BTTH Chapitre 328

BTTH Chapitre 327
BTTH Chapitre 329

Bonsoir tout le monde, désolé pour le retard mais j’ai eu quelques soucis de santé aujourd’hui… Je me rattraperai demain ! 🙂

Merci une fois de plus, Evana, pour ta générosité et tes encouragements, ta longue présence me fait chaud au coeur =)

Bonne lecture à tous et merci encore à notre mécène !

Chapitre 328 — Le Réveil de Yao Lao ?

Xiao Yan quitta précipitamment le clan Nalan. Il allait rapidement retourner à l’auberge où il résidait quand il s’arrêta tout à coup : Il avait naturellement besoin d’un chaudron médicinal pour raffiner la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature en liquide, or le sien avait explosé durant la Grande Assemblée…

Il secoua la tête, hésita un moment et se rendit à la Salle des Ventes Miteer en toute hâte. Craignant d’être retenu s’il devait y rencontrer Ya Fei, il acheta à l’extérieur du bâtiment un simple chaudron du même rang que celui qu’il avait auparavant. Cela fait, il rentra à l’auberge où il résidait à toute vitesse.

Une fois parvenu à destination, il entra dans sa chambre et verrouilla fermement la porte. Il prit quelques secondes pour retrouver son souffle, sortit enfin la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature de l’anneau et la posa sur la table.

Il s’y assit et fixa longuement cette plante à la beauté inouïe avant de pousser un long soupir. Il était enfin parvenu à l’obtenir après tous ses efforts, mais il ne savait pas si ça allait être réellement utile pour son maître.

Le jeune homme calma lentement son agitation, puis il ferma avec soin toutes les fenêtres de la pièce, avant de retourner à la table et d’observer la plante aux couleurs mouvantes. Il fit alors apparaître un chaudron rouge sur le meuble.

Il posa ensuite la main sur le pot de jade contenant le végétal et fit jaillir une force invisible de sa paume. Le vase se couvrit alors de craquelures qui se répandirent comme des toiles d’araignées…

Il pressa ensuite du doigt le pot, qui se désagrégea aussitôt en révélant les racines de la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature coincées dans le terre.

Après avoir réfléchi un temps en observant le sol humide, il en rapprocha à nouveau la main, et une petite flammèche verte apparut en émettant une grande chaleur qui évapora rapidement l’humidité de la terre jusqu’à ce qu’elle soit sèche. Il la tapota alors doucement et l’effrita peu à peu, jusqu’à libérer complètement les racines sans leur causer le moindre dégât.

Il plaça sa main au‐dessus de la plante, la plia un peu et une légère force de succion la souleva avant de la poser prudemment dans le chaudron médicinal.

Il remua un peu la main et une flamme verte en sortit ; il l’envoya alors rapidement et abruptement dans le chaudron d’une chiquenaude, où elle tournoya une paire de fois autour de la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature.

La température de la flamme fit rapidement faner la plante, jusque là d’un vert de jade. Bien que les branches et les feuilles s’étiolent, les sept couleurs de la fleur devinrent elles de plus en plus vives et, lorsque tout le reste fut réduit en cendres, les couleurs étaient si lumineuses qu’elles percèrent douloureusement les yeux de l’adolescent. De plus, une odeur intense similaire à celle d’un vin en bouteille depuis un long moment, commença à s’échapper de la cheminée de la marmite.

Son esprit fut stimulé par cette riche odeur, au point qu’il fut surpris de réaliser que sa fatigue, qui était un effet résiduel de sa compétition persistant malgré sa grosse sieste dans la journée, avait complètement disparu.

« Tsk tsk, c’est vraiment un bon ingrédient ; l’odeur seule de cette fleur a un effet comparable à celui d’une pilule du troisième rang. Elle devrait donc logiquement pouvoir porter secours aux esprits épuisés…» Dit‐il en jetant un regard au chaudron. Son doigt remua légèrement ; la flamme cessa d’encercler la fleur et lui sauta dessus soudainement avant de l’envelopper. Elle commença alors à la brûler violemment…

Le Dou Shi fixa la marmite tandis que la flamme se tordait, et poussa tout à coup un « Oh…» Il venait de réaliser qu’alors que la fleur se faisait calciner, la lueur aux sept couleurs changeante parvenait à affronter la Flamme Exceptionnelle, et tentait de préserver son intégrité sous le feu.

« Eh bien, cette plante n’est vraiment pas ordinaire à être capable de résister aussi longtemps à la température de Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. Cependant… Elle a atteint sa limite. » Dit‐il  en riant. Il avait remarqué qu’alors que sa flamme gonflait sans cesse, la lueur aux multiples couleurs se ternissait peu à peu… Selon toute vraisemblance, l’énergie qu’elle pouvait utiliser était limitée.

L’alchimiste fit un petit geste de la main et un autre amas de flammes vertes se jeta dans le chaudron, dont la température monta aussitôt en flèche. Au bout d’un moment, les flammes engloutirent le halo coloré d’un seul coup…

Une fois que cette lueur disparut, la fleur devint aussitôt d’une fragilité extrême et d’une simple caresse des flammes, ses pétales se fanèrent rapidement et des gouttes de liquide aux multiples couleurs en suintèrent en brillant d’un éclat étrange.

Une fois que la fleur fut complètement desséchée, les nombreuses gouttelettes commencèrent à fusionner ensemble en émettant un halo chatoyant magnifique.

Xiao Yan marmonna : « Ce devrait être bon, non ?» Il rétracta ses flammes dès que la goutte de rosée aux sept couleurs apparut. Ensuite, il fit un petit geste de la main et le couvercle du chaudron se retira. La grosse goutte en sortit en volant et créa un arc en ciel dans les airs.

Elle s’arrêta en suspension à un centimètre au‐dessus de sa paume, tandis que son halo s’étendit et se contracta en silence.

« Euh.. Comment dois‐je m’en servir ?» Le jeune homme cligna les yeux d’un air incertain. Il balaya la goutte de rosée de sa force spirituelle et réalisa alors qu’elle contenait une énergie étrange qui faisait bondir son esprit de joie. Cela étant… Que devait‐il faire pour que Yao Lao l’absorbe ?

Il descendit un peu sa main droite et la rapprocha la goutte multicolore de l’anneau noir à sa main gauche. Il sourit amèrement et dit : « Je ne dois quand même pas simplement l’en couvrir ?!»

Cette question le contraria un temps en lui faisant froncer les sourcils, mais il n’eut pas pour autant d’idée quant à la façon de procéder. Il ne lui resta alors plus qu’à rapprocher la goutte aux sept couleurs de l’anneau…

Se faisant, il remarqua que le bijou à son doigt, qui avait toujours paru usé et ancien, s’était mis à briller de plus en plus intensément !

L’adolescent fut transporté de joie : « C’est effectivement efficace…» Il n’hésita pas plus longtemps et, d’un geste de sa main, la goutte s’écrasa subitement sur l’anneau.

Elle ne dégoulina pas de la bague post‐collision ; au contraire, elle adhéra étrangement à sa surface. Au bout d’un moment, le bijou noir sembla même changer de matière et se transmuter en ces sept couleurs différentes.

Alors que le halo lumineux brillait de plus en plus,  une lueur noire apparut peu à peu des profondeurs de l’anneau noir, qui parut engloutir la lumière multicolore. Alors qu’elle faiblissait à vu d’oeil, l’éclat noir, lui, s’intensifia de plus en plus…

Le Dou Shi exulta en voyant ce phénomène se produire. Il pouvait vaguement sentir un esprit familier recouvrer lentement.

Le halo noir de la bague devint de plus en plus intense jusqu’à paraître comme un puits sans fond. D’un seul coup, l’anneau tomba soudainement de son doigt et flotta devant lui, puis la lueur s’y retira avant d’en ressortir dans un cycle incessant.

En voyant le bijou flotter devant lui, le jeune alchimiste ne put s’empêcher de demander avec excitation : « Maître ? Vous êtes‐vous réveillé ?»

Il n’eut pas de réponses ; l’anneau flotta simplement sous ses yeux, mais Yao Lao ne réapparut pas comme il se l’était imaginé.

Il entrouvrit la bouche, un peu perplexe : « Que se passe‐t‐il ?» Il allait tendre la main pour attraper la bague quand tout à coup, alors qu’elle ne manifestait pas la moindre activité, elle se mit à trembler violemment. Une Force Spirituelle vaste et terrifiante forma une ondulation au centre de l’anneau qui finit par exploser.

L’expression de Xiao Yan changea du tout au tout face à cette déflagration abrupte. Son esprit serait instantanément détruit si cette vague spirituelle horrifiante devait le toucher !

Il fixa intensément l’ondulation qui s’étendait en étouffant de force la panique qui le saisissait. De toute façon, il lui était impossible d’y échapper à cette distance et qui plus est, il croyait fermement que Yao Lao ne lui causerait pas le moindre mal.

L’ondulation énergétique déferla à une vitesse vertigineuse ; au moment où elle allait toucher le jeune homme, une partie de cette vague énergétique se figea soudainement et se dissipa…

L’attaque énergétique bondit au‐dessus de lui et déferla violemment vers le toit.

Glug…”

La déferlante d’énergie ne causa pas de dégâts au toit, mais une silhouette humaine fut abruptement catapultée d’un coin sombre et cracha du sang sous le coup. Les rayons sélènes révélèrent un vieux visage à l’expression assez sombre.

« Eh merde… Ce bonhomme s’est à nouveau réveillé… Je ne vais plus pouvoir rester aussi près de lui. Cet enfoiré sait que je n’ai pas de mauvaises intentions, mais ça ne l’a pas empêché d’utiliser une attaque aussi violente !» Grogna l’ombre noire en essuyant le sang coulant du coin de ses lèvres. Il appuya doucement du pied dans le vide, et disparut au loin dans les ténèbres en un éclair.

.…..

Dans une ville isolée à des dizaines de kilomètres de la capitale, Hai Bodong fixait avec indifférence une statue de glace d’être humain en dessous de lui. Il jeta négligemment une feuille morte dans sa direction et la regarda virevolter en tombant lentement. (NdT Yep, c’est bien Yan Li)

Le Vieil Hai leva la tête et dit aux deux ombres occupant les branches derrière lui : « Allons nous‐en. »

« En. » Fa Ma et Jia Lao hochèrent légèrement la tête et au moment où ils allaient partir, leurs expressions changèrent subitement ; ils tournèrent aussitôt la tête en direction de l’énorme capitale au loin.

« Quel esprit puissant !» s’exclamèrent les deux vieillards simultanément. Ils échangèrent aussitôt un regard où perçait la solennité.

« Pourquoi y’a-t-il une personne aussi puissante à la capitale ? Pourquoi n’en ai‐je pas entendu parler ?» Dit le Vieux Démon d’une voix basse et grave. Il devait, en tant que gardien de la famille impériale, être immédiatement mis au courant de l’apparition de toute personne puissante.

« Je n’en sais rien. Cet esprit est bien trop puissant pour que je parvienne un jour à l’égaler…» dit le Président, sidéré.

Sur un autre arbre, l’ancien empereur de glace lança à son tour un regard en direction de la capitale, où apparut graduellement une certaine surprise. « Cette force spirituelle a l’air d’être celle qui se trouvait dans Xiao Yan. A.. A‐t‐il recouvré ses forces ?»

« Rentrons, nous devons aller jeter un oeil !» Dit‐il en plissant les yeux, sans évoquer l’origine de cette force. Il s’envola aussitôt vers la capitale en un éclair.

« En. » Ses deux compères opinèrent du chef, et s’envolèrent à la suite de leur ami.

Tandis que les trois hommes disparaissaient, la feuille morte tomba finalement sur la statue de glace, d’où un craquement clair retentit aussitôt. Elle éclata alors soudainement en remplissant le ciel de cristaux de glace, avant de disparaître peu à peu sous les rayons de la lune…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 327
BTTH Chapitre 329

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Il fait flipper les vieux machin. MDR

    Répondre
  4. ti

    merci!!

    Répondre
  5. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Mana

    Enfin le retour du vieux maître !

    Répondre
  8. vincent

    pour ceux qui on lue Doupo Cangqiong le troll de Yao Lao mdr

    Répondre
  9. Dark-iop

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com