TDG Chapitre 270

TDG Chapitre 269
TDG Chapitre 271

Et voici donc le dernier TDG régulier de la semaine ! On retrouvera Nie Li lundi !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 270 - Honorable Chiling 1)En Va, le traducteur a traduit le nom et en français, ça donnerait l’Honorable EspritRouge. Meh

 

Il n’aurait jamais cru que ça prendrait effet si rapidement !

Nie Li était également un peu surpris, mais il comprit rapidement pourquoi l’acupuncture avait si vite fonctionné : Xiao Yu n’avait pas pu percer pendant bien des années. Normalement, le jeune éphèbe aurait dû atteindre le domaine du Rang Céleste depuis longtemps avec sa Racine Spirituelle Céleste de 7ème rang mais pour certaines raisons, il en avait été incapable. Cependant, les effets engendrés par ces années de culture étaient bien présents. L’Énergie Céleste éclata en un instant sous la stimulation de l’aiguille du prodige.

Xiao Yu luisit d’une lueur rouge au point que même sa peau rayonnait d’une légère teinte rose-écarlate. L’énergie frénétique jaillit en lui telle une tempête.

Le petit génie se prit une décharge dont la force le repoussa de quelques pas : « Quelle énergie puissante !» Il regarda l’éphèbe être enveloppé par une aura similaire à un cyclone et marmonna : « Sa technique de culture est vraiment puissante… Mais où l’a obtenue Maître Ming ?»

Une fois que le jeune homme efféminé percerait au domaine du Destin Céleste et formerait son Âme de Destin, sa culture deviendrait absolument stupéfiante !

Tandis que ce genre de considérations le traversait, Xiao Yu se retrouva submergé par sa culture et forma rapidement sa première Âme de Destin dans son royaume spirituel.

Juste après, il forma également la deuxième et la troisième, et ce n’est que là que sa culture s’arrêta.

Il était totalement abasourdi par le résultat, il n’aurait jamais imaginé qu’il pourrait percer aussi rapidement.

Le déferlement d’énergie frénétique se calma rapidement et elle redevint aussi calme que de l’eau. Xiao Yu ouvrit lentement les yeux et une lueur exceptionnelle en jaillit.

La technique de culture des Dix Mille Rugissements de Dragon permettait à son praticien de cacher le niveau de sa culture, afin de la rendre indétectable par les autres. En effet, plus aucune ondulation n’était percevable de l’éphèbe. Celui-ci baissa la tête et vit que ses vêtements étaient désordonnés et étaient tombés sur sa poitrine, dévoilant pleinement ses deux épaules ; il ne put alors s’empêcher d’être embarrassé.

Il remit sa robe d’aplomb, se tourna vers Nie Li et lui dit d’un ton sincère : « Merci beaucoup, Nie Li. Je ne serais pas parvenu à percer au Destin Céleste sans toi ! N’hésite à me demander mon aide au besoin et je ferai de mon mieux pour t’assister !»

Il était sincère : même son professeur avait perdu patience à son égard à cause de son incapacité à percer. Qui sait combien de temps il serait resté dans le domaine du destin terrestre sans son ami ?

Nie Li tint sa main droit devant lui et dit : « Donne-moi une belle récompense puisque je t’ai guéri. Je t’ai aidé à percer au Destin Céleste, alors tu peux bien me lâcher quelques pierres spirituelles, pas vrai ? Autrement, j’aurais vraiment perdu mon temps et mon énergie ce soir !»

L’efféminé leva la tête, le regard et lui dit : « Il me reste peu ou prou dix pierres spirituelles : elles sont toutes à toi. »

« Psh, tu es le fils d’un cadre de l’Institut ! Comment peux-tu être aussi pauvre ? Oublie ça, je me sentirai mal si tu me donnais tous tes cailloux. Je vais en prendre cinq et on va dire qu’on est quittes. Tu m’as amené à la Secte des Plumes Divines et je t’ai soigné, aussi nous ne nous devons plus rien l’un envers l’autre. » Il fit un geste de la main, prit cinq pierres et continua avec un léger sourire aux lèvres : « Deux aiguilles d’argent m’ont rapporté cinq pierres spirituelles ! Je n’ai pas gâché ma nuit !»

Xiao Yu le regarda d’un air pensif, curieux et un peu perplexe. Ces deux aiguilles étaient loin d’être aussi simples que ce que son compagnon voulait bien lui laisser entendre. Elles l’avaient, après tout, aidé à entrer dans le domaine du Destin Céleste. Le jeune homme n’avait aucune idée de comment le remercier. Lui avait-il fait ce cinéma parce qu’il ne voulait pas qu’il lui doive la moindre faveur ?

Le jeune génie du Petit Monde voulait qu’ils soient quittes. Il soupira en son for intérieur.

« Hé Xiao Yu, pourquoi me regardes-tu comme ça ? Tu me colles la chair de poule…» Nie Li agita la main avec une expression inconfortable. Il poursuivit : « Je ne suis pas intéressé par les hommes !»

L’éphèbe s’assombrit d’un coup. Pourquoi avait-il la soudaine envie de lui fracasser le crâne, bien qu’il vienne de l’aider à l’instant ?

Il se leva d’irritation et tandis qu’il se dirigeait vers la porte, il s’arrêta et ne put s’empêcher de dire à voix basse : « Quoiqu’il en soit, merci. » Une fois cela dit, il sortit et ferma la porte derrière lui.

Le petite prodige regarda la porte close, s’allongea sur le lit et fixa le plafond. « Et dire qu’il a quand même voulu me remercier… Pourquoi ai-je l’impression de m’être fait avoir en ne prenant que cinq pierres ? J’aurais dû toutes les prendre. »

La nuit passa tranquillement.

Le lendemain, les pépiements d’oiseaux clairs et cristallins résonnèrent à l’aurore de la forêt comme une musique magnifique.

La rosée du matin couvrit les environs comme l’air frais de la forêt.

De nombreux étudiants s’étaient levés tôt et avaient commencé à s’entraîner. Nie Li et Lu Piao marchèrent ensemble le long d’un chemin sinueux. Ils devaient aujourd’hui présenter leurs respects à leur professeur, et ils ne pouvaient s’empêcher de se demander quel genre de personne allait être ce dernier.

Ils suivirent la carte que Xiao Yu leur avait donnée et arrivèrent un peu plus tard, dans une cour à l’entrée de laquelle un expert en robe grise leur barra la route et leur demanda : « Vos plaques d’identité !»

Les deux jeunes hommes les sortirent à la demande de ce surveillant.

Celui-ci hocha la tête et dit : « Dans ce cas, entrez !»

Ils s’exécutèrent. Le benêt jeta un œil alentour avec une curiosité manifeste et dit : « C’est vraiment différent de notre Institut Sainte Orchidée ici !»

« C’est vrai » acquiesça son ami. En entrant, ils virent que des douzaines d’étudiants s’étaient réunis dans la cour et l’un d’entre eux leur parut familier. Il s’agissait d’un des sous-fifres de Hua Ling, qui s’était avéré avoir à l’examen une Racine Spirituelle Céleste de 1er rang. Le type en question les fixait avec une certaine animosité.

Quand les deux adolescents arrivèrent, beaucoup de gens tournèrent leur attention sur eux.

Un jeune homme qui semblait avoir seize ou dix-sept ans se dirigea vers eux et leur demanda : « D’où venez-vous, vous deux ?»

Nie Li tourna la tête et jeta un regard à son interlocuteur qui paraissait vaniteux.

« Du Petit Monde » lui répondit-il calmement.

« Oh ? Alors vous êtes les deux génies du Petit Monde ? Une Racine Céleste de 5ème rang et une de 8ème rang. » Une lueur étrange traversa le regard du prétentieux qui poursuivit : « Je suis Jin Yan, membre du Clan Jin de la Secte des Plumes Célestes ! Notre famille tient les génies en haute estime. Si vous avez du temps libre, n’hésitez pas à venir nous rendre visite. »

Il donnait l’impression de vouloir les inviter mais en temps que membre du Clan Jin, il ne voulait pas non plus trop s’abaisser à les inviter directement.

« Nous pourrons en discuter plus tard » dit le jeune prodige en entraînant Lu Piao ailleurs avec lui.

Le visage de Jin Yan s’assombrit. Et dire que ces types du Petit Monde étaient aussi impudents ! Il s’en alla la rage au ventre.

« Nie Li, ça ne m’a pas l’air d’être une bonne idée que de l’offenser comme ça, non ?» lui demanda le benêt un peu inquiet.

« Ne t’inquiète pas pour ça. Nous sommes en sécurité, dans l’Institut. Même si un type avait l’intention de nous chercher des noises, il ne pourrait pas non plus pousser le bouchon trop loin. Nous sommes le plus en sécurité en ne rejoignant personne : aucune faction ne prendrait le risque d’offenser facilement un génie qui est encore neutre. A contrario, nous aurions des ennuis en rejoignant un camp » lui répondit Nie Li. Bien que l’Institut Esprit Céleste ne soit qu’un des établissements sous le contrôle de la Secte des Plumes Divines, les luttes entre les factions pouvaient être extrêmement intenses.

La Secte ne se serait pas divisée dans sa vie passée dans le cas contraire… Ça en était la raison, sans le moindre doute.

Un vieil homme aux cheveux blancs entra dans la cours pendant qu’ils discutaient ; il balaya les étudiants du regard et dit : « Enchanté de vous rencontrer, je suis votre professeur, l’Honorable 2)c’est un titre, pas de la prétention de sa part Chiling. Je vous guiderai dans vos cultures à partir de maintenant. Suivez-moi à l’intérieur et asseyez-vous. »

Ils entrèrent à la suite de leur professeur dans une salle d’entraînement et s’y assirent en tailleur. Le vieil homme, lui, s’assit sur une plateforme surélevée.

« Nous avons dans notre classe un total de trente-six élèves, tous de première année. Chacun d’entre vous a un talent extraordinaire et des racines spirituelles inaccessibles au commun des mortels. Cependant, je vais être clair : ici, vous devez obéir à mes règles. À la fin de l’année, les cinq plus puissants d’entre vous auront une chance d’être envoyés à la Branche Est. Souvenez-vous en, nous ne réservons que cinq places. Si vous ne pouvez pas en obtenir une, alors je suis vraiment désolé mais vous devrez rester un peu plus longtemps dans la Branche Ouest. » Le regard de l’Honorable Chiling balaya la classe du regard tandis qu’il poursuivit d’un ton imposant : « Vous êtes tous des génies et par conséquent, aucun d’entre vous ne veut être en retard sur les autres. Si vous êtes d’un pas derrière les autres, alors vous serez en retard à chaque étape !»

Tous les élèves s’échangèrent un regard hostile à cette déclaration.

Ils étaient dans un monde qui mettait l’accent sur la puissance. Dans un an, seuls cinq d’entre eux iront au district Est tandis que tous les autres devront attendre une année de plus. Ils ne pouvaient pas se permettre de patienter un an !

Sur la route menant à la domination, quiconque était en retard par rapport à un autre se verrait piétiné par ce dernier à chaque fois qu’il progressait plus haut encore ! Les experts n’auraient pas la moindre pitié envers les faibles !

Le professeur regarda ses trente-six élèves. Il y avait parmi eux des gens de nombreuses villes et de divers domaines, et la moitié d’entre eux venaient de familles de la Secte des Plumes Divines, des descendants de clans. Il y en avait même qui avaient des origines considérables.

Cependant, dans sa classe, il avait une autorité absolue. Même s’il venait à punir des élèves, les familles de ces derniers ne pourraient pas l’atteindre car il avait une position importante, en tant qu’enseignant de l’Institut. Son regard tomba sur une fille vêtue de bleu ; il en resta stupéfait un court instant. Il n’aurait jamais pensé que cette fille se trouvait ici…

Elle était extrêmement belle, au point d’attirer le regard des autres et de le conserver. Cependant, elle avait une expression glaciale et semblait même dégager une légère soif de sang qui empêchaient les autres de l’approcher.

L’Honorable Chiling rétracta son regard et dit lentement : « Vous êtes tous des génies. Vous avez tous un talent inhabituel bien que vous veniez à peine d’entrer dans le domaine de la culture. L’Institut de l’Esprit Céleste interdit les luttes internes, et ce n’est pas non plus quelque chose que je veux voir. Causez trop de problèmes ou blessez quelqu’un, et ça reviendra à perdre toutes vos perspectives d’avenir. Réfléchissez-y avec attention !» leur rappela-t-il froidement.

D’un côté, il voulait pousser les génies les uns contre les autres, tout en interdisant les luttes intestines de l’autre côté. L’Institut avait vraiment bien réfléchi à comment parvenir à cet équilibre !

À ce moment, Nie Li réfléchissait à comment il allait pouvoir obtenir davantage de pierres spirituelles tout en écoutant d’une oreille. Il allait bientôt terminer les cinq pierres spirituelles qu’il avait obtenues la veille de Xiao Yu. Son royaume spirituel était devenu un puits sans fond en pratiquant la technique de culture du Dieu Céleste.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 269
TDG Chapitre 271

References   [ + ]

1. En Va, le traducteur a traduit le nom et en français, ça donnerait l’Honorable EspritRouge. Meh
2. c’est un titre, pas de la prétention de sa part

19 Commentaires

  1. reynodls

    merci waz

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  5. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Erate

    Alors ? Seeeurge ? 😀
    Merci pour cette trad !

    Répondre
  7. KuroShiro

    Merci pour le chapitre et bah vivement lundi du coup 🙂

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. Xhanto

    Merci beaucoup :), je retourne lire DNC 😡

    Répondre
  10. Xhanto

    je ne savais pas que » : x » donner cette émoticônes 🙁

    Répondre
  11. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  12. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Bip,bip,bip,je suis ton réveil matin,nous sommes lundi !

    Répondre
  13. Skiz

    Un grand merci ^^

    Répondre
  14. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. yann

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  16. Laghtt

    Merci!!!!

    Répondre
  17. #Uta

    merci beaucoup^^

    Répondre
  18. turlax

    merci merci merci

    Répondre
  19. Dolk

    Merci 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com