BTTH Chapitre 344

BTTH Chapitre 343
BTTH Chapitre 345

GillesPaco, ce chapitre bonus est dédié à votre générosité et votre soutien ! Merci énormément 〈3

Bonne lecture à tous et merci encore à nos mécènes !

Chapitre 344 — Imminent 

Tout le monde parut sentir quelque chose à ce moment, et l’atmosphère de l’esplanade plongea à nouveau dans un silence de mort. De nombreux regards choqués fixèrent Xiao Yan, qui se tenait au bord des escaliers.

« Ne me dites pas que ce bonhomme est vraiment l’homme mystérieux qui a tué Mo Cheng à ce moment ?» marmonna Jia Xingtian. Son visage normalement souriant affichant enfin un air sérieux.

« Ça, personne ne le sait. Cela étant, il s’est effectivement servi d’une flamme blanche lors de la Grande Assemblée. On a beau ne l’avoir vu qu’un court instant, j’ose affirmer que ce doit être une sorte de Flamme Exceptionnelle !» Dit Fa Ma d’une voix où l’horreur était palpable. Deux types de Flammes Exceptionnelles existaient simultanément dans un seul corps ? Bons dieux, n’était-ce pas un peu trop dingue ?

Hai Bodong soupira en son for intérieur en tournant son regard sur son jeune acolyte en contrebas : « Ah merde, on a quand‐même laissé des indices…» À ce moment, l’éclatement d’un conflit avec la Secte des Nuages Brumeux ou non ne dépendait que de la prestation que le jeune homme allait offrir.

Le silence complet couvrit toute la place. Le jeune alchimiste se tut un long moment avant de faire soudainement un pas en avant, ce qui tendit aussitôt tous les doyens de la secte, qui commencèrent à s’envelopper d’un léger Dou Qi partiellement dissimulé.

Il leva la tête et observa les vieillards prêts à bondir à tout moment. Il fronça légèrement les sourcils, se détendit un peu et dit d’une voix calme : « Je suis désolé, je ne vois pas ce dont le gestionnaire des affaires courantes Ge Ye veut parler. » Honnêtement, il ne voulait pas se lancer dans un conflit ouvert avec la Secte des Nuages Brumeux, cette énorme faction surplombant l’Empire Jia Ma depuis des années dont les fondations l’effrayaient malgré sa puissance. Par conséquent, il refusait de devenir complètement leurs ennemis aussi longtemps que possible.

« Hmpf, tu ne vois pas ?» Un sourire glacial apparut sur les lèvres de Yun Leng, qui cria d’une voix sévère : « Ce Yan Xiao qui est devenu le champion de la Grande Assemblée était ton déguisement, Xiao Yan ! Et je peux trouver plus d’une dizaine de personnes prêtes à le témoigner. Penses‐tu pouvoir le nier ?»

Le jeune alchimiste resta muet. Il avait dévoilé de trop nombreux atouts pour remporter le concours de l’Association des Alchimistes, et le Premier Doyen avait naturellement un réseau de surveillance surpassant ce à quoi il s’attendait. Par conséquent, il n’était pas surpris qu’il ait été capable de rassembler des preuves.

Yun Leng prit son silence pour une admission et sourit en coin de jubilation. Il continua : « D’innombrables témoins ont pu te voir te servir d’une flamme blanche à la force extraordinaire lors de cette Grande Assemblée. Je ne pense pas que ce soit un mensonge, n’est-ce pas ?»

Le Da Dou Shi rit froidement : « Bon nombre de gens se servent d’une flamme blanche ; sont -ils tous les assassins de Mo Cheng pour autant ?»

Le Premier Doyen répondit froidement : « On se fiche que les autres se servent de flammes blanches, mais d’après les souvenirs de Ge Ye c’est sur toi que pèsent le plus les suspicions. De plus, tu te sers du même genre de flammes que le meurtrier. Ça fait un peu trop de coïncidences, tu ne crois pas ?»

Cet échange du tac au tac devint la nouvelle attraction de l’esplanade, et les regards se tournèrent à nouveau vers Xiao Yan. De nombreux disciples de la secte l’observaient d’un regard où se mêlaient la peur et la stupéfaction. Ils avaient beaucoup de mal à croire que ce jeune homme de leur âge était en fait l’assassin mystérieux qui avait facilement éliminé Mo Cheng.

Gu He se frotta le menton en le fixant et dit lentement : « L’identité de ce Xiao Yan est plutôt mystérieuse…» Il comprit bien des choses en entendant la discussion des deux hommes et en repensant à la flamme verte. Si ce que Yun Leng disait était vrai, alors la personne mystérieuse qui avait profité des problèmes des autres dans le désert l’autre fois pouvait bien être ce bonhomme de même pas vingt ans…

Il éprouva une sensation d’absurdité en pensant à un Dou Huang de cet âge. Depuis quand était‐il aussi facile d’atteindre ce niveau ? Même en engloutissant des pilules médicinales de haut rang quotidiennement, il était absolument impossible qu’il devienne un Dou Huang aussi jeune.

Derrière lui, Liu Ling rit amèrement également et secoua la tête. Ce n’était qu’à présent qu’il réalisait pleinement le gouffre qui le séparait du jeune alchimiste, qui montrait une nouvelle façade à chaque fois qu’on pensait le voir atteindre ses limites. Il était vraiment impossible de le rattraper.

La discussion sur l’esplanade continua un moment, et Xiao Yan leva la tête pour jeter un regard à Yun Leng. Il avait réalisé que ce vieux machin était déterminé à ne pas le laisser partir et à ce moment, l’impatience monta en lui. Il frotta ses manches et rit froidement : « Doyen Yun Leng, je ne souhaite pas perdre davantage mon temps avec vous. Il vaudrait mieux que vous n’accusiez pas n’importe qui sans preuve concrète : la Secte des Nuages Brumeux a beau être puissante, votre réputation en pâtirait si ce devait se savoir. De plus, mes jambes m’appartiennent et il ne vous appartient pas de décider où elles peuvent ou non aller !»

Une fois cela dit, il se retourna et descendit d’une marche.

« Je suis désolé mais avant que nous ayons pleinement déterminé l’identité du meurtrier de Mo Cheng, tu vas devoir temporairement rester dans notre secte !» Yun Leng fit un geste de la main et cria froidement : « Sécurité de la Secte, arrêtez‐le !»

Alors que son cri s’éteignit, une dizaine de silhouettes vêtues de capes blanches bondirent du millier de disciples en faisait jaillir leur Dou Qi follement. Ils encerclèrent instantanément l’adolescent et, sans perdre de temps en palabres, ils firent apparaître d’un geste de la main des épées dans celles-ci.Ils les brandirent et d’un geste, une dizaine d’ombres d’épée encerclèrent leur cible.

La sécurité de la secte était composée des disciples les plus remarquables, qui étaient sélectionnés par les doyens même. Si on estimait leurs forces, on pourrait affirmer qu’ils faisaient partie de la crème des disciples et de plus, ils étaient capables d’agir de concert et de mettre en difficulté des adversaires plus puissants qu’eux. Cette fois, la dizaine de membres de l’unité face au jeune alchimiste étaient clairement des Dou Shi, comme le prouvait la cape de Dou Qi dont ils étaient couverts.

Ce dernier observa les ombres d’épée qui l’attaquaient depuis toutes les directions d’un air glacial. « Foutez le camp !» Cria‐t‐il d’une voix revêche en attrapant abruptement la poignée de la règle. D’un geste de la main, il la souleva de son dos, prit doucement appui au sol et tournoya instantanément à toute vitesse comme un gyroscope. L’énorme règle noire déploya alors une grande puissance sous l’inertie.

De nombreux bruits métalliques éclatèrent répétitivement à chaque fois qu’elle entra en contact avec des silhouettes humaines en faisant siffler le vent. « Clang, clang, clang. »

Un bruit étouffé retentit et la dizaine de silhouettes furent soudainement projetées en arrière. Les membres de la sécurité traînèrent ainsi leurs pieds au sol sur une dizaine de mètres avant d’enfin s’arrêter lentement. Ils baissèrent alors la tête et changèrent d’expression en s’apercevant que les épées dans leurs mains étaient toutes brisées. Ce n’était vraiment pas par chance que ce type a vaincu Yanran shi‐je (NdT femme plus âgée avec laquelle on partage le même maître)

En un coup, le Da Dou Shi repoussa tout le groupe. Son expression devint également un peu morose, et il se retourna pour fixer froidement Yun Leng. « Qu’est ce que ça signifie, Doyen Yun Leng ?»

« Je crains que tu ne puisses quitter la Secte des Nuages Brumeux avant d’être lavé de tout soupçon, môssieur Xiao Yan. Par conséquent, obéis‐moi et reste dans la secte un certain temps. Une fois que notre chef sera revenue, nous enquêterons en détail sur cette affaire !» Dit légèrement le Premier Doyen.

Xiao Yan plissa les yeux que traversa une certaine froideur. Il balaya la place du regard et s’arrêta aussitôt sur Yun Leng, en serrant un peu plus fermement la règle dans son poing. Il poussa alors un long soupir et commença à se détendre peu à peu.

Le Premier Doyen soupira également discrètement en le voyant se détendre, et au moment où il pensa qu’il avait cessé de lutter, il bondit soudainement du sol et, dans un bruit d’explosion, fonça vers les escaliers comme une ombre noire. (NdT SALUT J’ME CAAAAASSE)

L’expression du vieillard devint alors glaciale et il cria sèchement : « Arrêtez‐le !»

Ge Ye fut le premier à agir. Un violent Dou Qi jaillit de son corps ; il posa le pied au sol et bondit comme un flèche tirée d’un arc. Il traversa la moitié de l’esplanade en un instant ! Il courba ensuite sa main fripée et en fit jaillir plusieurs rafales, qui s’entremêlèrent et ciblèrent le fuyard. Ce genre de réaction rapide et précise était vraiment digne d’un expert du rang de Dou Ling.

L’adolescent fronça les sourcils en entendant le vent sifflant arrivant dans son dos. Il planta abruptement la règle dans le sol, s’arrêta en freinant des deux pieds, puis il plia les genoux et bondit aussitôt vers le ciel. Il fit apparaître les ailes de nuage violet d’un tremblement d’épaules et sans hésitant, il les battit et fonça follement hors de la chaîne montagneuse.

Yun Leng poussa un cri sévère en le voyant s’envoler : « Tu vas rester ici, Xiao Yan !» Il fit un geste de la main et trois doyens parmi les plus vieux vibrèrent et disparurent lentement. Lorsqu’ils réapparurent, ils étaient déjà en formation triangulaire et bloquaient complètement le chemin du jeune alchimiste. Trois Qi déferlèrent et se verrouillèrent sur lui en l’oppressant puissamment.

Les trois doyens flottaient en battant lentement les ailes de Dou Qi dans leurs dos, et tout le Dou Qi qui débordait de leurs corps provoquait de légères fluctuations dans l’espace…

Le Da Dou Shi grimaça aussitôt un peu en observant les ailes des trois vieillards vêtus de blanc. « Trois Dou Wangs… La Secte des Nuages Brumeux a effectivement une puissance terrifiante. »

Yun Leng leva la tête et le regarda froidement : « Xiao Yan, pourquoi es‐tu si pressé de partir si tu n’es pas coupable ?» Il jeta aussitôt un regard vers les spectateurs sur les cimes des arbres et dit d’une voix grave : « Messieurs, la réaction de Xiao Yan tend à prouver qu’il est réellement impliqué dans la mort de Mo Cheng. Par conséquent, nous ne pouvons pas lui permettre de s’en aller avant le retour de la chef de la secte. C’est une affaire très sérieuse et je vous demande à tous de bien vouloir le comprendre. »

Cette déclaration contenait une sévérité qui fit froncer les sourcils à Fa Ma et aux autres. Ils s’échangèrent des regards et décidèrent de voir comment la situation allait évoluer.

Voyant que personne ne désirait les arrêter, le Premier Doyen poussa un soupir de soulagement et ramena son regard sur sa cible. Il leva lentement la main et s’apprêta à donner l’ordre de le capturer.

Avant qu’il ne le puisse, Nalan Yanran prit la parole après avoir hésité un moment : « N’y a‐t‐il pas une sorte de malentendu, Premier Doyen ? J’ai échangé des coups avec lui tout à l’heure et s’il était vraiment l’assassin de Mo Cheng, nous n’aurions pas eu un combat aussi serré. »

Yun Leng fit un geste de rejet de la main. « Yanran, ne te soucie pas de cette affaire pour le moment. Je dois le retenir ici jusqu’au retour de la Chef de la Secte, quoi qu’il arrive. Si je l’ai vraiment accusé à tort alors moi, Yun Leng, m’excuserai auprès de lui. » Il abattit alors sa main.

« Capturez‐le !»

La présence imposant des trois vieillards en robes blanches devant Xiao Yan monta abruptement en flèche, et une pression majestueuse similaire à celle d’un orage sur le point d’éclater couvrit toute l’esplanade.

Une énorme bataille était sur le point d’éclater.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 343
BTTH Chapitre 345

8 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Il à des problèmes le Xiao…

    Répondre
  3. ManaMana

    Merci pour ce suspence.… euhhh capitre.

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’aux donateurs

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Enryu

    mais voyons c’est impossible comment il aurait pu tuée Mo Cheng il n’est qu’un da dou shi !

    Répondre
  7. Ling_Tian

    Merci pour le chap !

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com