OG Chapitre 431
OG Chapitre 433

Bonsoir à tous !

Voici le OG du jeudi soir, pour votre plus grand plaisir !

Et quel chapitre !

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 432

 

Le nombre de téléspectateurs moyens du Super Bowl n’était que de 100 millions, alors pourquoi coûtait-il bien plus cher d’y faire passer des pubs qu’aux Jeux Olympiques ou lors de la Coupe du Monde ? À cause du marché clos.

Contrairement aux JO ou à la Coupe du Monde, qui étaient des festivals internationaux, le Super Bowl ne concernait que les États-Unis. Les sociétés pouvaient du coup identifier plus facilement les besoins des spectateurs de l’évènement ; une seule publicité pouvait toucher 100 millions de consommateurs potentiels, aussi le prix des pubs du Super Bowl était inévitablement élevé.

En 2030, un honoraire de 250 millions de wons par seconde était le prix normal pour une pub.

De leur côté, les JO et la Coupe du Monde avaient énormément plus de spectateurs, mais ils étaient dispersés dans de nombreux pays. Il fallait produire plusieurs publicités en fonction des intérêts de chaque pays, et l’effet de chaque pub’ était limité parce que les spectateurs étaient intéressés par différents pays et évènements.

Lors de la première édition de la Compétition Internationale de Satisfy, les sociétés de chaque pays pensèrent qu’elle serait similaire aux JO : elle allait peut-être réunir plus de spectateurs que jamais, mais l’effet des pubs allait être limité. Elles ne voulaient donc pas investir activement dans des publicités ou sponsoriser des athlètes, comme aux JO. Et pour commencer, appeler des gamers des ‘athlètes’ et les sponsoriser était ridicule.

Cependant, le résultat de cette première édition fut choquant : elle attira l’attention des spectateurs à travers le monde bien qu’il n’y ait que peu de pays participants. Le potentiel publicitaire surpassait largement celui du Super Bowl, et les performances individuelles des joueurs avaient eu un impact énorme.

Le sport et le jeu-vidéo étaient des domaines différents. Là où avec le sport, les spectateurs trouvaient juste les athlètes ‘supers’, avec les gamers ils venaient à penser ‘je vais devenir comme lui’, ce qui renforçait encore plus leur immersion. Du coup, la valeur des gamers monta en flèche et si une société avait l’occasion de sponsoriser un gamer de premier plan, elle n’hésiterait pas à investir des milliards de won.

Quoiqu’il en soit, les 224 gamers participants à la 2e Compétition Internationale avaient un parrainage moyen de 500 millions de wons. Le marché n’était pas encore totalement défini, car les joueurs de Satisfy ne connaissaient pas encore leur valeur. Ils étaient des gens jouant depuis chez eux, aussi ne comprenaient-ils pas les principes économiques.

Qu’en pensaient les sociétés ? Qu’il fallait profiter d’eux autant que possible. Tôt ou tard, les gamers allaient avoir des managers professionnels pour s’occuper de ça, et leur valeur ne manquerait pas d’augmenter. Jusque-là elles voulaient profiter un maximum d’eux en les payant le moins possible.

Mais cette pratique atteignait ses limites : les joueurs commençaient à réaliser leur valeur, preuve en sont les 4 milliards demandés par Grid.

« Il a fait une proposition étonnamment élevée. »

La chef d’équipe des Relations Publiques du Groupe Comète, Shihyun Yoo, rit en voyant la réponse de Grid. Elle ne s’attendait pas à une telle demande.

C’est à cause de Radidas.

Le parrainage de Zibal à 3.6 milliards de wons par Radidas en était la raison. Les e-sportifs commencèrent à réaliser leur véritable valeur en regardant Zibal, et que Grid propose 4 milliards signifiait qu’il estimait que sa valeur était supérieure à celle de l’américain.

« … Bah, c’est une proposition appropriée. »

Honnêtement, ça n’était pas qu’approprié, c’était même parfait : en sponsorisant Grid pour cette somme, le Groupe Comète profiterait d’un retour sur investissement de dizaines de milliards, voire de billions de wons. L’influence de ce jeune homme était aussi considérable que ça, et sa popularité à l’échelle mondiale augmentait de plus en plus. Il ignorait probablement sa véritable valeur, par ailleurs.

Shihyun Yoo sourit et appela le président du Groupe Comète sur sa ligne directe.

Après avoir discuté avec le président un moment, ils formulèrent la meilleure proposition : ils allaient offrir 10 milliards de wons à Grid pour un contrat de deux ans. La valeur du forgeron allait évidemment augmenter d’ici la 3e Compétition Internationale, aussi engrangeraient-ils un bénéfice considérable en signant Grid pendant qu’il ne valait encore pas bien cher. Shihyun Yoo était convaincu qu’avec une proposition pareille, Grid signerait sur le champ.

Même en ce moment, la valeur du jeune coréen continuait d’augmenter. D’autres sociétés allaient tenter de le contacter, et c’est pourquoi elle lui envoya un sms aussi vite que possible.

-Puis-je vous rencontrer maintenant ? Je suis à Paris.

La réponse du forgeron fut ‘D’accord’.

« Parfait. »

Un sourire apparut sur le visage de Shihyun Yook. Elle s’assit devant un miroir pour se faire aussi belle que possible. La base de la vente était de faire bonne impression.

 

***

 

« Je vais me faire de l’argent à présent. »

Les demies-finales commençaient tout juste.

États-Unis vs Japon.

Russie vs Argentine.

C’était des matchs très intéressants à étudier, aussi Lame au Zénith resta perplexe en voyant Grid se lever à un moment aussi important.

« Ne vaut-il pas mieux de regarder les matchs ? »

« Je peux les voir à la télé. »

Ils étaient peut-être assis dans le public, ils regardaient tout de même les matchs sur des écrans, alors autant les regarder sur une télé. Sa chambre d’hôtel avait une télé 3D de 120 pouces, aussi préférait-il s’y poser.

« Je vais t’accompagner. »

Yura se leva à sa suite. Comme il s’agissait d’un accord commercial, elle ne se sentait pas à l’aise de le laisser y aller seul. Cependant, Grid refusa.

« Je peux y arriver seul. »

Jusque-là, Yura s’était occupée de son argent mais comme il avait appris en la regardant faire, il estimait pouvoir se débrouiller.

« Si je continue de me décharger sur toi, je vais devenir un imbécile incapable de faire quoi que ce soit seul. Et de toute façon, tu ne peux pas être avec moi constamment, pas vrai ? »

« … »

Nous pouvons être ensemble éternellement… Voulut dire Yura, mais Grid partit avant même qu’elle ne puisse l’ouvrir.

 

***

 

La zone de la Tour Eiffel était un enfer constant à cause du nombre infernal de touristes, mais vu que la Compétition Internationale battait son plein, les rues étaient vides ; preuve de la popularité écrasante de la Compétition.

Seuls quelques cafés au bord de la route avaient des clients.

Grâce à ça, Grid put reconnaître la personne avec qui il avait rendez-vous au premier coup d’œil. C’était la seule asiatique assise à leur lieu de rendez-vous.

« Chef d’équipe Shihyun Yook ? »

« Bonjour monsieur Youngwoo Shin. Je suis contente de pouvoir rencontrer face à face une star mondiale. »

La femme le salua poliment et lui tendit sa carte de visite avec un grand sourire. Grid confirma son identité et s’assit face à elle. Cette dernière paniqua car Youngwoo restait de marbre face à sa beauté, et c’était très inhabituel.

Je pensais qu’il serait un coureur de jupons vu qu’il sort avec Yura et Jishuka en même temps.

Shihyun Yook se lança dans un long discours pour tenter de le persuader. Elle parla de la position sociale du Groupe Comète, et des avantages dont il profiterait s’il se faisait sponsoriser. Cependant, Grid l’interrompit : « Venez-en à la conclusion. »

Allait-elle lui donner les 4 milliards de wons qu’il demandait ?

La jeune femme sourit de satisfaction : « Je vous propose 10 milliards de won. Cependant, c’est pour un contrat de deux ans. »

« … »

Youngwoo ne changea pas d’expression ; ses pupilles ne bougèrent même pas. C’était très différent de ce à quoi Shihyun s’attendait.

Il peut rester aussi calme après avoir entendu un tel montant ?

Dans le jeu, Grid était une bête qui était toujours violente et écrasait tous ses ennemis, mais il était en fait quelqu’un de très intelligent ? La jeune femme prit son développement potentiel en considération et devint aussi cupide que possessive.

De son côté, le forgeron était très surpris, contrairement aux apparences.

10 milliards ?

C’était peut-être lié à un contrat de deux ans, mais c’était plus que ce qu’il demandait. 10 milliards ! C’était peut-être insignifiant pour certains fils/filles à papa puisque ça valait ‘moins que le price du manoir que mes parents m’ont acheté à mon anniversaire’, mais c’était énorme à ses yeux.

N’était-ce pas l’équivalent de 4 ou 5 objets légendaires ? Il n’en avait créé que 13 depuis qu’il était devenu le Successeur de Pagma.

N’est-ce pas une grande opportunité ?

Grid était sur le point de glousser quand une pensée lui traversa l’esprit. Durant l’année qu’il avait passée avec Lauel, il avait appris toutes sortes de choses et de nouveaux raisonnements, aussi était-il devenu capable de réfléchir davantage.

J’ai plus de valeur que je ne le pensais.

Rien n’était gratuit en ce monde, et encore moins avec les sociétés commerciales. Si on lui proposait 10 milliards au lieu de 4 avec un contrat de deux ans à la clef… Ça signifiait peut-être que sa valeur surpasserait les 10 milliards l’année prochaine…

Grid s’était vautré plus d’une fois en se jetant sur ce qui se trouvait sous ses yeux, aussi prit-il le temps de réfléchir calmement avant de s’exprimer.

« Je suis un peu confus. »

Shihyun Yook le regarda d’un air satisfait. Bien sûr qu’il était confus ! C’était la première fois qu’une société l’estimait autant !

« J’espérais que nous allions négocier sur la base de 4 milliards de wons par évènement, et vous ne m’offrez que 10 milliards pour un contrat de deux ans… Le Groupe Comète serait-il un escroc ? »

« … ? »

La jeune femme ne comprit pas ce qu’il voulait dire sur le moment, mais elle le réalisa rapidement.

C’est vous l’escroc !

Bon, strictement parlant, il avait raison, le Groupe Comète était bien un escroc pour le coup. Un silence gênant s’ensuivit un temps.

Ttiring~

Grid reçut un sms. Non, pas un seul.

Ttiring.

Ttiring.

Ttiring.

Son téléphone ne cessa de sonner ! Shihyun Yook le regarda d’un air mal à l’aise pendant qu’il lit ses sms.

« Une société qui m’avait offert 3,5 milliards par évènement a fini par proposer 4 milliards suite à ma demande. »

C’était évidemment un mensonge, mais Grid était convaincu que ça avait l’air réel. La jeune femme s’écria d’une voix désespérée : « 4,1 milliards ! Nous vous donnerons 4,1 milliards ! »

« … Hah. »

Grid, pour qui jusque-là les affaires d’argent étaient douloureuses, comprit sa valeur et rit.

Je vois maintenant pourquoi les athlètes dans le domaine du sport ont des salaires annuels excédant les 100 milliards de wons.

Valait-il moins qu’eux ? Personne ne pouvait le dire. Le monde était dans une ère ou les jeux en réalité virtuelle étaient plus populaires que n’importe quel sport ! Grid commanda un café et déclara :

« 4,2 milliards. Vous avez jusqu’à ce que je finisse mon café pour me donner votre réponse.

« … »

Il buvait un espresso, un café versé dans une tasse pas plus grosse que deux pouces ! Shihyun Yook appela le président de toute urgence.

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 431
OG Chapitre 433

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 432

  1. C’est les cafés parisiens les seuls et véritables escrocs dans cette histoire. 8 euros pour un chocolat??? J’aurais put m’acheter deux boites de chocolat en poudre plus du lait pour une portion qui tenait dans une petite tasse ! Les rats !

    Allez Grid, te laisse pas faire !

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com