SW Chapitre 1

Shura’s Wrath - Prologue
SW Chapitre 2

Voilà donc le premier chapitre de notre nouvelle série ! Comme vous vous en doutez, il paraîtra pour l’instant le mardi et le samedi !

Bonne lecture ! =3

 

 

Chapitre 1 - Rencontre

 

5 Juillet 3100, capitale de la Chine, 12h00, soleil de plomb

 

Yun Feng secoua une tête déjà couverte de gouttelettes de sueur, jeta un regard au soleil brûlant au dessus de sa tête et se plaignit. Ça faisait à présent près d’une heure qu’il se tenait sous cette chaleur impitoyable. Il se réconforta en regardant le stand dont il se rapprochait et poussa un soupir avant de grommeler : « Ahlala, si je n’avais pas eu une petite sœur aussi inflexible, je n’aurais pas eu à subir cette torture aussi longtemps… C’est vraiment injuste pour un homme que d’avoir une petite sœur !»

Cela faisait déjà trente jours que l’équipement de jeu pour « Lune Divine » était sorti, aussi la foule de joueurs là pour le récupérer était bien moins importante qu’elle ne le fut au début du mois. Ceci dit, quand le jeune homme arriva sur place, l’immense file d’attente lui donna envie de faire demi-tour et de s’en aller. Au final, il serra les dents et se tint au bout de la file, souffrant de n’avancer qu’un pas à la fois.

Après la signature de la « Convention de l’Armistice de Cent Ans », les conflits internationaux devaient se régler au travers de combat dans le monde d’un jeu virtuel mais cela étant, il y avait d’innombrables jeux VR à travers le monde. Aussi, par souci d’équité, la « Convention » était mise à jour tous les dix ans et le seul changement opéré était celui du nom de jeu désigné. Cela signifiait que pour les dix années qui suivraient, si un problème nécessitait d’être résolu par un combat, sa résolution ne pouvait avoir lieu que dans le jeu choisi. Évidemment, cette sélection rendait le jeu extrêmement populaire à travers le monde jusqu’à même pousser les pays à encourager leurs citoyens à entrer dans le jeu, à investir massivement et à déployer énormément d’efforts pour augmenter le niveau moyen des joueurs et, plus important, celui des joueurs de premier plan. La grande majorité des pays agissait ainsi, exception faite de quelques petits pays pacifistes. Au fur et à mesure que le temps passait, les jeux VR de petite envergure perdirent leur popularité ; au final, tous les jeux VR excepté celui choisi par la Convention disparurent discrètement. L’Humanité n’avait besoin que d’un seul « second monde ».

La dernière mise-à-jour de la « Convention » avait choisi comme jeu « Lune Divine », qui n’allait être en ligne que dans deux jours seulement. Par conséquent, la campagne publicitaire de ce dernier couvrait les quatre coins du monde, et le gouvernement le promouvait grandement également. En même temps, comme pour chaque jeu VR précédemment choisi, l’équipement de jeu pour « Lune Divine » était entièrement gratuit. Quand vous alliez le chercher, il vous fallait juste apporter un échantillon d’ADN comme un cheveu, un bout d’ongle, etc pour qu’à la réception de l’équipement, celui-ci soit lié à votre ADN pour que vous seul puissiez vous en servir. (NdT pas moyen de piquer un compte quoi \o/)

« Lune Divine » portait ce nom car , selon l’explication officielle, « la carte du monde de « Lune Divine » est un croissant de lune quasi-parfait sur lequel les joueurs orientaux commenceront à l’est tandis que les joueurs occidentaux commenceront à l’ouest de la carte. Le nom fait ainsi référence à la forme magnifique de la carte. »

Les rayons ardents du soleil éprouvèrent la patience presque disparue de Yun Feng tandis qu’il tenait dans sa main une mèche des cheveux de sa soeur. Il grimaça de douleur en avançant dans la file en tournant de temps à autre la tête pour regardant la longue queue derrière lui pour y trouver un quelconque confort psychologique. En tant que fils aîné du président du deuxième plus gros groupe financier de Chine, il avait l’habitude d’obtenir tout ce qu’il désirait par sur un simple ordre depuis tout petit aussi était-ce la première fois qu’il était resté aussi longtemps sous le soleil brûlant.

5… 4… 3…

Il ne reste enfin plus que trois personnes devant moi… Le jeune homme poussa une fois de plus un léger soupir. Il jeta un regard au réceptionniste qui gardait un sourire professionnel aux lèvres bien qu’elle transpire profusément. Il murmura doucement : « Elle n’est pas mal du tout mais comparée à ma sœur, elle ne vaut pas tripette. » (NdT encore un siscon x) )

Il perdit tout intérêt en un coup d’œil et continua de regarder alentour, tournant la tête au hasard quand soudain, son regard se fixa, sa bouche s’entrouvrit et poussa un cri involontaire : « Que cette fille est mignonne !»

Il avait vu un visage d’une pure beauté, une fille belle comme un ange. Il croyait que quiconque la verrait serait émerveillé et prisonnier de ce visage délicat à la beauté presque irréelle. Elle semblait avoir déjà quinze ou seize ans et tenait un cornet de glace aussi blanc que sa peau, qu’elle mangeait avec délice. Ses lèvres formaient un léger sourire qui ferait fondre le coeur de tout observateur, et ses yeux clignant de temps à autre ressemblaient à des cristaux brillants. Il était certain de n’avoir jamais vu une fille aux yeux aussi purs.

Le tableau sous ses yeux était si beau qu’il en paraissait illusoire…Son regard finit même par devenir léthargique. Elle était comme un ange tout droit sorti d’une peinture ; sa beauté et sa pureté n’appartenaient pas à ce monde, car son air pollué ne ferait que la souiller.

La personne derrière lui le poussa légèrement et ce ne fut qu’alors que Yun Feng sortit de sa stupeur. Il fit rapidement un petit pas en avant et se tint derrière les deux dernières personnes en face de lui. Il secoua la tête puis regarda à nouveau la fille… Ce ne fut qu’alors qu’il remarqua qu’à son grand étonnement, elle était assise dans un fauteuil roulant.

Une fille aussi belle, une fois adulte, pouvait même surpasser Meng Xing. Un… Une chaise roulante ? Est-elle malade ou handicapée ?

Attends un peu…

Ce visage anormalement pâle…

C’est l’Isrock !

Les pupilles du jeune homme se contractèrent légèrement… Il en était certain, cette fille avait contracté la maladie la plus terrifiante au monde… L’Isrock.

« Eh, devrait-on dire que Dieu est impartial ou simplement cruel… Il lui a donné un visage qui la destinait à devenir une beauté à couper le souffle, mais va lui reprendre sa vie si tôt…» Il soupira en son fort intérieur et rétracta son regard de pitié, n’ayant plus le coeur à regarder une femme dont la vie était condamnée à se faner si tôt. Il observa ensuite la personne qui la poussait.

Au moment où il vit le visage de cette personne, Yun Feng eut l’impression d’être frappé par la foudre et en resta absolument stupéfait.

C’était un jeune homme paraissant avoir une petite vingtaine, grand, au visage anguleux et dont se dégageait un petit air valeureux et menaçant. Il poussait le fauteuil roulant en avant à pas lents et égaux de crainte que des mouvements trop rapides n’effraient la jeune femme. Il tourna abruptement la tête comme s’il avait sentit son regard ; Yun Feng vit immédiatement une paire d’yeux aussi froids qu’une étoile morte. Au moment où son regard se concentra sur lui, il eut même l’impression que ses yeux à lui avaient été piquées par un épée acérée.

Le regard de l’homme ne s’arrêta sur lui qu’une fraction de seconde avant de se détourner et de revenir sur la fille devant lui. Son regard devint en même temps très doux…  C’était le regard de quelqu’un regardant la personne la plus importante de sa vie.

Cette personne… Ce regard… Il… Il est…

« Tiens grand-frère, de la glace !» La fille se retourna et leva la glace un peu mangée jusqu’à la bouche de son compagnon. Celui-ci sourit doucement, baissa un peu la tête et prit une petite bouchée là où la jeune femme avait laissé l’empreinte de ses lèvres. Elle sourit innocemment, rétracta la glace et mordit au même endroit où l’homme venait de mordre.

Yun Feng fut horrifié et presque incapable de résister à l’envie de foncer vers eux. Il avait beaucoup moins de gens infectés par l’Isrock grâce au développement du vaccin et au grand contrôle de sa propagation. Cela dit, on ne pouvait pas être tranquille à cent pour cent même en ayant été vacciné… L’Isrock se répandait au travers de n’importe quel fluide corporel et même la salive ! Tout le monde savait ça, même les enfants !

« Rentrons plus vite à la maison grand-frère. Il fait si chaud que je crains que ma transpiration ne salisse la chemise que tu m’as achetée. »

« Hm, d’accord. »

Les silhouettes et les voix de la paire s’éloignèrent peu à peu de Yun Feng qui les suivait du regard et observaient la direction dans laquelle ils allaient. Il ne regardait pas la fille excessivement raffiné, mais plutôt l’homme.

Ils sont frère et soeur ?

Attends un peu ! A quoi je pense là !

Il se frappa la tête et quand il la releva, l’homme était déjà très loin de lui et disparut à l’angle de la rue en poussant la chaise roulante.

Et merde…

Il n’y avait plus qu’une seule personne devant lui et son heure d’attente et de souffrance allait enfin porter ses fruits… Il secoua la sueur chaude sur sa tête et sa bouche se mit à tressaillir tant il était anxieux. Il finit par se mordre la lèvre et quitta la queue en courant pour se diriger rapidement dans la direction où le type avait disparu.

« Ce mec a un problème ou quoi ?» marmonna un gros bonhomme qui avait passé son temps à fixer son dos dans la fille d’attente. Il avait enduré toute cette torture, ça allait être son tour et il était parti comme ça… S’il n’avait pas un problème, alors qu’avait-il ?

Yun Feng courut jusqu’au coin de la rue, vit à nouveau la silhouette de l’homme et expira longuement. Cependant, en repensant à son regard anormalement acéré, il n’osa pas trop s’approcher et le suivit plutôt de loin avec la plus grande prudence.

Dix minutes plus tard, le frère et la sœur entrèrent dans un quartier résidentiel luxueux. Le jeune homme fut surpris un instant, mais poussa ensuite un gloussement compréhensif… Comment cette personne pourrait-elle manquer d’argent.

N’osant toujours pas les suivre de trop près, il n’entra pas dans le quartier et attendit que les deux silhouettes disparaissent de sa vue. Il fonça alors vers la maison du garde du voisinage et demanda poliment : « Grand-père, à quel numéro habitent le frère et la sœur qui viennent de passer ? En fait, je veux apprendre à connaître la demoiselle, hé hé…» Il prétendit rire de timidité une fois qu’il eut fini de parler.

Le vieil homme lui jeta un regard et lui adressa un regard compréhensif. Il se tourna vers lui, secoua la tête et dit : « Ils habitent au numéro douze, mais je te conseille d’arrêter de penser à elle. *soupir* Cette fille est outrageusement belle, mais sa vie est trop cruelle : son père était médecin et s’occupait principalement des patients atteints de l’Isrock. Quand tu vas souvent au bord de la rivière, tu mouilles tes chaussures… Son père finit par être infecté il y a quelques années de ça mais ne s’en aperçut pas, pas plus que sa famille. Le temps qu’ils le découvrent, la mère elle aussi avait été infecté…»

« Le père et la mère sont morts l’un après l’autre il y a deux ans, laissant derrière eux leurs deux enfants. Ils ont déménagé après la mort de leurs parents ; peut-être que leur père leur a laissé un grand héritage . *soupir* Quoi qu’il en soit, si tu veux encore vivre quelques années, ne pense même pas à t’approcher d’elle. Personne ne veut s’approcher de la villa numéro douze où elle habite et les gens qui habitaient alentour ont tous déménagé, et ont peur de revenir. Une fois que tu es infecté par l’Isrock, la mort est la seule issue. En fait, c’est admirable que le frère s’occupe de sa sœur infecté sans jamais l’abandonner… Il est d’ailleurs surprenant qu’il n’ait pas  été infecté lui-même. »

Le vieil homme poussa d’autres soupirs. Il déplorait clairement le destin de la demoiselle.

Alors c’est bien l’Isrock…Yun Feng hocha la tête et dit : « Merci grand-père !» puis sans attendre de réponse, il s’enfuit sous le regard du vieillard.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

Shura’s Wrath - Prologue
SW Chapitre 2

2 Commentaires

  1. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com