BTTH Chapitre 329

BTTH Chapitre 328
BTTH Chapitre 330

Bonsoir tout le monde, voici le premier des trois chapitres bonus de cette soirée ! Je remercie sincèrement Adrien et Mattia (merci énormément, tu m’as fait un très beau cadeau !) pour leur générosité et leur soutien !

Sur ce, je vous laisse entre les mains du père Yan et vais traduire la suite ! ^^

Bonne lecture et merci encore à nos mécènes ! 〈3

 

 

Chapitre 329 - Discussion nocturne

Dans sa chambre, Xiao Yan s’était protégé le visage des mains face à l’ondulation, et ce ne fut que longtemps après qu’il jeta un oeil au travers des interstices de ses doigts pour regarder l’anneau noir à nouveau calme. Il baissa alors enfin les bras et se palpa à la recherche de blessures.

Il poussa un soupir après s’être assuré de son intégrité physique, puis il leva la tête et observa la bague flottante face à lui. Yao Lao n’était toujours pas réapparu.

« Que s’est-il passé au juste ?» Marmonna-t-il d’un ton incertain en fronçant les sourcils. Il appela à nouveau son maître, sans autre réponse qu’un maigre halo noir autour du bijou, aussi calme qu’un étang aux eaux stagnantes et sans la moindre trace de force spirituelle.

Le jeune homme eut l’air un peu perdu et déçu après avoir attendu un long moment sans la moindre réponse : « Ça n’a quand même pas échoué, tout de même ? Mais l’ondulation spirituelle à l’instant était bien la sienne…» Eut-ce marché que le vieux maître lui aurait certainement répondu sitôt son réveil, contrairement à la situation actuelle qui laissait à penser qu’il était encore bridé par quelque chose, ce qui l’empêcher de converser avec lui comme avant.

Quoi qu’il en soit, le halo de l’anneau lui permettait au moins de savoir que l’état de Yao Lao s’était grandement amélioré par rapport à quand il s’était plongé dans ce profond sommeil. De toute évidence, la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature avait tout de même eu un effet certain.

Il fixa l’anneau flottant un long moment avant de pousser un long soupir. Il tendit la main, attrapa la bague et la glissa une fois de plus à son doigt. Le bijou ne lui résista pas cette fois-ci et perdit son halo noir après quelque temps, retrouvant alors son apparence discrète.

Le Dou Shi caressa lentement l’anneau de ses doigts en se frottant le front de l’autre main. Un long moment plus tard, il rit amèrement et marmonna : « Soyez assuré, Maître, que je vais poursuivre mes recherches et trouver une façon de vous réveiller plus rapidement…»

Il soupira à nouveau et au moment où il allait ajuster sa respiration et commencer son entraînement, son regard se tourna subitement vers la fenêtre. Il y vit une bourrasque glaciale se précipiter vers lui en sifflant ; la fenêtre s’ouvrit de force et Hai Bodong apparut au milieu de la pièce. Il observa son jeune ami et lui demanda d’un air surpris : « As-tu récupéré ?»

Son jeune interlocuteur resta perplexe à cette question, et se sentit aussitôt un peu soulagé. Il devait certainement se référer à l’ondulation spirituelle terrifiante de tout à l’heure… Les Dou Huang, comme le Vieil Hai, étaient extrêmement sensibles à de telles éruptions spirituelles.

Il secoua la tête et lui mentit partiellement : « J’ai obtenu la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature et l’ai avalée, suite à quoi j’ai effectivement recouvré abruptement ma force spirituelle… Mais pour une raison ou une autre, elle s’est à nouveau tu au bout d’un moment…»

« Uh ?» Le vieillard fut choqué. Il sourit un long moment plus tard, et dit : « Tu veux dire que tu ne t’es pas encore remis ? Tu ne veux quand même pas dire que cette salive a n’a eu aucun effet ?»

« Je n’en sais trop rien… Mais je peux au moins te dire que ma Force Spirituelle n’a pas récupéré. Je n’avais pas cette impression auparavant, donc la Salive Spirituelle a quand même dû avoir un peu d’effet. » Répondit Xiao Yan d’un air impuissant. « Je n’ai plus qu’à trouver d’autres façons de recouvrer ma Force Spirituelle, en somme…»

« Aaaah… Et dire que je me réjouissais pour rien. » Le vieillard secoua la tête, déçu. Il s’assit sur une chaise et dit : « Aurais-tu retrouvé toute ta force spirituelle que nous aurions été beaucoup plus en sécurité une fois à la Secte des Nuages Brumeux… Du coup, ça va être extrêmement dangereux même avec ma protection… La Secte existe depuis longtemps, ses doyens sont terriblement puissants et de plus, ses membres excellent dans les techniques de Dou conjointes. La superposition de leurs attaques en fait un coup difficile à esquiver…

« Ké ké, personne ne devrait pouvoir nous empêcher de fuir le cas échéant au vu de ta force de Dou Huang, non ?» Plaisanta le jeune homme.

« Ton raisonnement est vraiment trop simpliste…» Hai Bodong secoua la tête, resta silencieux un moment puis il fixa tout à coup son jeune ami. Il lui dit à voix basse : « D’ici vingt-quatre heures, tu vas te rendre à la Secte des Nuages Brumeux, petit bonhomme, alors je pense que nous devrions nous mettre d’accord sur un point. »

Son sérieux soudain prit l’adolescent par surprise. Il hocha immédiatement la tête avant de dire : « Je t’écoute. »

« Je t’ai déjà dit que j’allais faire de mon mieux pour garantir ta sécurité, à la condition que je n’offense pas la Secte des Nuages Brumeux. Tu sais que j’ai une relation intime avec le Clan Miteer, aussi toutes mes actions se répercuteront sur eux. Le clan peut paraître comme une puissance dont la parole a un certain poids, en tant qu’un des trois grands clans de Empire Jia Ma. Cela dit, tu sais aussi qu’il y a d’autres factions dans l’empire et si on parle de puissance offensive pure, la Secte des Nuages Brumeux remporte la première place haut la main. Même la famille impériale ne peut rivaliser avec leurs millénaires de tradition -si on ne compte pas les forces intégrées, bien sûr. À tout point de vue, la famille impériale domine encore l’empire tout entier… Mais la force de cette ancienne secte n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît à la surface…»

« Tu sais parfaitement que la longévité humaine sur le Continent Dou Qi est limitée, mais qu’on peut grandement augmenter son espérance de vie en passant à une classe supérieure. Le dernier chef de la Secte des Nuages Brumeux, Yun Shan, était déjà arrivé au rang de Dou Huang huit étoiles avant de céder sa position à Yun Yun, et il avait encore de nombreuses années à vivre. On a rarement entendu parler de lui depuis, mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il est déjà mort…» dit lentement le vieil homme.

« Tu veux dire que… L’ex-chef de la Secte peut être toujours en vie ?» Demanda doucement le Dou Shi, les lèvres pincées.

« Je n’en suis pas certain, mais il y a de grandes chances, oui… Si c’est bien le cas, alors il devrait avoir percé et être devenu un Dou Zong. » L’ex-empereur de glace soupira et dit : « Par conséquent, essaie autant que possible de ne pas entrer en guerre ouverte avec la Secte des Nuages Brumeux car même si Fa Ma et ce vieux bonhomme de Jia Xingtian (NdT Jia Lao) t’apprécient, ils doivent avant tout penser à leurs propres factions. Dès lors, ils n’offenseront pas la Secte pour tes beaux yeux !»

Le jeune alchimiste était parfaitement calme, comme s’il n’avait pas été affecté par ces révélations. Il ne s’était jamais imaginé recevoir leur aide ; ce serait prendre ses désirs pour des réalités que de s’imaginer qu’ils accepteraient de devenir l’ennemi de la faction la plus puissante de l’Empire Jia Ma pour un jeune homme qu’ils ne connaissaient que depuis moins de deux semaines…

« Si j’en arrive vraiment à devenir l’ennemi de cette secte, tu ne participeras pas au conflit, pas vrai ?» demanda-t-il à voix basse. Il savait que le Vieil Hai et lui n’avaient qu’une relation d’affaires. Sans la pilule violette de récupération d’énergie, ils seraient certainement partis chacun de leur côté…

Hai Bodong resta silencieux. Il leva les yeux, observa l’expression calme de son jeune interlocuteur, et dit un long moment plus tard : « Tant que Yun Tian ne montre pas le bout de son nez…» C’était très clair : si l’ancien chef de la Secte devait se montrer, il ne penserait alors qu’aux intérêts du Clan Miteer et cesserait d’interférer dans le conflit les opposant.

Il lui tapota l’épaule et dit d’un ton sérieux et soucieux : « Aaah… Tu es encore jeune, petit bonhomme. Ton talent me laisse penser que tu pourras atteindre des sommets inégalés dans le futur mais pour le moment, tu dois patienter et serrer les dents avant de pouvoir devenir véritablement puissant. Tu pourras toujours te battre avec la Secte des Nuages Brumeux une fois que tu pourras librement contrôler cette immense puissance en toi. »

Xiao Yan hocha silencieusement la tête. Sans la puissance de son Maître, il n’était qu’un vulgaire Dou Shi et, dans la Secte des Nuages Brumeux, on trouvait des types de son niveau un peu partout. Il était encore jeune, et c’était là son plus grand atout.

Le vieil homme sourit et se leva : « Ké ké, je t’ai dit tout ça pour te rappeler de te montrer aussi prudent que possible une fois arrivé là-bas. Il est déjà tard ; dors un peu et repose-toi demain avant qu’on y aille !»

Le jeune homme sourit et regarda son vieux compagnon sortir de sa chambre. Il soupira un long moment plus tard : le petit discours du Vieil Hai lui avait remis les idées en place. Fa Ma et Jia Lao, des experts parmi les plus puissants de l’empire, étaient très amicaux à son égard, car ils ignoraient ses origines et que le mystérieux maître derrière lui n’existait pas. Ils ne s’impliqueraient certainement pas dans un problème majeur pouvant les entraîner dans une guerre ouverte avec la Secte des Nuages Brumeux pour ses beaux yeux.

La réalité était toujours cruelle.

Il s’allongea dans son lit, les mains croisées derrière la tête tandis qu’il fixait le rideau au-dessus de lui. (NdT rappel : un lit traditionnel chinois ressemble à ça ) Il ferma lentement les yeux… et les rouvrit subitement un peu plus tard. Il n’y avait plus la moindre peur dans ses yeux noirs. Peut-être était-ce la témérité propre à la jeunesse ou une arrogance démesurée, mais le fait est qu’il avait promis de se rendre à la Secte des Nuages Brumeux, quoi qu’il arrive. Peu importe qu’elle ait possiblement un Dou Zong dans ses rangs, il s’y rendrait même s’ils avaient un Dou Zong !

Il pinça fortement ses lèvres : « Si on ne m’offense pas, je ferais de même…» C’était sa sensibilité qui le rendait obstiné. Si la Secte des Nuages Brumeux avait réellement l’intention de l’opprimer avec sa puissance, il ne pouvait que leur montrer dans les faits qu’il n’était pas malléable à souhait…

« Quoi qu’il arrive, je dois remporter l’Accord des Trois Ans ! C’est la seule façon de j’ai de prouver que je ne me suis pas entraîné trois ans pour rien !» Il serra les poings, prit une grande inspiration, se redressa et bondit pour s’asseoir en tailleur.

« Attends un peu, Nalan Yanran !» pensa-t-il. Ses mains enchaînèrent les sceaux d’entraînement, et son corps trembla légèrement. Après quoi, il calma ses émotions et entra rapidement dans son état méditatif.

Vu que Yao Lao n’était pas revenu comme il l’avait souhaité, l’adolescent décida de retrouver une condition physique optimale ce soir-là, et d’avaler la Pilule Spirituelle Verte à Trois Lignes le lendemain pour percer au rang de Da Dou Shi !

Il ne pouvait absolument pas se permettre d’échouer ce coup-ci !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 328
BTTH Chapitre 330

12 Commentaires

  1. M.Can

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. El-Rapha

    Bonsoir , j aimerai savoir à partir de quelle chapitre il rentre dans la cité du sceau noir parce que je lis le manga en scan et j aimerai commence à le lire en ln .

    Répondre
    1. Alexwib

      Bonsoir,

      Si tu es à jours des scan en vf, tu es bien plus loin que la ln (le combat avec Nalan Yanran devrait commencer dans deux ou trois chapitre). Perso, je te conseille de lire la ln depuis le début car il y a pas mal de différences, la ln est beaucoup plus sombre …

      Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Dommage, j’aurai aimé que ce soit le retour du vieux maître…

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’aux donateurs.

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Newkan

    fallait s’y attendre yao lao ne pouvait pas revenir si facilement ^^ merci pour le chapitre marre d’attendre l’accord des trois ans >.<

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. psycho

    Merci

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Dark-iop

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com