TDG Chapitre 339

TDG Chapitre 338
TDG Chapitre 340

Et hop, voici votre premier chapitre bonus, rendu possible grâce à la générosité de nos mécènes : Alexandre, NicolasMathieu et Sébastien !

Encore merci à eux et bonne lecture ! 〈3

 

 

Chapitre 339 - Encerclés

 

L’intérieur du Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines était parsemé de Lacs Divins ; chaque lac de bas rang pouvait produire près de dix mille pierres spirituelles par mois. Celui de rang intermédiaire engendrait une quantité de cailloux plus choquante encore : il pouvait, en un seul mois, produire cinquante à soixante mille pierres et des centaines d’essences.

Il ne fallait pas plus que quelques miettes de ces lacs pour financer les trois mille membres de la Ligue des Démons.

Par conséquent, Nie Li avait dit à Gu Bei de recruter davantage de subordonnés encore et vu qu’il pouvait facilement subvenir aux besoins de tous, plus il en embauchait et mieux ce serait.

Bien que la force globale de toutes leurs recrues ne soit pas bien élevée, leur culture grandirait bien plus vite que les disciples ordinaires de la Secte des Plumes Divines grâce à la grande quantité de pierres que leur fournissait le jeune homme.

Cela dit, les autres factions étaient effrayées par l’expansion soutenue par le groupe de Gu Bei en un mois seulement.

Plusieurs personnes se réunirent dans une cour de l’Institut Esprit Céleste.

On trouvait parmi eux Gu Heng, Murong Yu et quelques douzaines d’autres chefs de factions.

Gu Heng parcourut l’assemblée du regard et dit : « Vous devriez tous à présent savoir dans quel but je vous ai tous réunis aujourd’hui. La faction que Gu Bei a fondée a déjà recrutée plus de trois mille membres en très peu de temps ; si nous n’arrêtons pas son développement dès maintenant, alors il arrivera un jour où nous ne pourrons même plus nous exprimer librement. »

« Chef Gu Heng, nous avons fait une estimation de leurs frais : d’après nos calculs, ce gamin doit débourser des centaines de milliers de pierres spirituelles chaque mois. Par conséquent, il va probablement avoir du mal à s’étendre davantage. Combien de pierres devrait-il cracher, autrement ? Il devra probablement dissoudre sa ligue rapidement, non ?»

« C’est ce que je pense également. Cette somme de centaines de milliers de cailloux est très loin d’être négligeable ! Comment ce môme arrive à suivre, financièrement parlant ?»

L’avis général était que si Papi Bei continuait à faire l’imbécile de la sorte, il allait arriver un moment où il n’allait plus pouvoir assurer financièrement. Ce moment venu, sa Ligue des Démons se dissoudrait automatiquement, même s’ils n’intervenaient pas.

Le jeune maître Gu les balaya du regard en disant d’une voix solennelle : « Vous faites une grave erreur si c’est vraiment ce que vous pensez. J’ai entendu dire que non seulement ils n’avaient pas interrompu leur recrutement, mais qu’ils engageraient même n’importe qui au-dessus du 2e destin. »

Plusieurs chefs froncèrent les sourcils : « Comment est-ce possible ?»

« J’ai enquêté et ai découvert que c’était bel et bien vrai !» Murong Yu poursuivit avec solennité : « Je ne sais absolument pas où ils peuvent trouver autant de pierres spirituelles, mais ses réserves n’ont pas l’air de s’épuiser. Il a dépensé près de quatre cent mille pierres aux enchères ! Je suppose qu’il a obtenu une sorte de trésor antique extraordinaire, et que c’est la raison pour laquelle il ose se montrer aussi extravagant !»

Un trésor antique extraordinaire ? Les yeux de tous les chefs de factions s’illuminèrent à ces mots.

Si c’était bien le cas, ils ne pouvaient néanmoins pas s’attendre une seconde à ce que Gu Bei et les siens amènent ce trésor et par conséquent, il leur était impossible de le lui voler. Quel dommage…

Murong Yu observa les expressions des autres et il dit, un sourire en coin : « Et s’ils avaient vraiment une source inépuisable de pierres spirituelles ? Avec le superbe traitement qu’ils offrent à leurs membres, même vos subordonnés finiront certainement par douter et si ce devait être le cas, accepteront-ils toujours de travailler aussi dur qu’avant ? Pouvez-vous leur proposer le même traitement que la Ligue des Démons ?»

Gu Heng prit la parole : « Murong Yu a raison ; la Ligue des Démons ignore les règles. S’ils continuent ainsi, alors Gu Bei, avec son talent, finira par voler la position de Patriarche du Clan Gu un jour et si ça doit arriver, alors nous serons tous foutus !» Il ajouta d’une voix solennelle en regardant tout le monde avec une certaine férocité dans le regard : « Quelques-unes de mes suggestions ont reçu le soutien d’une certaine personne ; la Ligue des Démons n’ira pas beaucoup plus loin, mais cependant, je vais avoir besoin de l’aide de tout le monde ici présent !»

Les chefs joignirent tous leurs mains : « Dites-nous tout, Chef Gu Heng !»

Ils avaient beau ne pas savoir qui était cette personne dont il parlait, ils savaient que ce ne devait pas être n’importe qui, au vu de l’estime que lui accordait le jeune maître Gu.

« Si nous joignons nos forces, nous pourrons mobiliser près de quinze mille personnes ; de quoi complètement écraser la Ligue des Démons. Si nous prenons l’initiative avant qu’elle ne devienne une vraie menace, alors nous pourrons complètement la détruite dans l’œuf !»  dit-il avec un sourire sinistre.

Tous les chefs de factions hésitèrent.

« Chef Gu Heng, Gu Bei est le premier successeur en lice à présent. Nous vous comprenons parfaitement, mais cela étant, nous devons faire attention à ce que nous faisons, contrairement à vous. Nous n’osons pas offenser le successeur du Clan Gu !»

Toutes les personnes présentes à cette réunion étaient capables de mener une faction dans le monde extérieur, ce qui prouvait leur intelligence. (NdT Euh, pardon ? Le rapport ? Suffit d’avoir du pognon et de l’influence… x) ) Ils avaient compris que Gu Heng voulait qu’ils lui prêtent leurs forces pour régler son compte à Gu Bei une fois pour toutes, de sorte qu’il ne puisse plus concourir à la position de Patriarche de leur clan. Cependant, Gu Heng n’avait plus les faveurs du clan à présent, aussi les différents chefs de groupes ne voulaient pas se faire entraîner dans ses histoires.

Une pointe de froideur traversa les yeux du jeune maître Gu. Il savait que ces gens ne feraient rien sans la promesse de profits, aussi dit-il solennellement : « Je ne propose pas ça seulement dans mon intérêt. Si la Ligue des Démons continue de se développer, vous vous retrouverez également dans la panade. On est tous dans le même bateau ! Tant que vous m’aiderez à éliminer la menace qu’ils représentent, je vous donnerai une copie de la technique de Dharani !»

Les chefs de factions furent tentés : « Vous êtes sérieux, Chef Gu Heng ?»

Ce dernier hocha la tête : « Je le suis ! Et maintenant que je vous ai fait cette promesse, rien ni personne ne pourra me faire revenir sur ma parole !»

« D’accord, je suis avec vous alors !»

« Moi aussi !» Ils finirent tous par accepter.

La technique de culture Dharani était un des secrets du Clan Gu, et les rumeurs disaient que seuls les jeunes gens vraiment talentueux du clan étaient capables de l’apprendre. Le Clan Gu éliminerait certainement Gu Heng en apprenant la divulgation de la technique. Ces chefs de factions ne se seraient jamais imaginés qu’il s’en servirait comme monnaie d’échange !

Une lueur glaciale traversa à nouveau les yeux de Gu Heng. Il avait dû utiliser son atout pour pousser ces gens à se battre avec lui. Ils s’imaginaient vraiment qu’il allait leur donner la technique de Dharani ? Comment lui, Gu Heng, pourrait possiblement la leur livrer ? Le moment venu, il leur refilera simplement un faux ; de toute façon, ils seraient incapables de déterminer l’authenticité ou non de ce qu’il leur donnerait.

De toute façon, il lui était impossible de les payer en pierres spirituelles. Non seulement cette méthode lui permettait de ne pas leur verser le moindre caillou, mais en plus elle lui permettait d’accomplir son plus grand rêve.

« Boss Gu Heng, veuillez rédiger un contrat afin que nous puissions avoir confiance en cette promesse !» suggéra quelqu’un.

Le jeune maître Gu réfléchit un moment et dit : « Je peux rédiger un contrat, effectivement, mais je le scellerai avec un patron de gravure. Le moment venu, vous m’apporterez votre contrat scellé et nous l’ouvrirons ensemble !» Bien sûr, il avait d’autres projets pour eux…

Les différents chefs s’échangèrent un regard et opinèrent du chef : « D’accord !» Tant qu’ils avaient un contrat, ils pourraient s’en servir contre Gu Heng, et n’auraient donc pas à craindre quoi que ce soit.

En fait, ils comprenaient parfaitement que la Ligue des Démons représentait une grande menace ; ils ne seraient jamais venus chez Gu Heng, autrement. Ils avaient tous feint l’indifférence après que Murong Yu ait parlé de la nécessité d’engager des contre-mesures afin de pouvoir soutirer à leur hôte davantage de bénéfices.

Ils s’étaient également préparés à la possibilité que le jeune maître Gu les double ; ils pourraient toujours s’allier pour lui tomber dessus. Ils étaient si nombreux à être rassemblés là que s’ils utilisaient leur nombre, ils pourraient probablement rendre sa position de successeur du clan plus que précaire.

Gu Heng se disait qu’il s’occuperait d’eux plus tard car pour le moment, il lui fallait trouver un moyen de museler Gu Bei, et rien d’autre ne lui importait.

C’était la raison qui l’avait poussé à réunir les experts de différentes factions. Avec quinze mille hommes, il pourrait effacer la Ligue des Démons de l’Institut Esprit Céleste une bonne fois pour toutes.

Un groupe d’experts quitta l’Institut et se rendit dans le monde extérieur.

 

Sur un Lac Divin Flottant

Ce lac était presque asséché, mais cela étant, Nie Li n’avait pas encore eu l’occasion de venir récupérer sa racine divine. Par conséquent, il devint le point de rassemblement idéal pour la Ligue des Démons. Des milliers d’hommes étaient postés là, tandis que les autres étaient partis chasser des bêtes démons.

Gu Bei et Lu Piao étaient occupés à entraîner les nouvelles recrues. Ils ne parviendraient à rien sans instaurer des routines et des standards à suivre ; ce n’est qu’avec une discipline stricte et impartiale qu’ils parviendraient à établir une grande force de frappe, et Li Xingyun leur avait appris à être impartiaux avec leurs hommes.

Tout à coup, Heng Yan vint à eux en volant, couvert de blessures. On aurait dit qu’il venait de mener une bataille intense.

« Maître Bei, nous sommes tombés dans une embuscade ! Des centaines d’hommes sont morts !» Il haleta d’un air douloureux ; ses plaies saignaient encore.

« Tiens, voilà une médecine spirituelle pour tes blessures, bois-la vite !» Gu Bei lui lança l’élixir et demanda d’une voix solennelle : « Explique-nous clairement ce qui vient de se passer !»

Heng Yan avala la potion de soin, reprit son souffle et fit son rapport : « Nous sommes tombés dans un guet-apens tendu par un groupe d’experts, qui n’était composé que d’experts de l’étoile céleste. Nous ne pouvions pas gagner face à eux… Moi seul suis parvenu à m’échapper. »

Un groupe d’experts de l’étoile céleste ?

Papi Bei fronça les sourcils un court instant. Les seuls personnes avec lesquelles ils ne s’entendaient pas étaient Murong Yu et Gu Heng, et c’était ce dernier qui avait le plus intérêt à étouffer la Ligue des Démons !

Il n’avait pu en supporter davantage et avait décidé d’agir !

« Rappelez tous les hommes restants, nous devons retourner à l’Institut !» dit le jeune maître Gu après réflexion. Il leur serait trop difficile d’affronter Gu Heng avec leur force actuelle.

Au moment où il prit sa décision, l’horizon commença à se remplir de points noirs, et une vague d’aura déferla sur eux.

Plus de dix mille personnes encerclèrent la Ligue des Démons, et Gu Heng était à leur tête.

Il vola vers Gu Bei et s’arrêta à une centaine de mètres de lui avant de le regarder. « Ça faisait longtemps, jeune cousin Gu Bei. »

Ce dernier lui rendit calmement son regard en disant : « Ça fait longtemps, en effet, cousin aîné Gu Heng. Je suppose que tu n’as pas amené tout ce monde avec toi juste pour me saluer, pas vrai ?»

Le regard de Gu Heng fut traversé par de la fierté et de la froideur : « Je suis venu discuter de certaines choses avec toi. »

« De quoi donc ? Explique-moi tout ça en détail !» Papi Bei balaya les environs du regard. Gu Heng avait amené tant de monde que ça allait être difficile de s’enfuir. La Ligue des Démons tout entière n’allait probablement pas pouvoir aller où que ce soit…

Gu Heng plissa les yeux en regardant son cousin. « Si tu acceptes de te retirer de la compétition à la succession au poste de Patriarche et dissous ta Ligue des Démons, je tirerai un trait sur notre animosité passée. Je te laisserai même contrôler le Clan Gu avec moi dans le futur. Qu’en dis-tu ?»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 338
TDG Chapitre 340

8 Commentaires

  1. #Uta

    merci^^

    Répondre
  2. Kingdo

    Ce mec ne compte pas tenir sa promesse auprès de ses alliées mais il tente quand même avec son ennemi ? A d’autre XD

    Thx pour le chap.

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’aux donateurs.

    Répondre
  4. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com