BTTH Chapitre 420 [Bonus]

BTTH Chapitre 419 [Bonus]
BTTH Chapitre 421

SMOKE W- *Sbaaaaaf*

Ahem. Voici un chapitre bonus impromptu pour remercier notre donateur du soir, Khultima ! Un grand merci à ce vieux fidèle pour son soutien !

Le second bonus arrivera soit demain matin, soit demain soir ! Bonne lectuuuuuuure~

 

 

Chapitre 420 - Grande bataille chaotique

Quand tous les participants eurent rejoint l’arène, Hu Gan les balaya du regard et demanda d’une voix claire : « Avez-vous tous compris les règles de cette manche ?»

« Oui monsieur !» Répondirent-ils d’une seule voix.

« Bien, si c’est le cas…» Le directeur leva lentement la main puis, sous d’innombrables regards, il l’abattit soudainement : « Que la manche finale de la compétition de qualifications pour l’académie interne commence !»

Dès que la main du vieillard tomba, un bruit sourd éclata dans l’arène où un arc-en-ciel de Dou Qi de couleurs différentes jaillirent abruptement. Rapidement, de nombreuses silhouettes foncèrent droit vers le bord de la lice de crainte qu’un petit malin n’en profite pour les projeter hors des limites, dans cette mêlée où les ennemis étaient partout.

Le public eut droit à une bataille presque dès le commencement du round, et il poussa aussitôt des cris enthousiastes aigus qui percèrent le ciel. De nombreux spectateurs se blessèrent d’ailleurs les cordes vocales à force d’encourager leur champion, tant cette manche était bien plus excitante que les combats en un contre un des jours passés.

Dans les tribunes centrales, un vieil homme observant le chaos en contrebas se tourna vers Hu Gan et lui dit : « Ké ké, vous avez eu une bonne idée, directeur adjoint. On ne peut pas vraiment dire que ce genre de manche soit très équitable, mais il a l’avantage de les plonger dans une situation où ils doivent faire attention aux coups fourrés, ce qui développera leur prudence. Et en s’alliant à d’autres concurrents, les étudiants vont petit à petit comprendre la force d’un groupe. C’est très pédagogique somme toute. »

Le directeur adjoint sourit en observant la bataille : « J’en avais également marre des duels et du coup, j’avais envie d’essayer quelque chose de nouveau… Et ça m’a l’air plutôt bien ! Cela étant, certains étudiants ayant du mal à communiquer avec autrui n’auront personne pour assurer leurs arrières. Ils vont probablement avoir un peu de mal. »

De nombreux combats frontaux éclatèrent dans l’arène à ce moment, mais la crainte d’une attaque sournoise fit que ces combats ne furent que sporadiques. Les combattants se touchaient à peine avant de reculer en regardant partout alentour ; ils fuyaient même tels des moineaux apeurés devant la moindre personne assez audacieuse pour envahir leur territoire.

Bien que le début de la manche soit on ne peut plus chaotique, certains étudiants commencèrent à réfléchir après avoir vu sept ou huit compétiteurs se faire sortir en crachant du sang. Des groupes d’amis se formèrent ainsi rapidement, et les plus solitaires se retrouvèrent à devoir rester en retrait à chercher d’autres misanthropes comme eux. Certes, ces groupes n’étaient pas soudés et la confiance ne régnait pas vraiment, mais les gens n’avaient pas vraiment d’autre choix.

Xiao Yan se tenait avec Xun’Er au bord de l’arène, sa lourde règle en main, tous les deux enveloppés par leurs puissants Dou Qi, respectivement vert et jaune. Bien que certains compétiteurs soient surexcités par le chaos ambiant, leur aura effrayait quiconque les approchait.

Le jeune couple restait à l’écart, car ils savaient que cette atmosphère bordélique n’allait pas durer. Tant que Bai Shan et les autres pouvaient rallier leurs troupes, la compétition dans l’enceinte allait graduellement se réduire pour ne laisser place qu’à quelques groupes puissants. La situation deviendrait alors plus moins chaotique, mais les deux jeunes gens devraient alors faire face à une vraie bataille.

Des étudiants furent répétitivement projetés hors de la lice sous les nombreux vivats de la foule en délire. Dès qu’ils touchaient terre, des agents désignés répartis autour de l’arène notaient rapidement leur nom.

Le temps passant, le chaos dans l’arène se réduisit enfin peu à peu sous les acclamations des spectateurs. Certains combattants encore seuls décidèrent de joindre leur force en voyant leurs condisciples se faire jeter dehors sans ménagement. Les combats sporadiques disparurent rapidement et laissèrent place à de nombreux petits groupes, principalement formés par deux personnes ou plus.

Ce changement de paradigme ne permit plus à Xun’Er et Xiao Yan de se la couler douce. Ce dernier dut agir lorsqu’un groupe de quatre inconscients décidèrent de tenter de les encercler, et il les envoya promptement valdinguer hors limites avant qu’ils ne les attaquent. Ensuite, il avança résolument d’un pas la règle en main, et il fit jaillir son Dou Qi vert de son corps comme un tsunami qui déferla à travers l’arène !

Cependant, peu après sa démonstration de force, cinq puissances similaires explosèrent sur l’arène. Elles faisaient partie de petits groupes répartis aux quatre coins de la lice.

Le jeune alchimiste balaya du regard la source de ses puissances ; trois d’entre elles provenaient de Bai Shan, Hu Jia et de Wu Hao, mais les deux autres venaient d’hommes qu’il n’avait jamais vus. Ces inconnus étaient entourés de quatre-cinq personnes à la force tout à fait acceptable.

La force de ces groupes fut alors clairement observable. Naturellement, les plus puissants d’entre eux étaient ceux des trois célébrités, et celui de Wu Hao était le plus fort d’entre tous. Deux autres groupes possédaient chacun un Da Dou Shi, et le reste était composé de paires de combattants… Certains se retrouvaient même tout seuls. Xiao Yan et Xun’Er faisaient partie d’une de ces paires.

Ils avaient beau être bien moins nombreux que les groupes principaux, personne n’osait néanmoins sous-estimer leur puissance !

Le couple pouvait facilement entrer dans le top 5 en termes de force individuelle alors maintenant qu’ils étaient ensemble, même Bai Shan et les deux autres favoris les considéraient comme une menace sérieuse.

Xun’Er pencha la tête vers son aimée, jeta un oeil aux groupes clairement délimités et lui demanda en souriant : « Contre qui devrait-on se battre, Xiao Yan ge-ge ?»

Xiao Yan posa son énorme règle noire sur ses épaules : « Attendons pour le moment. Il reste encore une trentaine de personnes, dont Bai Shan, Wu Hao et les autres experts. Nous n’arriverons pas à les bloquer sans dévoiler tous nos atouts, alors attendons qu’ils s’épuisent les uns les autres. Certes, Bai Shan et consorts doivent vouloir nous sortir, mais ils auront trop peur de se faire prendre à revers pour tenter quoi que ce soit. Du coup, on n’a rien à craindre pour le moment. »

La jeune femme sourit doucement et opina du chef. Elle bougea sa petite main délicate et une lueur dorée aveuglante sortit de sa paume. L’énergie puissante de cette lueur fit que même son aimé lui jeta un regard de côté.

Comme le jeune alchimiste l’avait prévu, Bai Shan et les deux autres n’osèrent pas les attaquer bien qu’ils les considèrent comme leurs plus grands adversaires. Les trois groupes s’échangèrent des regards et commencèrent, d’un accord tacite, par se débarrasser des petits groupes et des compétiteurs isolés. Ce n’était qu’une fois que le ménage aurait été fait que la bataille finale pourrait commencer.

Tous les binômes furent ainsi donc traqués et poussés hors de l’arène, excepté Xiao Yan et Xun’Er. Certains eurent assez de chance pour réussir à échapper à l’assaut, mais la plupart finirent tout de même hors de la lice.

Le jeune homme plissa les yeux et regarda ces combattants valdinguer alentour jusqu’à être complètement dispersés. Il réfléchit une seconde avant de faire un grand pas en avant sous les regards de la foule. Il cria alors d’une voix grave : « Que tous ceux qui n’ont pas de groupes et ne veulent pas finir avec un rang de merde viennent nous rejoindre !»

Ces pauvres hères, qui n’avaient nulle part où aller, devinrent fou de joie à son offre. Même les deux groupes ayant un Da Dou Shi ne voulaient pas les prendre sous leurs ailes face aux trois groupes de tête… Et par conséquent, ils se précipitèrent vers lui comme des naufragés devant une bouée salvatrice.

Ainsi, les sept compétiteurs solitaires restants se joignirent à lui, et la paire devint aussitôt un groupe de neuf capable d’affronter les groupes de Bai Shan et des autres. Cela dit, ce n’était qu’en termes de nombres, car les groupes des trois favoris étaient clairement plus puissants que ce rassemblement de malheureux qui avaient été forcés à fuir dans toutes les directions.

Cependant, Xiao Yan ne s’imaginait pas pouvoir vaincre ses adversaires en comptant sur eux. Il avait juste besoin d’eux pour épuiser quelques combattants adverses.

Son coup d’éclat lui avait permis de gagner le coeur de ces étudiants désespérés, mais il avait également agacé les trois groupes de tête. Bai Shan, en particulier, ne voulait pas voir ce rival qu’il haïssait tant profiter de ses décisions, et son expression finit par s’assombrir graduellement. Il fit un geste de la main et, accompagné par ses huit péons qui étaient assez forts, il marcha lentement vers le groupe du jeune homme. Autrement dit, il lui déclarait ouvertement la guerre.

L’adolescent fronça les sourcils en voyant les neuf hommes approcher avec des airs solennels. Il descendit sa règle de ses épaules et l’abattit vers le bas dans un sifflement sourd. Il sourit froidement et demanda : « Bah alors ? Tu ne peux plus attendre davantage ?»

Xun’Er, à ses côtés, leur jeta également un regard en faisant gonfler son Dou Qi jusqu’à le rendre incroyablement dense, prête à se battre.

Bai Shan fit un petit geste de la main et une longue lance d’un blanc argenté apparut dans sa paume. Un léger halo enveloppait la lance ; un seul coup d’oeil permettait de s’apercevoir qu’elle avait été faite avec un noyau de monstre. Il commença alors à donner ses ordres d’un ton morne : « Vous quatre, allez sortir les types qui se cachent derrière lui. Les quatre restants, vous allez temporairement retenir Xun’Er. Laissez-moi m’occuper de Xiao Yan. »

Ses hommes se mirent immédiatement en branle selon ses instructions.

Xiao Yan pencha la tête et sourit en les voyants leur fonçant dessus en éventail. « Prépare-toi à te battre, Xun’Er. »

« Bien. » Répondit-elle en hochant légèrement la tête. Le halo doré qui l’enveloppait la rendait vraiment captivante.

Pendant que le groupe de Bai Shan leur fonçait dessus, ceux de Wu Hao et Hu Jia s’occupaient de faire sortir les deux autres groupes restants.

La confrontation la plus excitante de cette bataille chaotique allait enfin commencer !

À ce moment, les cris et les encouragements des spectateurs dans les tribunes éclatèrent comme autant de coups de tonnerre.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 419 [Bonus]
BTTH Chapitre 421

8 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. Tazam

    Merci pour ce chapitre.
    Décidément, cette compétition nous tient en haleine !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com