BTTH Chapitre 419 [Bonus]

BTTH Chapitre 418
BTTH Chapitre 420 [Bonus]

Je vous avoue que j’ai eu un peu de mal à m’y mettre ce soir, mais voici enfin le chap bonus de BTTH pour remercier Ragnaar de sa générosité, une fois de plus ! Merci à lui encore une fois et à demain pour OG !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 419 - Le dernier jour de la compétition

Ce jour-là devait être la journée la plus animée de l’Académie Jia Nan, car la compétition de qualification allait atteindre son apogée et provoquer l’excitation des foules !

Hu Jia, Bai Shan, Wu Hao, Xun’Er et Xiao Yan… Ces derniers jours, ces combattants avaient surpris tout le monde en démontrant une puissance spectaculaire. Ces cinq étudiants remarquables allaient aujourd’hui offrir au public des affrontements des plus captivants captivants !

Le public était bien plus nombreux que ces deux derniers jours grâce à cette affiche. Il n’y avait d’ailleurs pas que des étudiants de l’académie dans les tribunes, mais aussi de nombreux habitants admiratifs de la ville de Jia Nan. Ces citoyens savaient que comme chaque année, cette journée allait être la plus excitante de la compétition, et ils n’allaient naturellement pas la rater.

Xiao Yan et les autres arrivèrent au stade et furent un peu abasourdis en voyant la marée humaine qui en bloquait l’entrée. Ils finirent par se servir des relations de l’Instructrice Ruo Ling pour avoir l’autorisation de passer par une entrée secondaire très bien gardée.

La bande remonta un long tunnel noir silencieux et arriva enfin à la sortie. Cependant, au moment où ils s’en échappèrent, une vague tonitruante sonore déferla à leurs oreilles et assomma les jeunes gens acclimatés au silence jusqu’à ce que leur vision se trouble. Ce ne fut qu’un bon moment plus tard qu’ils s’en remirent graduellement… Ils levèrent la tête, virent la foule humaine dans les gradins et ils s’échangèrent des sourires amers.

Le groupe fit le tour des tribunes et rejoignit le coin qu’il occupait depuis deux jours dans la tribune des rangs Huang. Enfin installés, les jeunes gens poussèrent un soupir de soulagement.

Le jeune alchimiste et son aimée, assis l’un à côté de l’autre, se mirent à bavarder ensemble en souriant. Tout à coup, ils se turent et tournèrent leur regard vers une certaine entrée de l’arène d’où sortit Bai Shan, entouré par sa bande de péons flatteurs. Ce dernier remarqua le regard de son rival et se mit à sourire froidement. Il articula silencieusement des mots que le jeune homme put lire sur ses lèvres : « Aujourd’hui, je veux ruiner entièrement ta réputation !»

Une lueur glaciale traversa ses yeux noirs, et un vague sourire fleurit sur ses lèvres tandis qu’il lui adressa un léger mouvement de tête. Il lui répondit de la même façon : « Je t’attends !»

Xun’Er, qui le regardait, découvrit naturellement leur échange silencieux et lui rappela aussitôt : « Xiao Yan ge-ge, si tu dois affronter Bai Shan, sois prudent. Il a un caractère vraiment détestable mais s’il peut se détacher du lot au sein de l’Académie Jia Nan, où les gens talentueux sont foule, c’est que son talent à l’entraînement à vraiment atteint un niveau effrayant. »

« Hmmhmm. » Le Da Dou Shi opina légèrement du chef. L’hostilité et la méfiance qu’il entretenait à l’égard de Bai Shan ne le faisaient pas pour autant le sous-estimer. Xun’Er avait raison : sans réelles capacités, une belle apparence seule ne permettait pas de se faire remarquer dans cette Académie où la force seule était révérée. Sans véritable puissance, il n’aurait pas pu devenir un des meilleurs participants de cette compétition.

La Petite Sorcière fit son entrée peu après Bai Shan, attirant le regard de nombreux spectateurs dans les tribunes. Quoi qu’on en dise, Hu Jia tait une véritable beauté. Cela étant, c’était sa lignée : elle était la petite fille du directeur adjoint de l’Académie Jia Nan, un homme détendant une autorité égale à celles des factions du premier plan du continent. De plus, grâce à la position particulière que tenait l’académie dans celui-ci, même certains puissants Dou Zongs n’osaient pas se montrer arrogants face à lui. Après tout, la puissance de l’Académie seule suffisait à intimider et à tenir en respect ces dites factions, sans même parler des nombreux experts qui en étaient sortis diplômés.

Nombre d’hommes dans l’académie savaient que quiconque réussirait à séduire Hu Jia aurait non seulement une superbe femme à leurs côtés, mais il n’aurait également pas à faire d’efforts pour une dizaine d’années au moins ! Personne n’en doutait, car le directeur adjoint de l’académie avait de fait la capacité de vous simplifier la vie !

Bien que ces deux points attiraient pas mal de monde, dont certains se vantaient d’être des génies, tous ceux qui avaient tenté d’approcher la Petite Sorcière non seulement échouèrent, mais finirent également couverts de bleus. La demoiselle les frappa de ses plus puissantes attaques pour intimider tous ces enquiquineurs qui lui tournaient autour jusqu’à ce que plus un seul n’ose l’approcher. Du coup, aucun homme n’avait réussi jusqu’alors à conquérir le coeur de la jeune femme.

Tandis que Xiao Yan la regarda lentement entrer dans l’arène, il se souvint soudainement de ce que Ruo Ling lui avait dit : la jeune femme éprouvait des sentiments envers Xun’Er. Son expression se fit étrange et, un moment plus tard, il secoua la tête et marmonna : « Elle est digne de son surnom de Petite Sorcière, même ses goûts sont hors du commun…»

Une demi-heure plus tard, le stade se remplit jusqu’à en être plein à craquer. On voyait des têtes à perte de vue, et le bruit des conversations devenait assourdissant.

Au moment où le soleil atteignit son zénith, un tintement clair résonna dans l’arène : « Dong !» À ce bruit, le public commença enfin à se taire, et tous les regards se tournèrent vers la source du carillon.

Lorsque tous les regards se rivèrent au centre de l’arène, ils y virent le directeur adjoint, Hu Gan, se lever doucement. Il balaya les tribunes du regard et dit d’une voix puissante qui claqua comme le tonnerre et s’attarda dans le stade : « Hier, les cinquante qualifiés de la compétition ont enfin été désignés. Ils ont tous obtenu le droit d’aller s’entraîner dans l’académie interne. Cependant, les étudiants y sont clairement séparés en divers rangs. Si quelqu’un veut de meilleures conditions d’entraînement, il doit faire de son mieux pour obtenir le meilleur résultat dans cette manche finale. Chaque rang supplémentaire que vous atteindrez vous fournira une grande aide, alors faites de votre mieux pour atteindre des sommets !»

Hu Gan regarda les étudiants trembler d’excitation, sourit et dit : « Ces dernières années, la dernière manche consistait en une compétition en plusieurs rounds. Cependant, nous avons décidé durant la conférence de l’académie que cette année, nous allions utiliser une méthode légèrement différente. »

Tous les élèves furent choqués par sa déclaration, et ils le regardèrent aussitôt d’un air dubitatif.

Hu Gan sourit et dit : « Que les cinquante qualifiés entrent à présent dans l’arène. »

Sa demande surprit légèrement Xiao Yan et Xun’Er. Il voulait les cinquante participants dans l’arène en même temps ?

Bien que de nombreux spectateurs ne comprennent pas où il voulait en venir, de nombreuses silhouettes bondirent des tribunes et apparurent dans l’arène.

Leurs arrivées ravivèrent l’excitation du public, surtout celle de Bai Shan qui avait l’air très beau dans ses habits blancs, ainsi que celle de Hu Jia, la superbe demoiselle en rouge. La fièvre de l’audience atteignit son comble, et elle se mit à scander des encouragements assourdissants.

Le jeune alchimiste observa les figures parsemant l’arène, rit doucement et se leva en souriant avant de dire à Xun’Er : « Allons-y. »

Derrière eux, l’Instructrice Ruo Ling brandit son poing et les encouragea en souriant : « Faites de votre mieux !»

Xun’Er hocha la tête et sourit. Les deux jeunes bondirent ensuite et prirent appui sur la rambarde pour tracer deux paraboles dans les airs, avant d’atterrir doucement dans l’arène sous les regards de la foule.

Leur arrivée embrasa davantage encore l’atmosphère déjà effervescente, et l’amena à un tout autre niveau !

Le directeur adjoint sourit en voyant tous ces étudiants qui étaient parvenus à atteindre cette dernière manche : « Aujourd’hui, nous n’avons pas envie de terminer la compétition façon tournoi. Au lieu de ça, nous voulons une bataille royale, pleine de passion et d’enthousiasme. Ceux qui tiendront le plus longtemps dans l’arène occuperont les plus hautes places et inversement. Vous pouvez utiliser n’importe quelle méthode à votre disposition, et même former des groupes. Tant que vous parviendrez à vous protéger durant cette bataille chaotique, vous vaincrez. »

Aussitôt que sa voix se tut, on entendit de nombreuses conversations étouffées dans le public, qui avait été clairement pris par surprise par cette finale.

« Une fois que la manche débutera, tous ceux qui quitteront l’arène seront considérés comme perdants. Nous avons des gens spécialement présents pour tenir le compte alentour. Par conséquent, tant que vous pourrez tenir un peu plus longtemps, vous pourrez obtenir un meilleur rang par la suite. La clef de votre victoire est donc votre endurance !»

Xiao Yan, aux côtés de son aimée, balaya lentement ses concurrents du regard. « Cette méthode d’élimination est plutôt intéressante. » Son regard s’arrêta de façon moqueuse sur Bai Shan, qui ne se tenait pas loin, et il ajouta en souriant : « Cependant, on va être assez désavantagé du coup. Puisqu’on peut former un groupe, chassons d’abord tous les autres ensemble, petite fille. »

« D’accord !» Xun’Er accepta naturellement sa proposition en hochant sagement la tête. Elle parcourut l’arène du regard et dit tout à coup : « En fait, cette bataille royale est extrêmement avantageuse pour Bai Shan, Hu Jia et Wu Hao. Ils ont tous les trois une réputation solide dans l’académie, et de nombreuses personnes discutent avec eux. Du coup, je pense que quand la bataille commencera, ils pourront rallier de nombreuses personnes avec eux. »

« Hein ? Mais tu as toi-même une sacrée réputation ! Ne me dis pas que tu ne peux pas en faire autant ?»

La demoiselle lui répondit d’un air taquin : « Par le passé, j’aurais effectivement eu des chevaliers servants, mais le coeur de la princesse est déjà possédée, alors qui viendrait ?»

Xian Yan en resta coi une seconde, puis il hocha la tête d’un air désarmé et dit : « Soit, puisque c’est comme ça, on dirait qu’on va devoir dépendre l’un de l’autre durant cette manche… Je pense que s’ils ne regroupent pas tous leurs forces, personne ne pourra nous jeter hors de l’arène. Qui le pourrait ? Bai Shan ? Wu Hao ? Cette Hu Jia ? Ha !»

Xun’Er pencha la tête pour observer le jeune homme maigre et son énorme règle noire dans le dos. Elle remarqua alors la confiance que son beau visage délicat exsudait et sourit subitement. Elle aimait voir cette confiance.

Elle glissa sa petite main dans la sienne et murmura : « Quelle que soit la foule que nous devions vaincre, affrontons-la ensemble !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 418
BTTH Chapitre 420 [Bonus]

10 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  4. ti

    merci !!

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour ce chapitre bonus !

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre bonus 😉

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Storm

    Hey y aura un bonus ce soir ? Est ce que je peux dormir ahah ?

    Répondre
  10. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com