BTTH Chapitre 407

BTTH Chapitre 406 pt 2
BTTH Chapitre 408

Bonjour à tous ! Me revoilà à nouveau d’attaque et on commence cette semaine avec le premier BTTH régulier !

Bonne lecture à tous =)

Chapitre 407 - Un coup

L’apparition soudaine de ce jeune homme en noir au coeur, armée d’une règle noire faisant sa taille, au coeur de l’arène, interrompit soudainement les bavardages du public qui l’observa d’un air stupéfait.

Xun Er observa le dos de son aimé, qui paraissait avoir grandi, mais aussi avoir un peu maigri pendant ces deux années. Un sourire élégant, capable d’embraser les hommes alentours, apparut sur son visage magnifique.

Xiao Yu fixa également le dos de son cousin et poussa un grand soupir de soulagement en son for intérieur. Cependant, elle le fustigea tout de même : « Il est obligé de créer une telle agitation à chaque fois ? Il aime vraiment se la jouer…»

Un groupe de filles, apparemment de leur classe, se mit à rire et demanda en fixant le nouvel arrivant : « Ha ha, Xiao-Yu jie-jie (NdT grande soeur ou façon de s’adresser à une amie un peu plus vieille), c’est lui le fameux Xiao Yan dont parlait Xun Er jie-jie ?»

« C’est bien lui, c’est le type qui fait autant s’inquiéter Xun Er. Vous êtes déçues, n’est-ce pas ?» Ne put s’empêcher de dire Xiao Yu en jetant un regard à Xun Er qui souriait en silence.

« Hé hé, nous devons d’abord voir sa force avant de nous prononcer. Être beau ne sert à rien en soit. » Dirent les jeunes femmes en riant. À l’Académie Jia Nan où la force était respectée, la beauté ne faisait pas loi. L’homme idéal, pour elles, pourrait aisément vaincre de puissants adversaires avant de se retirer élégamment.

Une jeune demoiselle plutôt superbe dit soudainement d’un air penaud : « Il a beau être arrivé à temps, la situation n’en est pas moins tendue. Ce Xue Beng est un Dou Shi neuf étoiles, et il s’entraîne avec une méthode de Qi de Xuan Inférieur. Il a pratiqué ses techniques à la lance jusqu’à les maîtriser parfaitement, et sa technique de Dou de Xuan Intermédiaire à la lance lui a permis de vaincre un grand nombre d’adversaires…»

Xiao Yu et les autres froncèrent légèrement les sourcils, et tournèrent aussitôt leurs regards vers Xun Er qui, elle, était parfaitement calme. La cousine senior dit avec hésitation : « Bah, ce gamin devrait pouvoir s’en tirer. Je refuse de croire, au vu de son caractère, qu’il n’a pas progressé pendant ces deux années…»

L’instructrice Ruo Ling, quant à elle, fixa longuement le jeune homme dans l’arène en soupirant doucement en son for intérieur. Puisqu’il était parvenu à arriver à temps, elle n’aurait qu’un an à attendre avant de retenter de devenir une instructrice de rang Xuan s’il venait à perdre ! D’autant que, d’après les qualités qu’il avait démontrées pendant son test de recrutement, elle était persuadée qu’il pourrait remonter au niveau des autres étudiants avec une année d’entraînement.

Elle tourna la tête vers les jeunes femmes et dit d’un air désarmé : « Bon, c’est bien beau tout ça, mais ne rêvons pas non plus. Restons ici et encourageons-le, maintenant qu’il est là. Peu importe le temps qu’il arrive à tenir face à son adversaire, il reste un membre de notre classe. » Cela étant, son ton trahissait le fait qu’elle ne croit pas davantage qu’elles en ses chances.

Bai Shan, vêtu de blanc, fixait le nouvel arrivant dans l’arène d’un air dubitatif en se tenant droit comme un i. Il ne s’attendait pas à ce que ce type parvienne à arriver à la dernière minute. « C’est lui, Xiao Yan ?»

Il dit alors tout en observant l’adolescent parfaitement serein sous les regards de la foule : « Sa respiration est très régulière. Il a l’air de savoir se débrouiller, mais sans plus. » Il avait contracté de grandes attentes envers son rival en amour, mais il paraissait un peu déçu.

La jeune fille vêtue de rouge balaya le nouvel arrivant d’un regard intéressé, mais elle se renfrogna aussitôt et dit : « C’est lui le Xiao Yan ge-ge qui obsède Xun Er ? Il se décide enfin à se montrer… Cela dit, il n’est pas si beau que ça. Je ne vois vraiment pas pourquoi il lui manquait autant. »

Le vieillard à ses côtés roula des yeux. « À quoi lui servirait-il d’être beau ? Tu crois que l’arbitre lui donnerait plus de points s’il l’était. » Il tourna ses yeux troubles vers le jeune alchimiste et, un peu plus tard, il se mit à légèrement froncer les sourcils avant qu’une stupeur ne traverse son regard. Il secoua la tête et dit avec un léger sourire : « Ce bonhomme est très intéressant…»

La petite sorcière tira sur une de ses longues mèches rouge pâle et dit avec une jubilation malveillante : « J’espère que Xue Beng ne va pas le vaincre immédiatement, ou il perdra complètement la face…»

« Chut et regarde…» Dit le vieil homme en souriant. Son regard se tourna vers la tribune des juges près de là, et il s’aperçut que ses vieux amis étaient aussi surpris que lui. Ils avaient également remarqué son unicité.

Xue Beng, l’air mauvais, planta lourdement sa longue lance dans le sol sous le regard des dizaines de milliers de spectateurs, et il demanda froidement à son adversaire : « Tu es Xiao Yan ?»

Ce dernier sourit et opina du chef.

« Tu n’es pas digne d’elle. » Répondit aussitôt le lancier avec dédain.

Le Da Dou Shi se sentit un peu désarmé face à cette réplique. Encore un autre soupirant de Xun Er… Elle a l’air de s’être bien intégrée à l’Académie.

« D’innombrables hommes ont attendu ton apparition à l’Académie, et il est probable que tu doives dorénavant affronter quotidiennement de nombreux problèmes. Je suis peut-être le premier à te défier, mais je ne serais certainement pas le dernier. » Dit Xun Beng en riant froidement. Il brandit aussitôt la pointe de la lance vers son ennemi. « Je vais te vaincre sous ses yeux. Un type médiocre ne mérite pas d’être aux côtés d’une Vénus comme elle. »

Xiao Yan resta perplexe devant cette déclaration de guerre. Il soupira et enserra lentement la poignée de sa lourde règle noire. Ils se comportent vraiment comme des enfants jaloux… Le corps de la règle trembla légèrement tandis qu’il la brandit vers le bas, d’un mouvement rapide qui fit lourdement siffler les airs.

L’énorme règle répandit une ombre considérable sur le sol de l’arène. Le jeune homme leva la tête et répondit à son concurrent en souriant : « Je n’aime pas vraiment être ennuyé en permanence alors pour prévenir cette situation, je vais devoir te faire souffrir un peu. »

« Oh ? Tu veux faire de moi un exemple ?» Ce Xue Beng n’était pas stupide, et il comprit aussitôt quel sort son rival lui réservait. Un voile de fureur couvrit aussitôt son regard et il se mit à rire froidement : « Tu n’as pas peur de te fouler la langue à te vanter autant ?»

L’adolescent pencha la tête sur le côté et jeta un regard vers les huit vieillards assis à la tribune des juges : « Peut-on commencer ?»

Les juges s’échangèrent quelques regards en le voyant faire et finirent par hocher la tête : « Oui. »

L’expression de Xue Beng devint légèrement plus froide devant l’approbation des juges. « Connard arrogant !» Il bondit soudainement vers son adversaire en brandissant fermement sa lance, qui vibra en déchirant le vent.

Le jeune alchimiste ne bougea pas en le voyant charger, et fit juste trembler légèrement sa règle. Comme il l’avait précédemment dit, il était parfaitement conscient que nombre de gens au sein de l’Académie l’attendaient au tournant par amour envers Xun Er ; à présent qu’il était arrivé, il lui fallait les effrayer pour éviter de se faire défier continuellement !

De toute façon, rivaux transis ou non, il devait s’imposer totalement dans ce combat pour prouver qu’il avait bien sa place dans cette académie où se réunissaient les jeunes talents !

Il voulait prouver à tous que le Xiao Yan ge-ge, dont Xun Er parlait constamment, était capable de se dresser devant elle et de la protéger contre toutes les tempêtes !

Il voulait montrer à tout le monde qu’elle ne s’était pas fourvoyée dans son jugement !

Autrefois, Xun Er l’avait protégé alors qu’il était incapable de se défendre et à présent… Il ne voulait pas que le passé ne se répète.

Et c’est pourquoi il aspirait à une victoire totale et destructrice ! Il n’avait que faire d’une bataille interminable…

L’arrogance affirmée qu’il démontrait n’était qu’une mince compensation envers cette fille qui l’avait amèrement attendu pendant deux ans.

Il voulait lui montrer qu’il n’avait pas gâché tout ce temps.

Toutes ces pensées déferlaient en son esprit comme un tsunami… Il prit une grande inspiration, planta sa règle dans le sol et retroussa ses manches.

Le public du stade observa silencieusement ce jeune homme calme qui retroussait tranquillement ses manches alors que l’attaque féroce de son adversaire allait l’atteindre. Un seul mot traversa leur esprit : Présomptueux !

Xue Beng le regarda faire avec une froideur et une rage renouvelée. Suivant ses émotions, son Dou Qi se déversa dans sa longue langue, dont la pointe commença à luire d’un halo pâle tandis qu’il donna un coup de paume à la base du manche de son arme. La lance jaillit aussitôt de façon explosive et arriva en un clin d’oeil devant la gorge de Xiao Yan !

Xiao Yu et l’instructrice Ruo Ling ne purent s’empêcher de changer d’expression en voyant cette attaque éclair (NdT Pika- non rien). Seule Xun Er resta calme, car elle savait très bien que son aimé n’était plus le jeune homme impuissant qu’il avait pu être au clan Xiao. Il avait même vaincu Nalan Yanran, la championne chouchoutée de la secte des Nuages Brumeux, et ce seul fait témoignait de sa puissance !

D’innombrables regards aux émotions variées virent la lance chargée d’un puissant élan arriver à toute vitesse devant la gorge de sa victime. Cependant, l’effusion de sang à laquelle ils s’attendaient n’arriva pas. La pointe de la lance se figea subitement à un centimètre de sa proie comme si l’air environnant s’était solidifié.

Les regards remontèrent lentement la lance jusqu’à s’arrêter à l’arrière de la tête de la lance, qu’une main pâle tenait fermement. L’attaque à la férocité incomparable de Xue Beng avait été arrêtée d’une seule main…

Les spectateurs remontèrent le long de cette main pour s’arrêter sur le jeune homme indifférent… Et ils s’écrièrent aussitôt !

L’adolescent leva la tête et rit en regardant son adversaire, dont l’expression avait changé du tout au tout ! Il se mit à sourire en coin et annonça doucement : « Un coup !»

Son image se mit alors à vaciller et il se changea en une ombre noire. Il serra le poing droit et une force vive déchira aussitôt l’air environnant !

Xue Beng sentit cette force terrifiante et ses pupilles se contractèrent tandis que le désarroi se peignit sur son visage.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 406 pt 2
BTTH Chapitre 408

12 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre.

    Et un one shoot et un

    Répondre
  3. gutsguts

    merci pour le chapitre et encore un autre Saitama ^^

    Répondre
  4. Kids

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Gob's

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  7. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Zorbal

    Bonsoir Wazouille, pas de problème de nez pendant une crise de sommeil assis sur le trône cette fois ? XD

    En tout cas merci pour le chapitre, et bon retour.

    J’en profite aussi : Félicitation pour la nouvelle recrue ^^.

    Répondre
  9. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Newkan

    Merci pour le chapitre et désolé pour les élevé mais c est pas le bon gars à provoquer

    Répondre
  11. ManaMana

    Merci pour ce chapitre intense pour un début d’arc.

    Répondre
  12. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com