TDG Chapitre 309

TDG Chapitre 308
TDG Chapitre 310

Dernier chapitre régulier de la semaine, mais pas dernier chapitre tout court n’est-ce pas bande de brutes ? :p 〈3

Bonne lecture et à tout à l’heure pour le DNC ! 〈3

Chapitre 309 - Dupé

Xiao Ning’er dit à voix basse à son amour : « Nie Li, j’ai également ramené plein de Rosée de Note Divine, aussi je t’en donnerai quelques douzaines quand on rentrera !» La Secte de la Note Divine lui avait fourni une quantité quasi illimitée de Rosée à cause de son grand talent. Bien qu’elle en ait consommé pas mal pour sa culture, il lui en restait néanmoins beaucoup.

« D’accord. » Le jeune homme lui sourit avec décontraction et hocha la tête, acceptant sa bienveillance. Elle pourrait toujours en récupérer davantage une fois de retour dans sa secte. Il ne manquerait pas de lui donner de nombreux trésors avant qu’elle ne reparte, dont l’esprit démon de lignée draconique à vitesse de croissance divine. Elle n’avait probablement plus besoin de cette Rosée.

Les enchères continuèrent et à la Rosée succédèrent plusieurs esprits démons de lignée draconique à vitesse de croissance extraordinaire, accompagnés de quelques joyaux de 1er et 2ème rang ainsi qu’un assortiment d’élixirs soignant les blessures obtenues pendant la culture.

Les ventes devinrent extrêmement intenses. Après tout, les objets qui y étaient présentés étaient rarement vus ailleurs. Gu Bei, sous le regard choqué de l’assemblée, continua d’en acheter pour des prix variant entre cinquante et soixante mille pierres spirituelles.

Nie  Li jugeait qu’il avait déjà bien assez de pierres pour son usage personnel, alors pourquoi n’échangerait-il pas une partie de sa fortune contre quelques objets utiles pouvant l’aider à augmenter sa force davantage ?

La vigne en lui avait grandement ralenti sa vitesse de culture. Ning’er avait déjà formé son 5ème destin tandis que lui venait juste d’entrer dans le Destin Céleste il y a peu. En même temps, quand il entra dans ce domaine, sa force devint plusieurs douzaines de fois plus puissante que celles de ceux du même niveau que lui.

Il avait besoin d’une quantité terrifiante de pierres spirituelles et d’élixirs à cause de cette plante en lui. Une personne ordinaire sentirait un accroissement évident dans sa culture après avoir raffiné une douzaine de cailloux, mais lui, il en avait besoin de quelques centaines voire de milliers. Cependant, il avait l’impression persistance que cette vigne, une fois à maturité, sera absolument extraordinaire.

Tenez, par exemple, les trente bouteilles de Rosé de Note Divine que son ami venait de lui acheter permettraient à quelqu’un de normal de tenir un sacré moment. Cependant, entre les mains de notre héros, il n’y en aurait probablement plus une goutte en quelques jours.

Ce n’était pas un problème qu’il pouvait régler, alors du coup il devait mettre la main sur d’énormes quantités de ressources de culture.

Tandis que Papi Bei continua d’acheter continuellement des trésors les uns après les autres, Murong Yu et Ye Xuan tournèrent leur tête ailleurs et prétendirent que rien de tout ça n’arrivait. Ils n’avaient plus aucune face en étant assis à côté de lui. Le second s’imaginait être plutôt riche auparavant, mais lorsqu’il se compara à Gu Bei à ce moment, il perdit totalement sa face.

Murong Yu de son côté le haïssait de plus en plus au point que ses dents commençaient vraiment à le lancer à force d’avoir les mâchoires crispées. Il avait voulu acheter quelques objets, mais à chaque fois qu’il commençait à miser, le jeune maître du Clan Gu enchérissait directement à un prix qu’il ne pouvait pas se permettre, le forçant à abandonner en cours. Après tout, il avait obtenu ses pierres spirituelles en chassant sans relâche les goules dans les Ruines Effroyables. Il n’avait pas gagné au loto, lui ! Il mourrait d’envie de frapper la table de ses poings et de l’injurier, mais il se retint malgré tout.

Si tu ne veux pas me laisser tranquille, alors je ne vais pas te laisser tranquille non plus ! Il se mit ainsi à monter de temps à autre les prix pour Papi Bei. Cette tactique avait ses limites, mais tant qu’il pouvait lui faire dépenser un peu plus d’argent, il en était satisfait.

Li Xingyun, cependant, s’aperçut rapidement de ce qui se tramait. Il savait que même si Gu Bei était un descendant direct de son clan, il était rigoureusement impossible qu’il ait autant d’argent. Mais vu de son amitié avec Nie Li, il estima qu’il devait enchérir en son nom. Après tout, le jeune homme devait certainement avoir pas mal d’argent de côté à vendre tous ces esprits démons ordinaires à la vitesse de croissance divine.

À ce moment, l’objet mis en vente fut un joyau de 3ème rang, une Veste Lourde Améthyste qui parut assez intéresser le jeune maître Gu, dont les yeux brillèrent de désir. Il commença à enchérir dessus et finit par dominer ses adversaires en montant le prix de cette veste à onze mille pierres spirituelles.

« Onze mille pierres spirituelles une fois, deux fois…?» Qin Yue sourit en faisant face à la foule. Elle ne put s’empêcher de jeter quelques regards à Gu Bei qui était décidément plein aux as. Il avait dû acheter pas moins de dix pour cent des objets mis en vente !

Les sourcils de Murong Yu tressaillirent quand il vit que la veste allait tomber entre les mains de son ennemi. « Douze Mille pierres !»

Il renifla froidement en essayant de l’ennuyer. Il n’avait qu’à pas l’empêcher de faire quelques achats.

Papi Bei lui jeta un regard agacé et renifla froidement de même : « Treize mille pierres spirituelles !»

« Quatorze mille pierres !» La Brute augmenta à nouveau la mise. Il avait déjà fait flamber le prix de quelques objets que son adversaire voulait emporter. Il finissait toujours par l’acheter de toute manière, aussi n’hésita-t-il pas à saisir cette chance de lui rendre la monnaie de sa pièce.

Un regard suffisait à voir que ce type était peut-être riche, mais il était aussi visiblement stupide. S’il voyait quelque chose qui lui plaisait, il enchérissait dessus sans la moindre hésitation.

Une Veste Lourde Améthyste ne valait pas plus de dix mille pierres spirituelles.

Les gens allaient se payer sa tête quand ils apprendraient qu’il a dépensé autant d’argent dans une Veste de ce genre ! Il ne tenait pas un dandy comme lui en haute estime !

Murong Yu attendit donc que Gu Bei continue d’enchérir, mais il le vit rester là à bâiller, dépourvu de tout son précédent enthousiasme à la place. C’est à ce moment qu’il comprit que quelque chose clochait.

Le jeune maître Gu fit un geste de la main : « Prends donc cette veste puisque tu la veux tellement. Moi, Maître Bei, suis un homme généreux alors je ne vais pas me prendre le chou à me disputer avec toi !» Il avait précédemment misé sur les enchères de la Brute pour le provoquer, qui par conséquent avait répliqué en faisant monter ses enchères. Il avait lentement calculé la somme que pouvait avoir Murong Yu, qui devait globalement tourner autour de quinze mille pierres spirituelles.

Bien que la Veste Lourde Améthyste soit un joyau de 3ème rang, elle n’avait pas vraiment d’usage pratique à cause de son poids. De plus, elle était facilement achetable n’importe où ailleurs pour dix mille pierres. Papi Bei avait juste fait semblant de s’y intéresser pour convaincre la brute de mordre à l’hameçon.

Tout le monde riait sous cape en voyant ces deux-là se disputer. Avec son caractère de dandy, Gu Bei obtiendrait certainement ce qu’il voulait même s’il devait dépenser plus d’argent pour ça. Cependant, il s’arrêta abruptement tandis que la foule attendait sa surenchère, aussi furent-ils tous un peu surpris.

Tout d’un coup, ça les frappa.

Gu Bei avait roulé Murong Yu dans la farine !

Il avait acheté plutôt de nombreux objets en dépensant d’énormes sommes d’argent, mais le prix qu’il payait pour chaque objet restait très raisonnable. La Veste Lourde Améthyste avait été la seule exception de la soirée et au moment où la Brute avait surenchéri à quatorze mille pierres, Papi Bei se retira soudainement de l’enchère et laissa son opposant se vautrer lamentablement dans son piège !

Murong Yu s’engueula tandis que son front se couvrit de perles de sueur. Comment avait-il pu ne rien voir venir ?

Il avait traité le jeune maître Gu comme un fils de richard qui ne savait que dépenser son argent à tort et à travers et n’avait pu s’empêcher de le mépriser. Cela dit, il était à présent tombé tête la première dans la tombe qu’il s’était lui-même creusée.

La Veste Lourde Améthyste était un joyau de 3ème rang plutôt correct, mais il n’avait pas beaucoup d’utilisation et de toute façon, il avait déjà une armure de combat. Cette veste n’allait lui servir à rien et de plus, s’il l’achetait, il allait y mettre toute sa fortune.

Il sourit froidement en faisant une dernière tentative pour provoquer Gu Bei : « Est-ce qu’une certaine personne aurait trop peur pour surenchérir ?»

Ce dernier fit un geste de la main : « Cette Veste ne vaut pas plus de dix mille pierres spirituelles ; seul un imbécile en dépenserait quatorze mille pour l’obtenir !»

« Espèce de…» La brute réalisait parfaitement que ce type s’était joué de lui, mais ce n’était que secondaire : il était devenu la risée de tous lors d’une soirée aussi importante ! Ses narines crachèrent presque des flammes. (NdT En Vo c’est les yeux, mais bon :p)

Nie Li ne put s’empêcher de rire devant cette situation. Pour les autres, Papi Bei avait toujours été un dandy pervers qui donnait l’impression à tout le monde d’être un gosse de riche inutile. Si ça n’avait pas été le cas, Murong Yu n’aurait pas sauté dans le piège les deux pieds joints.

Gu Lan avait récemment complètement récupéré et du coup, son frère s’était enfin décidé à sortir les crocs et à se battre pour le pouvoir au sein de sa famille. Cependant, il n’avait pas encore inversé son image publique aussi n’était-il pas surprenant que son adversaire se soit fait avoir.

Le frère comme la sœur avaient décidé que l’un d’entre eux devait aller se battre pour la position de Patriarche du Clan Gu ; ils n’allaient pas rester les bras croisés à regarder Gu Heng prendre le contrôle du Clan !

Grâce au traitement du jeune docteur, Gu Lan avait déjà complètement récupéré, mais cela étant, elle devait encore cacher son rétablissement. De plus, son frère avait à présent intégré un esprit démon de lignée draconique à vitesse de croissance divine et avait donc toutes les qualités requises pour se battre pour la position de Patriarche. Par conséquent, il n’avait plus à cacher sa force comme par le passé.

Même s’il savait qu’il avait été dupé dans cette enchère, Murong Yu ne pouvait que ravaler sa colère même s’il était si furieux qu’il aurait voulu avaler son ennemi vivant.

Sa colère mise à part, il venait de gaspiller quatorze mille pierres spirituelles ! Même s’il parvenait à revendre la Veste et à récupérer quelques pierres, il subirait néanmoins une perte sèche de quatre à cinq mille cailloux. Il avait envie de vomir du sang rien qu’en y repensant !

Xe Yuan murmura à son oreille : « Frère Murong, c’est un petit peu téméraire de ta part que de vraiment acheter cette Veste !» (NdT oh putain, on a trouvé plus lent à la comprenette que Lu Piao)

« Ce n’est que quatorze mille pierres, pas grand-chose. » La brute se força à sourire en vidant sa coupe de vin cul sec. Il n’était pas plein aux as comme Gu Bei alors gaspiller autant d’argent lui faisait presque vomir de sang de chagrin.

Papi Bei lui jeta à nouveau un regard. « Je me demande ce qu’ils vont mettre en vente ensuite ? Puisque tu es aussi confiant, Frère Murong, pourquoi ne pas enchérir sur quelques autres objets ?»

Lu Piao était fou de joie en son for intérieur et leva son pouce à son adresse.

Xiao Ning’er elle ne put s’empêcher de pouffer en regardant Nie Li. Son ami lui ressemblait à être plein d’horribles idées et incapable d’accepter d’être le dindon de la farce.

Plusieurs membres de la jeune génération du Clan Gu qui étaient assis dans un coin discutèrent entre eux en regardant dans sa direction.

« On dirait Gu Bei, non ?»

« Sa sœur est déjà privée de sa position de successeur et il a toujours été du genre dissolu, aussi n’a-t-il jamais pu obtenir le droit d’être un candidat à la succession lui-même ! J’ai toujours cru qu’il était un dandy licencieux, mais maintenant que je le regarde, il n’a pas du tout l’air d’être comme les rumeurs le prétendent !»

« Ouais ! Il a acheté tellement de choses en dépendant de sa propre fortune ! C’est vraiment respectable !» (NdT euh… °°)

Ces jeunes gens réalisèrent soudainement qu’il leur fallait réévaluer leur opinion de Papi Bei. Le Clan Gu était une des trois familles les plus puissantes de la Secte des Plumes Divines et sa force était indéniable. Gu Lan, à l’époque, avait un talent extraordinaire et pouvait même rivaliser avec Long Tianming. Cependant, les cieux sont jaloux des génies et un jour, elle rencontra un problème lors de sa culture qui la laissa paralysée des membres inférieurs. Gu Heng avait beau avoir un talent acceptable, il était néanmoins inférieur au super génie Long Tianming. Après ça, la famille s’est toujours inquiétée et espérait qu’un autre génie apparaisse dans sa jeune génération.

Et à présent, Gu Bei auquel personne n’avait jamais vraiment prêté attention révélait soudainement et contre toute attente ses crocs !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 308
TDG Chapitre 310

19 Commentaires

  1. Aka

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Miraho

    Genial merci pour ce magnifique chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre. Courage pour les bonus ^^’

    Répondre
  5. nagami

    merci pour le chapitre et j’ai une question tu traduit depuis la version vo ou la va ca me turlupine depuis un certain temps . et essaye de survivre au chapitre bonus a trad super namek

    Répondre
  6. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zorbal

    Merci pour ce chapitre et bon courage Pour les 6 bonus a venir XD !!!

    Répondre
  9. nicylaboum

    merci

    Répondre
  10. #Uta

    merci pour le chapitre et tous les donateurs ♥

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Waz va pouvoir vivre des bonus ce mois-ci j’ai l’impression…

    Répondre
  12. bretZ

    Merci pour ce chapitre ! CEPENDANT !

    Je proteste !! Ni dans la version anglaise ni dans la version original il est écrit « son amour », « son bien aimé » etc etc dans les pensées de Ning’er. Ceci est une manipulation contre Ziyune ! Révolte ! Mensonge ! Manipulation ! Tout n’est que Trumprie !

    A cause de ça je finis par préférer Xiao Ning’er ! T’as bien joué ton coup, monstre ! xD

    Bon, je vais retourner lire ce chap’, moi.

    Répondre
  13. Dark Ne lii

    Gu bei <3 il ressemble tellment au héros

    Répondre
  14. yann

    Merci pour ce chapitre
    PS : ne meurt pas xd

    Répondre
  15. Ju

    ce chapitre et celui d’avant confirment qu’il ne faut JAMAIS emmener Nie Li faire des enchères. sinon c’est quand le prochain chapitre ?

    Répondre
  16. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  18. ascrassin

    merci pour le chapitre et pour la remarque par rapport au fait que c’est respectable qu’il est acheter tant de chose avec sa proche fortune soit respectable je pense que c’est dû au fait qu’il est utilisé sa propre fortune justement et non celle du clan.

    Répondre
  19. TouSen

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com