TheDAB : Chapitre 35

TheDAB : Chapitre 34
TheDAB : Chapitre 36

Chapitre 35

Une nouvelle résolution

 

« Regardez, juste là. Il y a une fissure dans le verre. On ne peut la voir que sous un certain angle, mais il s’avère que la lumière du jour passe par la fenêtre et les cieux ont jugé bon de me faire savoir que cet alambic ne peut pas être retourné au magasin. Cette fois, j’ai bien peur que ce n’est pas une tache qui peut être nettoyée. »

Le patriarche se pencha en avant et envoya ses sens spirituels en direction de l’alambic afin d’en inspecter le contenu de façon éhontée. Assurément, il remarqua immédiatement ce qui n’allait pas et son visage devint livide.

Le verre était cassé. Cassé. Ce qui signifiait qu’il n’aurait désormais d’autre choix que de payer cette facture. Si elle n’allait pas ruiner la secte, il était certain malgré tout que c’était une dépense totalement imprévue et inutile ; et du vol, surtout.

Mais les choses étaient ce qu’elles étaient. Shi Kun avait accepté au nom de la secte et si le patriarche pouvait bien le renvoyer de la secte pour le laisser se débrouiller avec sa facture, il désirait une chose encore plus que l’allègement de cette facture : conserver le disciple au Dao légendaire sous son aile. Il était hors de question que celui-ci se retrouve dans une autre secte.

« S’il faut que ma secte de la Porte Azure paye ces pierres spirituelles, alors elle paiera. » Le patriarche serra les dents et fit la grimace. Tout avait été fait dans le cadre de la loi et il ne pouvait plus trouver de faille à exploiter, désormais. Il fallait qu’il avale la pilule, si amère fût-elle.

« Ah. Ben voilà. Je me disais aussi que la secte pouvait bien payer cette facture. Pourquoi ne pas l’avoir fait tout de suite ! J’ai passé tout une nuit à récurer et frotter alors que cette tache ne me dérangeait pas ! » Shi Kun commença à se plaindre et le patriarche, en entendant ces mots éhontés, se mit à cracher du sang à nouveau.

Le marchand ne prononça pas un mot et se contenta de sourire, conscient qu’il venait de gagner la bataille. La facture allait être payée et il allait devenir riche. Il pourrait alors investir dans des propriétés et loger d’autres gens en les faisant payer. Il allait devenir un puissant propriétaire ! Cette somme n’était que le point de départ d’une grande aventure.

Finalement, voyant que la situation était stable, il se permit de saluer ses clients, pour leur signifier qu’ils n’avaient plus rien à se dire.

« Chers clients, je pense que nous en avons terminé ici, n’est-ce pas ? Je vous invite donc à rapidement me régler cette importante facture ! »

Impuissants, Shi Kun et le patriarche firent demi-tour et quittèrent les lieux. Silencieux et grave, le patriarche attrapa Shi Kun et le ramena chez lui. Avant de partir à son tour, il lui accorda encore quelques mots.

« Shi Kun. Tu t’es vraiment mis dans une position délicate, aujourd’hui. Même moi, je ne peux te protéger d’une mauvaise réputation au sein des anciens. L’Ancien Xiao Jie… il va tout faire pour être celui qui informera la secte de ce que tu as fait. Tu sais, il s’agit d’un grand honneur et c’est ce qu’il cherche. »

Alors qu’il s’apprêtait à partir, Shi Kun ouvrit la bouche.

« Patriarche… Vous voulez dire que je risque d’avoir des problèmes ? Que se passera-t-il si les anciens me détestent ? »

« Oh… Alors ils te réprimeront à la moindre occasion. Te forceront à rembourser ta dette, probablement. »

Shi Kun se vit instantanément en train de travailler jour et nuit, gratuitement, jusqu’à avoir remboursé cette somme extravagante pour un disciple seul. Une goutte de sueur froide naquit dans sa nuque.

« Eh ? Non, je… Je ne veux pas travailler gratuitement ! » Shi Kun se mit à paniquer mais ne vit aucune solution à son problème immédiat. Le patriarche lui adressa alors un sourire énigmatique.

« Oh, mais il existe sans doute un moyen de remonter dans leur estime, tu sais ? Faire en sorte qu’ils te jugent digne de la somme perdue aujourd’hui. »

« Un moyen ? Patriarche, je veux savoir ! Quel est ce moyen ? » Shi Kun était prêt à tout – ou presque – pour parvenir à se faire oublier d’un groupe d’anciens qui allaient sans doute le forcer à travailler jusqu’à épuisement et au-delà. Tout était plus acceptable que ça.

« Eh bien… » Le patriarche fit mine de réfléchir quelques instants pour faire durer l’attente. « Montre que tu es un disciple digne de ton Dao légendaire. Montre-leur que tu es un génie de la cultivation, et ils ne refuseront aucune reconnaissance pour tes résultats. »

Cultiver ? Alors c’était la solution ? Shi Kun fit la moue. Il avait tout fait jusqu’à présent pour ne pas avoir besoin de cultiver. Vraiment tout. Et maintenant, il avait le choix entre cultiver et montrer un quelconque potentiel talent ou travailler gratuitement jusqu’à la mort, plus que probablement ?

Le choix était douloureux. Douloureux mais évident. Les larmes coulaient le long de ses joues comme des cascades.

« Je… Je vais cultiver… un peu. »

Le patriarche n’attendait que ça. Il sourit d’une oreille à l’autre, satisfait d’avoir réussi à insuffler dans ce disciple une envie – même forcée – de cultiver. Après tout, une fois qu’il aurait vraiment goûté à la puissance, pourrait-il vraiment encore s’en passer ? C’était le cas de tout être humain qui se lançait sur la voie de la cultivation. Plus on devenait fort, moins on pouvait se passer de cette sensation.

Et il avait présenté la chose si rapidement à Shi Kun que celui-ci n’avait pas eu la moindre seconde pour y réfléchir plus que de raison. Immédiatement mis au pied du mur, il avait dû prendre sa décision en un instant sans en peser les conséquences.

« Parfait ! Je suis fier de toi ! Je savais que ton destin était de devenir un dragon parmi les hommes, je te l’avais dit ! Pour commencer, afin d’apaiser leurs tension immédiates, il faut que tu frappes un grand coup. »

« Un grand coup ? » Shi Kun eut peur de poser la question. Il s’attendait déjà à voir un dé apparaître devant lui. Mais à sa grande surprise et comme si le patriarche avait déjà tout prévu à l’avance, ce dernier lui annonça simplement l’arrivée proche d’un tournoi destiné aux disciples du 1er, 2ème et 3ème niveau de la maîtrise du qi.

« Un tournoi ? » Shi Kun était perplexe.

« Oui, Shi Kun. Un tournoi amical, ne t’inquiète pas. Nulle mort ne sera à déplorer et un ancien en charge y veillera. Cela dit, si tu pouvais te hisser au sommet du classement et arriver premier en écrasant tous les autres disciples, tu montrerais aux anciens que tu as de la valeur et ils commenceront peut-être à réviser l’opinion qu’ils ont de toi. »

« Arriver premier ? » Shi Kun avait envie de pleurer, encore et toujours plus. Pour arriver premier, non seulement fallait-il s’inscrire et faire des efforts mais plus que tout, il fallait se battre avec attention ! De plus, si certains disciples étaient au 3ème niveau de la maîtrise du qi, n’allaient-ils pas être des montagnes impossibles à franchir ?

« Patriarche… N’y a-t-il vraiment aucune autre solution ? »

Le patriarche secoua la tête, fermement et avec assurance. « Je suis persuadé que c’est la seule façon pour toi d’éviter les problèmes à court terme. » À ce moment, le patriarche se demanda s’il n’en faisait pas un peu trop. Après tout, il disait vrai et le conseil des anciens allait rapidement être mis au courant de la situation par le biais de Xiao Jie mais il les connaissait et ils n’auraient jamais été jusqu’à de telles extrémités pour 500.000 pierres spirituelles, considérant qu’on parlait d’un disciple au Dao légendaire.

Cela dit… Shi Kun mordit à l’hameçon encore mieux que prévu et le patriarche ne put s’empêcher de remercier la naïveté dont il faisait preuve.

« Je… Je vais participer ! Considérez-moi comme inscrit. » Shi Kun savait que la seule façon dont il pouvait désormais éviter de se mettre un groupe d’anciens sur le dos était de leur montrer sa prétendue bonne volonté. Même si cela ne devait durer qu’un temps, il avait de toute façon prévu de cultiver jusqu’à un certain stade ; faire un ou deux efforts supplémentaires allait lui coûter mais si ça en valait la peine pour son avenir paisible, alors il devait se forcer.

« Bien, mon garçon. Je n’en attendais pas moins de toi. Je vais aller signaler ton inscription en personne. Le tournoi aura lieu dans un mois à partir d’aujourd’hui. Je viendrai alors te chercher. »

Sur ces mots, le patriarche tourna les talons et s’envola en souriant. Il avait réussi à modeler ce disciple avec aisance pour lui faire faire ce qu’il désirait. Après tout, être un vieux renard avait ses avantages. L’expérience primait toujours sur la naïveté et l’innocence de la jeunesse.

« Et maintenant ? » Shi Kun se retrouva planté là, d’un seul coup, dans le silence. Sans s’en rendre compte, le compte à rebours venait de démarrer vers un tournoi qu’il était persuadé de devoir gagner.

« Merde… Je sens que ça va être épuisant. Pfff. » Peu désireux de s’y rendre, il savait cependant qu’il n’avait plus le choix.

« Pour fournir le moins d’efforts possible, je dois connaître mes adversaires. »

Shi Kun se tourna vers ses bouteilles d’alcool spirituel.

« Et si je n’ai vraiment pas de chance, je pourrai toujours tenter de boire cet alcool spirituel et prier pour qu’il ne m’empêche pas de cultiver jusqu’au 3ème niveau de la maîtrise du qi. » Peu convaincu par son idée, c’était un dernier recours que Shi Kun prévoyait, juste au cas où. Il attacha toutes ces bouteilles d’alcool en bandoulière de son épaule à sa hanche grâce à une cordelette et partit en direction de la zone de méditation primaire. Il espérait y trouver des informations sur les futurs participants du tournoi, afin d’apprendre à les connaître pour cerner leurs forces et leurs faiblesses et espérer augmenter ses chances de victoire.

« Après tout, s’ils sont du 1er au 3ème niveau de la maîtrise du qi, peut-être cherchent-ils à cultiver dans la zone de méditation primaire ? » Shi Kun tenta sa chance et suivit les indications de quelques disciples afin de trouver son chemin.

La zone de méditation primaire était une petite colline autour de laquelle était clairement définie une frontière à l’aide de pierres blanches. Des pancartes annonçaient que tout disciple trop puissant ne pouvait pas y entrer, ce qui correspondait à ce que Shao Kang lui avait dit.

Sur la colline, Shi Kun pouvait voir une foule de disciples s’agiter dans tous les sens. Certains étaient assis, jambes croisées et en méditation à certains endroit particuliers qui devaient être les emplacements des cœurs spirituels. D’autres complotaient ou se battaient. D’autres encore tournaient en rond, cherchant une opportunité à saisir.

« Eh bien, c’est animé ici… » Shi Kun compta une cinquantaine de disciples et une vingtaine d’entre eux cultivaient, jambes croisées et yeux fermés. Cinq se trouvaient sur les cœurs spirituels au vu de l’énergie qui s’en dégageait, et quinze à proximité, tentant de profiter au mieux de l’énergie spirituelle des cœurs. Évidemment, ceux assis pile dessus ne leur en laissaient pas la moindre miette.

Shi Kun prit une profonde inspiration et pénétra dans la formation restrictive en enjambant les pierres blanches. Aussitôt, il ressentit une forte énergie planer sur toute la zone, et pouvait clairement comprendre pourquoi il était plus facile d’y cultiver. Mais ce dont il avait besoin en premier lieu n’était pas cette énergie dont il ne pouvait rien faire – à moins sans doute de s’installer directement au-dessus d’un cœur spirituel – mais récolter des informations.

Il aborda un disciple solitaire qui semblait ne pas savoir que faire.

« Eh, salutation, co-disciples. » Shi Kun s’inclina légèrement et constata que ce disciple avait une base de cultivation du 3ème niveau de la maîtrise du qi, légèrement supérieure à la sienne. Celui-ci se retourna, le regard interrogateur.

« Oui ? As-tu besoin de quelque chose ? Je… J’attends quelqu’un. » Il chercha immédiatement à se justifier comme s’il cachait quelque chose. Avait-il prévu un coup bas afin de tenter de s’emparer de l’emplacement d’un cœur spirituel ? Shi Kun s’en fichait.

« J’aimerais obtenir des informations. Je suis inscrit à un tournoi qui aura lieu dans un mois, et j’aimerais connaître un peu mieux les participants. » Shi Kun fût le plus honnête possible, à la fois afin de rester clair mais aussi de gagner la confiance de ce disciple.

« Ce tournoi ? Je voulais m’y inscrire aussi mais… » Il secoua la tête et cessa de parler. Finalement, il la releva et continua. « Sans même parler de le gagner, je n’ai aucune chance d’arriver parmi les cinq premiers… alors c’est peine perdue. Je ne vais pas perdre mon temps. »

« Eh ? » Shi Kun ne comprit pas immédiatement le sous-entendu. Le disciple le remarqua et lui expliqua plus dans le détail.

« Cinq génies qui sont déjà au pic du 3ème niveau de la maîtrise du qi participent également. Peng Fen, Guo An, Tan Qigang, Cheng Lei et la déesse Wu Zexian participent tous les quatre. Comment veux-tu que les autres aient la moindre chance ? »

Shi Kun ne connaissait aucun de ces noms. Peut-être possédaient-ils la renommée que ce disciple leur prêtait, mais Shi Kun ne s’y était simplement jamais intéressé.

« Combien de disciples participent, en tout ? » Il s’enquit tout de même des informations de base. Après tout, il cherchait tout de même à cerner forces et faiblesses de ses adversaires et ça passait tout d’abord par connaître leurs nombres.

« En tout ? Voyons voir… Mis à part ces cinq génies… Je crois que seuls deux autres disciples ont eu le cran de ne pas abandonner. Ha ha… Ils vont souffrir… Que ça leur serve de leçon, on ne s’oppose pas aux cinq génies. »

Riant de son analyse, le disciple tourna les talons et s’en alla à la rencontre d’un autre disciple un peu plus loin. Shi Kun se mit à réfléchir. Si des génies participaient à ce tournoi, poussant même les disciples moins doués à abandonner avant même d’avoir essayé, cela signifiait-il qu’ils ne possédaient pas de faiblesse ?

« S’ils n’ont pas de faiblesse, pourquoi suis-je là ? » Shi Kun avait envie de pleurer. Depuis quand n’avait-il pas eu l’occasion de se reposer sous les nuages, sans obligation, sans travail ? Il lui semblait que plus le temps passait, plus ce temps était en train de disparaitre.

Soudain, un disciple le héla.

« Eh, toi ! » Shi Kun se retourna instinctivement face à cette salutation des plus malpolies, les sourcils levés et le doigt pointé vers son menton.

« Moi ? » Plus choqué par le fait qu’on lui adresse la parole que par le manque de politesse, il dévisagea le disciple en face de lui.

C’était un jeune garçon d’une douzaine d’années à peine et déjà au 3ème niveau de la maîtrise du qi. Un sourire narquois lui ornait le visage d’un côté à l’autre.

« Ce que tu transportes là, c’est bien de l’alcool ? »

« Eh ? » Shi Kun baissa les yeux vers toutes ces bouteilles de Déchet qui pendaient à son torse. Sans lui laisser le temps de répondre, le disciple nouveau venu tendit la main.

« J’en ferai meilleur usage que toi, donne-moi ça. À mois que tu ne préfères que je te donne une leçon avant de les récupérer quand tu ne pourras plus te relever ? »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 34
TheDAB : Chapitre 36

11 Commentaires

  1. coincoin

    Merci bien Mais n’est on pas mercredi ? 😛

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Je serai totalement absent demain. J’ai pris de l’avance plutôt que du retard.

      Répondre
  2. nikos74190

    merci pour le chapitre !
    ps : RIP senior disciple XD

    Répondre
  3. Newancientgod

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  5. Coco

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Bon ben Shi Kun rencontre comme disciple un personnage trop récurent dans ce style de LN : l’arrogant abruti et insupportable. Face à ce genre de personne, tu n’as qu’une envie : leur démolir tellement la tronche qu’ils en deviendraient handicapé à vie. Et encore, je suis plutôt sympa comparé aux héros de ce style de LN ^^”…

    Répondre
  7. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com