BTTH Chapitre 364

BTTH Chapitre 363
BTTH Chapitre 365

Bonjour tout le monde ! Quelle meilleure façon de commencer la journée si ce n’est avec un BTTH bonus ? Un grand merci à JamesAlexwibRémi et Khultima pour leur générosité et leur soutien renouvelés !

Bonne lecture à tous et merci encore à nos mécènes !

Chapitre 364 — Sur le fil du rasoir !

La grosse déflagration tonitruante résonna à travers le ciel. À ce moment, le pic de la Montagne des Nuages Brumeux semblait s’être transformé en un volcan en éruption en un instant. Le lotus de flammes blanc‐vert se changea en une vague de feu, qui se propagea en arc de cercle. La montagne se mit à trembler intensément, et de nombreuses grosses craquelures se formèrent sur les parois de la montagne avant de se répandre comme un feu de forêt. Des rochers dévalaient les flancs et des arbres brûlaient. On aurait cru assister à l’apocalypse.

Le tsunami de feu forma prit la forme d’un énorme lotus de feu au sommet de la montagne, et on put la voir à cinquante kilomètres à la ronde.

D’innombrables personnes dans ce rayon levèrent la tête et observèrent la fleur de flammes éclore sur la montagne avec des expressions choquées. Même aussi loin de l’explosion, ils purent tout de même sentir l’air se réchauffer rangement.

Un Lotus du Courroux du Bouddha parfaitement exécuté avait une puissance destructrice aussi terrifiante…

À quelques centaines de mètres du pic de la Montagne des Nuages Brumeux, les silhouettes de Hai Bodong et des autres flashèrent et apparurent dans le ciel. Ils observèrent l’énorme lotus de feu qui se tenait horizontalement entre la terre et le ciel, et sentirent les vagues de chaleur qu’il dégageait. Ils sentirent leurs gorges se dessécher devant la terreur que leur inspirait le lotus.

Jia Xingtian déglutit : « C’est Xiao Yan qui a créé ce truc ?» Il était clairement abasourdi. Il avait beau l’avoir toujours tenu en très haute estime, il ne s’attendait pas à ce qu’un Da Dou Shi soit capable de lancer une attaque si terrifiante que lui‐même en avait des palpitations.

Près de lui, Fa Ma sourit amèrement et opina du chef. Ce jeune homme les choquait à chaque fois qu’ils le rencontraient… Le lotus de flammes mystérieux qu’il venait d’utiliser les avait sévèrement secoués et en y repensant, il éprouva tout à coup un grand regret. Le potentiel que ce jeune homme avait démontré prouvait qu’il valait autant que cette énorme existence qu’était la Secte des Nuages Brumeux ! Autrement dit, il ne perdrait absolument rien à offenser la secte pour lui !

Le président soupira doucement et jeta un oeil à l’ex-empereur de glace en murmurant en son for intérieur : Ah, ce vieux bonhomme de Hai Bodong a toujours un sacré bon oeil.

Ce dernier fixait intensément l’origine de l’explosion d’un air un peu hideux. Il se frotta les mains et dit avec un sourire amer : « Ça a vraiment dégénéré, là. Qu’a donc fait la secte des Nuages Brumeux ? Avec son caractère, Xiao Yan n’aurait jamais fait quelque chose d’aussi dingue sans être dans une situation désespérée…»

« Ce Lotus du Courroux du Bouddha a vraiment une puissance terrifiante ; il n’aura pas de mal à tuer Yun Leng, mais Yun Shang, c’est une tout autre histoire ah…» Le vieillard se souvenait parfaitement que l’adolescent s’était évanoui la dernière fois qu’il s’était servi de cette technique. S’il ne n’était pas intervenu et ne l’avait pas sauvé, il aurait été probablement carbonisé par les vagues de flammes restantes du Lotus. Même s’il avait voulu intervenir, il lui aurait été impossible de se saisir du gamin et de s’enfuir avec le Dou Zong dans les parages. Et il y avait encore Yun Yun, ce qui compliquait davantage les choses encore.

Il soupira : « Ah petit bonhomme, tu as été trop téméraire cette fois. » Il tourna la tête vers le lotus de feu qui disparaissait peu à peu. Le tsunami de flammes s’atténuait lentement également.

Le temps passa lentement, et la vague de feu finit par graduellement disparaître, laissant des ruines derrière elle. Même si la bande de vieillards s’attendait à un tel résultat, ils ne purent s’empêcher de sourire amèrement en secouant la tête.

La fumée se dissipa et dévoila un vaste champ de ruines. Des craquelures zébraient le sol dans toutes les directions, le grand hall gigantesque près de l’esplanade s’était effondré et le monument de pierre en plein milieu avait été pulvérisé jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un petit morceau incrusté dans la roche ; le reste avait réduit en poussière par la déflagration. De nombreux bâtiments en tout genre autour de la place avaient été transformés en ruines, et on entendait les disciples grogner répétitivement  un peu partout.

Bien sûr, la puissance destructrice créée par un Lotus du Courroux du Bouddha naturellement éclos aurait dû faire bien plus de dégâts, mais une barrière d’énergie en forme de bol inversé apparue dans les airs l’en avait empêché.

L’énorme barrière couvrit directement tout le périmètre du pic de la montagne. D’après les ondulations presque aqueuses qui vibraient autour, même un puissant Dou Huang aurait du mal à le briser. Cela dit, même ainsi, l’énergie rémanente qui le pénétra lors de l’explosion fut tout de même capable de laisser la secte des Nuages Brumeux en ruines.

Au moment où la vague de flamme disparue, le Da Dou Shi encore dans les airs apparut à la vue de tous. Il était dans un sale état ; son visage était livide et ses mains carbonisées. Il haletait en observant le bouclier d’énergie de ses yeux injectés de sang, l’air sombre. Son regard s’arrêta enfin sur Yun Shan, suspendu dans les airs et une main contre la barrière. Selon toute vraisemblance, c’était lui avait bloqué le lotus.

Il était parvenu à le bloquer, bien sûr, mais il avait également dépensé beaucoup d’énergie pour y arriver. Sa respiration, jusque là lente et paisible, était à présent soudainement un peu plus rapide. Il affichait une expression des plus sombres, et la fureur envahissait rapidement son regard.

Le jeune alchimiste balaya le vieillard du regard, et s’arrêta sur la silhouette humaine qu’il tenait de la main gauche. Il fut surpris et se mit aussitôt à sourire froidement en coin. La personne que le Dou Zong portait était clairement Yun Leng, qui avait été le premier à encaisser le Lotus du Courroux du Bouddha. Au vu du sang dont il était couvert et de sa respiration s’affaiblissant de plus en plus, il n’avait clairement aucune chance de survivre.

Xiao Yan fut tout à coup pris d’un terrible vertige. Il tituba légèrement en serrant les dents, et parvint à l’endurer. Il sortit une pilule de récupération d’énergie de son anneau de stockage et la jeta dans sa bouche, puis il battit des ailes et recula rapidement. Le Premier Doyen était mort, aussi devait‐il à présent s’en aller rapidement.

Yun Shan balaya lentement la secte en ruines du regard en riant tout à coup. La colère émanent de son rire laissait comprendre que sous son calme apparent se trouvait un volcan sur le point d’entrer en éruption : « Bien, bien… Xiao Yan, tu es le premier à plonger ma secte des Nuages Brumeux dans un état pareil depuis très longtemps. Je t’ai vraiment sous‐estimé. »

Il baissa la tête et regarda Yun Leng, qui était clairement intraitable, et la rage dans son regard enfla davantage encore. Il resta silencieux un moment avant de le lancer vers quelques doyens sur l’esplanade, auxquels il dit à voix basse : « Allez voir le doyen Gu, histoire d’essayer de le sauver. »

Les doyens l’attrapèrent agilement avant de s’incliner en toute hâte, et de battre en retraite.

Le Dou Zong remua doucement la main, et l’énorme barrière d’énergie disparut peu à peu. Il prit une grande inspiration, et dit d’une voix calme main pleine d’intention meurtrière et de rage qui résonna à travers la montagne : « Xiao Yan a détruit notre secte et a tué notre doyen. De par l’autorité que me donne ma position de huitième chef de la secte des Nuages Brumeux, j’annonce que dorénavant, il sera placé sur liste des personnes recherchées de notre secte ! Nous ne nous reposerons qu’à sa mort ! L’humiliation qu’il a infligée à notre secte ne peut être lavée que dans son sang !»

Sa voix persista un long moment avant de disparaître, et tous ceux qui entendirent son ordre restèrent un long moment abasourdis avant de récupérer. Ils soupirèrent légèrement ; il n’y avait à présent plus de discussion envisageable.

Yun Yun, flottant dans les airs, se mit à pâlir peu à peu.

Xiao Yan regarda froidement le visage calme de Yun Shan, parfaitement inexpressif devant son ordre de le traquer et de le tuer. Il continua de battre des ailes, car il ne cherchait qu’à s’en aller d’ici le plus vite possible.

« Puisque tu as osé venir dans notre secte pour tuer Yun Leng, tu devrais également t’attendre à ne pas repartir ! Je vais définitivement te faire rester à jamais à la secte des Nuages Brumeux, même si la Reine Médusa te protège !» Cria d’un air sombre le Dou Zong en écarquillant soudainement les yeux.

Cela dit, il disparut instantanément de là où il se trouvait.

Le jeune homme sentit un frisson lui remonter l’échine en le voyant disparaître. Il s’immobilisa abruptement, se retourna énergiquement et décala légèrement son corps vers la gauche de toutes ses forces.

Au moment où il se décala, une main fripée apparue de nulle part frappa l’endroit exact où il se trouvait une seconde avant, et frappa violemment l’espace à cet endroit au point d’y faire apparaître des ondulations d’énergie circulaires. « Bang !»

Une voix basse résonna dans les airs : « Tes sens sont plutôt développés… Mais pas assez !» L’adolescent pâlit tout à coup, et se mit aussitôt à vomir violemment une gorgée de sang. Il tourna vigoureusement la tête et s’aperçut que Yun Shan était apparu derrière lui sans qu’il ne s’en aperçoive. Juste avant, il l’avait fait se convulser jusqu’à ce qu’il souffre d’une blessure interne d’un simple geste de la main.

L’ancien chef de secte le regarda froidement ; il forma une serre de ses doigts et tenta de saisir sa proie à la gorge à toute vitesse : « Reste ici. »

Une ombre apparut tout à coup au moment où il allait l’attraper. « Bang !» Une main délicate blanche comme neige attrapa doucement sa main ; une énergie incroyablement féroce se dégagea de leur point de contact. Le jeune homme, qui fut frappé par la force du coup, fut rapidement poussé en arrière.

« J’ai déjà dit que la protection de la Reine Médusa ne te servira à rien aujourd’hui !» Les épaules du Dou Zong tremblèrent, puis il évacua l’énergie en observant froidement son Altesse, apparue entre lui et sa cible. Il se mit à troubler rapidement tout à coup, et deux images résiduelles se manifestèrent étrangement à côté de lui depuis son propre corps.

Les deux images se dispersèrent et foncèrent immédiatement dans deux directions différentes. Elles esquivèrent Sa Majesté et bondirent avec une vitesse explosive vers l’adolescent.

La Reine les regarda en plissant légèrement les yeux ; elle pouvait clairement sentir que ces deux images possédaient une énorme quantité d’énergie :  « Des clones qui possèdent la puissance du corps principal, hein..»

Elle se retourna en un instant et au moment où elle allait bloquer les deux clones, Yun Shan lui‐même réapparut étrangement devant elle et lui bloqua le passage.

Tandis qu’ils s’affrontaient, les deux copies rattrapèrent leur proie à la vitesse de l’éclair.  Elles concentrèrent une force terrifiante dans leurs poings, et les abattirent immédiatement vers sa poitrine.

« Miroir de Glace Mystérieux !» Un cri retentit abruptement dans les airs, et un énorme miroir de glace apparut devant le jeune alchimiste.

« Bang !» Les poings frappèrent violemment le miroir, qui encaissa l’attaque pendant une seconde avant d’exploser.

Une ombre blanche cligna et apparut devant le Da Dou Shi. Hai Bodong retourna sa main et le frappa à la poitrine, le faisant doucement reculer en arrière. « Enfuis‐toi vite, Xiao Yan !»

Les deux clones semblaient posséder une partie de l’intelligence de leur créateur ; en voyant le vieillard intervenir pour les arrêter, leurs expressions devinrent aussitôt glaciales et elles crièrent sévèrement : « Puisque c’est ce que tu veux, Hai Bodong, alors ne me reproche pas d’oublier notre vieille amitié !»

Le Vieil Hai rit amèrement, mais ne répondit pas. De l’air froid s’aggloméra rapidement entre ses mains, et se changea rapidement en deux stalagmites pointues qui tournoyèrent rapidement. Il battit des ailes et fonça vers les deux copies.

« Fous le camp !» Cria rageusement l’une d’entre elles d’un air sombre et glacial. Une force terrifiante déferla dans son corps tandis qu’il forma rapidement des sceaux de ses mains. Elle agita sa main droite et une énorme paume d’énergie de plusieurs dizaines de mètres apparut au‐dessus de la tête de l’ex-empereur de glace avant de frapper sans merci.

« Grande Empreinte de Main du Vent !»

Au moment où la main s’abattit sur lui, Hai Bodong forma rapidement une paire de murs de glace au‐dessus de lui. Malheureusement, la force contenue dans cette paume d’énergie était vraiment trop terrifiante ; les murs éclatèrent dans un ’bang’, et la paume frappa fermement le corps du vieillard.

Ce dernier poussa un grognement étouffé et pâlit un peu. Du sang coula au coin de ses lèvres. Il ne s’attendait pas à ce que ces deux clones étranges possèdent une force aussi terrible.

Sous le coup, il fut violemment propulsé vers le bas sur une certaine distance, et les deux copies en profitèrent pour rattraper leur proie à la vitesse de l’éclair.

Le Vieil Hai ne put que secouer la tête amèrement en voyant que son jeune camarade s’était à nouveau fait rattraper. « J’ai fait de mon mieux, petit gars. Maintenant, c’est à toi de jouer. »

Sous d’innombrables regards, une image rémanente apparut devant ce dernier, et une autre derrière lui. Elles préparèrent une force abominable entre leurs mains, puis elles poussèrent aussitôt un grand cri en le frappant simultanément des deux côtés.. Leurs coups créèrent même des ondulations d’énergie circulaires… Au vu de la situation, le jeune homme était presque sûr de mourir s’il devait se faire toucher !

Ses vêtements lui collèrent fermement à la peau sous la pression qu’exerçaient ces forces. Le poing devant lui s’agrandissait rapidement dans son regard.

Les deux forces formèrent une cage de pression qui l’emprisonna, donnant l’impression que la terre et les cieux venaient le capturer et ne lui laissaient aucune échappatoire.

Il sentit qu’il était sur le point de se faire frapper et soupira doucement. Le vertige qu’il éprouvait devint de plus en plus intense, conséquence de l’utilisation du Lotus du Courroux du Bouddha…

Ses paupières devinrent de plus en plus lourdes. Il ferma faiblement les yeux et les ténèbres s’abattirent avant que la force terrifiante ne l’atteigne.

L’adolescent sourit amèrement et murmura : « On dirait que je vais bel et bien rester ici… Je suis vraiment désolé, Maître. »

Une vieille voix retentit tout à coup légèrement dans les ténèbres. « Ké ké, tu t’es bien débrouillé petit gars. Tu as largement surpassé mes attentes en mettant la secte des Nuages Brumeux sens dessus dessous. » Cette voix chaleureuse et familière fit fondre la froidement et le désespoir qui le piégeaient, et le remplit tout à coup de vigueur et de vie.

« Laisse ton vieux maître prendre le relais. »

Une énergie majestueuse bondit doucement des ténèbres et, après être restée silence un moment, elle déborda tout à coup comme si elle ne connaissait pas de limites.

Les yeux du Da Dou Shi dans le ciel, qui étaient fermés, tremblèrent légèrement avant de s’ouvrir tout à coup un instant plus tard. Les pupilles noires avaient disparu au profit d’une blanche et d’une verte, ce qui lui donnait un air extrêmement bizarre…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 363
BTTH Chapitre 365

15 Commentaires

  1. Buteurdosa

    ENORME ça fais tellement longtemps qu’on attend son retour et du coup dans un combat contre un Dou Zong ce qui veux dire qu’il le connais peut être et qu’ont aura plus d’infos sur ce fameux alchimiste badass. Ca fais longtemps qu’ont a pas eu autant de chapitre aussi excitant et avec autant de suspens (mais c’est qui pens?)

    Je suis tellement a fond sur BTTH en ce moment que je recharge la page du site en boucle dés que je peux x’).

    Merci Waz pour cette trad d’une qualité aussi bonne qu’une promo sur le Nutella a 1,30 par que de 1 on vois des gens se battre et on profite du gout :’).

    Répondre
    1. Zorbal

      +1 tien de plus a dire ^^

      Répondre
    2. Kitsune

      +1

      Répondre
    3. HinomuraHinomura

      +1

      Répondre
    4. Kouign

      +1

      Répondre
  2. Miré

    Merci encore pour le boulot ! !! Et btth defonce ! !!!

    Répondre
  3. Spawn

    MERCI pour ce chapitre,le retour du vieux maitre je sais pas pour vous mais pour moi ce chapitre a été fort en emotions j en chiale.

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Najax

    Badass j’adore cette expression. Elle sied à merveille au vieux maitre alchimiste.

    Répondre
    1. essitamessitam

      et berserk à XiaoYan quand il est vraiment énervée 🙂

      Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com