DNC Chapitre 260

DNC Chapitre 259
DNC Chapitre 261

Et voilà le dernier chapitre des aventures du Fourbe avant les vacances ! A tout à l’heure pour le SW !

Bonne lecture à tous !

Chapitre 260 - Chaos

« Second jeune maître Ji… Ji Mo, vous avez l’air d’être en bonne santé. » Dit une voix claire.

« Qui est-ce ?» Dit Ji Mo d’une voix traînante en ouvrant paresseusement les yeux. Tout à coup, il s’écria : « Jeune maître senior Gao ? C’est vous ? C’est un honneur que de recevoir un invité tel que vous ! Frère Chen, apporte-nous du thé ! Le meilleur thé qu’on ait !»

L’expression de Cheng Yunhe s’assombrit copieusement. Il rêvait de pouvoir botter le derrière de ce vaurien ! Tu te crois chez toi ? Tu penses que je suis réellement ton domestique ?

Ne pouvant laisser libre cours à sa colère, il la ravala et ordonna aux servantes d’apporter du thé avant de filer rapidement, tant ces derniers jours lui avaient été insupportables. C’était maintenant à Gao Sheng de s’occuper d’eux !

Ce second jeune maître JI se comportait comme s’il était le maître en son domaine, et ce depuis son arrivée chez lui ! Qui pourrait supporter une chose pareille ?

Gao Sheng sourit et s’assit : « Alors Frère Ji, vous avez envie de traîner dans le Centre du Continent ?»

« Jeune maître Gao, vous vous fourvoyez !» Ji Mo s’assit et dit : « Je vais simplement où je veux et de toute façon, le Centre du Continent n’appartient pas à votre famille, que je sache ? Vous auriez le droit de venir ici, mais pas moi ?»

« Ce n’est évidemment pas ce que je voulais dire. » Gao Sheng sourit amicalement et dit : « J’ai simplement eu peur que vous vous soyez perdu. C’eut été terrible que vous ne puissiez pas rentrer chez vous. »

« Oh, mais je ne me rendrais pas chez vous même si je devais être perdu…» Ji Mo rit. « Jeune maître senior Gao, j’ai entendu dire que la jeune maîtresse Huyan est également venue s’entraîner dans les Trois Cieux Inférieurs. On dirait que vous allez pouvoir vous retrouver tous les deux à la Citadelle du Centre du Continent !»

«…» Gao Sheng changea d’expression, et de grosses veines apparurent sur son front.

La jeune maîtresse en question était la seconde jeune maîtresse du clan Huyan des Trois Cieux Intermédiaires. Gao Sheng avait été fiancé à elle avant même qu’elle ne naisse, et les rumeurs disaient qu’elle était devenue une grande jeune femme solide aux épaules d’ours… Le jeune maître Gao semblait très mécontent de ses fiançailles…

Il ne serait pas allé se cacher chez Diwu Qingrou sans cela… Ji Mo touchait à son point sensible en abordant le sujet.

« J’ai entendu dire que la jeune maîtresse Huyan vous aime avec ferveur, frère Gao. Elle a traversé des milliers de kilomètres pour rejoindre les Trois Cieux Inférieurs ! Un tel amour est bouleversant. »

Ji Mo éclata de rire et dit : « Vous ne devriez pas décevoir une beauté aussi aimante, jeune maître Gao senior !»

Gao Sheng grinça des dents et rugit de fureur : « Tu crois vraiment que je ne vais pas t’arracher la gueule si tu dis un mot de plus ?»

« J’ai tellement peur. Ahwooh…» Ricana Ji Mo. « Et tu crois que je ne vais pas annoncer au monde où tu te caches si tu continues de me menacer ? Comme ça, ta merveilleuse fiancée accourra aussitôt et vous pourrez roucouler ensemble !»

Ils grincèrent des dents et se fixèrent l’un l’autre comme des coqs de combat et, après un long moment… Ils éclatèrent soudainement de rire.

Gao Sheng se vautra dans son fauteuil et dit : « Il paraît que tu as passé du temps récemment au Nuage de Fer, Ji Mo ?»

Ce dernier se redressa de son fauteuil et s’assit devant son invité : « Hmm, tu es bien informé. Moi, j’ignorais que tu te cachais ici. »

« Si tu étais au Nuage de Fer, j’imagine que tu as dû voir le fameux Roi des Enfers Chu ?» Le jeune maître Gao demanda avec curiosité : « À quoi ressemble-t-il ?»

Ji Mo soupira : « Je sais pourquoi tu es venu me trouver, Gao Sheng, mais je ne peux pas discuter de ça avec toi. »

« Oh ? Pourquoi ?»

« Tu as tes amis et j’ai les miens. » Répondit franchement le jeune maître Ji. « Comme tu l’as dit toi-même, j’ai passé du temps là-bas alors je le connais forcément. Mais… Je le vois comme un ami. Tu comprends ce que je veux dire ?»

Gao Sheng effaça lentement son sourire, puis il dit d’un air plutôt sérieux : « Tu veux dire que le Roi des Enfers Chu… Est ton ami ?»

« En effet ! C’est exactement ce que je voulais dire. » Ji Mo opina du chef. « Et c’est pourquoi je ne peux rien te dire à son sujet. »

« Je comprends !» Le jeune maître Gao hocha doucement la tête, puis il sourit et dit : « Je ne te forcerai pas. »

Il avait voulu lui poser quelques questions polies, mais son interlocuteur lui avait déjà tout dit avant même qu’il ne commence, tout en lui faisant comprendre que le sujet était clos.

Tu as tes amis et moi les miens. Tu ne trahiras pas tes amis, et je ne trahirai absolument pas les miens.

Cependant, il ignorait que Ji Mo lui avait menti par omission : le Roi des Enfers Chu et lui n’étaient pas de simples amis, mais des frères !

Gao Sheng tourna le regard vers Rui Butong. « Et ce jeune maître est… ?»

« Rui Butong !» Rui Butong hocha la tête et sourit : « Je vous admire depuis longtemps, jeune maître Gao. »

« Oh, vous venez également des Trois Cieux Intermédiaires, jeune maître ?» Demanda Gao Sheng avec attention. « Et puis-je savoir de quel clan un jeune maître beau et talentueux comme vous descendant ?»

« Je n’ose pas prétendre être l’un ou l’autre. Et… Je ne viens pas d’un clan. » Le bandit sourit : « Vous m’accordez une trop grande estime, jeune maître Gao. »

Ji Mo pointa son ami du doigt et demanda, surpris : « Tu ne le connais pas ? Tu n’es pas arrivé récemment dans les Trois Cieux Inférieurs, n’est-ce pas ? Puis-je assumer que tu es là depuis longtemps déjà ?»

« Je suis arrivé il y a deux ans. » Soupira Gao Sheng. Il n’avait pas pu retourner chez lui pendant tout ce temps à cause de cette démone, et évoquer le sujet le rendit amer.

« Je comprends mieux. » dit le jeune maître Ji. « Mais même si tu ne connais pas Rui Butong, tu dois connaître le Dieu Voleur et le Fantôme Chapardeur, non ?»

« Le Dieu Voleur et le Fantôme Chapardeur ?» L’expression de Gao Sheng devint aussitôt sérieuse. « Alors tu veux dire que… ?»

« Rui Butong est le disciple de ces deux-là ! Il a fait ses débuts dans les Trois Cieux Intermédiaires il y a un an ! Le nom de ‘Bandit à travers les Cieux’ est déjà tristement célèbre…» Ji Mo jeta un coup d’oeil au jeune maître Gao. « Tu es vraiment ignorant…»

« C’est vous !» Gao Sheng fut surpris ; il s’imaginait que cette personne était le Roi des Enfers Chu, mais c’était en fait un voleur ! Et maintenant qu’il connaissait son identité, il avait encore plus mal au crâne : « Alors la centaine de vols de grande envergure qui ont eu lieu récemment… C’était toi, frère Rui ?»

Il déglutit silencieusement.

Plusieurs millions de billets de banque avaient été volés, ainsi qu’un certain nombre de trésors précieux. Même lui se sentait envieux face à la liste du butin. Les billets n’étaient pas utilisables dans les Trois Cieux Supérieurs, mais ils étaient couramment utilisés dans les Trois Cieux Intermédiaires… Ils avaient une large fortune entre les mains !

C’était une grosse enquête pour lui, mais il s’avérait que son adversaire était le disciple de ces deux brutes, le Dieu Voleur et le Fantôme Chapardeur…

Il ne pouvait pas s’attaquer à ce vaurien car s’il venait à énerver ces deux monstres, le Grand Zhao et son clan subiraient leurs courroux…

« Tu crois que c’était mon idée ?» S’énerva Rui Butong, surprenamment. « C’est de la faute de ce second jeune maître Ji… Il n’avait plus un rond en arrivant dans les Trois Cieux Inférieurs, alors il m’a forcé à voler tous les jours. »

Le jeune maître Gao écarquilla les yeux et pensa : Tu es le disciple de Dieu Voleur et le Fantôme Chapardeur, alors qui oserait te forcer à faire quoi que ce soit ? Tes mains te démangent ou tu agis sur l’ordre du Roi des Enfers Chu ? Et tu rejettes la faute sur Ji Mo…

« Hé hé, à ce sujet, c’est vraiment facile de trouver de l’argent dans le coin. » Ji Mo sourit joyeusement et sortit une pile de billets de sa robe, qu’il glissa ensuite dans la main de Gao Sheng. « Tiens, prends ça, nous devrions partager la richesse. Je ne suis pas radin. »

Le pauvre Gao Sheng ne savait pas s’il devait rire ou pleurer.

« Ji Mo, laisse-moi te demander quelque chose… Nous sommes tous deux des jeunes maîtres des Trois Cieux Intermédiaires alors tu dois me répondre honnêtement. » Le jeune maître Gao rendit les billets à son interlocuteur et demanda d’un air sérieux : « Si le Roi des Enfers Chu devait également venir au Grand Zhao… Que feras-tu…?»

Ji Mo répondit nonchalamment : « Je vais bientôt rentrer aux Trois Cieux Intermédiaires !»

Gao Sheng se relaxa à cette réponse : « Oh, parfait dans ce cas. »

« Jeune maître senior Gao, peux-tu me dire où sont les autres jeunes maîtres de mon clan ?»

« Tes frères se dirigent vers le Centre du Continent. » Le jeune maître Gao soupira : « Mais ils ne sont pas les seuls. Le clan Luo, le clan Gu, le clan Mo, le clan du Sabre Noir, le clan Liu, le clan Dong, le clan Wang… Presque tous les membres de clan qui ont quitté les Trois Cieux Intermédiaires pour s’entraîner se rendent au Centre du Continent…»

Gao Sheng les compta sur ses doigts tandis que sa migraine lui donnait l’impression que sa tête allait exploser. « Tout est de la faute de ces maudits Sabre des Enfers et ‘Demande aux Cieux’… Ah, c’est vraiment n’importe quoi. »

Il observa discrètement la réaction de Ji Mo en parlant.

Ce dernier fronça pensivement les sourcils : « ‘Demande aux Cieux’ ? Je n’en ai jamais entendu parler auparavant…Que ça soit maintenant ou il y a huit mille ans. Tu crois que les archives de nos familles sont erronées ?»

« C’est un mensonge, bordel de merde !» Jura le jeune maître Gao. « Cet enfoiré de Roi des Enfers Chu a inventé cette histoire de toutes pièces pour semer le chaos dans le Grand Zhao !»

« Mais qu’est ce que les affaires du Grand Zhao ou du Nuage de Fer ont à voir avec toi ?» Ji Mo roula des yeux. « Tu peux observer le spectacle en tant que spectateur ! Pourquoi t’impliques-tu autant ? Se peut-il que tu veuilles participer aux luttes pour le pouvoir des Trois Cieux Inférieurs ? La vie au clan est devenue un peu trop paisible ces derniers temps, jeune maître senior Gao ? Tu veux quelque chose d’un peu plus excitant ?»

Gao Sheng se reprit aussitôt, toussa sèchement et dit : « N’importe quoi ! Comment pourrais-je faire une chose pareille !»

Ji Mo ricana sous cape. N’est-ce pas exactement ce que tu fais ?

Le jeune maître Gao continua de tourner autour du pot encore un moment, mais son interlocuteur répondait très prudemment. Il ne put rien en tirer et se fit même avoir. Les deux hommes roulèrent des yeux et tentèrent de provoquer une réaction chez l’autre, mais finalement aucun des deux ne céda quoi que ce soit. Au final, il n’osa pas provoquer ce second jeune maître Ji.

Après tout ce temps perdu pour rien, il repartit frustré…

Cette nuit-là, une tempête éclata au-dessus de la Citadelle du centre du continent. ‘Demande aux Cieux’ apparut à l’est de la ville, puis à l’ouest, laissant dans son sillage une piste ensanglantée et des gens surexcités…

Le Centre du Continent tout entier était comme une cocotte minute sous pression.

Cette nuit, au moins un million de personnes ne parvinrent pas à dormir.

Dong Wushang et Luo Kedi s’amusèrent comme des fous. Ils avaient changé d’apparence et avaient changé au point d’être méconnaissables. Dong Wushang alla provoquer le chaos avec l’épée, et Luo Kedi l’aida en en profitant pour piller quelques belles maisons sur le chemin.

Il n’avait aucun talent de voleur, contrairement à Rui Butong ; il avait simplement bondi dans les demeures et tout volé en profitant de la confusion…

Lorsque Don Wushang fut en danger, le second jeune maître Luo poussa un ahwooh et apparut à ses côtés. Ils se battirent alors ensemble, brisèrent l’encerclement et disparurent dans un autre coin de la Citadelle.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 259
DNC Chapitre 261

8 Commentaires

  1. flo

    merci et bonne vacance

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!
    Et Bonne vacances !!^^

    Répondre
  4. Shirosuu

    Oh le bordel mdrrr, merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Lebob

    Merci est bonne vacances

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com