SW Chapitre 121

SW Chapitre 120

Et voilà le dernier chapitre de la journée ! Et le début des vacances pour moi !

Bonne lecture à tous et à pluuuuuuuuuuuuuuuuuuuus

Chapitre 121 — Danselame fantasmagorique

Xiao Qi bondit sur ses pieds et resta bouche bée : « Mes dieux ! C’est vraiment une armure complète… Une armure complète Or !!» Lui aurait donné qu’elle aurait refusé de la lâcher. Les vêtements étaient séparés en deux catégories : les vêtements du dessous, et ceux de dessous. Cependant, cette armure complètement équivalait à deux pièces du dessus, et avait des attributs bonus que des vêtements ne pourraient jamais avoir. Elle valait probablement deux pièces d’armure Or… Si ce n’est plus ! Elle était même comparable au bâton magique qu’elle avait reçu.

Yun Feng fixa l’armure, la bouche bée et les yeux écarquillés. « Incroyable…» Il dut avaler de force pour éviter de baver.

Su’Er observa la splendide armure, les yeux brillants. Elle ne cessa de cligner des yeux en regardant cette robe magnifique luisant d’une lueur verte. Tout le monde pouvait voir qu’elle aimait vraiment cette armure complète d’archère. Elle tendit les mains vers la robe mais après réflexion, elle les rétracta et demanda avec embarras : « C’est… C’est vraiment pour moi ? Mais… C’est trop précieux, je…»

Même un novice des jeux virtuels savait qu’une armure complète d’Or était extrêmement précieuse. Si les stats de ces [Habits de l’esprit du vent] devaient être rendus publiques, elles rendraient fous de jalousie tous les archers de Chine. C’était la première que Su’Er rencontrait cet homme et pourtant, il lui avait offert un cadeau aussi précieux, un quel jugeait sur le moment inestimable… Et c’est pourquoi elle n’arrivait pas à l’accepter bien qu’elle l’aime vraiment beaucoup.

Elle était vraiment gentille et pure. N’importe qui d’autre, à sa place, se serait jeté sur cette armure. Ling Chen sourit : « Bien sûr que c’est pour toi, Su Su. Nous allons bientôt faire partie de la même guilde, et il est important pour des membres de guilde de s’entraider et de se faire confiance les uns les autres. De plus, si nous trouvons des pièces d’équipement pour les classes de nos amis, nous le leur donnerons, non ? Si tu trouves quoi que ce soit pour un guerrier plus tard, tu me le donneras également, pas vrai Su Su ?»

Su«Er releva légèrement la tête. L’hésitation et l’inquiétude disparurent de son visage et furent remplacées par un sourire vraiment adorable. Elle hocha la tête, donna son assentiment d’un petit ’En’, puis rangea l’armure complète. Non seulement respectait‐elle le jeune homme comme un puissant joueur, mais à présent elle en avait également une impression positive.

Xiao Qi le regarda, puis elle tourna son regard vers Su’Er, et elle se mit à sourire comme un petit démon. « Ha ! Tu es aussi gentil avec notre Su’Er parce que tu l’aimes bien, n’est-ce pas grand‐frère Ling Chen ? Hé hé, notre Su’Er est si mignonne, si jolie, si pure… Lorsqu’elle sera grande, elle deviendra très certainement une super beauté comme Mengxin ! Si j’étais un homme, je l’aurais beaucoup également ! Cela dit, notre Su’Er a déjà un mariage arrangé, alors…»

Su’Er lui attrapa précipitamment le bras : « Qi Qi ! Ne‐ne fais pas la commère !»

L’aventurier la regarda avec surprise : « Hein ? Un mariage arrangé ?»

« Hé hé hé, ne sois pas timide, Su Su. Tout le monde est au courant ! Dans le cas contraire, la file de tes prétendants traverserait toute la Chine. » Dit Xiao Qi en gloussant.

Yun Mengxin sourit doucement et dit d’une voix calme : « En fait, ses parents lui ont préparé un mariage arrangé à ses douze ans, et le contrat dit qu’elle épousera son fiancé lorsqu’elle sera en âge de se marier, c’est-à-dire à son 16e anniversaire… Maintenant que j’y pense, son anniversaire est pour bientôt. »

« C’est vrai, c’est vrai, on devra fêter ça dignement le moment venu ! Je n’aurais jamais pensé que dans notre cercle d’amies, ce soit la plus jeune qui se marie en premier… Hé, d’accord, d’accord. Su Su a toujours été très timide, alors je vais arrêter d’en parler. Ne t’amourache pas d’elle, Ling Chen, parce que son fiancé n’est pas n’importe qui. Il est fort, si fort que même mon grand‐frère le craint, et je n’essaie pas de te faire peur. »

Su’er, à côté de Xiao Qi, baissa la tête et cessa de parler. Ling Chen remarqua que son expression joyeuse avait complètement disparu et laissé place à une mélancolie presque imperceptible.

Ce mariage arrangé n’avait pas l’air d’avoir été organisé selon sa volonté. Peut‐être est‐ce pour ça qu’elle a choisi de rejoindre Rêve Bien‐Aimé ?

Les mariages arrangés étaient très rares parmi les familles normales, mais dans le monde des affaires et de la politique, c’était fréquent et servait à conclure des contrats ou des alliances. Plus une famille était grande et puissante, plus ce genre de pratique était commun. Leurs enfants n’avaient généralement pas le moindre droit de regard sur leur mariage et tout était arrangé par leurs familles. Pour qu’une famille prospère, elle devait établir de ’puissantes connexions’, qui se tissaient grâce à ces mariages. De telles familles ne permettraient jamais à leur progéniture d’épouser quelqu’un qui ne leur apporterait rien, voire pire : qui deviendrait un poids lourd.

Yun Mengxin en était en parfait exemple… Tout comme Su’Er. Elle n’était pas une rebelle, comme la première. Elle était plutôt du genre à accepter silencieusement son sort, même si elle n’en voulait pas. Elle ne se rebellerait jamais ouvertement contre sa famille.

Avec les beaux cadeaux que Qi Qi et Su Su avaient reçus, Yun Feng aurait déjà fini par baver par terre s’il n’avait pas fait tout son possible pour l’éviter. Cela étant, il était incapable de se retenir davantage, et commença toute honte bue à  réclamer : « Ahem, ce, c’est… Les filles ont reçu de siiiiii beaux présents, et moi a‐… Et Mengxin et moi alors ? Hein ? Hein ?» Son comportement fit éclater de rire les demoiselles.

Face aux yeux larmoyants de l’éhonté, l’aventurier resta parfaitement calme. Il se tourna vers Mengxin et demanda : « Mengxin, tu es bien une guerrière, n’est-ce pas ?»

Cette fille au corps de déesse avait choisi une classe au corps‐à‐corps, témoignage de son caractère affirmé et de son indépendance. Cependant, ses combats offraient de superbes scènes.

« Effectivement. » Dit Yun Mengxin en hochant la tête.

Ling Chen tendit les mains et deux épées longues y apparurent. Il les posa sur les tables, où les deux armes brillèrent d’un halo jaunâtre. Elles étaient absolument identiques.

[Lame de Sable] Type : Épée à deux mains. Qualité : Or. Critères d’utilisation : toute classe de guerrier de Niveau 10 et plus, apprentis compris. Cette épée mystérieuse couleur sabre apporte une grande puissance d’élément terre. Attributs : Puissance d’Attaque Physique +35, Force +10, Agilité +5. A 3% de chance de pétrifier pendant 5 secs.

« Oh putain !!»

Yun Feng était si excité qu’il manqua de sauter sur la table. Il sauta sur une des épées comme un loup affamé, et l’étreignit dans ses bras d’un air ému comme s’il s’agissait d’une belle femme. « Une arme Or… J’ai enfin une arme Or, et une dont je peux me servir immédiatement !! Hahahahaha…»

Yun Feng était actuellement niveau 10, aussi les conditions d’utilisation de l’arme le satisfaisaient grandement. Il pouvait immédiatement commencer à s’en servir, contrairement à Qi Qi et Su’Er qui devait d’abord atteindre le niveau 15 avant de pouvoir utiliser leurs cadeaux. Il caressa la Lame de Sabre avec un énorme sourire : « Cette puissante d’attaque… Ces stats… Ce design… Huehuehue, c’est vraiment digne d’une arme Or. Comparée à elle, celle que j’utilise actuellement ne vaut pas tripette. »

Une fois son petit monologue terminé, il leva la tête et jeta un regard reconnaissant à son comparse : « Tu es si attentionné, Ling Tian ! Tu nous as donné à moi et à ma soeur des armes Or identiques ! Je suis si ému que j’en ai la larme à l’oeil. »

Ling Chen se pencha légèrement en arrière en se frottant le menton. Il dit : « Ne t’inquiète pas, tu n’as pas à être ému. Ces deux épées sont pour ta soeur, je n’ai rien pour toi pour le moment. »

Yun Feng se figea aussitôt sur place et resta immobile pendant trois secondes. Il fit celui qui n’avait rien entendu et cacha la lame de sable dans son dos en divaguant : « C-c-c’est… Je… Ha, haha… On a vraiment un beau temps aujourd’hui, le temps parfait pour faire une bonne blague… Oh c’est vrai, que disais‐tu, Ling Tian ? Je n’ai pas entendu clairement… Hmm, cette épée n’est vraiment pas mal. Comme tu insistes autant, je vais l’accepter pour te faire plaisir. Je te renverrai l’ascenseur plus tard, tu peux en être sûr. »

Ling Chen : “…”

Xiao Qi étouffa un rire, et Mengxin rit doucement de son côté. Elle ramassa l’autre lame de sable : « Ne taquine pas mon grand‐frère, Ling Tian. Il est encore livide du choc que tu lui as donné. Ce que tu as dit est tout à fait exact, nous devons nous entraider maintenant que nous sommes membres de la même guilde. Je vais donc accepter cette épée avec gratitude. Cependant, je dois… te remercier. »

Ling Chen : “…»

Les filles, comme Yun Feng, pensaient qu’il plaisantait en disant qu’il offrait ces deux armes à Mengxin. Tout le monde savait que les guerriers ne pouvaient s’équiper que d’une arme, alors en donner deux à quelqu’un de cette classe n’était rien d’autre qu’un gâchis. L’aventurier dit d’un air sérieux : « Je ne plaisante pas… Mengxin, tiens, c’est pour toi. SI la guilde doit se développer, elle aura besoin d’un chef assez puissant pour être acceptée par tous. J’espère que ce petit cadeau t’aidera à y arriver. »

Il sortit un parchemin… C’était celui permettant de changer sa classe en celle du ’Dancelame Fantasmatique’, qu’il avait obtenu dans le Hall des Âmes Héroïques.

Le parchemin avait l’air très quelconque et ressemblait exactement à un parchemin de téléportation. Au moment où Yun Feng et les trois filles virent ses attributs… Ils n’en crurent pas leurs yeux.

« Un… Un parchemin de profession secrète !» Crièrent‐ils tous à l’unisson, si ce n’est Mengxin qui parvint à garder son calme. Même Su’Er en resta bouche bée, parfaitement incrédule.

Un parchemin de profession secrète valait plus qu’un millier, voire qu’une dizaine de milliers de pièces d’équipement Or. C’était un trésor que chaque joueur cherchait désespérément, un objet de rêve obtenable seulement dans ses rêves pour la grande majorité. Dans le jeu précédent Lune Divine, ’Quête Stellaire’, il n’y avait que neuf professions cachées. Et pourtant, le jeu était sorti depuis dix ans, soit presque une classe par année ! Dire que ces parchemins étaient rares était un euphémisme…

Et cela étant, Ling Chen venait de poser un de ces parchemins devant eux. Pas besoin de chercher désespérément, d’accomplir des quêtes atrocement difficiles ou de livrer bataille à des joueurs… Il suffisait de briser doucement le rouleau entre leurs mains et n’importe lequel d’entre eux pourrait obtenir cette classe secrète.

Yun Feng sentit son coeur s’emballer en voyant se rouler. Le jeune homme avait en sa possession bien des choses capables de rendre tous les joueurs de Chine dingues, alors qu’elle serait leur réaction s’ils venaient à apprendre qu’il avait aussi un parchemin de profession secrète… Tout à coup, il comprit pourquoi il avait précédemment dit que les deux épées étaient pour sa soeur : le Danselame Fantasmagorique pouvait utiliser deux armes en même temps… Et elle obtiendrait un bonus en puissance d’attaque avec deux armes identiques !

Yun Feng fut autant choqué que reconnaissant en regardant l’aventurier souriant… Ils avaient donné aux filles des cadeaux inestimables ! C’était certainement en partie parce qu’elles étaient adorables, mais qu’il agisse de façon aussi décisive prouvait également à quel point il était dévoué envers Mengxin et Rêve Bien‐Aimé.

Effectivement… Il aurait dû se sentir tranquille dès le début. Le frère comme la soeur pensèrent tous les deux que la promesse de quelqu’un de sa force et de son statut était extrêmement précieuse…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

SW Chapitre 120

17 Commentaires

  1. flo

    merci.
    oublie pas les photos

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. XiaoNinger

    Merci pour le chap et bonne vacance 🙂

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre et bonne vacances

    Répondre
  5. Cèlen

    Merci pour le chap !

    Profite bien ^^

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Grosnains

    Sniff plus de chapitre pour un moment mais bonne vacance a toi et merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. tang san

    merci pour les chapitres bonne vacance

    Répondre
  11. Laghtt

    Merci pour le chapitre bonne vacance !

    Répondre
  12. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Bonne vacances

    Répondre
  13. Mehlroth

    Merci pour les chapitres.

    Répondre
  14. Storm

    Merci bcp mec ! Est ce que c’est volontaire si tu as arrêté de mettre les couleurs pour les dégats ?

    Répondre
  15. Wild

    Tu compte arrêter définitivement SW ? Ou c’est un pause ? En tout cas merci pour la traduction 🙂

    Répondre
  16. lendaf

    Il l’a arrêté car problème de justice

    Répondre
  17. Wild

    Ah Merci , mais quelle genre de pb de justice ? Il n’avait pas les droits ou un truc dans le genre ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com