BTTH Chapitre 403

BTTH Chapitre 402
BTTH Chapitre 404

Bon­jour à tous ! J’espère que la journée n’a pas été trop dure !

Dans tous les cas, voici le pre­mier chapitre réguli­er de la semaine pour votre plus grand plaisir !

Bonne lec­ture à tous =)

Chapitre 403 — Avaler la pilule des drag­ons mys­térieux yin-yang

Une ombre noire pas­sa à toute vitesse au-dessus d’une forêt mon­tag­narde, touchant de temps à autre une des branch­es folles des arbres, ce qui tirait légère­ment sur sa robe et révélait son beau vis­age déli­cat. C’était Xiao Yan, en pleine fuite après avoir tué le groupe de Fan Ling et obtenu leurs tré­sors.

Il avait choisi de bondir de branche en branche en fuyant son for­fait de crainte qu’en marchant, il laisse des empreintes per­me­t­tant de le tra­quer. Lorsqu’il lui arrivait de tomber à terre, il cou­vrait prudem­ment ses traces.

Il déci­da de plonger dans les bois afin de rester caché par la cou­ver­ture qu’offraient les tail­lis. Il sen­tit à un moment une présence à l’intention de tuer et à la froideur incom­pa­ra­ble le sur­v­ole, mais grâce à Yao Lao qui dis­sim­u­la son Qi, il ne fut pas décou­vert par Fan Lao durant son voy­age. Il avait beau­coup de chance.

Après un jour entier et une nuit à fuir de toutes ses forces, il avait réus­si à dis­tancer la Ville du Marché Noir de deux cents kilo­mètres. Même si le chef de la secte de Sang pou­vait par­ler aux cieux, il ne pour­rait pas le trou­ver.

L’ombre noire bon­dit soudaine­ment hors de la forêt et vit une falaise assez raide devant lui. Il atter­rit alors sur un énorme rocher au bord de l’abîme, la robe salie par une journée de fuite. Il enl­e­va son doupeng et révéla un vis­age revig­oré après une nuit de repos.

Le jeune homme se tint au bord de la falaise et prit une grande inspi­ra­tion de la légère brume qui flot­tait là. La dernière trace de fatigue qui per­sis­tait sur son vis­age dis­parut alors com­plète­ment. Il obser­va le chemin qui ser­pen­tait en con­tre­bas de la falaise et ne put s’empêcher de sourire en coin… Puis son sourire s’agrandit, et il finit par éclater d’un rire jovial qui réson­na dans les falais­es.

Il était fou de joie avec ses récom­pens­es sur­pas­sant tout ce à quoi il s’attendait. Il ne voulait que le frag­ment de carte au départ, et ne s’attendait pas du tout à ce que Fan Ling et les siens pren­nent l’initiative de récupér­er pour lui la pilule des deux drag­ons mys­térieux yin-yang et le ’Déplace­ment des Trois Milles Éclairs. Ces deux tré­sors, qui avaient fait sen­sa­tion lors qu’ils furent mis en vente, avaient atter­ri entre ses mains de façon assez comique. Ces cadeaux tombés du ciel lui don­naient l’impression de rêver.

Il ces­sa peu à peu de rire, sec­oua la main et y fit appa­raître un ancien morceau de carte. Il tapa ensuite douce­ment l’anneau de stock­age du doigt et en sor­tit un morceau légère­ment plus gros, et deux petits bouts sup­plé­men­taires com­posant le morceau déchiré par Hai Bodong l’autre fois. Il ajus­ta les dif­férents morceaux ensem­ble avec déli­catesse et remar­qua qu’il lui man­quait encore la  grosse par­tie du coin gauche. Il ne put s’empêcher de rire douce­ment, tant il était sur­prenant qu’il parvi­en­nent à rassem­bler trois morceaux en juste trois petites années alors qu’ils étaient éparpil­lés à tous les vents. Vrai­ment, la Chance le favori­sait.

Le jeune alchimiste obser­va la carte un temps, l’air absent, puis finit par mur­mur­er : « J’ai un sacré coup de bol d’avoir obtenu dès le départ le frag­ment por­tant le sym­bole de la flamme démo­ni­aque du lotus purifi­ca­teur. Eus-je obtenu n’importe quel autre frag­ment que même vous, Maître, n’auriez pas pu faire le rap­proche­ment entre les morceaux de carte et la Flamme. Si nous igno­ri­ons ce à quoi elle menait, nous ne seri­ons pas en train de ris­quer nos vies à fuir un puis­sant Dou Huang et sa fac­tion pour vol­er les autres morceaux.

Après s’être félic­ité une dernière fois de sa bonne for­tune, il rangea pré­cau­tion­neuse­ment les morceaux de carte, puis fit appa­raître une boîte de jade froid, qui émit une vapeur blanche à l’air libre.

Il fixa la boîte en dég­lutis­sant douce­ment, le coeur à nou­veau embal­lé sous l’excitation. Sa force men­tale était bien plus faible face à ce genre de tré­sor unique…

Le Da Dou Shi soule­va légère­ment le cou­ver­cle, et une lueur dorée prof­i­ta de l’entrebâillement pour ray­on­ner. Il refer­ma aus­sitôt le cou­ver­cle, de crainte que cette lumière attire un expert. Après tout, tous les experts si ce n’est ceux ayant atteint un cer­tain niveau et ceux dépourvus de tout désir seraient prêts à le tuer pour lui arracher un tel tré­sor.

Une petite voix réson­na dans son esprit. « Avale-la. Tu te mets en dan­ger en la gar­dant sur toi. »

« Hein ? Quoi ?» Dit le dis­ci­ple, sur­pris par cet ordre.

« Je t’ai dit d’avaler la pilule des deux mys­térieux drag­ons yin-yang !» Répon­dit le vieux maître en soupi­rant, désar­mé par la stupé­fac­tion du jeune homme.

« Mais… Ici ?» Xiao Yan avait décidé­ment l’air per­plexe. Devait-il vrai­ment con­sumer une pilule de sep­tième rang dans cet endroit tout sauf sûr ? Lorsqu’il avait avalé la Pilule Spir­ituelle Verte à Trois Lignes, il avait dû au préal­able trou­ver un endroit sécurisé où per­son­ne ne viendrait le déranger, afin qu’il puisse sere­ine­ment en raf­fin­er la puis­sance médic­i­nale.

« Ne ter­gi­verse pas davan­tage et avale-la !» Le pres­sa impatiem­ment le vieil­lard.

«…»
L’adolescent rit amère­ment et opina du chef avant de prudem­ment ouvrir la boîte de jade froid. Il cou­vrit aus­sitôt la pilule de sa paume, puis l’enveloppa de son Qi pour blo­quer la lueur qu’elle dégageait et l’empêcher de sig­naler sa présence à la ronde.

Un halo doré flot­ta à la sur­face de la pilule dans sa main, et deux minus­cules drag­ons divins dorés y cir­cu­laient tou­jours. Il enten­dit un légère­ment rugisse­ment lui par­venir et, si on écoutait atten­tive­ment, ce gron­de­ment sem­blait con­tenir une cer­taine force mag­ique, capa­ble de sec­ouer l’esprit d’une per­son­ne et de le dis­traire…

« Hu…»

Il sec­oua la tête de toutes ses forces et regar­da à nou­veau la pilule des drag­ons avec une cer­taine sur­prise. Elle était vrai­ment digne de son rang, à pos­séder une énergie aus­si étrange pou­vant influ­encer l’esprit humain. C’était la pre­mière fois qu’un son par­ve­nait à le plonger en transe depuis le début de son entraîne­ment.

Le jeune alchimiste prit ensuite une grande inspi­ra­tion et jeta soudaine­ment la pilule dans sa bouche. Avant même qu’il ait eu le temps de la mâch­er, elle se changea en un flu­ide chaud qui se déver­sa dans sa gorge et coula en lui.

Le flu­ide sem­blait se dévers­er dans toutes les direc­tions à la fois, aus­si le Da Dou Shi ser­ra les dents et s’assit pré­cipi­ta­m­ment en tailleur, guet­tant nerveuse­ment le moment où l’effet médic­i­nal agi­rait.

Cepen­dant, la volatil­i­sa­tion de l’effet médic­i­nal n’arriva pas, con­tre toute attente. Le flu­ide chaud qui s’était déver­sé en lui comme un tsuna­mi s’était lente­ment dis­sipé dans son corps jusqu’à dis­paraître com­plète­ment.

Il ouvrit lente­ment les yeux, et regar­da son corps de haut en bas ; absol­u­ment rien n’était arrivé. Il sen­tit sa bouche tres­sail­lir et dit d’une voix totale­ment dépitée : « Maître… Ne me dites pas que cette foutue pilule était une con­tre­façon ? Pourquoi n’y a-t-il aucune réac­tion ?»

« À quoi t’attendais-tu ? À ce qu’un halo doré ne t’enveloppe ? Tu préfér­erais souf­frir le mar­tyre comme lors des autres fois ?»

Xiao Yan, maus­sade, dit d’un air désar­mé : « Je m’attendais à ce qu’il se passe quelque chose, n’importe quoi. J’ai eu autant d’effets en avalant cette fameuse pilule des deux drag­ons mys­térieux yin-yang qu’en buvant un verre d’eau… C’est… C’est déce­vant pour une pilule de sep­tième rang. »

« Le com­mis­saire-priseur en a par­lé durant la vente… Cette pilule ne sert pas à aug­menter la force d’un indi­vidu, mais à le faire tenir debout après avoir été brisé… La force médic­i­nale a déjà pénétré ton corps donc si jamais tu devais te retrou­ver au bord de la mort et avoir assez de chance pour l’activer, tu en prof­it­eras plus que tu ne peux l’imaginer. Pour l’instant… Dis-toi que tu as bu un verre d’eau. » En voy­ant l’expression dépitée de son maître, le jeune homme réal­isa qu’il avait été quelque peu ridicule…

Il se leva, un peu soulagé, mais son entête­ment le pous­sa à refuser d’accepter la sit­u­a­tion et à deman­der à nou­veau : «… Vous voulez dire que je n’ai aucun obtenu aucun avan­tage immé­di­at à la con­som­mer ?»

« Ce n’est pas tout à fait exact…» Yao Lao se tut un temps et pour­suiv­it : « La pilule des deux drag­ons mys­térieux yin-yang a déjà atteint le niveau où la pilule a un esprit. De plus, sa con­fec­tion néces­site des ingré­di­ents comme les noy­aux de mon­stre de deux bêtes mag­iques de type drag­ons de six­ième rang tirés de bêtes tuées depuis moins de sept jours, ce qui lui per­met d’obtenir une mince aura dra­conique. C’est d’ailleurs pourquoi le rugisse­ment de la pilule est capa­ble de sec­ouer l’esprit. »

« Toute per­son­ne chanceuse ayant con­som­mé cette pilule a une petite prob­a­bil­ité d’obtenir cette aura dra­conique, mais le mot-clef ici est ’petite’. Le Zun Zhe (NdT for­mule de politesse pour Dou Zun) du Vent, Gu Ling, ne l’a pas reçu de son côté… Si tu veux voir si tu la pos­sèdes, essaie de faire rapi­de­ment cir­culer ton Dou Qi. Si tu détectes une énergie étrange s’en séparant quand tu le fais tournoy­er rapi­de­ment, c’est que tu as bien hérité de l’aura dra­conique de pilule…»

L’adolescent deman­da avec curiosité : « Quel est l’avantage de pos­séder une aura dra­conique ?»

« Si tu la pos­sèdes vrai­ment, tu n’auras plus qu’à obtenir une tech­nique de Dou d’attaque sonique. Tu pour­ras alors stupé­fi­er tes adver­saires en pous­sant un rugisse­ment sec­ouant leurs esprits et prof­iter de l’occasion ! Dans une bataille d’expert, une demie-sec­onde de dis­trac­tion fait toute la dif­férence… De plus, une onde sonore con­tenant une aura dra­conique est létale pour un corps spir­ituel ; si jamais tu devais ren­con­tr­er de puis­sants corps spir­ituels dans le futur, tu pour­ras les con­tr­er avec cette tech­nique pour eux mortelle. Si tu n’en trou­ves pas, tes moyens de défense face à eux seront très lim­ités. Tu ne pos­sèdes pas l’attaque énergé­tique étrange du Hall des Âmes, après tout. » Dit douce­ment le vieux maître.

Le regard du jeune alchimiste bril­la davan­tage à ces mots. Il se tint au bord de la falaise, prit une grande inspi­ra­tion et fer­ma lente­ment les yeux. Le cristal de Dou dans son vor­tex trem­bla légère­ment ; des filets de Dou Qi vert en sur­girent et se mirent à dévaler ses méri­di­ens à toute vitesse.

Tan­dis que le Dou Qi en lui cir­cu­lait tou­jours plus inten­sé­ment, celui à la sur­face de son corps s’était déjà changé en brume et l’enveloppait com­plète­ment. De plus, cette brume s’aggloméra automa­tique­ment en une armure de Dou Qi.

Le Dou Qi cir­cu­la en lui une vague après l’autre comme un moulin à vent jusqu’à ce qu’il finisse par pro­duire un bruit aigu et inhab­ituel, tan­dis qu’une petite douleur lanci­nante apparut et dis­parut dans ses méri­di­ens.

Yao Lao remar­qua sa gri­mace de douleur et lui dit pré­cipi­ta­m­ment : « Endure encore un peu la douleur…» Pour une rai­son ou l’autre, son ton était sérieux et.. Impa­tient.

Le Da Dou Shi ser­ra fer­me­ment les dents. Sa main trem­blait légère­ment sous la douleur, qui, un peu plus tard, devint soudaine­ment plus intense. Son esprit trem­bla et il ne parvint plus à sup­port­er la douleur davan­tage…

Cepen­dant, au moment où il atteignit ses lim­ites, son Dou Qi tournoy­ant se mit tout à coup à trem­bler, et un filet d’énergie étrange en fut finale­ment éjec­té… Et fût entraîné par quelque chose jusqu’à sa gorge.

Xiao Yan ser­ra les dents et sen­tit alors une étrange énergie percer de force. Une onde sonore unique, capa­ble de sec­ouer l’esprit d’une per­son­ne, jail­lit alors de sa gorge dans un puis­sant rugisse­ment !

« Roaaaaaaaaar !»

Sous ce rugisse­ment tyran­nique, les cris de bêtes mag­iques qu’on entendait de temps à autre s’éteignirent com­plète­ment dans un silence effrayé.

Yao Lao mur­mu­ra alors lente­ment : « Ah… Tu as effec­tive­ment de la chance, petit bon­homme… Je ne m’attendais vrai­ment pas à ce que tu hérites de l’aura dra­conique… Si ce Gu Ling devait l’apprendre, ses yeux en rou­gi­raient de jalousie !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 402
BTTH Chapitre 404

11 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Mer­ci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Lesmurien TiLanna

    For­cé­ment, notre petit yan à une sta­tis­tique de chance de 100 ou quoi x) mer­ci du chapitre ^-^

    Répondre
  3. Khultima

    Mer­ci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Mer­ci pour le chapitre.
    PS : À croire que Xiao Yan est la réin­car­na­tion d’un cer­tain Alke­lios…

    Répondre
    1. CaptainEbbs

      +1

      Répondre
  5. DarkspoartDarkspoart

    mer­ci pour le chap

    Répondre
  6. essitamessitam

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre
  7. vico70

    mer­ci et Xiao Yan est un Enfant de Drag­on
     !

    Répondre
  8. vico70

    XIao Yan est un Enfant de Drag­on

    Répondre
  9. vico70

    Xiao Yan est un Enfant de Drag­on !

    Répondre
  10. gutsguts

    Mer­ci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com