TDG Chapitre 209

TDG Chapitre 208
TDG Chapitre 210

Bonsoir ! Voici un super chapitre bonus, que nos mécènes Axel, Georgina et Adrien vous proposent ce soir ! Vous allez beaucoup rire :p

 

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 209 - Père et Fils

 

Bourg-Triomphe, Manoir du Gouverneur.

Un garde entra en courant, s’inclina et dit : « Gouverneur, nous avons reçue une lettre d’une personne mystérieuse, semblant vous être destinée. »

Ye Zong ouvrit la lettre après l’avoir scanné avec sa force spirituelle sans trouver quoi que ce soit. Une écriture distincte et claire apparut sous ses yeux quand il ouvrit l’enveloppe. Ces yeux émirent un rayon de lumière glaciale, car cette écriture était celle de Ye Han.

« Seigneur Père, la veille du jour où j’ai quitté Bourg-Triomphe, je n’ai pu dormir de la nuit car je réfléchissais à propos du passé et du futur. En fait, à l’époque, à mon retour en ville, je m’étais déjà aperçu qu’il ne m’était plus possible d’obtenir la position de Gouverneur. Maître est mort pendant mon entraînement pour me protéger, et c’était également un des seuls doyens de la Famille Vent&Neige acceptant de me soutenir. Sans son soutien, je ne pourrais jamais avoir ce poste, même tu voulais que j’hérite de la position. Cependant, je refuse de me résigner ! Bien que tu m’aies bien  traité, je n’ai pas eu d’autre choix. Je suis prêt à tout pour obtenir Ziyun, même si ça doit signifier la destruction de Bourg-Triomphe ! A partir du moment où tu m’as amené au Manoir, dès le moment où je l’ai vue, j’avais décidé que ce serait elle la femme de ma vie !»

« Bien que j’ai échoué à te tuer, j’ai trouvé un nouveau monde après être arrivé à la Guilde Noire, le Monde Souterrain. Il s’avère que la plus puissante force, là-bas, n’est pas la Guilde Noire. Le Seigneur Démon de cette guilde n’est pas si formidable que ça non plus ; il n’y a de nombreuses familles là-bas qui ont des experts de rang Demidieu. »

« Père adoptif, sais-tu ce qui sont les gens le rang Demidieu ? Ce sont des experts au pinacle qui manient le pouvoir intarissable des lois, des existences inférieures seulement aux Dieux Spirituels. »

« J’ai obtenu une position importante dans la Famille Wugui, et cette famille a manifesté un grand intérêt envers Bourg-Triomphe. Si père adoptif accepte de se soumettre, tu pourras définitivement n’être qu’au dessous du Patriarche. Pourquoi n’abandonnes-tu pas une ville aussi petite ? Tu pourrais même alors percer au domaine des Demidieux ! Si tu refuses, alors les experts des Wuguin vont s’abattre sur Bourg-Triomphe et en faire une terre désolée. J’espère que père adoptif réfléchira avec attention à cette proposition. »

A la fin de sa lecture, Ye Zong frappa la table du poing, les veines de son bras ressortaient fortement et ses yeux viraient tous deux au rouge.

Il était dur de supporter le goût de la trahison par un proche. C’était comme sentir un couteau poignarder impitoyablement son coeur, surtout parce qu’il considérait Ye Han comme son propre fils. Il n’aurait jamais pensé qu’il soit si insensible. Avec son intelligence, le Gouverneur comprit que cette Famille Wugui avait été attirée par Ye Han.

Ce dernier était encore plus mauvais que la Guilde Noire qui, elle, ne voulait que garder Bourg-Triomphe pour elle seule !

Ye Zong eut l’impression que son coeur avait été frappé d’un coup de lame, en pensant que la ville était en danger. Il était l’origine de tous ces problèmes, car il n’avait pas été capable de percevoir correctement la nature de son fils adoptif. Il pensait que ce dernier n’était qu’un grand conspirateur, mais jamais aurait-il pensé qu’il deviendrait un traître et trahirait la ville.

Le Gouverneur n’avait aucune idée d’où Nie Li avait disparu et réalisa que lui parti, il n’avait plus personne avec qui discuter stratégie. Quand le gamin était encore dans les parages, il souhaitait pouvoir lui botter les fesses mais… Il ne put s’empêcher de sentir que ce sale gosse lui manquait un peu.

En tant que Gouverneur, tout les gens autour de Ye Zong -même Ye Xiu et les autres- étaient respectueux en face de lui et montraient toujours qu’il y avait un léger fossé les séparant. Nie Li était le seul à ne jamais avoir prêté attention à sa position et même s’il allait parfois à son encontre, ça lui permit de se sentir proche de lui.

« Ye Zong !» tonna une voix grave.

Les yeux de Ye Zong s’illuminèrent en entendant cette voix. Il leva la tête et vit un homme à la porte du grand hall. Il avait beau être vieux, il avait encore une silhouette imposante. Le Gouverneur alla joyeusement à sa rencontre.

Il s’inclina respectueusement : « Père, vous êtes de retour !» Il était au bout du rouleau et voir son père lui redonna du poil de la bête.

Ye Mo hocha la tête : « En, je suis revenu avec petit-fils par alliance. »

Petit-fils par alliance ? Quel petit-fils par alliance ? Ye Zong eut une expression bizarre. A ce moment, un jeune homme arriva depuis le dos de Ye Mo et lui dit : « Ca fait longtemps, beau-père. »

Nie Lie étira sa taille.  Il était presque enivré par l’odeur de la ville, tant l’air ici était meilleur que celui du Monde Souterrain.

En le voyant, le Gouverneur se renfrogna immédiatement et dit d’un air solennel : « Qu’as-tu dit à mon père, petit con ?»

Bien que la tête que Ye Zong tirait pouvait faire peur aux autres, elle n’avait aucun effet sur le jeune homme. Il haussa les épaules et dit : « Je lui ai tout dit. »

Le pauvre homme pouvait presque imaginer Nie Li s’épancher en belles paroles auprès de Ye Mo. Qui sait s’il n’avait pas trompé ce dernier ? L’expression du Gouverneur devint immédiatement stricte et alors qu’il s’apprêtait à réprimander le jeune homme, Ye Mo renifla et dit d’une voix solennelle : « Ye Zong, une famille paisible prospère. Quel genre d’attitude montres-tu en prenant tes grand airs avec un membre de la famille ?»

L’air imposant de son père effraya instantanément Ye Zong, faisant trembler son cœur. Après tout, la personne qu’il craignait le plus depuis tout petit était Ye Mo. Même s’il était déjà devenu un expert du rang Légende, il n’était pas facile de se débarrasser de cette peur qui avait profondément pénétré ses os.

Le Gouverneur n’osa pas discuter avec son père et répondit immédiatement, en se tenant respectueusement de côté : « Oui, Père. »

Nie Li découvrit qu’en ce monde, il y avait toujours une personne qui en soumettait une autre. Même s’il était le Gouverneur, Ye Zong avait encore peur de Ye Mo ! La prochaine fois qu’il lui ferait face, il aurait donc un soutien. (NdT Nie Li, t’es vraiment moche là :o)

Ye Mo toussa sèchement en voyant son fils trembler de peur, et dit : « Je suis très satisfait de ce petit-fils par alliance que tu as choisi. Il a des connaissances et un talent extraordinaire. Bien que la Famille des Marques Célestes soit juste une famille aristocratique, ma Famille Vent&Neige ne devrait pas se limiter à ce point de vue de benêt. De plus, petit-fils par alliance m’a appris comment comprendre le pouvoir de la loi. » Il jeta un oeil à Nie Li, plein de reconnaissance envers lui.

Ye Zong ouvrit la bouche, voulant dire quelque chose, mais ne fit que hocher la tête au final : « En. »

Il ne savait pas quel genre de potion magique ce gamin avait pu lui faire prendre pour que son père ait une aussi haute estime de lui, mais vu que c’était un fait établi, il ne pouvait pas y faire grand chose.

Le gouverneur savait une chose ou deux à propos du pouvoir de la loi mais cela dit, il était curieux de savoir comment Nie Li avait pu apprendre à Ye Mo comment comprendre le pouvoir de la loi. Se pouvait-il que le gamin cultive le pouvoir de la loi depuis tout petit ? En y réfléchissant, ça avait du sens : comment sa force aurait-elle pu grandir aussi vite sans cela ?

Ce que Ye Zong ignorait, c’est que la force de Nie Li n’avait aucun rapport avec le pouvoir de la loi.

Ye Mo regarda son fils et dit froidement : « Je n’ai jamais été trop satisfait de toi, et ce depuis que tu es tout petit. Bien que tu ais un talent extraordinaire, tu es toujours très inflexible dans ta façon d’agir. Tu as un problème dans ta façon de traiter les gens. Regarde avec Ye Han, tu n’as pas été capable de voir sa véritable nature. Connais-tu tes torts ?»

« J’ai eu tort, père. » Ye Zong sentit son visage brûler. Il avait beau être le gouverneur, il se faisait gronder devant Nie Li. Comment pouvait-il garder son prestige après ça ?

« Je n’aimais pas Ye Han et pourtant, tu as insisté pour qu’il ait la position de Gouverneur. Tu vois ce que tu as fait maintenant ? Heureusement qu’il n’est pas parvenu à ses fins, autrement tu imagines ce qui ce serait passé ?»  Il renifla froidement. « A présent, il a parlé de notre Bourg-Triomphe à la Famille Wugui. S’il ne s’agit que d’elle, alors je pourrais peut-être être capable de m’occuper d’eux. Cependant, que se passera t’il si les autres familles du Monde Souterrain décident de venir ? Comment les repousserons-nous ?»

Comment Ye Zong pouvait répondre quoi que ce soit, avec la colère dans laquelle était son père ?

Ye Mo le gronda franchement, devenant de plus en plus agité au fur et à mesure qu’il parlait. « Tu as un bon gamin comme Nie Li qui fait de son mieux pour Bourg-Triomphe, et pourtant tu es toujours aussi désagréable ! Que se passerait-il si tu lui faisais peur ? Tu accordais beaucoup plus de confiance à ce traître de Ye Han. C’est ridicule !»

Ye Zong déprimait sec. Bien qu’il ait été un peu dur avec Nie Li, il ne lui avait quand-même rien fait. (NdT *TOUSSE TOUSSE*) Nie Li, effrayé ? Il remercierait les dieux si déjà ce petit salopard ne lui grimpait pas sur la tête. De plus, ce gamin s’était payé sa tête un bon nombre de fois, ce qui l’avait empli d’indignation. Cela étant, il n’osa pas répondre à son père.

« Papi Ye Mo, ne t’énerve pas autant. Le Gouverneur a toujours été comme ça, je m’y suis déjà habitué. » dit Nie Li en tentant de réconforter Ye Mo, tout en prétendant ne pas remarquer Ye Zong qui le regardait avec des yeux écarquillés.

« Tu vois, tu vois comme il est bien élevé ? Un garçon de treize/quatorze ans est plus prévenant que toi !» Ye Mo renifla encore et toujours. « Va donc réfléchir à tout ça ! Quant au mariage entre Nie Li et Yun’er, voilà ce qu’on va faire : je vais attendre que la question de la Famille Wugui soit réglée, et ensuite j’irai visiter la Famille des Marques Célestes et discuter de la date du mariage. »

Ye Zong éprouva de l’amertume et dit rapidement : « N’est-il pas incorrect que ce soit notre Famille Vent&Neige qui prenne l’initiative de visiter la Famille des Marques Célestes ? Normalement, ce devrait être l’inverse ; comment Yun’er pourrait être avoir sa position sinon ? De plus, n’est-elle pas un peu trop jeune pour ça ?»

« C’est un point de vue de benêt !» Ye Mo agita sa manche et renifla froidement. « Avec toutes les familles qu’a notre ville, quelle fille de bonne famille ne se marie pas jeune ? C’est parce que tu as traîné avec ce sale gosse de Huyan Xiong trop longtemps que tu veux que Yun’er devienne fille comme cette Huyan Lanruo qui ne trouve pas de mari ?» (NdT souvenez-vous, choc culturel, différences historiques…)

Ye Zong tira une drôle de tête et Nie Li dut se retenir de rire. Pas étant que Lanruo le colle tout le temps, c’était parce qu’elle n’arrivait pas à se marier… Quelle réaction aurait-elle si elle avait entendu ce qu’avait dit Ye Mo ?

Comment Ye Ziyun pourrait-elle ne pas parvenir à se marier ? Combien de familles se tiendraient sur le perron du Manoir, si Ye Zong faisait savoir qu’il allait la marier ?

« En. » répondit respectueusement le gouverneur. Au départ, il prévoyait de calmer un peu Nie Li pour qu’il se tienne mieux mais au final, quand son père revint, il s’aperçut soudainement que c’était lui qui était en position de faiblesse. Qui allait s’opposer à ce mariage, maintenant que Ye Mo l’avait approuvé ?

Nie Li dit immédiatement avec sincérité : « Papi Ye Mo, pour ce qui est du mariage, la proposition doit naturellement provenir de ma Famille des Marques Célestes. Quand cette histoire avec les Wugui sera réglée, je demanderai au Patriarche et à mon père de venir vous voir personnellement. »

A ces mots, Ye Mo sourit et hocha la tête : « Bien, bien, bien. Quant au cadeau de fiançailles, n’importe quoi fera l’affaire ; le Manoir ne manque de rien !» Le vieil homme posa ses yeux sur Ye Zong. Comment pouvait-il dire quoi que ce soit devant son père. »

« Quant à la famille Wugui, nous allons devoir réfléchir à un plan pour s’en occuper le plus vite possible. Mais tout d’abord, je vais aller voir Yun’er. »

Ye Mo, après avoir vu les manières respectueuses de son fils, n’avait plus envie de le pourrir le gronder. De retour après si longtemps, il voulait visiter sa petite fille adorée avant toute chose, et ensuite commencer immédiatement son entraînement en réclusion.

Ye Zong regarda Nie Li : « Nie Li, tu restes là. Il y a des choses dont je dois te parler. »

Voyant le regard noir de son beau-père, le jeune homme sentit un petit picotement dans son coeur et dit : « Ça fait aussi longtemps que je ne suis pas rentré, je vais d’abord voir Ziyun. »

Ye Mo réfléchit et dit : « Nie Li, reste là. Si Ye Zong ose te faire quoi que ce soit, viens le dire à papi et il lui collera une raclée. »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 208
TDG Chapitre 210

28 Commentaires

  1. GUIAMON

    Merci ! 😀

    Répondre
  2. tarken

    merci

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre
    ps:pauvre ye zong il prend tellement cher ^^

    Répondre
  4. Max

    Merci !!!
    Oh Putain j’ai ris j’en peux plus la dernière phrase m’a tué XDDDDD

    Répondre
    1. natsu

      (merci pour le chap )

      omg le super papi lol la dernier phrase mais fait explosé rire réveillant tout le monde chez moi x)

      Répondre
  5. Minekix

    Merci

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:à cause de toi j’ai failli réveiller mes voisins (principalement à cause de la dernière phrase)!

    Répondre
    1. Gatarlo

      IDEM PUTAIN xD

      Répondre
  7. Zeks

    Je vous ai trahis j’ai voulue regarder le chap 209 en VA et au bout d’une ou deux heure j’étais au chap 303 mais c’est toujours cool de les remater en VF surtout les NDT de waz qui donne quand même pas mal de « charme » a la trad … Bref merci au mécènes et surtout a notre Divivinité/Traducteur/Gourou/ExpertSuprême/MecAL’HumourDouteux Waz

    Répondre
    1. Starish

      Merci pour le chapitre

      Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  9. Tendo

    Merci pour le chapitre Wazouille 😀
    La dernière ligne ma fait délirer xD

    Répondre
  10. Adrien

    Merci pour le chap excellent le papy ye mo

    Répondre
  11. Lelouch

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  12. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Otoran

    Merci pour le chapitre
    LOOOL je kif Ye Mo, Comment il a mit Ye Zong en PLS x)

    Répondre
  15. #Uta

    merci
    Ye Zong a interet à pas faire de mal à Nie li sinon il va se faire marave par PAPY Ye Mo XD

    Répondre
  16. Myrddin

    Merci

    Répondre
  17. Fabulas

    Merci pour le chapitre
    Très drôle en effet

    Répondre
  18. KuroShiro

    Binjours, j’aimerais savoir si quelqu’un a le pdf pour les chapitres jusqu’à maintenant, le lien dispo a les chap jusqu’au 159… Sinon merci pour les tradiction ça fait plaisir ^^

    Répondre
  19. Paul

    Merci pour se chapitre ! „

    Répondre
  20. Kerezenn

    J’adore…
    Merci pour tout

    Répondre
  21. lascard

    Merci continue je préfère le lire en français quand anglais

    Répondre
  22. korojii

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  23. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  24. Lauvel

    « J’ai obtenu un position importante dans la Famille Wugui, et cette famille a manifesté un grand intérêt envers Bourg-Triomphe. Si père adoptif accepte de se soumettre, tu pourras définitivement n’être qu’au dessous du Patriarche. Pourquoi n’abandonnes-tu pas une ville aussi petite ? Tu pourrais même alors percer au domaine des Demidieux ! Si tu refuses, alors les experts des Wuguin vont s’abattre sur Bourg-Triomphe et en faire une terre désolée. J’espère que père adoptif réfléchira avec attention à cette proposition. »

    - « un position » ==> « une position »

    Répondre
  25. ZakariaAA

    sa part tellement en couille mdr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com