BTTH Chapitre 346

BTTH Chapitre 345
BTTH Chapitre 347

Salut, je suis le Père Noël ! Je vous apporte à la bourre le premier des cinq chapitres bonus du concours, mais mieux vaut tard que jamais !

Merci encore à tous les mécènes qui ont choisi BTTH ! 〈3 (et aux autres tout autant, évidemment !)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 346 - Grande Bataille

 

Le changement soudain se déroulant dans le ciel surprit tout le monde sur l’esplanade. L’audience observa la vieille silhouette qui était apparue lentement, et ceux qui le connaissaient changèrent aussitôt d’expression.

Jia Xingtian était complètement abasourdi : « Vieil Hai ? Que… Quand a-t-il bondi ?»

Fa Ma était tout aussi perplexe tant il ne s’attendait pas à ce que Hai Bodong intervienne quitte à prendre le risque d’entrer en conflit avec la Secte des Nuages Brumeux.

Les deux hommes s’échangèrent un regard, sentant que quelque chose n’allait pas. Leur ami n’était pas du genre à bondir à l’aide de quelqu’un aussi hasardeusement.

Le Vieux Démon secoua la tête et dit d’un ton où la surprise était perceptible : « On dirait que Xiao Yan a en sa possession quelque chose qui intéresse énormément le Vieil Hai, au point qu’il en vienne à se lever contre la Secte des Nuages Brumeux. Je suis de plus en plus curieux de savoir quel genre d’homme il est…» Il connaissait très bien Hai Bodong, et savait que seule une récompense digne de ce nom était capable de le motiver. Pourquoi aurait-il agi de manière aussi téméraire autrement, lui qui est d’habitude réfléchi ? Quelle magie ce môme de même pas vingt ans avait utilisé pour émouvoir un Dou Huang ?

Le Président hocha légèrement la tête, puis dit doucement en levant le regard vers le ciel : « Regardons à présent ce qui va se passer. Ah, comment quelque chose d’aussi inattendu a pu arriver…»

L’action subite de l’ex-empereur de glace stupéfia quelque peu l’assemblée, qui ne s’attendait pas à ce qu’il se lance à l’aide de quelqu’un aussi inconsidérément, au vu de son caractère. Personne n’oserait sous-estimer un Dou Huang, pas même la Secte des Nuages Brumeux !

Il était clair qu’il était du côté du jeune homme, vu sa façon d’agir. Les doyens allaient devoir mûrement réfléchir à l’intérêt de capturer leur proie, à présent. La moindre imprudence pourrait provoquer une bataille bouleversante…

Peu de gens sur l’esplanade connaissait Hai Bodong, et la plupart des disciples ignoraient tout de cet expert qui avait disparu de la circulation pendant des décennies. Par conséquent, ils eurent l’air manifestement choqués et abasourdis en voyant ce vieux machin qui ne payait de mine briser le mur d’énergie que leurs trois doyens avaient créé.

Les trois Dou Wangs en questions avaient battu en retraite à la vitesse en battant des ailes. Il s’arrêtèrent plus loin, relevèrent la tête et observèrent la vieille silhouette à côté de l’adolescent. Une expression sérieuse apparut sur leurs visages quand ils l’observèrent, et ils le dévisagèrent longuement en silence. Un long moment plus tard, le plus vieux d’entre eux sembla se souvenir de quelque chose, et son expression changea du tout au tout tandis qu’il s’écria : « Hai Bodong ? L’Empereur de Glace ? Tu es vraiment encore en vie ?»

Les deux autres ancêtres se remémorèrent alors à leur tour ce nom qui avait jadis fait trembler l’Empire Jia Ma, et leurs expressions changèrent immédiatement en conséquent. Ils firent circuler inconsciemment leurs puissants Dou Qi. Ils étaient de la même génération que le Vieil Hai, si ce n’est qu’eux n’étaient que des diacres dans la secte quant lui avait déjà secoué l’empire. Par conséquent, ils devinrent anxieux en le voyant.

Le Dou Huang leur jeta un regard avant de revenir vers son jeune camarade. Il lui demanda : « Tout va bien ?»

Xiao Yan brandit l’énorme règle noir dans sa main et rit amèrement : « Oui, mais tu n’aurais pas agi que ça aurait été une autre histoire. »

« Ahlala, ça s’annonce compliqué. Je ne peux pas tous les arrêter à moi tout seul. » Dit le vieil homme à voix basse.

« Tu n’as pas besoin de rentrer dans le tas ; partir d’ici me suffira amplement. » L’alchimiste balaya lentement les environs du regard, et son expression changea légèrement lorsqu’il réalisa que près d’une centaine de disciples entre deux âges étaient apparus sur les cimes des arbres autour d’eux lorsqu’il se débattait face aux trois doyens. Au vu de leurs tenues différentes de celles de disciples ordinaires et leurs corps débordants de Dou Qi, ils devaient pour la plupart être aussi forts que lui…

Le vieillard parcourut tranquillement les alentours du regard, et il dit avec une légère pointe de joie : « Je n’aurais pas de problèmes à partir, mais t’emmener avec moi risque d’être un poil compliqué. Ce ne sont pas des gens ordinaires que nous avons face à nous… Fort heureusement, cela dit, Yun Yun est absente. Eut-elle était là que nous n’aurions jamais pu nous en aller. »

Le Da Dou Shi hocha la tête et rit amèrement : « Dans ce cas, je vais devoir dépendre de toi, Vieil Hai. »

« Je vais faire de mon mieux. » Lui répondit son compagnon avec un petit sourire aux lèvres. Même un Dou Huang comme lui ne se sentirait pas jouasse à devoir affronter avec sa seule puissance les nombreux membres doués de la secte.

Yun Leng recouvrit lentement de sa mauvaise surprise. Il leva la tête et observa l’ex-empereur de glace ; il avait reçu des nouvelles de sa survie dès son arrivée à la capitale, et c’est pourquoi il n’avait pas trop été surpris de le voir. Par contre, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’il intervienne pour aider le Da Dou Shi.

« Hé hé, tu es bien monté en grade après toutes ces années, Yun Leng. Quand je pense qu’à l’époque, tu venais à peine d’entrer au conseil des doyens de la secte… Je ne m’attendais pas à ce que tu deviennes vraiment le premier doyen !» Dit doucement Hai Bodong.

« Ké ké, c’est grâce à la confiance que m’accorde la chef de la secte. » Le Premier Doyen sourit, puis son air devint sérieux tandis qu’il fixa son interlocuteur et dit : « Nous pourrons nous remémorer le passé plus tard. Tu devrais savoir que nous avons l’intention de garder Xiao Yan avec nous, pour le bien de notre réputation. Par conséquent, j’espère que tu ne vas pas intervenir pour rien, histoire que les relations entre notre secte et le clan Miteer restent courtoises. »

Le Vieil Hai sourit simplement face à cet avertissement, puis il répondit lentement : « Je suis désolé, mais je dois assurer sa sécurité aujourd’hui. J’aimerais par conséquent que tu le laisses partir, eu égard à ma face. Si tu acceptes, je n’oublierai pas cette faveur que tu me fais. »

Yun Leng fronça aussitôt les sourcils et dit d’une voix grave : « Hai Bodong, tu devrais savoir que c’est impossible. Mo Cheng a grandement contribué à la secte au fil des années, et c’est quelque chose que tout le monde ici a pu voir. Si nous restons indifférent face à la mort douteuse d’un de nos contributeurs, comment pouvons-nous assurer la tranquillité d’esprit futur de nos disciples ?»

L’ex-empereur de glace soupira et secoua la tête : « Aaah, j’ai aussi mes propres problèmes tu sais.…» À priori, la diplomatie n’allait pas lui permettre de garantir la fuite de l’adolescent. Il cessa aussitôt de perdre son temps en bavardages, jeta un œil à la ronde et attrapa abruptement son jeune camarade. Cependant, avant même qu’il ne puisse partir, Yun Leng qui ne le quittait pas du regard cria sévèrement : « Trois doyens, arrêtez-le ! Que tous les diacres de la secte établissent la formation du vent brumeux !»

Les trois doyens se mirent immédiatement en branle et bloquèrent le passage de Hai Bodong en conservant une formation semi-circulaire. La centaine de diacres sur les cimes environnantes poussèrent un cri puissant à l’unisson. Du Dou Qi s’échappèrent de leurs corps et des espèces de volutes nuageuses d’énergie jaillirent de leurs mains continuellement, comme d’une cascade. Un centaine de nuages brumeux d’énergie commencèrent à s’entremêler avant de tournoyer rapidement et, en un instant, ils formèrent un dôme d’énergie enveloppant complètement l’esplanade de justesse.

À ce moment, le Vieil Hai protégea le jeune homme d’une homme et de l’autre, il frappa avec une violence extrême en direction des trois doyens pour briser leurs défenses. Cependant, ceux-ci réapparurent en un éclair sous la protection du dôme d’énergie. Il fit alors un geste de la main, et un pilier d’énergie de trois mètres de haut apparut et s’écrasa violemment contre la coupole. « Bang, bang !» Celle-ci chancela légèrement, mais résista assez pour ne pas se briser.

« Bordel, c’est une vraie carapace de tortue…»

Il allait continuer ses assauts, mais il sentit trois forces féroces foncer dans son dos et jura à voix basse. Tandis que ces trois forces volaient, elles se mirent à fusionner ce qui augmenta drastiquement lui puissance. Le vieillard n’eut d’autre choix que de se retourner et, d’un geste de la main, il fit apparaître rapidement un miroir de glace solide pour bloquer l’attaque.

« Tu devrais te reculer pour le moment, et fais attention. Donne-moi dix minutes !» Il remua la main et envoya adroitement le jeune alchimiste derrière lui, loin du combat.

Son expression devint alors de plus en plus froide, et il fit jaillir son Dou Qi glacial. Aussitôt, l’humidité contenue dans l’air alentours commença à se solidifier en d’innombrables grains de glace solides. Il remua rapidement la main et ses grains de glace bondirent violemment vers les trois doyens depuis toutes les directions en faisant siffler le vent.

Les trois doyens n’osèrent pas sous-estimer l’ex-empereur de glace ; ils firent surgir leurs Dou Qi et trois Dou Qi d’éléments différents fusionnèrent, formant ainsi une défense indestructible.

La figure lointaine de Hai Bodong cligna à travers le ciel. Entouré d’un vent glacial, il lança un barrage continu d’attaques tyranniques sur les trois doyens qui, malgré leurs défenses communes, étaient forcés de reculer sous ses assauts. Sans leur grande coordination, ils auraient été vaincus depuis longtemps.

Un vent froid souffla continuellement à travers le ciel, qui était couvert par une énergie blanche. On entendait constamment des explosions retentir, et l’intensité de la bataille abasourdit totalement les disciples en contrebas.

Yun Leng plissa les yeux et regarda les trois vieillards qui, sous le barrage de suppression, ne cessaient de reculer. Il jeta ensuite un œil à Xiao Yan, qui flottait dans un autre coin du ciel, et un sourire glacial apparut sur ses lèvres. Ses épaules tremblèrent et une paire d’ailes de Dou Qi en sortit lentement.

D’un battement, il se propulsa rapidement au-dessus du sol sous le regard de tous, avant de foncer droit vers le jeune alchimiste.

En entendant le sifflement du vent en contrebas, il baissa précipitamment la tête et changea aussitôt d’expression. Il battit des ailes et battit rapidement en retraite.

« Hé, tu veux partir ? Je me fous de savoir pourquoi Hai Bodong veut te protéger, il n’osera probablement rien faire si je te capture !» Dit Premier Doyen, un sourire froid aux lèvres en le regardant reculer. Il appuya doucement dans le vide du pied et sa vitesse monta à nouveau en flèche. Il approcha ainsi sa cible en un clin d’œil.

Le Da Dou Shi battit précipitamment les ailes pour s’échapper en le regardant faire.

Deux silhouettes volaient dans le ciel, l’une pourchassant l’autre. Cependant, le chasseur raccourcissait rapidement la distance les séparant et à un moment, le fuyard fut enfin à sa portée. Il pressa alors violemment le vide du pied, et son corps se changea en un éclair flou. Il réapparut dans la direction que Xiao Yan suivait pour fuir, bondit en avant et tendit sa main fripée vers sa gorge comme une serre d’aigle, avec une telle force que le vent sifflant brûla la peau de ce dernier.

Il avait attaqué à la vitesse de l’éclair, et le temps que le jeune homme réagisse, sa main n’était plus qu’à cinquante centimètres devant lui et fonçait droit vers son cou !

Hai Bodong, au loin, avait remarqué ce qui se passait et changea aussi drastiquement d’expression. Il voulut foncer à l’aide de son jeune camarade, mais les trois doyens parurent sombrer dans la folie et prirent le risque d’être grièvement blessés pour lancer une technique de Dou commune, ce qui l’empêcha de s’en aller.

Tous les regards étaient alors tournés vers l’adolescent et le Premier Doyen. Si le premier se faisait capturer, alors cette grosse bataille s’arrêterait aussitôt.

Jia Xingtian fit claquer ses lèvres et soupira : « On dirait que c’est sur le point de se terminer… Hai Bodong seul aura du mal à sortir Xiao Yan de la Secte des Nuages Brumeux. »

Fa Ma hocha légèrement la tête. Il s’apprêtait à dire quelque chose quand son expression changea soudainement. Son regard se tourna abruptement vers le jeune alchimiste. « Quelque chose cloche ! Que se passe-t-il ?»

Un autre changement venait de se dérouler sur le champ de bataille !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 345
BTTH Chapitre 347

10 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zorbal

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  3. troesma

    merci pour le chap !
    sinon je sens venir l’ogive nucléaire…

    Répondre
  4. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Ling_Tian

    Merci pour le chap!!

    Répondre
  8. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com