DNC Chapitre 261

DNC Chapitre 260
DNC Chapitre 262

J’espère que Diwu Qingrou a bien accroché son slip, car ça va secouer dans le Grand Zhao… Voilà le retour de votre Fourbé préféré !

Bonne lecture à tous !

Chapitre 261 — La fantastique épée ’Demande aux Cieux’

Chu Yang se tenait au sommet de la plus grande auberge du Continent Central et regardait la foule courir inlassablement dans tous les sens. « La ville est en pleine effervescence. » C’était vraiment jouissif que de voir le chaos occuper la ville.

Gu Duxing était un peu envieux : « Les combats de Dong Wushang sont vraiment excitants. »  Son caractère n’était pas très différent de celui de son camarade sabreur : ils étaient tous deux des introvertis, obsédés par le combat et le meurtre. Il aurait voulu pouvoir lui aussi se battre sur une scène aussi enthousiasmante…

La seule différence entre les deux brutes était que Gu Duxing était plutôt calme, là où Dong Wushang se battait avec une agressivité croissante.

Le Ministre Chu dit pensivement : « La situation n’est pas encore assez chaotique… Ce n’est qu’un fatras superficiel. Le calme reviendra rapidement dans la ville lorsque les descendants de clans venus s’entraîner ici arriveront. »

« Après tout, ils savent tous qu’il n’y avait aucun Ji Chengzhi ou de Xiao Huangquan il y a huit mille ans !»

« Pas forcément, tu sais !» Dit l’épéiste. « C’est sûrement Ji Mo qui a pensé à cette histoire monstrueuse, et s’il en a discuté avec les trois autres et qu’ils ont décidé de la suivre, c’est qu’ils ont sûrement une idée derrière la tête !»

« Hein, comment ça ?» Dit le Fourbe, pris au dépourvu.

« Quand Ji Mo a pris le sabre, ne t’a-t-il pas demandé de grave une inscription mystérieuse sur la lame ?» Dit Gu Duxing à voix basse. « J’ai beau avoir grandi dans le clan Gu, je n’étais pas leur descendant direct et donc… Je n’ai pas eu la chance d’accéder à certains livres rares du clan. »

Il poursuivit : « Par contre, Ji Mo est le descendant direct de son clan ! Du coup, je ne sais pas ce que signifie ce qu’il t’a demandé de graver, mais je suis sûr que ça fait partie de son idée !»

« Je suppose que lorsque cette inscription sera découverte et que cette arnaque du soi‐disant saint épéiste est découverte, l’anarchie empirera encore davantage !» Il soupira et dit : « Par contre, je crains que ça ne crée un trop grand chaos, et que les grands clans des Trois Cieux Intermédiaires ne s’en mêlent. Ça provoquerait un véritable désastre. »

Chu Yang fronça les sourcils et réfléchit un long moment, puis demanda d’un ton hésitant : « On n’en arrivera quand même pas jusque là, hein ?»

« Ha ha…» L’expression glaciale de l’épéiste fondit au profit d’un sourire chaleureux : « Depuis que nous autres nous sommes rencontrés, nous n’avons cessé de nous battre entre nous. Nous ne nous respections pas les uns les autres, mais toi, tu es parvenu à limiter nos disputes à un niveau acceptable. Ta force martiale est la plus faible d’entre nous tous, mais tu es tout de même parvenu à contrôler la situation et à nous faire réviser nos opinions. Tu ne t’en es peut‐être pas aperçu, mais ça nous avait déjà impressionnés. »

« Ensuite, nous avons tous grandement progressé grâce à ton aide, ce qui a rendu ta position de grand‐frère incontestable. Tu es parvenu à réunir tous ces seconds jeunes maîtres, alors que ce serait virtuellement impossible pour n’importe quel disciple de clan des Trois Cieux Intermédiaires. Bien sûr, c’est justement parce que tu ne fais partie d’aucun clan que tu as pu y arriver, mais tes compétences sont également irréfutables. »

Il continua d’une voix grave. « Au fil du temps, tout le monde s’est battu contre toi ; tu as été pratiquement torturé à chaque fois, mais tu ne t’es jamais énervé et as serré les dents. C’est ainsi que le concept de frère est né en nous ; entre nous, rien n’était inacceptable, et comme tu n’es pas arrogant, nous nous sommes tous sentis à l’aise dans cet environnement chaleureux. »

Chu Yang l’écouta silencieusement en réfléchissant.

« Par conséquent, nous sommes tous restés ensemble jusqu’à il y a un mois de ça. » Une trace de sourire flotta dans le regard de Gu Duxing. « Nous avons tous été surpris lorsque tu as soudainement voulu éliminer Mo Tianyun. Nous en avons alors discuté et tu n’en as plus parlé, comme si tu avais changé d’avis. Cela dit, Ji Mo et les autres savaient que ça n’était pas parce que tu n’en parlais plus que tu n’y pensais pas, mais juste que tu ne voulais pas en parler avec eux. »

« Tu as voulu tuer Mo Tianyun à cause de Xiao Wu, ce qui était un peu impulsif de ta part, mais tu as clos le sujet en pensant à ce qui arriverait aux clans de tes frères… Mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’y pensèrent plus. »

« Tu as voulu provoquer le Chaos dans le Grand Zhao à cause de la lutte pour le pouvoir entre les deux royaumes, mais Ji Mo et les autres le font parce qu’ils veulent provoquer un conflit pendant cette période où les grands clans des Trois Cieux Intermédiaires viennent s’entraîner ici‐bas. »

Le Ministre Chu comprit alors où il voulait en venir.

« Alors il  va t’être beaucoup plus facile d’éliminer Mo Tianyun, à présent, d’autant que personne ne te soupçonnera s’il meurt dans ce chaos… Après tout, le Roi des Enfers Chu est actuellement dans le Nuage de Fer, pas vrai ? »

« C’est aussi la dernière chose qu’ils puissent faire pour toi avant de partir. » Dit l’épéiste à voix basse. « Ils ne t’en ont pas parlé au préalable mais maintenant qu’ils se sont lancés, ils vont faire de leur mieux pour y parvenir, pour toi ! Ils n’arriveraient pas à partir l’esprit tranquille, autrement. »

« Chu Yang, le jour où nous nous sommes réellement considérés tous les six comme des frères, nous avons obtenu la plus grande richesse au monde… Ensemble, nous avons une puissance comparable à celle de la moitié des Neuf Cieux Intermédiaires ! Peut‐être que les autres y ont déjà pensé, ou peut‐être doivent‐ils encore s’en apercevoir… Mais attends quelques années, et cette gloire sera à notre portée !»

« En conclusion, c’est pourquoi, à mon sens, l’épée ’Demande aux Cieux’ et le Sabre des Enfers sont loin d’en avoir terminé !» Termina‐t‐il doucement.

Les paroles de Gu Duxing agitèrent son compagnon et réchauffèrent son coeur. L’adolescent marcha lentement jusqu’à la fenêtre et observa le ciel nocturne un long moment. Il finit par soupirer doucement : « Comment pourrais‐je oublier l’amitié de tels frères ! Je suis loyal envers ceux qui le sont avec moi ; Duxing, notre futur à tous ne se limitera pas aux Trois Cieux Intermédiaires !»

L’épéiste sourit légèrement. Semblant comprendre l’état d’esprit de son grand‐frère, il dit : « Quoi que tu fasses, Chu Yang, ne t’empresse pas ; alors que tu as pratiquement calculé tous tes coups face à Diwu Qingrou, mais tu t’es montré impulsif dans le cas de Mo Tianyun. »

« Hmmhmm. » Comment le Fourbe pouvait l’ignorer ? Il ne pouvait pas se retenir quand il pensait à la situation de Qingwu !

« Sinon, on a besoin de nouvelles identités pour notre séjour au Grand Zhao. » Gu Duxing rejoignit son ami et regarda la neige tomber avec lui. « Nous devons participer au chaos !»

« Ne t’en fais pas, j’en ai déjà préparé…» Chu Yang sourit et dit : « Il ne nous reste plus qu’à nous lancer dans la mêlée pour le sabre et l’épée !»

Les yeux de l’épéiste s’illuminèrent. « Parfait !»

Les deux hommes avaient juste besoin de se mêler à la bataille et de se faire un nom, ce qui leur permettrait de rendre la situation plus confuse encore, mais également d’éliminer toute suspicion envers le Roi des Enfers Chu.

Qui aurait pu s’imaginer que l’auteur de ce plan redoutable participerait lui‐même à la compétition ?

« Allons‐y !» Le jeune homme bondit et sauta par la fenêtre, suivi de près par Gu Duxing qui se déplaçait avec la légèreté du vent. Les deux silhouettes se fondirent rapidement dans les ténèbres nocturnes…

Dong Wushang tuait tout ce qui bougeait, armé de l’épée ’Demande aux Cieux’. Il a longtemps, au départ, trouvé cette arme inconfortable, mais il s’y habituait à présent et son maniement lui avait permis de comprendre de nombreuses choses.

De plus, ses compétences martiales s’affinaient de plus en plus avec ces nombreux combats, et il sentait même vaguement qu’il allait peut‐être, contre toute attente, percer au niveau d’Aïeul Sabreur de neuvième rang !

Il en fut grandement surpris car il n’avait utilisé que l’épée pendant tout ce temps, alors pourquoi sa voie du sabre avait‐elle progressé aussi rapidement ?

Mais tout doute mis à part, il ne pouvait pas laisser cette occasion s’échapper !

L’esprit alerte, il se mit à rugir en remuant les bras sans arrêter : « Vous êtes aussi peu nombreux et vous voulez m’arracher ma ’Demande aux Cieux’ ? Êtes‐vous seulement dignes de m’affronter ?»

Son aura d’épée changea soudainement, et une lueur stupéfiante brilla dans la nuit. Des bruits métalliques se succédèrent comme autant de tintements secs, et toutes les armes autour de lui s’apprêtant à le frapper furent coupées. Sept ou huit personnes reculèrent précipitamment de terreur, mais leurs regards brûlaient toujours de cupidité !

C’était la légendaire arme divine, ’Demande aux Cieux’, une épée inégalée !

Seule elle pouvait avoir ce genre de tranchant capable de couper une dizaine d’armes en un coup, sans que la lame ne soit endommagée le moins du monde. S’ils pouvaient ouvrir l’empreinte divine de l’arme…

Tous les experts crièrent : « Lâche l’épée !»

Ils lui foncèrent ensuite dans une bousculade chaotique, tout excités.

Dong Wushang revêtait une expression glaciale, et abattit soudainement l’épée en faisant naître sous sa lame des fleurs de sang, confrontant directement toutes les attaques qui le ciblaient.

Des bruits métalliques résonnaient non‐stop sous les coups. Le sabreur hurla : « Votre grand‐père va se casser à présent !», faisant preuve d’une arrogance surprenante tandis qu’il se frayait un chemin de sang à travers la foule à toute vitesse.

Ses poursuivants le pourchassèrent en rugissant de rage et d’anxiété.

Dong Wushang courut autour de la citadelle en soulevant des nuages de poussière comme un marathonien. Il exhiba intentionnellement l’épée à tout le monde au passage, de sorte qu’on ne cesse de le poursuivre.

« Euh ? C’est pas l’épée ’Demande aux Cieux’ ?»

« Attrapez‐le !»

Le sabreur courut en rond comme un dératé. La foule qui le traquait était passée des dix bonshommes du début à quelques centaines de gens, à présent, mais cela ne refroidit pas le second jeune maître Dong. Bien au contraire, il  sentait son esprit combatif grandir à chaque seconde, et l’aura de sabre en lui grossit en partageant son excitation ! Il perçait !

Il leva la tête vers le ciel et hurla. « Aaaaah…» Son corps bondit dans les airs et sous l’excitation extrême qu’il éprouvait, il y mit tant de force qu’il sauta à trente mètres dans les airs !

Il leva vigoureusement l’épée vers le ciel, et son énergie s’y déversa comme un tsunami ; l’épée brilla dans le ciel tel un petit soleil aveuglant !

Non seulement les experts en dessous la virent, mais également bien des gens à la ronde ! Aussitôt, des cris résonnèrent de toute part, et toute une foule se précipita dans sa direction.

Cependant, cette foule se figea de stupéfaction car Dong Wushang poussa un rugissement féroce dans les airs, avant qu’une aura puissante n’explose ! Pendant un instant, son corps flotta dans les airs !

Il venait de percer au niveau d’Aïeul Sabreur de neuvième rang !

Il rugit alors de plus belle : « Votre grand‐père a percé une fois de plus ! Woahahahah… Demande aux Cieux est effectivement une arme divine !»

Des centaines d’experts du Jiang Hu assistèrent à cette scène, les yeux momentanément rougis par une jalousie et une convoitise extrême… Alors c’est ça le pouvoir de Demande aux Cieux ! Elle permet à son propriétaire de percer même en se battant…

C’est absolument terrifiant !

La foule devint plus folle de désir encore !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 260
DNC Chapitre 262

18 Commentaires

  1. Mazz

    Merci pour ce chapitre !!

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. yannick345yannick345

    Merci!! 🙂

    Répondre
  4. Yngvii

    merci pour le chapitre et vive le bordel au grand zhao ^^

    Répondre
  5. Shirosuu

    Oh le bordel que ça va être ! Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour ce chapitre. Enfin du DNC, il y avait tellement longtemps x)

    Répondre
  7. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!

    Ça fait plaisir de retrouver notre Ministre Fourbe!!

    Répondre
  8. Talia

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. hollowrebel

    ça fait plaisir ^^

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Neilbhn

    M’avais manqué lui

    Répondre
  13. essitamessitam

    merci or le chapitre

    Répondre
  14. Metalis

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  15. Danicool

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  16. gutsguts

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  17. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  18. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com