TheDAB : Chapitre 5

TheDAB : Chapitre 4
TheDAB : Chapitre 6

Chapitre 5

L’ancien et ses caprices

 

Maintenant que Shi Kun faisait face à Xiao Jie, ce dernier pouvait clairement voir sa base de cultivation et jauger le personnage entier. Il le regarda pendant autant de temps qu’il faut à un demi-bâton d’encens pour brûler et le fit sans prononcer le moindre mot. De son côté, ni Shi Kun ni Shao Kang n’osèrent prendre la parole ou faire le moindre geste et se contentèrent d’attendre respectueusement.

Le visage de Xiao Jie était encore plus ridé qu’à son habitude. Il fronçait clairement les sourcils et affichait un air insatisfait et gêné. Au fond de lui, il ne pouvait pas s’empêcher de grommeler.

« Ne me dis pas que j’ai vu juste ? Ce type est clairement âgé, il doit avoir… quinze ou seize ans ? Et je vois qu’il n’émet même pas l’énergie du 1er niveau de la maîtrise du qi. Mon jugement hâtif était-il correct ?! »

Mais il balaya rapidement ces idées fallacieuses. Il n’y avait pas moyen qu’il soit paresseux et alcoolique en plus d’être trop âgé. De toute façon, quel que pouvait être son cas, il était déjà en droit de lui refuser l’admission dans la secte pour cette dernière raison. Soupirant, il se calma et son visage reprit la douceur et la fermeté de l’Ancien qu’il était en public.

Il fit un geste de la manche et s’exprima enfin.

« Disciple Shao Kang ? » Xiao Jie avait senti le médaillon d’identité du disciple, lui permettant ainsi de savoir qui il était. Lorsque ce dernier hocha la tête, il continua.

« Raconte-moi précisément ce qui t’amène ici. Je suppose que c’est lié à ce jeune homme ? » Il jeta un coup d’œil rapide à Shi Kun et on pouvait lire dans ses yeux une forme de dérision. Après tout, à son âge, Xiao Jie avait déjà atteint le 5ème niveau de la maîtrise du qi alors que cet énergumène n’avait même pas encore défini son Dao !

Shao Kang s’inclina une fois de plus et prit la parole.

« Ancien Xiao Jie, ce disciple souhaite présenter un ami qui possède un corps bien particulier. S’il pouvait entrer dans notre secte de la Porte Azure, ce serait une bonne fortune ! » Il cessa de parler pour attendre la réponse de l’Ancien, qui ne tarda pas à venir.

« Tu souhaites le faire entrer dans notre secte ? Il est trop âgé. » Xiao Jie balaya l’air devant lui en signe de refus catégorique. « Mais quel est cette particularité dont tu m’as fait part ? »

Shao Kang se hâta de répondre.

« Eh bien, en buvant de l’alcool, il… »

D’un seul coup, les pensées se bousculèrent dans la tête de Xiao Jie, qui retint cette seule information importante : l’alcool. Il ne put s’empêcher de repenser aussitôt à ce qu’il craignait avant leur arrivée et dans ses yeux, Shi Kun se changea sans mise en garde en une espèce de paresseux alcoolique incapable. Les yeux de Xiao Jie s’injectèrent de sang et il reprit la parole au milieu de son vertige.

« Hors d’ici ! Tu oses me présenter un type dans son genre ?! Veux-tu apporter la honte sur moi et sur ma secte de la Porte Azure ?! Sors immédiatement ! Si tu désobéis, dès le lever du soleil, tu ne feras plus partie de la secte ! » Il se leva d’un bond et pointait la porte du doigt, fulminant et rageant.

Totalement pris au dépourvu par une telle réaction, Shao Kang ne sut que répondre et se contenta d’ouvrir la bouche comme pour dire quelque chose mais aucun son n’en sortit. Il ne parvenait pas à donner un sens à la réaction de l’Ancien. Complètement choqué, il tenta de bafouiller quelques mots mais Xiao Jie ne lui en laissa pas le temps.

« Allez ! Dehors ! » Il hurla ces deux derniers mots et l’air fut parcouru de vibrations qui repoussa légèrement Shao Kang et Shi Kun en arrière. Ce n’était pas violent au point de les blesser mais suffisamment pour les forcer à dévaler les escaliers de force. Tous deux durent faire de leur mieux pour ne pas perdre l’équilibre et finir en bas la tête la première.

« Bon sang, pourquoi a-t-il réagi ainsi ? » Shao Kang ne comprenait absolument pas la violence avec laquelle l’Ancien avait simplement refusé de l’entendre. Cependant, même s’il aurait bien aimé lui expliquer les choses un peu plus en détails et quand bien même il était persuadé que l’Ancien aurait été fortement intéressé, il savait aussi qu’il ne pouvait rien y faire. Tant en terme de base de cultivation qu’en pouvoir hiérarchique, l’Ancien avait tous les droits de lui imposer sa volonté, si étrange fût-elle.

Shao Kang soupira en baissant les épaules. Il aurait évidemment pu aller trouver un autre Ancien, pas forcément directement lié aux recrutement, et se servir de lui pour forcer la chose. Mais il savait que si Xiao Jie l’apprenait – et il allait l’apprendre – il pourrait voir ça comme une perte de face et une insulte. Seuls les dieux savaient alors ce qu’il aurait été capable de faire.

« Je suis désolé, Shi Kun. Je crois que j’ai été trop présomptueux. » Shao Kang lui passa une main autour des épaules et le guida vers la sortie, l’air dépité et résigné. Shi Kun, quant à lui, se remettait encore de sa cavalcade de trois étages. Il avait été forcé de courir dans les escaliers, poussé par une puissance invisible ; normalement parlant, les cultivateurs ne pouvaient pas légalement s’en prendre aux mortels. Mais les choses étaient différentes dans la secte. De plus, Shi Kun n’était plus vraiment mortel, son dantian l’autorisant désormais à cultiver, la loi ne le protégeait plus vraiment.

« Ben, il n’est pas commode, l’Ancien. Hein ? Si j’avais su, je ne lui aurais jamais fait confiance. » Les premiers mots que Shi Kun parvint à articuler furent une observation des plus honnêtes. Ceci dit, ils se trouvaient toujours dans la pagode de Xiao Jie et ce dernier pouvait les entendre parler comme s’ils se trouvaient à ses côtés.

Légèrement irrité par ce qu’il venait d’entendre de la part d’un type qui souhaitait entrer dans sa secte, il fronça les sourcils. Il savait qu’il ne devait pas s’emporter, que son statut l’obligeait à toujours rester honorable mais à ce moment et pour une raison qui lui échappait, ce nouveau venu provoquait vraiment une réaction allergique en lui. C’était comme si des milliers d’aiguilles lui perçaient le ventre, tout ça parce qu’il l’avait entendu parler ainsi.

« Espèce de petit… ! » Se levant d’un bond, il fit porter sa voix jusqu’au rez-de-chaussée, afin de bien faire comprendre à ce gamin où était sa place.

« Toi ! Remonte ici tout de suite ! Tu vas apprendre ce qu’est le respect ! » Sans lui laisser le temps de réaliser, il fit claquer sa manche et une nouvelle force attira Shi Kun dans les escaliers. Cette fois cependant, il était seul, Shao Kang resta près de l’entrée, la mâchoire pendante.

« Ne… Ne faites rien que vous pourriez regretter, vénérable Ancien… » supplia-t-il tout bas.

Mais il n’eut d’autre choix que de quitter la pagode en suivant les règles de bienséance. S’il restait, l’Ancien aurait pu considérer ça comme une offense et le punir selon les règles de la secte. Il sortit donc, totalement dépité et les bras pendants.

« Je m’imaginais rencontrer une bonne fortune en amenant un disciple particulier… Voilà que tout le contraire s’est produit. Merde ! Si j’avais su, je l’aurais laissé dans cette taverne ! » Shao Kang ne put cependant se résigner à retourner dans ses quartiers et passa un peu de temps à tourner en rond dans les environs.

Pendant ce temps, au troisième étage de la pagode de Xiao Jie, ce dernier avait les yeux injectés de sang tandis qu’il regardait Shi Kun. Celui-ci était un peu perdu.

« Qu’ai-je fait de mal ? » Il leva les mains comme pour se distancer de toute responsabilité et se gratta même la tête, comme s’il ne comprenait rien à rien. Ce qui mit Xiao Jie naturellement encore plus en colère.

« Tu oses demander ! Toi, ridicule cultivateur qui ne connais même pas ton Dao ! Tu oses me parler de la sorte ?! » Il grinçait des dents et s’il avait pu tuer ce jeune homme face à lui en toute impunité, il n’aurait volontiers pas réfléchi deux fois. Cependant, il savait bien que les règles étaient assez strictes et en tant qu’Ancien s’occupant d’un domaine administratif, il ne pouvait lever la main aussi facilement sur une personne qui ne faisait pas partie de la secte.

Cela dit, il voulait lui donner une bonne leçon. Xiao Jie était d’un caractère ferme et trempé et ne pouvait pas supporter qu’on lui manque de respect, n’était-ce qu’en paroles légères, sous son propre toit. Aussi rumina-t-il un moyen de faire perdre la face à ce nouveau venu qui ne savait pas montrer le respect dû aux Anciens.

« Je ne peux pas lui faire de mal. Et vus mon statut dans la secte et ma base de cultivation, je ne peux pas le punir facilement. Si je le frappe, non seulement je perdrai la face devant le monde entier mais le Patriarche ne laissera pas cet acte impuni. C’est encore pire si je le tue. Je risque moi-même d’y laisser la vie ! » Il cherchait à tout prix un moyen de faire comprendre à ce gamin que dans ce monde, le respect était une chose absolue. Ses sourcils dansaient vers le haut et le bas tandis que ses méninges tournaient à toute vitesse.

« Il a l’air pas très normal. C’est quoi ce visage ? » Shi Kun ne put s’empêcher de penser que cet Ancien, tout rouge et les dents serrées, les sourcils frétillants et les yeux brillants n’était pas quelqu’un de très bien dans sa tête. « Peut-être s’est-il un jour cogné la tête un peu trop violemment lors de sa cultivation ? Je le savais, il vaut mieux ne pas cultiver du tout, c’est dangereux. »

Soudain, les yeux de Xiao Jie s’illuminèrent.

« Si je veux pouvoir lui infliger une honte à un niveau acceptable, je dois me mettre sur un pied d’égalité avec lui ! » L’Ancien venait de trouver une solution à son problème et il en était plutôt fier. « Ah, alors comme ça, tu es alcoolique et fainéant ? »

Xiao Jie sourit intérieurement et reprit peu à peu son calme avant de s’éclaircir la gorge.

« J’ai cru comprendre que tu buvais de l’alcool ? » demanda-t-il sans autre forme de politesse.

« Eh ? » Shi Kun ne put s’empêcher de hausser les sourcils face à cette question inopinée. « Oui, j’adore ça. Je dois dire que j’ai une bonne descente, haha… » Et bien entendu, il fut obligé d’en rajouter un peu, ce qui tourna à l’avantage de l’Ancien.

« Ah, vraiment ? » Il ricana tout bas avant de reprendre. « Que dirais-tu d’un petit concours ? Toi et moi, et de l’alcool. Je vais te montrer ce qu’est une bonne descente ! » En réalité, Xiao Jie avait un passé rempli et très hétéroclite. Fût un temps, il avait pas mal écumé les tavernes et autres lieux de débauche lorsqu’il partait en mission loin de la secte et avait développé une sacrée résistance aux effets de l’alcool.

« On va boire, toi et moi. Et le premier qui s’effondre ou qui cesse de boire parce qu’il n’en peut plus devra s’incliner neuf fois devant l’autre en affirmant haut et fort qu’il a eu tort ! Je vais m’arranger pour que cela se passe dans deux jours, devant ma pagode.

Il espérait ainsi rassembler le plus de témoins possibles. De fait, il venait de défier Shi Kun à une épreuve parfaitement équitable : l’alcool était aveugle et traitait mortels et cultivateurs de la même façon. Bien entendu, ces derniers pouvaient faire tourner leur base de cultivation pour disperser rapidement les effets de l’ivresse mais pas sans se faire remarquer.

Si Xiao Jie trichait de la sorte après avoir défié Shi Kun, il perdrait tout son honneur et il lui serait alors extrêmement difficile de le récupérer un jour. Il comptait réellement l’affronter en combat singulier sans abuser de son autorité d’Ancien ou de son pouvoir de cultivateur ! Ainsi, il lui ferait perdre toute face et s’arrangerait pour que l’information circule dans la ville entière ! Il ferait savoir qu’on ne manque pas de respect impunément à Xiao Jie sous son propre toit !

« Alors ? Oses-tu accepter ? » Il pressa Shi Kun, ne lui laissant pas le temps de réfléchir ou de trouver une parade.

« Eh ? De l’alcool gratuit ? Moi qui pensais que vous n’étiez pas très normal, vous êtes en fait super sympa ! Pourquoi ne pas l’avoir dit tout de suite ? »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

TheDAB : Chapitre 4
TheDAB : Chapitre 6

14 Commentaires

  1. Mlop12

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Mlop12

    Il risque de ce ridiculiser sévèrement le vieux XD

    Répondre
  3. PoloZore

    Merci pour le chapitre.

    C’est un lightnovel sur ma vie ? ^^

    Petit coucou de nouvelle Zélande 😛

    Répondre
  4. Lebob

    L’alcool efface tout les problème pour en crée d’autres

    PS ca dur combien de temps un bâton encens ?

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      30 minutes.

      Répondre
      1. Lebob

        Merci bravo a toi pour tes deux super novel original

        Répondre
  5. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. DarkramDarkram

    Un petit concours d’alcool ? Comme c’est assez inattendu XD !!! Remarque, ça arrange plutôt bien Shi Kun qui est, de base, un alcoolique. Et je sens que c’est lui qui va remporter ce concours. Le vieux ne va pas s’en remettre XD !

    Merci en tout cas pour ce chapitre. Ne me dis pas que tu comptes augmenter le rythme de publication de ce LN ? Ce serait trop bien si c’est le cas :p.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Hm, allons-y.

      Répondre
  8. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre, putai… J’ai soif maintenant maintenant

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com