TDG Chapitre 316

TDG Chapitre 315
TDG Chapitre 317

Bisoiiiiiiiiiiiir o/ Voici donc un autre chapitre bonus pour lequel je remercie Richard pour la grande générosité qu’il a démontré ! 〈3

Bonne lecture et à dans deux heures pour le dernier bonus du jour !

Chapitre 316 - Vendre des calligraphies

Nie Li se prépara à retourner s’asseoir après avoir rangé sa calligraphie tandis que tous les génies de la salle annexe étaient encore perplexes.

Il sourit légèrement en jetant un regard à Long Yuyin dont il avait parfaitement compris la personnalité. Ce mot lui permettrait, d’une part, de s’assurer que Gu Bei en saisisse bien toute la substance, et d’autre part que la curiosité de la jeune femme la pousse à aller le trouver afin d’entrer au cœur du sujet. Il n’aurait plus qu’à la guider, pas à pas, afin de changer sa conception des choses.

C’était trop simple que de contrôler une obsédée des arts martiaux comme elle.

En plus d’accomplir ces deux buts, le jeune homme parvint également à éveiller l’intérêt de Yan Yang et de Mingyue Wushuang. Il était persuadé que ces deux-là essaieraient également de connaître le fin mot de l’histoire.

La voix du jeune Saint interrompit soudain ses pas : « Attends un peu !»

Tout le monde le regarda curieusement. L’adolescent avait déjà rangé son idéogramme, alors qu’essayait-il de faire ?

Ce dernier le regarda et lui demanda : « Que voulez-vous, Frère Senior Yan Yang ?»

« Je souhaite acheter cette calligraphie et je me demande si tu es prêt à t’en séparer ? Je suis prêt à en offrir cent mille pierres spirituelles !» dit Yan Yang. À la base, il pensait proposer cinquante mille pierres mais à la réflexion, c’eut été manquer de sincérité et c’est pourquoi il en avait offert le double.

Yan Yang était prêt à payer cent mille cailloux pour l’idéogramme du gamin ?

L’agitation se saisit de la salle tout entière tant tous les génies en furent choqués !

Cent mille pierres spirituelles pour un mot !

Le petit prodige hésita un moment à cette proposition. Une telle somme était pour le moins tentante. Après tout, ce n’était qu’un mot et il ne perdrait rien à le vendre alors pourquoi pas ?

L’offre du Saint de la Secte du Feu laissa Long Tianming abasourdi. Il n’avait rien pu voir de la compréhension qu’incluait ce mot avant que Nie Li ne le roule, aussi ignorait-il les mystères qu’il pouvait contenir. Cependant, il ne se serait jamais imaginé que son concurrent serait prêt à offrir autant pour l’obtenir. Se pouvait-il qu’à ses yeux, la compréhension contenue dans cet idéogramme vaille plus que cent mille pierres ?

Le regard limpide de Mingyue Wushuang tomba également sur le jeune homme. Bien qu’elle ne puisse se plonger dans le mot, elle avait senti la compréhension d’épée démesurée qu’il contenait. Il fallait sans le moindre doute plus que cent mille pierres !

Yan Yang rajouta en voyant son jeune interlocuteur hésiter : « Que dirais-tu de cent cinquante mille pierres spirituelles si tu hésites encore ? Bien que cette somme soit encore loin de la valeur de ton mot, j’espère néanmoins que tu accepteras de t’en séparer ?»

Il était compréhensible que le jeune Saint le veuille si urgemment. L’adolescent en comprenait la vraie valeur et lui n’avait pu y jeter qu’un coup d’œil avant qu’il ne le range !

Les sourcils de Long Tianming tressaillirent à cette proposition ; il sourit doucement : « Frère Junior Yan Yang ne devrait pas forcer Frère Junior Nie Li s’il ne souhaite pas vendre son idéogramme !» Il comprenait, d’après son ton pressant, que ce mot valait bien plus que le Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines.

Tant que cette calligraphie ne quittait pas cette pièce, il aurait mille façons de mettre la main dessus et d’empêcher son rival de l’obtenir.

Bien sûr, Nie Li n’allait pas le laisser faire. Il haussa les épaules et dit : « Ne vous emballez pas, Frères Seniors. Je peux dessiner des dizaines d’idéogrammes similaires en un jour. Ce n’est qu’un mot après tout, alors je peux vous en donner à tous au besoin !»

Long Tianming comme Yan Yang furent tous deux stupéfaits à ces mots. Effectivement, il pouvait en écrire plusieurs quotidiennement puisqu’il n’avait pas besoin d’y injecter de compréhension du Dao

Le jeune maître Long ne voulait pas que son opposant mette la main sur cet idéogramme, car il voyait bien que ce dernier était capable d’y percevoir une compréhension profonde mais puisque le jeune homme avait déjà déclaré pouvoir en dessiner plusieurs quotidiennement, il ne pouvait plus l’empêcher d’en obtenir. Il devint assez déprimé. Il lui manquait quelques cases ou ce gamin était juste stupide ?

« Peu importe le nombre de calligraphies que tu peux produire en une journée, je suis quand même prêt à payer cent cinquante mille pierres spirituelles pour en avoir une !» dit calmement le Saint de la Secte du Feu. Il avait toujours agi ainsi. Il voulait sincèrement devenir son ami alors comment pourrait-il accepter un mot aussi précieux sans rien offrir en retour ?

Devant le sérieux du jeune homme, Nie Li réfléchit un court instant. Il voulait seulement établir de bons rapports avec lui et n’avait aucun intérêt à lui vendre l’idéogramme. Il réfléchit encore davantage puis dit : « Faisons ça en ce cas. Puisque vous êtes prêt à dépenser autant de pierres, Frère Senior Yan Yang, je vais vous offrir un second mot avec !»

Il retourna à la table, ouvrit en grand le parchemin et écrivit rapidement le mot « martial » sous « épée ». Ensuite, il l’enroula à nouveau et le donna à Qin Yue à côté de lui. « Veuillez le donner à Frère Senior Yan Yang, s’il vous plaît !» Le dao contenu dans l’idéogramme « martial » était bien plus complexe encore que dans celui de l’ « épée ».

La commissaire-priseuse fut subjuguée par la faveur qui lui était faite et accepta respectueusement le rouleau. Elle le porta des deux mains et marcha vers Yan Yang.

Elle éprouvait auparavant un léger mépris pour ce jeune homme mais à présent, elle réalisait qu’elle ne pouvait pas voir toute l’étendue de ses capacités. Elle eut ainsi un peu plus de respect à son égard et commença à le considérer au même niveau que le Saint de la Secte du Dieu du Feu.

Celui-ci prit le parchemin de ses mains et une sensation vaste et majestueuse ébranla soudainement son cœur lorsque son regard se posa sur le mot « martial » en bas à droite. Il resta stupéfait un court instant, puis referma le rouleau et le rangea.

« Merci beaucoup, Frère Junior Nie Li !» Yan Yang était choqué au-delà des mots. Ce nouvel idéogramme semblait receler un mystère plus profond encore que celui d’ « épée ». Il n’aurait jamais cru que l’adolescent lui offrirait un autre cadeau. Il sortit un anneau spatial et dit avec sérieux : « Les objets ordinaires sont bien trop insignifiants comparés à ces deux mots que tu m’as donnés. Dorénavant, tu es mon ami !»

Il regarda Qin Yue et lui dit : « Mademoiselle Qin, veuillez donner ceci à Frère Junior Nie Li je vous prie !»

Le petit génie accepta l’anneau des mains de la jeune femme avec un sourire détendu : « Dans ce cas, je suis honoré de vous compter parmi mes amis, Frère Senior Yan Yang !»

La foule eut très envie d’intervenir. Aucun d’entre eux ne savait quel était ce second idéogramme que le petit prodige avait écrit à Yan Yang puisqu’ils ne pouvaient rien voir de là où ils étaient. Cependant, au vu de l’expression de ce dernier, ce ne devait pas être n’importe quoi. Cependant, ils n’avaient rien pu percevoir du premier mot alors ce second leur aurait été de toute façon inutile.

Long Tianming était terriblement abattu. Non seulement n’avait-il pas pu empêcher son rival d’obtenir ce fameux idéogramme, mais il en avait en plus eu un second.

Mingyue Wushuang sourit adorablement : « Je me demande si tu accepterais de m’en écrire un également, Frère Junior Nie Li. Je suis également prête à t’en offrir cent cinquante mille pierres spirituelles !»

« Bien sûr ! Et afin d’éviter tout favoritisme, je vais également vous en dessiner deux, Sœur Senior Mingyue !» Nie Li écrivit donc un autre « épée », puis il traça le mot « brillante » dans le sens « brillante comme la lune ». En termes de Dao, c’était plus ou moins équivalent à l’idéogramme « martial ».

Il obtint donc cent cinquante mille pierres supplémentaires de la jeune femme.

Elle jeta un regard à Xiao Ning’er en souriant : « Tu sembles avoir des sentiments pour Sœur Junior Ning’er, Frère Junior Nie Li. Dorénavant, je prendrai soin d’elle !»

À ces mots, les filles de la Secte de la Note Divine regardèrent toutes la jeune fille avec une jalousie intense. Mingyue Wushuang occupait une position extraordinaire au sein de sa secte ; elle en était la Sainte ! Sous son attention particulière, Xiao Ning’er aurait sans le moindre doute des perspectives d’avenir illimitées !

Bien que son talent ait attiré l’attention de certains des hauts responsables, ça n’était pas comparable à avoir celle de la Sainte.

« Dans ce cas je vous remercie, Sœur Senior Mingyue !» dit Nie Li les mains jointes. Il se dit en son for intérieur : j’ai pu établir deux relations en écrivant simplement quelques mots et en plus, j’ai pu obtenir trois cent mille pierres spirituelles. Y’a pas à dire, c’était une belle transaction. Pourquoi ai-je l’impression qu’il m’est plus rentable de vendre des calligraphies que des esprits démons de haut rang ?

Ye Xuan le vit conclure adroitement un accord avec Yan Yang et Mingyue Wushuang, et ne put s’empêcher d’éprouver une certaine infériorité à son égard. Il y a un instant encore, il se moquait de lui et le traitait de pauvre imbécile mais au final, il n’eut qu’à écrire quelques mots pour gagner trois cent mille pierres de leur poche !

Long Tianming fronça légèrement les sourcils étant donné que ses deux rivaux avaient mis la main sur les idéogrammes de l’adolescent. Il abandonna toute idée d’intervenir puisqu’il ne pouvait rien y faire. Quoi qu’il en soit, il était impensable qu’il dépense une telle somme pour obtenir un mot.

Nie Li était un disciple de la Secte des Plumes Divines. Une fois cet événement terminé, le jeune maître Long n’avait qu’à envoyer ses hommes le trouver pour obtenir un idéogramme de ce gamin. Comment pourrait-il lui refuser ?

Non seulement il allait lui en donner deux comme les autres, mais il allait même lui en fournir davantage à moins qu’il veuille se faire éjecter de la Secte.

Il observa le jeune homme ; s’il avait vraiment du talent, ce serait une excellente idée que d’en faire son subordonné. Cela dit, il ne pensait pas à l’oppresser pour le moment. Une fois que les hauts responsables de la secte apprendraient que Yan Yang et Mingyue Wushuang lui ont acheté des calligraphies, ils ne manqueraient pas d’aller le trouver et de lui en demander également à étudier. Il serait très simple pour ce gamin d’établir des relations avec un responsable ou deux de la secte avec ses capacités.

Long Tianming n’avait pas encore la capacité de cacher la vérité aux dirigeants de la Secte.

Ce qui l’intéressait le plus chez cet adolescent, en plus de sa capacité à écrire ces mots, était de savoir quel était son talent ? Il n’avait, après tout, pas émis la moindre ondulation de compréhension de Dao en écrivant ces idéogrammes et par conséquent, il n’avait pas pu percevoir à quel niveau se trouvait sa culture.

Il avait beau être le plus grand génie parmi les nouveaux arrivants, il ne pouvait néanmoins pas attirer l’attention de Long Tianming (NdT Qui décidément a des chevilles si enflées qu’elles pourraient servir de montgolfières…). S’il avait une compréhension aussi complexe du Dao, ça n’avait aucun sens qu’il ne soit pas encore parvenu au domaine du destin céleste. Ou peut-être qu’il cachait sa culture ?

Puisqu’il n’arrivait pas à percer ses secrets, il décida d’envoyer quelques-uns de ses hommes enquêter à son sujet.

Une fois que Nie Li descendit de la scène, il retourna à sa table et échangea des regards avec Ning’er, Gu Bei et les autres en souriant.

Papi Bei comme Li Xingyun l’avaient complètement accepté.

Murong Yu, de son côté, grinçait encore des dents. Il avait tout fait dans les Ruines Effroyables pour l’empêcher d’obtenir des pierres spirituelles et au final, malgré tous ses efforts, ce gamin avait obtenu trois cent mille pierres en écrivant quelques mots.

On parlait de trois cent mille cailloux ! Même s’il économisait plusieurs douzaines d’années, il n’atteindrait toujours pas une telle somme !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 315
TDG Chapitre 317

27 Commentaires

  1. Akkariel

    Merci

    Répondre
  2. Letyure

    Merci c :

    Répondre
  3. Mywok

    Merci 🙂

    Répondre
  4. yann

    Merci pour ce chapitre !
    LA RICHESSE !

    Répondre
  5. #Uta

    merci^^

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Kyouma

    Merci pour ce chapitre 😀
    (Bon bah go vendre des mots comme Nie Li pour ce faire de l’argent xD)

    P.S : Tu as oublié à la troisième ligne en partant de la fin un cent à trois mille pierre :p

    Répondre
    1. Kyouma

      ah bah non enfaite xD

      Répondre
  8. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. mike

    merci à notre namek et ses généreux donateurs pour ce chapitre 🙂

    Répondre
  11. Max0609

    Merci !!! Make it rain !!

    Répondre
  12. Khultima

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  13. nicylaboum

    merci

    Répondre
  14. Erate

    Bon, ben Richard, encore MERCI !

    Répondre
  15. Miraho

    Genial je veux vraiment savoir comment Nie Li va se venger de Murong Yu

    Répondre
  16. Miriatha

    Mdr ouvrez les portes ça sent le seum !!!
    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  18. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  19. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  20. Zhexiel Kurokage

    Merci pour la calligraphie. 😉

    Répondre
  21. lendaf69

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  22. Flatwin

    Merci

    Répondre
  23. Saekin

    Merci pour les chapitres B]
    Et merci aux donateurs (&

    Répondre
  24. natsu

    long tianming et murong yu vous font pas penser a membre de la famille sacré ? x)

    Nie li vas leur mettre une raclé mdrr

    merci pour le chap Namek et merci a richard notre amis !

    Répondre
  25. Gilgamesh

    Merci pour ce chapitre, je me demande comment Nie Li va faire pour échapper aux griffes de Long Tianming…

    Répondre
  26. Nagami

    Je sais pas vous mais moi je vais commencer a voué un culte a richard et wazouille

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com