es qui toi, bordel… ? »

Pourquoi cet étranger était aussi fort, et pourquoi le tabassait-il à mort comme ça ?

« Je suis le garde du corps de Grid, Toon. »

En effet, cet étranger n’était nul autre que le maître des bêtes Toon. Il avait autrefois déséquilibré le rapport de force de la mafia italienne, et il était le plus puissant joueur dans la réalité. Il se trouvait en Corée du Sud à la requête de Yura.

« Toon, il te manque des fonds pour acheter un terrain en Corée du Sud ? Si tu veux déménager en Corée du Sud comme les autres guildeux, je peux t’arranger un endroit où vivre. Tout ce que je te demande en retour est d’être responsable de la sécurité de Grid. »

Tous les membres de Surstuffé voulaient que Grid soit en sécurité car sans lui, Surstuffé n’existerait pas et sans Surstuffé, ils ne seraient pas aussi bien lotis.

Toon, en particulier, dépendait grandement de Surstuffé, car l’existence de collègues à qui il pouvait se fier était très important pour un orphelin.

« Toucher Grid, mourir. » Dit Toon dans un coréen petit nègre, avec un regard glacial d’oiseau de proie.

Kang Cheolgyu hocha la tête : « D-d’accord ! Je ne l’approcherai plus jamais à l’avenir. »

Au moment où il déclara ça…

Crack.

La porte d’entrée de la maison de Grid s’ouvrit et un jeune homme en sortit. Grid, qui avait joué pendant 13 heures dans sa capsule, avait accouru en entendant le signal d’alarme.

« Quoi ? Que se passe-t-il ? Eh ? Toon ? Pourquoi es-tu là ? Quand es-tu arrivé en Corée ? »

Grid ne comprenait pas la situation. Il voyait juste un inconnu et Toon devant lui. À ce moment, trois voitures de la compagnie de sécurité arrivèrent devant la maison.

« Vous êtes sain et sauf ! »

Les employés descendirent de leurs voitures et s’assurèrent que Grid aille bien. Il n’était pas un simple client à leurs yeux, car ils faisaient partie de ses fans.

« Euh… Eh bien oui, je vais bien. » Répondit Grid en se tenant à côté de Toon, pour qu’on ne le prenne pas pour un malfrat. Les employés de la compagnie de sécurité arrêtèrent Kang Cheolgyu et le livrèrent au commissariat, où les officiers de police furent stupéfaits.

Et au petit matin, des flashs info éclatèrent partout à la télé et sur internet.

[Grid a joué un rôle majeur dans l’arrestation d’un trafiquant de drogue.]

[Kang Cheolgyu, le chef d’un réseau de trafic de drogues en Corée du Sud, a été capturé par Grid et son collègue Toon.]

[La ville de Séoul accorde la médaille de citoyen d’honneur à Grid et Toon.]

[Le bureau de la Police Nationale va fournir une plaque commémorative et une récompense pécuniaire à Grid et Toon.]

[La Maison Bleue pense leur accorder les éloges du président.]

« …Ah, je dois jouer à Satisfy… »

Grid ne savait pas pourquoi il devait recevoir la médaille de citoyen d’honneur. C’était un honneur, mais son expression montrait qu’il trouvait la situation inopportune. Il ne voulait pas perdre son temps à voyager à la mairie de Séoul et au commissariat avec Toon, ainsi que de répondre aux questions des journalistes.

« Je n’ai pas le temps de jouer. »

« … »

Toon se sentit vaguement désolé à son encontre.

 

***

 

[Vous êtes entré dans la 40e Ile.]

Après avoir appris des choses à Lord et avoir forgé une lance et un arc, Grid retourna à l’Archipel Behen où Sticks l’accueillit.

« Vous êtes enfin revenu. »

« Je vais immédiatement commencer le défi. »

Grid ne demanda pas de nouvelles de ses collègues car il avait foi en eux et était sûr qu’ils se débrouilleraient bien. À présent, il devait se concentrer sur son propre développement. Pourquoi était-il si nerveux ?

Parce qu’il devait jouer un grand rôle lors de la 2e Compétition Internationale qui se tenait à Paris, en France.

Je dois gagner 3 médailles d’or, quoi qu’il arrive.

Était-ce parce qu’il convoitait le minéral divin, l’adamantium ? Bien sûr, mais ça restait secondaire. Il voulait obtenir de bons résultats parce qu’il était conscient de sa position de représentant du pays tout entier.

Il portait sur ses épaules les espoirs de sa famille et de 50 millions de personnes, et il ne voulait pas les décevoir. En effet, Grid avait à présent un grand sens des responsabilités. C’était une attitude noble, incomparable avec celle qu’il avait durant la 1ere Compétition.

« Ooooh. »

Le forgeron prit une grande inspiration en traversant le portail le menant à la 41e Ile. Sa vision s’assombrit avant qu’un nouveau paysage se dévoile sous ses yeux : une forêt sereine de bambous.

[Vous êtes entré dans la 41e Ile.]
[Une mission va être créée.]

[41e Ile]
[Battez-vous contre vous-même et gagnez.]
[Récompense de première victoire : Vous pourrez augmenter le niveau d’un de vos sorts.]

Je ne gagnerai pas de points challengeur ?

Il n’en fut pas déçu pour autant car il avait des sorts légendaires difficiles à monter, aussi la récompense lui plaisait beaucoup.

J’ai l’impression d’être dans un niveau bonus.

La mission de la 41e île était de surpasser son ‘lui du passé’ et de transcender le ‘lui du présent’. C’était comme un test. Était-ce là la fin de l’Archipel Behen, qui forçait le challengeur à s’améliorer constamment ?

Grid se posa la question en jetant nerveusement un œil à la ronde.

Sururuk.

Une personne lui ressemblant exactement apparut. Quatre mains dorées volaient autour de lui.

Les Mains Divines ont été recréées ?

La copie semblait reproduire tous ses objets et ses sorts. Grid se tendit, puis à sa grande surprise et son horreur, le clone se mit à bouger.

« Danse du Sabre de Pagma, Vagues Tueuses Liées. »

« … Quoi ?! »

 

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 383
OG Chapitre 385

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 384

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com