TDG Chapitre 347

TDG Chapitre 346
TDG Chapitre 348

Salut tout l’monde ! Votre week‐end s’est bien passé ? Voici votre premier TDG de la semaine ! =)

À toute pour le(s) bonus et bonne lecture !

 

 

Chapitre 347 — Emplettes

 

Li Yufeng continua de choisir d’autres artefacts.

Nie Li poursuivit ses recherches et parcourut des yeux toutes sortes d’articles quand enfin, ses yeux s’arrêtèrent sur un artefact de sixième rang : la Lame de Lune d’Argent.

« Achetons une arme convenable pour frère Xingyun également !» Il ajouta à l’attention de Cai Die en souriant : « Mademoiselle Cai Die, apportez‐moi cet objet s’il vous plaît. »

Celle‐ci descendit l’arme de son support et sourit : « C’est un artefact de sixième rang : la Lame de Lune d’Argent. Son prix tourne autour de cinquante mille pierres spirituelles !» Si on mettait de côté son terrifiant marchandage, ce jeune homme était plutôt décisif dans ses achats, contrairement à de nombreux clients qui passaient un long moment à tripoter l’article et à réfléchir.

Il lui sourit calmement : « Trente mille pierres. La conclusion de cette vente dépendra de votre décision, Mademoiselle Cai Die. »

La jeune femme le regarda comme si elle avait vu un fantôme, car le prix plancher de cette lame était fixé à trente mille cailloux environ, ni plus ni moins ! Elle s’attendait à ce que son client essaie de réduire le prix de cinquante pour cent vu qu’il était de cinquante milles, proposition qu’elle aurait définitivement rejetée. Elle ne s’était pas le moins du monde imaginé qu’il proposerait directement le plus bas prix possible sur cet article.

Refuser ? Comment le Pavillon pourrait‐il refuser une vente ? Si elle acceptait ce tarif, la lame partirait au plus bas prix possible. Le pavillon gagnerait ainsi de l’argent, bien que ça ne soit pas une grande somme.

Plus le Pavillon des Trésors Célestes avait d’argent, plus il pouvait acheter d’artefacts du Pavillon de l’Artisanat Divin.

La vendeuse réfléchit un peu puis sourit amèrement et dit d’un ton désarmé : « Vous avez un sacré coup d’œil, jeune maître Nie Li ! Quelle intelligence ! J’accepte votre proposition !»

L’adolescent sourit doucement. Un artefact pareil coûterait à peu près vingt‐sept mille pierres spirituelles directement auprès du Pavillon de l’Artisanat Divin, aussi même en déduisant les frais de transports et de production, le magasin parviendrait quand même à faire un profit sur une vente à trente mille. Aurait‐il suggéré un prix plus bas encore qu’il aurait essuyé un refus, car le pavillon n’en aurait tiré aucun bénéfice.

Li Xingyun comme Gu Bei en étaient abasourdis. Ils comprenaient, d’après l’expression de la demoiselle, que leur ami proposait le prix plancher ! Il allait falloir qu’ils l’emmènent avec eux faire les magasins ; il pourrait certainement leur faire économiser beaucoup d’argent.

Le petit prodige regarda Cai Die et lui demanda : « À combien vendriez‐vous cet artefact de sixième rang, là ? L’armure de combat Nuage Sombre ?

Elle réfléchit un peu et décida qu’il était préférable de ne pas lui donner le prix de détail. « Faites‐moi une offre, jeune maître. Je vous la vendrais si vous me faites une offre acceptable. » Elle ne pouvait pas continuer à donner les prix ainsi, au risque que les autres clients s’aperçoivent de l’énorme marge que se faisait le Pavillon. Elle voulait également voir si ce client particulier était bien un expert en expertises d’artefacts.

Nie Li dit après une brève réflexion : « Pour un ensemble comprenant un protège‐bras, une armure de plaques, des gants et une ceinture, je dirais cent trente mille pierres ! (NdT et c’est mon dernier mot Jean‐Pierre !)»

La pauvre vendeuse le fixa, perplexe. (NdT Erreur 404 logique not found) Elle hocha la tête un moment plus tard et dit : « L’ensemble part à cent trente mille du coup !» Que pouvait‐elle dire d’autre ?

L’armure avait beau être composée d’autant d’éléments, ça n’empêcha pas le moins du monde ce jeune homme de lui proposer un tarif à seulement cinq mille pierres du prix plancher ! Quel genre de monstre était‐il donc ? Elle était vraiment tombée sur un sacré expert !

Cependant, il continua d’être aussi direct dans ses achats, et plusieurs centaines de milliers de cailloux changèrent de main sans qu’il ne sourcille.

Cai Die demanda une fois de plus : « Avez‐vous besoin d’autre chose, jeune maître ?»

L’adolescent pointa deux directions du doigt. « Cette armure complète, cent vingt mille pierres ! Cet ensemble, cent vingt‐cinq mille ! Celui‐là, cent trente‐cinq mille !»

« Tout ça ? V‐vous voulez le tout, jeune maître ?» dit la jeune femme, abasourdie. Elle venait de réaliser le montant total de ses achats avait atteint une somme terrifiante.

Le jeune prodige hocha la tête : « Yep. Allez me les emballer je vous prie, je vais continuer de regarder tranquillement ce que vous avez en rayon !»

« D’accord !» lui répondit‐elle avec excitation.

En servant un jeune maître quelconque, elle pouvait obtenir quelques dizaines voire quelques centaines de pierres en une transaction, mais elle pouvait en gagner des milliers avec son client actuel ! Comment pourrait‐elle ne pas être excitée ?»

Wu Die, qui était assise avec Li Yufeng, était plutôt déprimée de voir sa collègue aussi gaie. Elle avait recommandé des articles à ce jeune maître pendant une demi‐journée à présent, sans lui avoir vendu quoi que ce soit encore pour autant. Pendant ce temps, Cai Die avait vendu beaucoup d’articles en peu de temps — même plus que ce qu’elle était parvenue à vendre en quelques années.

Pourquoi n’avait-elle pas eu la chance de tomber sur un richard pareil ?

Elle jeta un regard à Li Yufeng et fut plus démoralisée encore. Il était beaucoup trop pointilleux et proposait des prix bien trop bas. Voulait‐il vraiment acheter quoi que ce soit ?

Le jeune maître Li était également extrêmement embarrassé ; il avait choisi plusieurs articles et avait tenté d’en réduire le prix comme Nie Li, mais toutes ses propositions furent rejetées par sa vendeuse. Chacun de ces objets était si cher qu’il devait réfléchir consciencieusement à l’opportunité de les acheter ou non.

Cependant, près de là, le jeune homme continuait d’acheter des artefacts comme des petits pains, et ça le démoralisait à mort.

Même un des Grands Doyens de la Secte des Plumes Divines n’aurait pas autant d’argent que lui !

Li Yufeng ignorait que ces six cent mille pierres spirituelles ne représentaient rien pour l’adolescent. Il avait encore plusieurs millions sur lui et de plus, le Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines en produisait constamment.

Cai Die se retourna et remarqua que son jeune client avait acheté près de 65% de tous leurs artefacts de sixième rang.

Il était vraiment plein aux as ! Il avait dépensé six cent mille pierres lors de cette sortie shopping !

Li Yufeng observa le petit génie en tentant de deviner qui il était et quelle position il occupait au sein de la Ligue de la Voie Céleste. Quelle relation entretenait‐il avec Li Xingyun ?

Si une personne pareille devait rester aux côtés de son cousin, il ne pourrait vraiment jamais trouver la paix !

Il était trop embarrassé pour rester ici davantage, et se leva.

Wu Die le regarda faire : « Vous vous en allez, jeune maître ?» Ce type n’a encore rien acheté ! Elle avait beau être déprimée, elle resta néanmoins très polie à son égard : « On dirait qu’aucun de nos articles n’a su captiver votre attention. J’enverrai absolument quelqu’un vous avertir lorsque nous recevrons de nouveaux articles !»

Le jeune maître Li sentit ses joues le brûler. Bien sûr que ces articles avaient attiré son attention, c’est juste qu’il ne pouvait pas se les permettre !

« Très bien. Je vais partir, alors bonne journée à vous. » Il joignit ses mains ensemble en direction de la jeune vendeuse, et balaya froidement les quatre amis du regard avant de tourner la tête et de partir.

Li Xingyun ne put s’empêcher de prévenir ses amis en voyant son cousin disparaître. « Li Yufeng est un type à l’esprit étroit, vous devrez vous montrer prudent dorénavant !» Il serra fermement les poings en repensant aux événements précédents.

« En. » dit Nie li, qui comprenait parfaitement ce qui se passait entre eux.

Il acheta tant d’articles qu’à la fin, chacun d’entre eux avait une bonne armure complète. Gu Bei, Lu Piao et Li Xingyun reçurent également des armes convenables. De son côté, le jeune homme n’en avait pas besoin puisqu’il possédait déjà l’Épée Météorite du Dieu Tonnerre.

Cette épée devenait plus forte avec son propriétaire et actuellement, sa puissance n’était pas inférieure à celle d’un artefact de septième rang. Par conséquent, il n’avait pas besoin d’acheter d’artefact offensif.

Le groupe quitta le Pavillon des Trésors Célestes avec une récolte généreuse dans leur besace. (NdT et le numéro de la vendeu‐ non rien.)

« On n’aura plus rien à craindre avec nos armures, même si on tombe sur des experts de l’axe céleste dans le monde extérieur !» dit le benêt tout excité. Il s’était rendu compte que son armure ’météore infernal’ formerait automatiquement une puissante barrière protectrice autour de lui en cas d’attaque.

Même s’il ne pouvait pas gagner face à un expert de l’axe céleste, il n’aurait aucun problème à fuir pour autant ! De plus, cette armure pouvait facilement être portée sous les vêtements, sans être remarquable pour autant.

Ils avaient beau avoir revêtu leurs vêtements de tous les jours, les quatre amis ne purent s’empêcher de se sentir plus confiants. Chacun d’entre eux avait, après tout, une armure complète de sixième rang ! Pas étonnant, du coup, qu’ils soient plus confiants ! Ils ne purent s’empêcher de bomber le torse.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 346
TDG Chapitre 348

24 Commentaires

  1. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Comme tout le monde le dit si bien : Ne jamais faire des achats en même temps que Nie Lie, sauf si c’est lui qui invite !

    Répondre
    1. Psycho

      Il va devenir une légende parmi les marchand XD

      Répondre
      1. Riri

        Je dirai plutôt un cauchemar. xD

        PS : Merci pour le chapitre.

        Répondre
  4. djej19270

    Merci pour le chap

    Répondre
  5. MrZerbow

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
    1. Xander

      merci pour le chap 🙂

      Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  10. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Tokipaf

    Merci pour le chapitre, vous gérez à mort !
    Encore merci pour tout votre travail 🙂

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci à toi de me lire ! J’espère que tu continueras =)

      Répondre
  13. Kur

    Merci pour le chapitre, il en gagne tellement vite des pierres quand même ^^.

    Répondre
  14. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  15. Senke

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  16. #Uta

    merci^^

    Répondre
  17. Ju

    merci pour ce chapitre. ça fait quelques temps que je me le dis, mais l’existence et le savoir de Nie Li devraient être ILLÉGALE (pas pu m’empêcher de sortir ce mot en le criant ^^).

    Répondre
  18. Nagami

    RIP la communauté marchande d’absolument partout ou nie li passe . Vous etes tomber sur le pire 1cheteur au mo’de et thx pour le chapitre

    Répondre
  19. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  20. yarano

    merci pour se chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com